Exercice nucléaire avec 17 communes, dont Tinlot, le 29 novembre

2209291256.2 - copie.jpgLe centre de crise, qui dépend du Ministère de l’Intérieur, organisera un exercice d’urgence le 29 novembre prochain, sur le site de la centrale nucléaire de Tihange. Objectif : tester la réactivité et la coordination des 17 communes situées dans un rayon de 10 km autour du site tihangeois.
 
« Pour le nucléaire, nous organisons un exercice tous les ans, précise Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise. Cette année, nous voulons plus particulièrement tester la manière dont chaque commune interagit avec les différentes autorités concernées : les services de secours, la police, les gouverneurs etc. » Le scénario catastrophe qui sera soumis aux différents intervenants est secret. Il sera dévoilé le jour même.
Benoît Ramacker précise cependant qu’il ne devrait pas nécessiter un déploiement de services de secours de très grande ampleur : «Il y a aura quelques véhicules de pompiers et de police sur le site, raison pour laquelle nous informons la population du déroulement de ce test afin que personne ne panique, mais cela devrait rester relativement discret. »
 
1657806287.2 - copie.jpgLe 29 novembre prochain, il n’y aura pas de sirènes ou de communication vers les habitants. L’un des buts de cet exercice est cependant d’apprendre aux bourgmestres la manière de communiquer vers leur population. « Nous voulons aussi que la population s’interroge sur la façon de réagir en cas d’éventuel accident nucléaire. Chaque citoyen est responsable de sa propre sécurité. »
Et précisément, comment faut-il réagir ? « Nous conseillons tout d’abord à tout le monde de consulter le site www.risquenucleaire.be afin d’être informés des mesures à suivre. » Et ensuite ? : «En cas d’alerte, la première chose à faire est de rester confiné chez soi ou au bureau, à l’école… Il faut ensuite être à l’écoute des médias qui diffuseront les instructions à suivre. »
Et les fameuses pilules d’iode faut-il s’empresser de les avaler ? « Non ! Il faut les prendre uniquement si les autorités le recommandent, car elles sont efficaces uniquement si de l’iode radioactif a été libéré lors de l’accident !» A.BT La Meuse du 9/11/2016 
 

Commentaires

  • Non Monsieur Hallet, ce seront les procédures qui seront différentes!
    Vous serez évacué dans un endroit différent de ceux qui habitent à 100m de chez vous.
    On ne peut pas loger tout le monde au même endroit!

Écrire un commentaire

Optionnel