Animaux

  • Tinlot. Une deuxième cigogne retrouvée morte. Electrocution?

    Vous êtes plusieurs à avoir apporté un suivi à l'article d'hier sur la cigogne retrouvée morte à Saint-Vitu. Si vous n'avez pas suivi les commentaires sur facebook ou sur le blog voici un petit résumé de la situation:

    A. Grutzeck a envoyé un mail à l'adresse marquée sur la bague.

    Marcel Ponthier: Frédéric Calmant va faire un rapport à ceux qui ont bagué la cigogne. Il pense qu'il s'agit d'une électrocution car quand je l'ai trouvée, ses pattes étaient encore souple et elle n'avait pas encore la raideur d'un cadavre. Pourquoi l'électrocution? Et bien, elle se trouvait presque sous le poteau électrique qui a un transformateur (voir photo ci-dessous). Je vais demander à Fred qu'il essaye de nous donner des infos sur cette cigogne.

    capture ecran 2017-08-25 à 14.41.57.jpg

    Marie Winters: "J'en ai trouvé une également devant la barrière du cimetière de Scry il y a une semaine..."

    Frédéric Calmant  C'est sans doute la même cigogne. Des lignes électriques sont présentes sur le site, l'électrocution semble être une piste sérieuse...je transmets les infos à qui de droit.

    Photos de Marie Winters:

    capture ecran 2017-08-25 à 14.36.23.jpg

    Marcel Ponthier. Ce n'est manifestement pas la même bague et ce serait intéressant de prendre des photos de la bague pour les indications qui y sont.
    Marie Winters Je ne sais pas si elle est toujours là mais je peux aller voir en fin de journée.
     
    Frédéric Calmant:  Je suis en contact avec mes connaissances de AVES, merci de me transmettre le plus de renseignements possibles.

    Frédéric Calmant La cigogne de Marcel Ponthier est tjs là, sans aucun doute victime de la ligne électrique. Elle provient d'un centre de soin pour cigognes situé à D-49078 Osnabrück, au centre de l'Allemagne, à environ 380 km de Tinlot. Pour celle du cimetière, je n'ai rien trouvé... Marie Winters, merci de me donner l'endroit exact de votre trouvaille car il y a le même genre de transformateur tout près et je dois déterminer si la ligne électrique est en cause. Merci!
     

    21055134_10213410214639405_6528109923087024211_o.jpg

    Frédéric Calmant Voilà, j'ai les infos! La cigogne 107 s'est échappée de ce centre de soin en Allemagne car celles relâchées ont un autre type de bague. Le centre sera averti lundi matin. " Germany (Stork Rehabilitation Centre; no free flying birds, only to retrack escaped birds) EURING scheme code none on the ring Small inscription Storchenpflege HERKT D-49078 Osnabrück bitte anrufen 0541 441387 please call 0049.541.441387 Produced ring numbers 01 – 150 (small inscription) Reserved ring numbers 151 ff" (vendredi 15H)
     
    Si vous avez des indications, n'hésitez donc pas à contacter 
    Enfin vendredi à 18H30, un message de Philippe Deguée:
    "Bonjour , concernant la cicogne découverte morte, la bague doit être renvoyée à l'institut des sciences naturelles à Bruxelles (contact M. Vangeluwe 02-6274215). La dépouille peut être conduite à l'institut de médecine vétérinaire de L'ULG au Sart Tilman (frigo ouvert 24h). par vous même ou par les service du DNF (service de garde 0477 932001). Philippe Deguée garde forestier 0478 781154"  p.deguee@live.be
     
    Ajout du 27/8.Conclusion (M.P;): si on trouve encore des cigognes mortes, on prend des photos de la bague si elle en porte une et on ramène (via la DNF ou par soi-même) la dépouille au frigo de l'Institut vétérinaire de l'ULG. On n'oublie pas également de voir l'environnement de l'endroit de la trouvaille.
     
    Merci à eux tous pour ce suivi efficace et ... à suivre
     
  • Tinlot. Une cigogne morte retrouvée à Scry

    capture ecran 2017-08-24 à 17.33.37.jpg

    Ce jeudi 24 août, une cigogne morte a été découverte près de la barrière de l'ancien dépotoir de Saint-Vitu.
    Voici les photos envoyées par Marcel Ponthier de Fraiture avec les inscriptions bien lisibles sur sa bague.
    Si quelqu'un connait la procédure à suivre dans ce cas... Merci ! (Voir l'article précédent sur les cigognes à Tinlot)

    IMG_3366.jpg

    Des nouvelles de "l'avaloir à tomates" à Fraiture...
    Poursuivant sa route, notre photographe du jour en a profité pour donner des nouvelles du plan de tomate qui avait suscité l'attention de Michel Mellery: Voir l'article: Un peu de poésie autour d'un micro potager communal !
    Elles ont été un peu malmenées lors du nettoyage des abords de l'école mais sont toujours en train de grossir. On attend qu'elles rougissent!

  • Le Festival Nature à Comblain-au-Pont

    capture ecran 2017-08-22 à 20.25.56.jpgLa toute nouvelle Maison des Découvertes de Comblain-au-Pont, qui abrite le syndicat d'initiatives, propose un festival nature jusque mi-septembre.

    On peut y admirer de remarquables photos d'animaux de nos régions, issues d'une exposition du très renommé Festival International Nature Namur et participer à différentes animations sur le thème de la faune et de la flore locales. Prochainement des sorties pour s'intéresser aux chauves souris et aux hérissons sont annoncées.

    Mais l'activité la plus proche dans le temps, ce sera une projection de court-métrages animaliers le mercredi 23 août à la Maison du Peuple de Poulseur.

    Voir le reportage vidéo de RTC

    capture ecran 2017-08-22 à 20.22.50.jpgImages RTC

  • En savoir plus sur l'observation de cigognes, papillons, mammifères, amphibiens, reptiles...

    Vous êtes très nombreux à avoir manifesté votre intérêt à propos des articles sur les cigognes de passage dans nos communes.
    Si les différentes observations vous intéressent, voici deux liens qui signalent des observations remarquables:

    capture ecran 2017-08-14 à 11.24.32.jpg

    Voir le site https://observations.be/

    capture ecran 2017-08-14 à 09.51.17.jpg

    Et dans le même site:

    http://eurobirdportal.org/be1/fr/

    capture ecran 2017-08-14 à 11.24.02.jpg

    http://eurobirdportal.org/be1/fr/#home/CICCIC/r2015/tm/t2015/#home/CICCIC/r2015/tm/t2015/

  • Natagora. 26 août, CRIE de Modave, la nuit de la chauve-souris

    capture ecran 2017-08-12 à 20.27.32.jpg
    17h30 : Visite du jardin naturel didactique sous l’angle des aménagements en faveur des chauves-souris et installation de nichoirs à chauves-souris dans le jardin et le verger
    19h00 : Balade jusqu’à la cabane du pêcheur et visite de l’aménagement réalisé en faveur des chauves-souris en 2017
    20h30 à 22h : Visite guidée/animée à la découverte des chauves-souris
    Détails pratiques
    Possibilité de participer gratuitement soit à l’activité 1 + 2, soit à l’activité 3, soit aux 3.
    Infos et inscriptions : CRIE de Modave
    Rue du Parc, 4 – 4577 - Modave
    Tél : 085/613 611 – 0476/760 350
    Info.modave@natagora.be
    CRIE de Modave, Natagora, Vivara
    En savoir plus

  • Des centaines de cigognes à Scry (suite)

    Dimanche matin, Carine-Lion Noël signalait, sur sa page facebook, que les cigognes se rassemblaient autour du château d'eau de Scry

    capture ecran 2017-08-13 à 15.41.12.jpg

    Rassemblement des cigognes au-dessus de chez nous (près du château d'eau) à Scry pour une nouvelle étape vers le soleil. (Photo extraite de la vidéo)

    https://www.facebook.com/search/top/?q=carine%20no%C3%ABl-lion

  • Tinlot (Scry). Le retour des cigognes par centaines cette année

    capture ecran 2017-08-12 à 11.56.16.jpg

    Samedi vers 17h, c'est un spectacle surprenant qui a mobilisé les automobiliste en bordure de la route du Condroz à hauteur de Scry (Tillesse). Un premier groupe d'une centaine de cigognes picoraient tranquillement dans les champs le long de la nationale.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.16.56.jpg

    Nullement effrayées par les voitures ou les photographes amateurs, les oiseaux profitaient de leur halte tinlotoise. Les moissons étant terminées avant le 15 août cette année, les graines, les vers, les insectes et les petits rongeurs constituent une nourriture facilement accessible.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.24.37.jpg

    capture ecran 2017-08-12 à 11.31.04.jpg

    Mais le plus surprenant cette année, c'est le nombre de cigognes présentes. Car en plus d'une bonne centaine auprès de la N63 et de la rue de Tillesse au moins deux groupes équivalents avaient envahi les champs en bordure du village de Scry vers la route de Dinant.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.55.01.jpg

    Même les lièvres ont été surpris par les volatiles glissant littéralement entre les bottes de paille.

    capture ecran 2017-08-12 à 12.35.57.jpg

    capture ecran 2017-08-12 à 11.54.22.jpg

    Pour les plus patients des spectateurs, l'envol est toujours un superbe spectacle. Les oiseaux à la recherche d'un endroit pour la nuit auront ravi de nombreux condrusiens comme comme ici à Scry où Xavier Amand, un riverain, signale qu'une trentaine de cigognes ont logé sur les toits dans le village.
    Samedi en journée, c'est au environ de l'Aldi qu'elles étaient toujours présentes en nombre.

    capture ecran 2017-08-12 à 12.35.57.jpg

    Dans la Meuse H-W de ce w-e, M. L. rapporte le témoignage d'un habitant de Villers-Le-Bouillet qui en a observé jeudi soir: «En arrivant au zoning, j’ai vu des oiseaux sans pouvoir les identifier directement, il pleuvait beaucoup. Je me suis garé, j’ai fait quelques photos sans m’approcher de trop près. Je suis revenu 30 minutes après, elles y étaient toujours.» Une première pour ce Villersois: «J’ai été surpris en les voyant, c’est la première fois que j’en voyais là-bas. Il y en avait 16, plus ou moins toutes de la même taille.»

    PIC DE PASSAGE

    Antoine Derouaux, ornithologue, explique: «Entre fin juin et fin septembre, c’est la période de migration des cigognes. Elles migrent en groupe, généralement elles sont entre 10 et 15. Elles se posent le soir quand il se met à pleuvoir, n’importe où mais surtout en zone agricole où elles trouvent des vers de terre ou des petits rongeurs.»
    Il ajoute que ces grands volatiles viennent d’Europe du Nord et de l’Est (Pays-Bas, Allemagne, Pologne) et se dirigent vers l’Afrique du Nord. À cette période de l’année, c’est donc assez fréquent de les voir passer en Wallonie. «Il y a un pic de passage aux alentours du 15 août. Il y en a chaque année à cette époque-ci. C’est toujours un beau spectacle à voir.» Si vous avez la chance de croiser leur chemin, veuillez faire attention à ne pas les approcher afin de ne pas les déranger.

    Soyez donc attentif dans les prochains jours en regardant le ciel. Il n'y aura pas que des étoiles filantes à observer. Et malheureusement,  si vous en doutiez encore, cela sent déjà aussi le retour de l'automne...
    A.L.

    DSC_2765.jpg

    Et pour terminer, une nouvelle publicité pour la Seniorie de Tinlot avec un clin d’œil des cigognes pour nos aînés du 3e et 4e âge !

  • Frelon asiatique: première attaque de rucher en Belgique…

    Ce début août 2017 marque la date de première attaque officielle d’un rucher belge par le frelon asiatique (Vespa velutina)

    capture ecran 2017-08-05 à 17.10.34.jpg

    Le rucher attaqué se situe à Péronnes-lez-Antoing [HA], dans la même zone que le nid trouvé l’automne dernier (voir ICI ). Un piégeage sélectif effectué dans la zone au printemps n’a visiblement pas touché toutes les fondatrices. Une septantaine de pièges avaient permis de capturer 4 fondatrices.

    Le nid est activement recherché en collaboration avec le CRA-W.  Malheureusement, le vent fort de ces jours-ci ne permet pas de voir la direction prise par les frelons capturés et marqués (bout de fil et coton d’ouate)

    Source:

    capture ecran 2017-08-05 à 17.09.00.jpg
    Documents issus de https://observations.be/waarneming/view/142413830#

  • Le hérisson d'Europe est menacé de disparition. Les granulés anti-limace les empoisonnent

    Plusieurs pays européens, dont la Belgique, s'inquiètent du sort des hérissons. Ces petits mammifères sont apparemment en danger, leur nombre a considérablement diminué.

    capture ecran 2017-07-25 à 12.04.40.jpg

    En cause, les routes qui leur sont souvent fatales, mais aussi et surtout, les granulés anti-limace qui les empoisonnent.
    Chaque année, le nombre de hérissons diminue en Belgique. Il est une victime indirecte des limaces empoisonnées dans nos jardins. "Avec l’anti-limace, malheureusement, il n’y a rien à faire, il n’y a pas de produit miracle pour contrer l’effet du poison. Parfois, s’ils ont ingéré une toute petite dose, ils peuvent encore s’en sortir, mais bien souvent, là ça dépend d’eux, ça ne dépend plus de nous",

    capture ecran 2017-07-25 à 12.06.17.jpg

    Comment aider le hérisson?
    Il est conseillé d’éviter de répandre des produits chimiques dans les pelouses et les parterres Si vous en voyez un dehors à la lumière en pleine journée, cela n’est pas normal. Vous pouvez appeler le CREAVES le plus proche, qui pourra lui porter secours. "Le plus important, c’est agir directement, ne pas garder l’animal chez soi, ne pas lui donner à manger, surtout si on est incertain de ce qu’on donne", ajoute le bénévole.

    Voir l'article complet et le reportage sur RTL-TVI

    capture ecran 2017-07-25 à 12.12.11.jpg

    Voir le site http://www.creaves.be/

  • Nouveau cas de grippe aviaire à Bassenge. Appel à la vigilance

    DSC_2653.JPG

    Photo AL

    Communiqué de l'AFSCA
    Le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a une nouvelle fois été constaté dans 1 élevage amateur à Bassenge (Liège), portant le nombre de cas officiels à 13. Une zone tampon temporaire d’un rayon de 3 km a été délimitée autour du site, s’étalant sur 4 communes : Bassenge, Oupeye, Visé et Riemst (Limbourg).
    Voir le blog Sudinfo de Bassenge et le communiqué complet de l' AFSCA

    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :
    - www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/
    - Pour les amateurs : www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp

  • Il recherche Achille, sa buse

    Appel à témoins, il recherche Achille, sa buse.

    Le 23 mai dernier, Achille, une buse de Harris, appartenant à Xavier Soudron s’est envolé et n’est pas revenue. Le fauconnier a lancé un appel à témoins sur Facebook pour tenter de la retrouver: «Plusieurs personnes l’ont aperçue dans la région de Hamoir, j’ai donc l’espoir de la revoir.» Achille est un mâle reproducteur. Alors qu’il se trouvait dans la volière à Hamoir, il est sorti de la cage et s’est rapidement éloigné grâce aux courants thermiques très présents ce jour-là.

    capture ecran 2017-05-28 à 13.40.57.jpg
    «Achille n’est pas agressif et ne chasse pas» précise le Hamoirien. Il ajoute que l’oiseau ressemble à une buse variable «mais avec le bout du balai (queue, NDLR) blanc.» Si vous apercevez Achille vous pouvez prendre contact avec Xavier Soudron au 0475/299367.
    -A.BT (Extrait du reportage de A.BT "Les aigles et les faucons du Hamoirien" dans la Meuse H-W du 27 mai)

  • Ramelot, une biche avec la tête arrachée, découverte dans un jardin

    Mercredi après-midi, un Ramelotois a été surpris de découvrir, en tondant son pré en bordure de la Chaussée Romaine, le corps d'une biche avec la tête récemment arrachée  par un animal.
    Pour cet ancien du village qui connait bien la nature et les animaux, cette découverte est surprenante.
    "La bête a été poursuivie et a sauté la clôture pour se réfugier ici. Les renards ne s'attaquent pas à des bêtes aussi grosses. Vu sa taille et son poids, identiques à ceux d'un enfant, c'est même inquiétant."

    capture ecran 2017-04-27 à 19.25.09.jpg

    "Il doit s'agir d'un gros chien, comme celui aperçu à plusieurs rerises dans le village. De plus, quelques animaux plus petits ont déjà été découverts dans des circonstances similaires".

    Si vous avez donc des infos concernant des évènements de ce type, n'hésitez pas à les partager sur ce blog.
    Le cadavre de l'animal a été enlevé par les ouvriers communaux.

  • Grippe aviaire, levée de plusieurs mesures de prévention depuis le vendredi 17 mars

    capture ecran 2017-03-20 à 19.34.12.jpgLe Ministre de l’Agriculture Willy Borsus lève la plupart des mesures de prévention contre la grippe aviaire pour les volailles et oiseaux d’amateurs, pour les pigeons et pour les oiseaux coureurs à partir de ce vendredi 17 mars à 14h.
    Les détenteurs professionnels de volailles doivent quant à eux encore patienter : le risque reste toujours trop élevé pour ce type d’exploitation, comme il l’était déjà lors de la mise en place des premières mesures en novembre.

    Qu’est-ce qui change pour les amateurs ?

    Les amateurs ne doivent plus confiner leurs volailles et oiseaux. Cependant, vu que le risque  de grippe aviaire n’est pas encore totalement exclu, l’AFSCA conseille fortement cette mesure de protection, en particulier à proximité des plans d’eau où le risque de contamination par les oiseaux sauvages est plus important. Les amateurs sont toujours obligés de nourrir et d'abreuver leurs animaux à l’intérieur ou sous filets.

    Les rassemblements d’oiseaux et de volailles (expositions, concours, ventes, bourses, …), y compris les vols d’entrainement et de concours de pigeons, sont à nouveau autorisés moyennant les conditions habituelles : autorisation du bourgmestre, contrôle par un vétérinaire, liste des participants.

    De plus, les amateurs sont à nouveau autorisés sur les marchés publics. Comme toujours, les oiseaux doivent avoir été confinés dans les 10 jours qui précèdent la tenue du marché.

    La chasse avec les rapaces reste interdite. Lors de ce type d’activité, le risque de contamination par les oiseaux sauvages est encore jugé trop élevé.

    Qu’est-ce qui change pour les professionnels ?

    Etant donné qu’ils détiennent de beaucoup plus grandes quantités de volailles, le confinement est maintenu chez les détenteurs professionnels. Une exception est faite pour les oiseaux coureurs (autruches, nandous, émeus, …) : bien que le confinement reste toujours conseillé, les oiseaux coureurs peuvent à nouveau sortir en libre parcours, étant entendu que, comme chez les amateurs, ils doivent être nourris et abreuvés à l’intérieur ou sous filet.

    L’Agence évalue quotidiennement la situation en Belgique et dans les pays voisins. En conséquence, si la situation favorable actuelle se maintient, une levée totale des mesures de confinement pourrait être envisagée avant le 10 avril.

    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :

    Source: Site de la commune de Tinlot