• Attention aux fortes chaleurs, la canicule est annoncée chez nous à partir de mercredi

    Attention: Fortes chaleurs, soyez attentifs aux personnes à risques !

    19079806.jpgCompte tenu des prévisions météo, la phase d'avertissement - niveau 2 du plan " ozone & vague de chaleur " est activée pour la période s'étendant du mercredi 1er juillet 2015 jusqu'au week-end. Le SPF Santé Publique, invite chaque citoyen à se montrer attentif aux personnes sensibles que sont les enfants, les personnes âgées ou malades et isolées. Voici le site officiel du SPF santé pubique avec tous les conseils et tous les renseignements utiles.
     
    En cette période de chaleur accablante, ce qui importe le plus, c'est de rester au frais et de ne pas s'exposer aux excès de chaleur qui mettent le corps à l'épreuve.

    Quelques conseils méritent d’être suivis :

    Lors d’une journée de forte chaleur :
    - Exposez-vous le moins possible au soleil ;
    - Protégez-vous par l’application d’une crème solaire ;
    - Buvez suffisamment, de l’eau de préférence ;
    - Signalez au CPAS de votre commune les cas isolés qui nécessiteraient le passage d’une assistante sociale.

    Lors d’une journée caractérisée par un dépassement du seuil des concentrations d’ozone :

    Pour les personnes les plus sensibles (les personnes asthmatiques, les personnes qui ont des problèmes respiratoires, les personnes âgées et les enfants en bas âge), le SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement recommande dans la mesure du possible :
    - De rester à la maison ;
    - De ne pas fournir d’efforts physiques ;
    - De ne pas ouvrir les fenêtres pendant la période la plus chaude de la journée soit entre 12 et 22 heures. Il faut ouvrir les fenêtres de préférence très tard le soir ou le matin, quand les concentrations sont retombées au plus bas.

    Enfin, une série de conseils à l'attention des vacanciers afin que les vacances ne soient que plaisir.

    Il est vivement conseillé dans l'intérêt de la santé de ne pas se mettre en route pour de longs trajets, entre 11h et 17 heures les jours de grand beau temps et de rester à l'écoute des informations à la radio pour connaître l'état de fluidité du trafic. Il y a lieu de se munir de provisions en nourriture et boissons qui assurent aux occupants du véhicule, une autonomie de quelques heures, en cas d'immobilisation forcée. L'eau et les boissons rafraichissantes peu sucrées seront les plus utiles; on évitera bien sûr les boissons alcoolisées.

  • Fête de Fraiture, un peu d'histoire...

    DSC_3453.JPG

    La fête à Fraiture se situe le dimanche le plus proche de la Saint Jean-Baptiste. Saint Jean-Baptiste est le saint patron du village de Fraiture, par contre Saint-Remacle est le saint patron de la paroisse de Fraiture.
    Cette fête villageoise existait déjà du temps de Napoléon puisqu'on a le témoignage d'un grognard de Fraiture, André-Joseph OURY du 7e Dragons, qui dit dans un court billet, envoyé à ses parents depuis Neufchâteau en Lorraine (à 80 lieues de Fraiture ), vers la mi juin 1808: "...Nous avons encore 200 lieues à faire. Nous allons à CREMA en Italie. Comme j'espère que c'est la fête dimanche, je vous prie de vous divertir, et moi je boirai un coup à votre santé."
    Une lieue était couramment connue comme étant le nombre de kms parcourus par un homme en une heure, cela variait de 4 à 5 km suivant la région. Donc pour parvenir à CREMA (Cremone), il lui restait à faire environ 960 km pour arriver son cantonnement qu'il atteint le 22 juillet.
    Il aura donc parcouru cette distance en +/- un mois. Quelle trotte ! (Transmis par Marcel Ponthier)

    capture ecran 2015-06-29 à 12.00.53.jpg

    Le souper de la fête a rassemblé 150 personnes samedi soir pour le traditionnel jambon à la broche. Pour la deuxième année, les forains avaient pris possession de la place du village après son ouverture il y a un an lors du Mondial de Football. Dimanche, après la messe chantée par la chorale et la cérémonie patriotique (voir article ci-dessous), l'apéritif était offert au D'Zy par la commune avant les animations de l'après-midi et la pétanque.

    capture ecran 2015-06-29 à 11.55.38.jpg

  • Fraiture, l'origine du monument

    capture ecran 2015-06-29 à 18.27.31.jpg

    La commémoration patriotique  suit traditionnellement la messe de la fête du village de Fraiture. Au nom des associations patriotiques, Christiane Auwers a rappelé aux villageois l'histoire de ce monument érigé au carrefour de la rue Gommeray et de la rue des Tombes. Une initiative bien appréciée, surtout par les jeunes présents à cette cérémonie.
    Voici le texte résumé  de la création du monument :

    capture ecran 2015-06-29 à 18.27.45.jpg

    "En mai 1940, la Commune de Fraiture déplora la perte d’un de ses fils tombé au champ d’honneur ainsi que de nombreux soldats emprisonnés en Allemagne. Quelques-uns eurent la chance de rentrer au foyer et formèrent un comité qu’ils appelèrent  "Les amis démobilisés de Fraiture". La section a été créée clandestinement sous l’occupation en août 1940.
    Ce comité eut pour devoir de rendre hommage aux frères d’armes disparus ou décédés des suites de la guerre et de venir en aide à leurs amis retenus dans les camps de prisonniers. Ils récoltèrent des fonds et envoyèrent plus de 200 colis à nos captifs d’Outre-Rhin.
    En 1945, la guerre terminée et les prisonniers rentrés, un comité définitif fut créé avec les combattants de 14-18, qui porta ensuite le nom de Fédération Nationale des Combattants de Fraiture.
    Ce comité décida d’ériger un monument à Fraiture, pour commémorer les disparus de 14-18 et  40-45 et pour que nous n’oubliions jamais les atrocités de ces guerres. L’inauguration officielle se déroula le 10 juin 1949.
    Depuis lors, nous venons nous recueillir devant ce monument et j’espère que nous pourrons compter sur la jeunesse pour continuer à le commémorer dans le respect et la fraternité pendant de nombreuses années. Nous ne devons jamais oublier le sacrifice et les souffrances de nos parents et grands-parents lors de ses deux guerres mondiales".

     

    capture ecran 2015-06-29 à 18.26.42.jpg

    Joël Prevot, au nom des habitants du village, prend ensuite la parole pour remercier chacun pour sa présence, notamment les enfants qui portent fidèlement le drapeau national aux côtés des aînés, représentants des associations patriotiques et ceux qui déposeront la gerbe de fleurs au pied du monument. Il rappelle également l'importance de ce devoir de mémoire, à l'occasion de la fête de ce we qui rassemble petits et grands.

  • Nécrologie. Décès de Mme Anne-Marie MARECHAL, épouse DALLA VECCHIA de Scry

    capture ecran 2015-06-29 à 11.44.27.jpgNous apprenons le décès survenu le 28 juin, de Madame Anne-Marie Maréchal, à son domicile de Scry. Elle était âgée de 68 ans.
    La
    défunte repose au funérarium Georis à Neupré où les visites sont souhaitées de 17 h à 19 h.
    L'enterrement aura lieu le jeudi 2 juillet  2015.
    La messe de funérailles sera célébrée en l'église Saint-Martin de Scry à 9h45 et sera suivie de l'incinération au crématorium de Ciney. Dispersion des cendres au cimetière de Scry à 14h45.
    Nous présentons à ses proches nos sincères condoléances.

  • Tinlot, une journée sportive pour les deux écoles

    Ce vendredi 26 juin, grâce aux subsides de l’ADEPS et une collaboration entre le service des sports de la commune, l’école communale, l’école Sainte-Reine, TSA et le Royal Fraiture Sport, une journée sportive a été organisée pour les enfants de primaire des deux écoles de l’entité.

    capture ecran 2015-06-28 à 09.50.48.jpg

    Les enfants de Sainte-Reine étaient invités à l’école de Fraiture et les activités ont eu lieu dans la nouvelle salle de gym et sur le terrain de foot à côté de l’école. Les enfants étaient encadrés par les moniteurs de TSA, ce qui permit aux enfants de pratiquer les sports organisés sur notre commune et aux enseignants de remplir plus facilement leurs obligations administratives de fin d’année. A midi, un pain saucisse était offert.

    capture ecran 2015-06-28 à 09.50.10.jpg

    Une belle journée, qui favorisa les échanges et la convivialité entre les enfants et les enseignants des deux écoles.  Une formule appréciée de tous et de l’avis général,  à refaire! LB

  • Pour les agriculteurs, 8€ sur 100...

    Sur 100 euros d’achats alimentaires, explique le rapport de l’Observatoire français des prix et des marges 2014 publié tout récemment par l’économiste Philippe Chalmin, seuls 8 petits euros concernent les agriculteurs tandis que le commerce ressort à 20 euros.

     

    capture ecran 2015-06-28 à 22.35.43.jpg

    La part des industries agroalimentaires s’élève à 10,4 %, celle d’autres industries à 3,7 %. Une autre manière de calculer ce qui revient à chaque maillon de la filière est de prendre les prix attribués à chaque étape, charges de production comprises.
    À ce moment, la production agricole représente 19 % alors que la part des transformateurs et distributeurs représente 58 % et que les importations atteignent 13 %. En 1995, la production agricole française, dans la filière, représentait 23 % du produit alimentaire. Quinze ans plus tard, elle n’en représentait plus que 19,3 %. En d’autres termes, comme le souligne notre confrère Agra Presse, en 1995, sur 100 euros dépensés par les Français pour leur alimentation, plus de 23 euros allaient aux agriculteurs. Ce n’était déjà pas bien gras. En 2010, sur ces mêmes 100 euros, ce ne sont plus que 19 euros qui revenaient vers lesdits producteurs. Entre-temps, relève aussi le dernier rapport de l’Observatoire français des prix et des marges, la valeur ajoutée du commerce a dépassé 20 euros tandis que celle des agriculteurs n’atteint que 8 euros.

    Autrement dit, les produits alimentaires sont devenus plus élaborés, intégrant des services, de l’innovation et du marketing, mais la part du commerce, essentiellement la grande distribution, et sa valeur ajoutée se sont également accrues et sont supérieures à la valeur ajoutée de la production agricole. Effectivement, pour bon nombre de denrées, la marge des grandes surfaces est supérieure au coût de la matière première. Étonnant ? Non, il y a longtemps que l’aval domine l’amont. D’où l’intérêt qu’ont les agriculteurs de regrouper l’offre et d’entrer en contact avec les consommateurs, en direct. Les acteurs des circuits courts l’ont bien compris.

    capture ecran 2015-06-28 à 22.37.05.jpg

    Source : http://www.sillonbelge.be/articles/pour-les-agriculteurs-8%E2%82%AC-sur-100

  • Football. Ouffet Warzée repart quasiment de zéro pour une nouvelle saison

    capture ecran 2015-06-24 à 09.28.15.jpg
    Ouffet-Warzée repart quasiment de zéro pour cette nouvelle saison en troisième provinciale. Le club s’est en effet doté d’un nouvel entraîneur, Philippe Hubar, qui coachait auparavant les U21, et d’un noyau totalement remodelé. «Les joueurs de l’année passée ont décidé de nous quitter. Philippe est venu avec un beau projet et a décidé de rajeunir le noyau. Il a repris des juniors, certains ont déjà aidé l’équipe première la saison passée. Le recrutement s’est aussi axé sur de jeunes joueurs », explique le président ouffetois Gérard Lambotte. Malgré ce groupe très jeune et qui manque certainement d’expérience en troisième provinciale, le président reste optimiste. «Je pense que l’on peut faire mieux que l’année passée. Terminer 8e serait donc bien. J’ai confiance en notre équipe, surtout que deux clubs de la série viennent encore de monter en P2, à savoir Hermée et Templiers. Le niveau a donc encore diminué. »

    LE COACH RESTE PRUDENT L’entraîneur Philippe Hubar est quant à lui un peu plus prudent au niveau de ses ambitions pour son retour à la tête de l’équipe première. «Nous visons clairement le maintien. Mais qui sait, je referai peut-être la même chose qu’il y a trois ans. J’avais alors repris l’équipe en mars et je l’avais amenée au tour final. Un premier bilan sera réalisé après trois ou quatre matches de championnat. J’y adapterai alors peut-être notre façon de jouer. »
    Le T1 se lance donc un nouveau challenge avec une équipe qu’il a pu confectionner selon ses désirs. «Je relève un défi intéressant avec des jeunes. Je les ai quasi tous connus dans les équipes d’âge. Ils sont tous motivés et ce sont tous des gars qui savent jouer au foot. Mais ils vont certainement manquer d’expérience. C’est là le gros souci, d’où l’importance d’encore attirer quelques joueurs plus âgés dans le noyau. Nous aimerions encore au minimum un défenseur, un avant et un gardien de but », conclut Philippe Hubar. l
    CÉDRIC WILLEMS. La Meuse du 24 juin

  • Alerte météo: la canicule arrive sur la Belgique, avec des maxima pouvant atteindre les 36 degrés en deuxième moitié de semaine

    capture ecran 2015-06-28 à 10.09.28.jpg

    Après une belle journée dimanche (jusqu'à 24 degrés à Tinlot pour la fête à Fraiture ), le temps devrait rester sec lundi , avec des champs nuageux progressivement chassés par le soleil depuis l’ouest. Un vent faible à modéré d’ouest souffle, qui tournera ensuite vers le nord. Les maxima prévus vont de 21 à 25°.

    Le mercure devrait grimper mardi, avec des températures atteignant 24 à 29 degrés. De mercredi à samedi, la chaleur s’accentuera encore, avec des maxima pouvant aller localement jusque 36°. En fin de semaine, une averse locale est toutefois possible. (La Meuse en ligne)

    capture ecran 2015-06-28 à 10.07.58.jpg
    Il va faire trop chaud pour travailler, les horaires devront être adaptés.

    Plan Canicule pour les fonctionnaires wallons : 1 heure de travail en moins

    Et cela devrait encore monter au cours de la semaine jusqu’à 33 voire 35° C. En conséquence, l’horaire des fonctionnaires wallons qui travaillent en extérieur est déjà officiellement adapté. À partir de mardi, ceux qui effectuent des travaux en extérieur dits « lourds » travailleront une heure de moins. Pour les autres, une décision sera prise en début de semaine prochaine en fonction de l’évolution de la température.
    « Les prévisions indiquent que l’indice de contrainte thermique sera supérieur à 20 dès mardi prochain.
    En conséquence les personnes qui effectuent des tâches lourdes d’extérieur verront leur journée adaptée à partir de ce mardi et ce jusqu’à la fin de cette semaine au minimum.
    Ils commenceront plus tôt et travailleront une heure de moins » détaille Christophe Corouge porte-parole du Service public de Wallonie. La mesure qui vise des métiers comme les ouvriers des routes ou les gardes forestiers pourrait s’étendre à d’autres secteurs.
    « Pour le personnel qui travaille dans des locaux ou qui effectue des travaux en extérieur moins physiques, l’horaire pourrait également être adapté à la canicule de la semaine prochaine. Il faudrait, et ce sera vraisemblablement le cas, que pendant trois jours l’indice thermique dépasse les 24 ce qui correspond raisonnablement à une température de 29- 30 degrés». À noter que les mesures de canicules ne concernent pas les employés travaillant dans des bureaux qui disposent de la climatisation.  B.D.(La Meuse du 27 juin)

  • Tinlot, invitation au Conseil Communal du lundi 6 juillet 2015, à 19h

    Invitation à la séance du Conseil Communal qui aura lieu le lundi 6 juillet 2015 à 19h, à la maison communale.

    capture ecran 2014-12-25 à 21.16.48.jpg

    Ordre du jour:

    1.     Installation d’une Conseillère communale. (Voir article précédent sur ce blog)

    2.     Travaux de réfection de la rue Hayoulle – Décision – Cahier des charges – Choix du marché.

    3.     Avis sur redevance incendie 2013 (frais admissibles 2012).

    4.     Prise de participation dans la coopératice « Condroz énergies citoyennes ».

    5.     Adhésion au projet « POLLEC 2 « .

    6.     Acquisition d’une emprise à Seny – Approbation du projet d’acte notarié.

    HUIS CLOS

    Ratification de la désignation d’une institutrice maternelle

     

  • Modave. Il avait harcelé la Bourgmestre. Le Modavien devra consulter des psychologues

    Dans notre journal du 4 juin, (Voir l'article précédent sur ce blog), nous vous racontions l’histoire de Jean-Marie, 62 ans, un Modavien furax. Cet "inventeur" de profession trouvait que ses voisins ne respectaient pas le règlement. Il s’insurgeait contre les feuilles mortes qui se retrouvaient dans son jardin, contre les haies trop hautes…

    capture ecran 2015-06-26 à 10.37.53.jpgCe qui l’irritait plus particulièrement ?
    Les enfants des voisins, trop bruyants à son goût. L’homme avait été se plaindre auprès des autorités communales et a envoyé une pluie de courrier à sa bourgmestre, Jeanne Defays. La mayeur nous avait confié qu’il l’avait traitée « d’incapable qui ne savait pas faire son travail ». À bout, voisins et autorités communales avaient déposé plainte à son encontre. Après avoir témoigné le 3 juin au tribunal correctionnel, il devait recevoir, hier, son jugement. Verdict : avant de se prononcer, le tribunal estime qu’il doit d’abord être vu par un expert neuropsychiatre et un psychologue afin de statuer sur son état mental.
    "J’irai en appel. Je suis plus intelligent que les experts et je vais me retrouver devant eux ! ", réagit Jean-Marie qui ne comprend pas cette décision.

  • Unité pastorale du Condroz, horaire des messes dominicales du 3e trimestre 2015

    capture ecran 2015-06-23 à 10.54.17.jpg
    L'Eglise de Ramelot vue du château

    capture ecran 2015-06-23 à 10.46.05.jpg

    capture ecran 2015-06-23 à 10.46.23.jpg
    Source: cathocondroz.be

  • Huy-Hamoir, les pompiers sont inquiets

    Le 1er juillet, les pompiers de Huy et de Hamoir ne formeront plus qu’une seule zone de secours, à savoir la zone de secours, HEMECO pour Hesbaye-Meuse-Condroz, et couvriront quinze communes.
    Mercredi soir, un conseil zonal extraordinaire s’est tenu en présence des 15 bourgmestres concernés et d’une centaine de pompiers. Inquiets à propos de leur avenir, ils avaient déployé des banderoles dans la caserne.
    "À quelques jours de la mise en place de la réforme, nous avons toujours énormément d’incertitudes, affirme

    Christophe Plompteux, délégué CGSP à propos du temps de travail notamment." Selon la nouvelle législation, les pompiers ne pourront pas travailler plus de 60 heures par semaine; "En période de vacances, cela risque de poser problème. Si les collègues de garde à la caserne doivent faire face à une intervention à des nids de guêpes et qu’un incendie ou un nouvel accident survient, on ne pourra pas y aller. La sécurité des citoyens est en jeu !".

    capture ecran 2015-06-26 à 10.28.56.jpg
    Autre sujet qui inquiète les pompiers : le paiement des heures supplémentaires : "Actuellement, toute heure supplémentaire entamée est due, mais à l’avenir, ce ne sera plus le cas. Se lever pendant la nuit et être payé
    pour dix minutes seulement parce que l’intervention est courte, c’est un manque de respect…" Le délégué CGSP ajoute : "Les propositions qui nous ont été faites, à savoir rentrer en caserne pour terminer l’heure entamée, ne nous satisfont pas." Reste aussi les heures supplémentaires accumulées par les hommes sous l’ancien régime et qui ne pourront être totalement reprises par la nouvelle zone. "C’est à la Ville de Huy de trouver une solution, affirme Christophe Plompteux. Le bourgmestre nous a promis une solution pour la fin de l’année au plus tard, j’espère qu’il tiendra sa promesse." A.BT

    Le commandant Bouquette se veut rassurant tout comme le bourgmestre de Huy. Des solutions seront trouvées. A lire dans la Meuse du 26 juin

  • Hermalle, Une promenade nature gourmande

    capture ecran 2015-06-24 à 09.14.10.jpg

    «Depuis 28 jours, Junon – portant une grenade d’une main et un baton surmonté d’un coucou de l’autre -, préside ce mois où l’année entre dans l’été, où les jours seront les plus longs, où l’on allumera les feux de la Saint-Jean. La nuit, la caille carcaille. Le jour entend le loriot chanter le temps des cerises ; le ciel est bleu et les jardins pleins de roses et de pivoines. D’où vient ce bruit de papier froissé dans le taillis ? C'est le rouge-queue qui suit notre guide dans la recherche de plantes alimentaires sauvages cultivées jadis dans nos jardins. Accompagnez-les ! » nous invite l’équipe de la ferme castrale.
    Chaque mois, depuis mars et jusqu’en novembre, des visites nature Gourmande sont organisées. La prochaine a lieu ce dimanche 28. «Comme dit le proverbe : Mars pour les poules, Avril pour les moutons, Mai pour les boeufs, Juin… pour nous ». Tout le monde est le bienvenu «Y compris les chiens obéissants et tenus en laisse ».
    À NOTER
    D.28/6, à 14h à la taverne des musées, dans la Ferme Castrale, chaussée F.Terwagne 132a à Hermalle sous-Huy pour la billetterie. PAF: 6 € par personne de plus de 12 ans, 5 € par enfant de 6 à 12 ans, 1,25 €par Article 27. Plus d'info : 085 31 42 86