Le Tinlotois (Abée) Sébastien Brunet à la une du journal de RTL-TVI

Jeudi soir, RTL-TVI a ouvert son journal de 19h sur le "portrait robot" du Wallon, quelles sont les caractéristiques du Wallon?  Selon l'Institut Wallon de l'Evaluation de la Prospective et de la Statistique, un sentiment identitaire wallon est en train de naître. Et c'est Sébastion Brunet, professeur à l'Ulg et Administrateur Général à l' IWEPS qui présente ce travail.

Capture d’écran 2013-12-13 à 17.08.46.jpeg

77% des citoyens wallons sont fiers de l'être et 29% des Wallons sont très fiers de l'être.
Fiers de leur caractère jovial et de tolérance. Ils aiment leurs campagnes et leur Wallonie profonde mais ils sont aussi honteux de l'état des routes et de leur économie qui aboutit à 20% de chômeurs.
Le Wallon est "engagé". 53% font partie d'une association et 1 sur deux a déjà participé à une manifestation. Le Wallon est un citoyen attentif, critique qui s'implique dans le monde qui l'entoure.
64%  se sentent différents des Flamands et plus proches des Bruxellois et des Français.
Voir le reportage complet sur RTL (cliquez ici)

L'IWEPS créé en 2004, regroupe aujourd’hui, outre la statistique, l’évaluation des politiques publiques et la prospective. La volonté politique est d’instituer au sein de la Région un centre d’expertise indépendant  qui pourrait assumer des missions de production de connaissance et de conseil stratégique pour l'ensemble des forces vives wallonnes. C’est la raison pour laquelle ce nouvel organisme s'affirme aujourd’hui comme une administration scientifique indépendante et transversale au sein de laquelle interdisciplinarité et collaboration riment avec rigueur scientifique et service à la collectivité.

A la tête de cet organisme,et au vu de son parcours professionnel, Sébastien Brunet apparaît donc comme un observateur privilégié du fonctionnement de notre société.

Un Tinlotois présent et engagé.
Capture d’écran 2013-12-15 à 18.29.41.jpegEn 2006 et 2012 Sébastien a assuré la fonction de président du bureau de vote communal à Tinlot. Présent et actif dans les réunions de village, il l'est aussi dans le groupe des parents de l'école Ste Reine de Soheit-Tinlot.

Et pour compléter le portrait du presque wallon type qu'il a lui-même décrit, et auquel ceux qui le connaissent pourrait l'identifier, ajoutons simplement la jovialité, la convivialité et le sens du terroir.
Un seul exemple, la mémorable soirée "moyenâgeuse" qu'il avait organisée avec sa famille en mai dernier dans son village à Abée. (Photo)

Voir ci-dessous son parcours professionnel.

Depuis avril 2011, Sébastien Brunet est Administrateur général à l'Institut Wallon de l'Evaluation, de la Prospective et de la Statistique (WWW.iweps.be). L’IWEPS est une institution publique scientifique créée en 2004 dont les racines plongent dans les métiers de la statistique. En effet, fut créé, au début des années 90, le Service des Etudes et de la Statistique – SES qui allait devenir en 2004, l’Institut Wallon de l’Evaluation, de la Prospective et de la Statistique.

Sur le plan académiqe, Sébastien Brunet est Professeur à temps partiel en science politique, charge « Gouvernance et Société », à l’Université de Liège où il enseigne des cours relatifs aux interactions entre science et société et plus particulièrement sur le concept de risque.

Il est diplômé de l'Université de Liège, candidature en droit, licence et doctorat en science politique et administration publique. Il a également séjourné au Centre for the Study of Environmental Change (CSEC) de Lancaster University au Royaume-Uni.

Capture d’écran 2013-12-13 à 17.52.26.jpeg

Depuis de nombreuses années, il s’intéresse aux interactions science-société ainsi qu’aux questions liées au Technology Assessment, à la démocratie participative, à la planification d'urgence et gestion de crise et à la perception et communication des risques. Ses recherches l’ont conduit à effectuer plusieurs missions à l’étranger ainsi qu’à présenter ses recherches à de nombreux congrès, conférences et colloques nationaux et internationaux.

Le Pr. Brunet a dirigé pendant près d'une dizaine d'années le laboratoire SPIRAL (Scientific and Public Involvement in Risk Allocations Laboratory) basé à l’Université de Liège. Ce service de recherche universitaire, qui se caractérise par une approche interdisciplinaire forte regroupant une quinzaine de professeurs et de chercheurs, est engagé au service de la collectivité dans un souci sans cesse renouvelé et renforcé de rapprocher décideurs (publics et privés), des destinataires finaux, de leurs décisions sur la question des risques et des interactions science-société.

Voir la suite sur le site de l'ULG

 

Les commentaires sont fermés.