Tihange-Tinlot, reprise des travaux. Un dépotoir, la nouvelle liaison!

Le feuilleton de la liaison Tihange-Tinlot revient dans l'actualité. Avec la reprise des travaux et l'achèvement du rond-point des Gottes se repose le problème de l'ouverture de la route à ce stade. Il manquera encore la jonction reliant Strée à Saint Vitu (3ème tronçon de 1,6 km) et les aménagements pour les accès nécessaires à la route du Condroz à Soheit-Tinlot.
De plus, il faut constater aujourd'hui que cette liaison est devenue un véritable dépotoir. (Voir ci-dessous les extraits des articles d'Aurélie Bouchat dans La Meuse du 28 avril)

Certains profitent du chantier désert pour déverser crasses, pneus et même châssis.

capture ecran 2015-04-28 à 09.21.54.jpg

« La liaison Tihange-Tinlot est devenue un lieu où l’on se débarrasse de ses encombrants ! » lance Michel Di Pretoro, un habitant du hameau des Neuf Bonniers, à Huy. Le long de la nouvelle route, pas encore achevée qui démarre au pied du rond-point de la centrale nucléaire et s’élance vers Modave, on découvre des pneus, des sacs-poubelles, des langes et des morceaux de calandre de voiture. À côté de ces déchets, on découvre des tas de gravats, constitués de restes de tarmac. L’entreprise Colas et la firme JMV profitent en effet de ce no man’s land pour entreposer temporairement leurs déchets de chantier: « La crasse appelle la crasse, s’indigne Michel Di Pretoro, en voyant ces monceaux de gravats certains se disent sans doute qu’y ajouter quelques détritus ne changera pas grand-chose… »

capture ecran 2015-04-28 à 09.22.10.jpg

Cette situation irrite le Hutois, dont les nerfs ont déjà été mis à rude épreuve par le chantier qui s’éternise… Depuis le mois de décembre et jusqu’à ce lundi 27 avril, le chantier n’a pas bougé d’un pouce. La construction du rond-point des Neuf Bonniers a été suspendue pour cause d’intempéries. Isolés du monde, les habitants des Neuf Bonniers sont obligés de passer par la nouvelle liaison pour rejoindre leur quartier. La route qui leur permettait de descendre vers Modave a en effet été arrachée pour construire le nouveau rond-point. Un petit chemin entre la nouvelle voirie et le quartier a donc été créé, mais il est plus que précaire.«Une firme est venue enlever des coupes de bois et a laissé sur la route écorces et branchages. Ce n’était pas facile de rouler, mais là c’est pire ! » lance Michel Di Pretoro. A. BT (La Meuse du 18 avril)

 Le rond-point des Neuf Bonniers terminé dans deux mois. LA ROUTE SERA-T-ELLE ROUVERTE?

capture ecran 2015-04-28 à 09.27.02.jpgAprès cinq mois d’arrêt, les travaux d’aménagement du rond-point des Neuf Bonniers ont repris. Ils avaient été suspendus durant la mauvaise saison, car les remblais n’avaient pas la portance voulue. Selon le directeur de la société Dominique Werpin, tant que les matériaux étaient humides, il était impossible d’avancer. Cette fois, ça y est: les pelleteuses ont repris le travail. D’après le directeur, dans deux mois, le giratoire devrait être terminé.
Celui des Gottes étant achevé lui aussi (il manque juste une couche de tarmac de finition), il faudra ensuite réaliser la liaison entre ces deux giratoires: «Le budget concernant cette liaison est débloqué, les travaux devraient commencer fin 2015 début 2016 pour s’achever cette année-là» précise l’échevin de l’urbanisme, Joseph George.
OUVERTE À LA CIRCULATION?
À partir de ce stade, la phase 2 de la nouvelle liaison sera terminée. Sera-t-elle ouverte à la circulation? Théoriquement, les automobilistes pourront rejoindre la nationale, mais Modave et Tinlot s’y opposent depuis toujours.

3e TRONÇON
Ces deux communes veulent que le troisième tronçon de 1,6 km entre Strée et Saint-Vitu soit construit, avant d’ouvrir la route.«On verra à ce moment-là, commente l’échevin des travaux. Les budgets devraient suivre en 2017 et nous pourrons avoir une négociation entre les communes.» A.BT (La Meuse du 28 avril)

capture ecran 2015-04-28 à 09.31.08.jpg
Actuellement, il n'y a pas d'accès direct à la route du Condroz vers Liège en venant de Huy. En venant de Marche, il n'y a pas non plus de sortie directe pour accéder à la future liaison. Dans les deux cas , il faut passer dans le village de Soheit-Tinlot.
Sans la liaison Strée - St Vitu, c'est le village de Strée qui serait victime du nouveau trafic.
Sans l'ensemble de ces aménagements, le village de Scry deviendrait, quant à lui, le raccourci direct vers Liège ! (A.L)

Les commentaires sont fermés.