La restauration de "l'ancienne ferme Legros" à Soheit-Tinlot

Capture d’écran 2013-02-24 à 22.38.51.jpeg
Les Tinlotois connaissent bien ce bâtiment qui se dégradait dangereusement depuis des années à la sortie de Soheit-Tinlot vers Fraiture. Depuis 3 ans maintenant, il a été racheté par Monsieur Van der Steegen, ingénieur et entrepreneur qui le restaure avec passion. Il nous a ouvert aimablement son chantier pour découvrir les travaux en cours et la technique utilisée pour cette restauration avec des matériaux conçus et produits à quelques centaines de mètres, chez ChanvreEco.
(Voir l'article précédent sur ce blog: le Rotary en visite chez ChanvrEco le 22 février 2013).Capture d’écran 2013-02-24 à 22.39.21.jpeg
Les 2 jeunes entrepreneurs de ChanvrEco ont expliqué l'utilisation du béton de chanvre projeté sur les murs du bâtiment et les nombreux avantages de cette formule qui n'est pas plus coûteuse qu'une autre isolation de qualité. Après une première partie de 550M2, ce seront  près de 1000 mètres carrés qui seront ainsi recouverts. Cette donc une vitrine sur place très intéressante, tout comme la nouvelle maison communale de Villers-le-bouillet inaugurée récemment.
Sur les photos, on voit très bien les 10 cm en béton de chanvre projetés sur les murs. A certains endroits une épaisseur plus importante permet de redresser les murs.Capture d’écran 2013-02-24 à 22.39.31.jpeg
José Legros, l'ancien occuppant des lieux. Au centre Stephan Van der Steegen. A droite, les 2 jeunes ingénieurs de ChanvrEco, Laurent Cimonetti et Sébastien Ernotte.
Ce mélange de chanvre de chaux et d'eau permet aux murs de respirer; l'inertie pour amortir les variations de température jour nuit est excellente ainsi que l'isolation acoustique. Le chanvre cultivé par les agriculteurs locaux (40 en 2011) est traité à ChanvrEco sur le Zoning de Tinlot.
En partant de zéro en 2010, la production actuelle de 200 tonnes devrait passer à 400 pour atteindre l'objectif de 800. Les 3,5 emplois devraient augmenter maintenant que la formation des entrepreneurs, des architectes est organisée et que les premières réalisations apportent toute la promotion nécessaire à ce projet.
Capture d’écran 2013-02-24 à 22.39.47.jpeg
Un des avantages de ce procédé est encore de pouvoir laisser des pierres ou des niches apparentes très facilement. Ici par exemple une croix de malte gravée dans la pierre qui constitue un élément du petit patrimoine à valoriser.

 


Pour en savoir plus:
Article sur ChanvEco sur ce blog

chanvreco.be

et n'hésitez pas à les contacter ou à passer les voir, vous serez bien accueillis !

Commentaires

  • Bravo petit frère et à toute l'équipe qui te soutient. Continue !!!

Les commentaires sont fermés.