Anthisnes: réunion des habitants lundi 11 avril pour sauver la Chapelle Simon

La petite chapelle Simon à Anthisnes est en ce moment au centre de toutes les attentions. En effet, Yolande Huppe, conseillère communale éprise de la chapelle invite les Anthisnois à se rassembler afin de discuter du sort de ce petit édifice datant du moyen âge.
«La Chapelle fait désormais partie du patrimoine culturel et est importante pour les gens du village», explique la conseillère communale. «Aujourd’hui, nous souhaiterions trouver un moyen pour la maintenir debout.» Laissée à l’abandon depuis de nombreuses années, un lierre grimpant y a élu domicile perçant le toit et fragilisant ainsi la structure.
capture ecran 2016-04-10 à 20.32.41.jpgCette plante ajoute, certes, un côté mystique et très charmant à la chapelle mais est surtout dangereuse pour la stabilité du petit bâtiment. «Nous avions déjà essayé de maîtriser le lierre auparavant mais ici, il s’agirait d’un projet plus conséquent.» Le but est donc de rénover la chapelle en ne coupant pas le lierre au risque de voir celle-ci s’écrouler. Cette chapelle, située sur un petit chemin balisé à Hestreux entre Villers-aux-Tours et Limont-Tavier, est devenue le rendez-vous des jeunes et des moins jeunes. «Elle est emblématique et fait partie du paysage Anthisnois. Nous espérons pouvoir sauver le caractère particulier de la chapelle et je pense que la commune est prête à apporter une aide substantielle mais pour cela il faudrait que nous soyons propriétaire du bien», explique Marc Tarabella, bourgmestre d’Anthisnes.
Appelée maison des schtroumpfs ou encore maison champignon, la forme particulière de cette chapelle lui donne un caractère unique. Un charme qui vient s’ajouter à la légende qui habite la chapelle. «Au Moyen-Âge, un homme a dit que, s’il évitait la peine de mort,il construirait la chapelle Simon d’où sa présence aujourd’hui», conclut Yolande Huppe. Intéressé par le sort de ce patrimoine culturel? Une réunion aura lieu le lundi 11 avril prochain à 20h à la Maison de Village de Lagrange. L’ASBL «Qualité Village Wallonie», animera la soirée et proposera des solutions afin de pouvoir maintenir la Chapelle Simon debout. Infos au 0486/65.92.19.
C.L. (Article dans la Meuse du 8 avril)

Les commentaires sont fermés.