Tinlot

  • Equitation. Grégory Wathelet, le triomphe à Aix-la-Chapelle

    capture ecran 2017-07-25 à 10.48.54.jpg

    http://www.equidia.fr/life/aix-la-chapelle-gregory-wathelet-le-triomphe/

    Un sourire discret, une joie probablement immense. Dans le paddock, quelques instants après avoir sorti son troisième sans faute du jour avec sa jument Coree dans le Grand Prix Rolex d’Aix-la-Chapelle, le Belge Gregory Wathelet, le plus rapide des barragistes à s’être élancé, vient de comprendre qu’il vient de s’imposer. L’Américaine Laura Kraut, quatrième et dernière barragiste, a fauté sur le dernier obstacle et lui assure son succès.
    A 36 ans, Wathelet, 19e mondial, remporte la plus belle victoire de sa carrière avec cette fille de Cornet Obolensky. Il se rendra à Calgary, en septembre, deuxième étape du Rolex Grand Slam avec la possibilité d’empocher un bonus de 500 000 euros en cas de succès. Mais dimanche, au moment de la remise des prix, il était loin de se projeter aussi loin. « L’argent n’a pas d’importance, expliquait-il au micro. Quand on est cavalier, nous avons des rêves. Celui d’inscrire son nom au palmarès de ce Grand Prix en est un. Je veux aussi remercier toute l’équipe qui travaille avec moi avec notamment mon groom Sylvain. » Voir la suite sur le site equida.fr

    Voir également le site du champion et  "Suivre Gregory au jour le jour"

    capture ecran 2017-07-25 à 10.54.03.jpg

    Philippe Dubois a directement salué la prestation du Claviérois sur facebook: "Un prestigieux trophée pour Gregory Wathelet à Aix-la-Chapelle. Le dépassement de soi et une fabuleuse symbiose entre le cheval et son cavalier entourés d'une belle et forte équipe. Félicitations et proficiat".

  • Comité des aînés l'escapade à la côte le 17 juilllet 2017

     

    2017-07-22 12.07.03.png

    C'était le lundi 17 juillet, par une belle journée ensoleillée, qu'une cinquantaine de personnes avaient choisi de profiter de l'occasion de s'évader pour un journée libre au littoral belge. Des petits groupes s'étaient vite formés selon les affinités.

    Prendre son repas de midi à la côte une aubaine qui n'arrivera pas tous les jours, une bonne occasion d'en profiter pour se régaler des produits de la mer.
    Pour certains, il s'agissait accompagner les enfants dans le sable avec le traditionnel petit seau, la pelle et le râteau, de mettre les pieds dans l'eau pour se rafraîchir, chacun avait pu choisir librement sa formule.

    capture ecran 2017-07-22 à 14.15.53.jpg

    Les châteaux de sable quand à eux valaient le détour avec des personnages de Disneyland Paris qui célébrait son 25 ème anniversaire. C'était féerique!
    Au retour : des applaudissements fournis en direction de Tiziana qui avait été la cheville ouvrière de cette escapade à la mer en car, une grande réussite très appréciée!
     
    Le comité des aînés de Tinlot. 

    capture ecran 2017-07-22 à 14.18.25.jpg

  • Ocquier, reprise des ateliers Poncin

    Les Ateliers Roger Poncin, de Clavier, ont leur repreneur. Le tribunal de commerce de Liège, division Huy, a jugé que l’offre du groupe français Matière était meilleure. Une décision qui satisfait leur avocat, comme les syndicats.

    Le tribunal de commerce a rendu son jugement ce vendredi. Les Ateliers Roger Poncin seront repris par le groupe français Matière qui l’a emporté face à Aciers Grosjean, le second candidat repreneur.
    Matière proposait de reprendre l’ensemble du personnel, soit 44 personnes. Une offre qui tournait autour de 2 millions d’euros. De son côté, Aciers Grosjean avait revu son offre à la hausse, mettant 2,4 millions d’euros sur la table. «Malgré cette différence de prix, Matière demeurait plus intéressant», indique Christian Boulangé, avocat qui défendait avec son fils Charles le groupe français.
    «Matière est spécialisée dans les ouvrages d’art. Pour honorer leurs commandes, il cherchait de nouveaux ateliers.»
    La situation géographique de la commune est intéressante aux yeux de l’entreprise. «Avec ces ateliers, ils seront proches du port d’Anvers. Un avantage pour l’exportation», continue l’avocat.
    «Ils croient également en les compétences des Ateliers Poncin. Ces sociétés spécialisées dans les ouvrages d’arts en acier sont assez rares en Belgique.» Un domaine pour lequel la firme Grosjean «n’a aucune capacité de réalisation», ajoute-t-il. « Or, pour les marchés publics notamment, il faut des agrégations. Grosjean avait ignoré ce problème-là. De plus, en créant une filiale à Clavier, celle-ci pourra bénéficier des agrégations de la maison mère.»
    L’objectif de Grosjean en acquérant ces ateliers était également différent. «Je pense que c’était le plus important aux yeux du tribunal», souligne Christian Boulangé. «Grosjean aurait proposé une activité de grenaillage et profilage. Or, cela ne représente que 20% de ce que font les Ateliers Poncin. Les ouvrages d’art correspondent à 80% de l’activité de la société claviéroise.»
    L’offre de Grosjean avait enfin un problème de recevabilité. «Ils n’avaient pas annexé une garantie bancaire sous forme d’attestation ou de note de confort», indique l’avocat. « Il était nécessaire de joindre une lettre de confort selon laquelle une banque s’engage si l’offrant engage l’affaire.»>
    Les mandataires de justice ayant été pendant longtemps du côté de Grosjean, «on a eu peur»,confie Christian Boulangé.
    «Toutefois, c’est un jugement qui nous paraît normal, puisque l’objectif de la loi est de privilégier le maintien de l’emploi et de l’outil. J’espère que ce jugement fera jurisprudence.» J.G.

    capture ecran 2017-07-22 à 14.39.22.jpg

    20 nouveaux emplois seront créés à Clavier
    Pour Béatrice Louviaux, secrétaire principale CSC METEA Liège-Verviers, la décision du tribunal de commerce est satisfaisante «dans la mesure où l’emploi et les aspects sociaux sont préservés», explique-t-elle.
    «Tout le monde sera normalement à Ocquier, et ils prévoient même d’engager une vingtaine de personnes supplémentaires.» Elle explique que Matière a besoin des Ateliers Poncin pour faire face aux commandes.
    «Ils vont continuer les ouvrages d’art, un savoir-faire tout à fait intéressant», continue la secrétaire principale. «Ils comptent notamment développer des ponts à modules qui permettent de remplacer des parties de pont, sans devoir tout refaire.»
    Béatrice Louviaux constate également que l’aspect financier n’a pas pris le dessus sur le social dans la décision du tribunal de commerce. «Les garanties de fonctionnement à plein régime du groupe Matière sont rassurantes», indique-t-elle. «En cas d’incident, le groupe garantit une rémunération.»
    Patrick Moens, secrétaire régional à la FGTB Métal, estime que le groupe Matière était en effet beaucoup plus ouvert à donner des garanties. «J’ai bien insisté pour que la priorité en ce qui concerne les emplois créés soit pour les locaux», commente-t-il. «Le groupe Matière m’a répondu par l’affirmatif, en ajoutant qu’il pourra aussi en former si besoin.»
    Il reste toutefois sur ses gardes.«Il n’y a pas encore d’accord signé entre les syndicats et Matière. Le groupe a simplement répondu à certaines de mes questions par mail», dit Patrick Moens. «Avec les patrons, la réalité peut changer au bout de six mois ou un an.»
    J.G. (La Meuse du 18 juillet)

    capture ecran 2017-07-22 à 14.35.42.jpg

    Voir également le reportage de RTC Télé Liège

  • Le Beau Vélo de Ravel: Le Topo-Guide, kilomètre par kimomètre (2/4)

    z

    IMG_1385.jpg

    IMG_1386.jpg

    IMG_1387.jpg

    IMG_1388.jpg

    IMG_1389.jpg

    IMG_1390.jpg

     Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • 6 euros en moyenne le paquet en Belgique. Le Belge fume 14 cigarettes par jour

    La commission européenne a sorti en mai 2017 son rapport sur le comportement des Européens vis-à-vis du tabac. Une étude de plus de 205 pages menée auprès de 27.900 personnes dans 28 pays dont la Belgique. En outre, le site combien-coûte.net a publié le prix moyen d’un paquet de cigarettes Marlboro en 2017 (20 cigarettes).

    capture ecran 2017-07-09 à 17.11.16.jpgNous ne nous trouvons pas dans le top 10 des pays les plus chers même si le prix moyen est de 6 euros chez nous.
    L’étude européenne sort des chiffres surprenants. Bonne nouvelle tout de même: la tendance en consommation reste stable en Europe depuis 2014. Mais cependant, on note que 30% des hommes déclarent fumer pour 22% des femmes. Ils sont 29% à avoir le vice alors qu’ils ne sont que dans la tranche d’âge 15 à 24 ans. Inquiétant: 52% des sondés déclarent avoir fumé avant l’âge de 18 ans. 41% fument des cigarettes roulées, selon l’enquête (En Belgique, on est à un peu plus de 20%).
    Un peu d’optimisme pour la Belgique: 17% de nos compatriotes déclarent fumer au quotidien… Ils étaient 24% en 2014. Enfin, la moyenne européenne nous dit que le fumeur consomme 14 cigarettes par jour.
    Le Belge ne fait guère mieux, il fume 13,8 cigarettes par jour. Peut mieux faire.

    M.SP. (La Meuse du 7 juillet)

  • Fraiture Sport, une belle entrée en matière contre Marchin en Coupe Ergo

    Marchin 3-3 Fraiture Sport (2-4 tirs aux but)

    capture ecran 2017-07-24 à 11.18.13.jpgDes absents bien sûr à cette période, mais une bonne condition physique pour les Fraiturois après un jogging  sur le RAVel vendredi dernier. Battus 3-1, les hommes de Frédéric Legrand sont revenus à 3-3 dans les dernières minutes et se sont ensuite imposés grâce aux tirs au but.
    "Un premier résultat et une entrée en matière intéressante qui met l’équipe en confiance. Si quelques erreurs défensives, auxquelles il faudra remédier, se sont payées cash en début de partie, il faut souligner les nombreuses occasions de but qui devront être mieux concrétisées dans les prochains matchs", explique l’entraîneur.
    Prochain match le prochain week-end contre l’US Liège B, mais le lieu et l’heure du match ne sont pas encore connus à cette heure. Nous vous en informerons.

  • Le beau vélo de RAVel à Fraiture. Présentation de l'activité. Article 1/4

    Au cours de cette semaine, vous trouverez les copies des différentes pages du livre et du dossier de presse concernant l'étape du Beau Vélo "Esneux-Fraiture" du samedi 29 juillet. (4 articles)

    IMG_1377 2.jpg

    IMG_1378.jpg

     

    IMG_1379.jpg

     

    IMG_1380.jpg

     

    IMG_1381.jpg

     

    IMG_1382.jpg

     

    IMG_1383.jpgIMG_1386.jpg

  • Fraiture. Un nouveau look pour la Place de Lorraine

    P1050156.JPG

     
    Pour le 21 juillet et pour le passage du Beau vélo de RAVel, les Fraiturois peuvent apprécier le magnifique aménagement de la place de Lorraine réalisé par le Service des Travaux de la Commune. Une initiative intéressante que ce talus moellonné avec un bâche anti-herbes en-dessous.

     

    P1050154.JPG

    Transmis par M.P

  • Saison 2017-2018 : les ateliers créatifs à Les Avins, du nouveau...

    flyers 2017-2018 recto.jpg

    Cliquez sur l'image pour agrandir

    _1920x1018_calendrier_c.jpg

    Voir le site

  • Refroidissement ce dimanche et une semaine pluvieuse avant le retour de la chaleur le prochain week-end

    IMG_1623.PNG

    Refroidissement ce dimanche (13 à 19° prévu) et semaine pluvieuse annoncée pour Tinlot. Il faudra attendre le week-end suivant pour retrouver des températures estivales

    IMG_3349.JPG

    Photo de ce matin avec de jolis nuages au Tige de Terwagne en venant de la N66 vers Fraiture. M.P.

  • Le beau vélo de RAVel à Fraiture, c'est le samedi 29 juillet !

    Le 29 juillet 2017, le Beau vélo de Ravel fait une halte au Centre Neurologique. Rejoignez-nous entre 13h et 18h, dégustation de pâtisseries, bières spéciales, concert gratuit de Pierre de Neuville et Oriane Simon (Les Gens d’En Face). Présence de Christophe Pauly, chef étoilé du Coq aux Champs. Avec le soutien des administrations communales de Tinlot et de Nandrin.
    B.R.

    capture ecran 2017-07-21 à 14.38.07.jpg

     

  • Etude. L’argent ne fait pas le bonheur du Belge

    L’argent ne fait pas le bonheur? Les Belges valident en tout cas la maxime, si l’on en croit une étude du Bureau du Plan. Commençons d’abord par une nouvelle assez rassurante. Sur une échelle de 1 à 10, le Belge évalue son bien-être actuel à environ 7,5 points.

    capture ecran 2017-07-09 à 21.31.02.jpgMais ce n’est qu’une moyenne. Assez logiquement, être en incapacité permanente de travail, au chômage, sans diplôme, avec un faible revenu ou vivre seul entraîne systématiquement une baisse des cotes.
    Qu’est-ce qui joue en bien sur le moral?
    En premier lieu la santé. Quand on ne l’a pas, on est en moyenne 16% moins heureux que les autres.

    Arrive ensuite le revenu
    . Mais il n’est donc qu’en deuxième position. Exemple frappant: le doubler n’entraîne que 3% de hausse du sentiment de bien-être.
    À l’inverse, avoir l’impression de ne pas gagner suffisamment d’argent pour vivre de façon moyenne entraîne une baisse de 7% de son autoévaluation.

    Troisième grand facteur par ordre d’importance: avoir un travail. Ainsi, par rapport à un salarié à temps plein, être au chômage ou en incapacité permanente de travail fait baisser la cote de respectivement 2 et de 5%.
    La non-détention d’un diplôme, pour sa part, joue en négatif à hauteur de 3%.

    L’entourage
    arrive en quatrième position. Ne pas vivre seul, avoir une personne à qui se confier ou à qui demander de l’aide permet de jouer à hauteur de 2 à 3% sur le moral.
    Bien entendu, ces quatre grands facteurs ne jouent pas de la même façon sur tout le monde.
    Ainsi, les chômeurs se sentent bien plus affectés que les salariés s’ils sont en mauvaise santé, ne sont pas mariés ou voient leurs revenus diminuer.
    De même, les plus de 25 ans sont plus moroses s’ils sont en incapacité permanente, sans diplôme ou dans l’incapacité de se faire aider. 
    CH. C. La Meuse du 3 juin

  • Maggie De Block présente un plan de réforme des postes de garde de médecine générale

    capture ecran 2017-07-10 à 16.02.09.jpg« L’objectif principal est de faire en sorte que chaque patient dans notre pays puisse accéder à un médecin généraliste à tout moment. Nous veillerons aussi à ce que les postes de garde, les services d’urgence et le triage via le numéro 1733 soient mieux coordonnés. Une réorganisation en réseaux permettrait, par exemple, que l’organisation de visites nocturnes et la coordination soient plus efficaces  », détaille-t-il notamment.

    Le plan a été abordé une première fois par la task force Postes de garde de médecine générale au sein de laquelle sont représentés les médecins, l’Inami, le SPF Santé publique et la ministre.

    Les postes de garde ont été créés en 2002 pour renforcer les soins de santé de première ligne. Il reste cependant des points aveugles en Belgique où les patients ne trouvent aucun poste de garde de médecine générale. Il a également été constaté que les patients continuent trop souvent à se rendre aux urgences au lieu de prendre contact avec les postes de garde.

    Maggie De Block a donc décidé début 2016 de geler les nouvelles initiatives de postes de garde et un audit a été demandé.

    Ce dernier a notamment pointé que les postes de garde ne sont que très peu fréquentés durant la nuit. Il faudrait donc régler les horaires d’ouverture différemment selon la région et les besoins des patients.

    Par ailleurs, l’accompagnement d’un réseau de postes de garde, qui couvre une zone d’environ 400.000 habitants, devrait être assuré par un seul coordinateur, qui se chargerait aussi d’entretenir les contacts avec l’Inami.

    Dans les prochains mois, la task force se chargera de préciser et d’affiner davantage le nouveau cadre pour les postes de garde.

    En 2015, l’ensemble des 73 postes de garde existants ont coûté 23,265 millions d’euros à l’Inami.
    La Meuse en ligne