• Mardi 28 février 2017, nous sommes le "MARDI GRAS"

    capture ecran 2016-02-08 à 16.31.17.jpg

    Photo Liège Tourisme, voir l'article sur les carnavals

    Mardi gras est une période festive qui marque la fin de la "semaine des sept jours gras".

    Cette période, pendant laquelle on festoie, précède le mercredi des Cendres marquant le début du Carême. Les "Sept jours gras" se terminent en apothéose par le "mardi gras" et sont l'occasion d'un défoulement collectif. L'esprit de jeûne et d'abstinence qui s'annonce est momentanément mis entre parenthèses : place au carnaval !
    La date de Mardi gras est mobile car elle est associée à la date de Pâques (donc le premier dimanche qui suit la pleine lune et l'équinoxe, toujours entre le 22 mars et le 25 avril), c'est ainsi que le Mardi Gras est toujours fixé entre le 3 février et le 9 mars, soit juste avant la période de Carême, c'est-à-dire 41 jours + 6 dimanches, soit finalement 47 jours avant Pâques. (D'après Wikipédia)

    capture ecran 2017-02-28 à 08.43.45.jpg

     

  • Ecole Communale. Des comédiens en herbe

    capture ecran 2017-02-27 à 07.54.06.jpg

    Le mercredi 15 et le jeudi 16 février, les élèves de cinquième et sixième primaires ont présenté deux pièces de théâtre dans notre salle de gymnastique aménagée, pour l'occasion, en salle de spectacle. Ce sont les enfants de cinquième qui ont ouvert le rideau en interprétant une pièce intitulée : "Le problème". Le décor de la classe utilisé pour cette petite comédie a été transformée en chambre d'hôpital pour la seconde pièce : "Opération Alfred".
    Une très belle expérience pour tous nos élèves qui ont du vaincre leur timidité et qui nous ont présenté un spectacle de grande qualité apprécié par tous les spectateurs présents.

    capture ecran 2017-02-27 à 07.51.42.jpg
    Photos Michèle Van-Hoye.
    Source: site de l'école communale

  • Marchin. Un court-métrage pour les enfants. Un objectif pédagogique: sensibiliser les bambins à la forêt

    Des images valent parfois plus que des mots. C’est sur cette devise que Sébastien Pins, un réalisateur marchinois de 26 ans, crée ses films et courts-métrages. Mais c’est également un amoureux de la nature, et surtout de la forêt ardennaise. Et il espère bien la préserver, notamment, en sensibilisant le grand public au travers de ses créations.
    Ses armes? Une caméra, un regard d’enfant et un projet éducatif en perspective. En effet, dès la création de son court-métrage «Regard d’enfant», lancé il y a deux ans, Sébastien Pins s’est attelé à la création d’un dossier pédagogique.

    capture ecran 2017-02-27 à 08.21.16.jpg

    «Le film et le making-of en seront les outils. Projetés aux classes de sixième primaire et au premier degré de l’enseignement secondaire dans divers cinémas, ils feront office de débats avec les jeunes après la projection. Le réalisateur et des acteurs de la préservation de nos forêts seront présents pour animer le débat», explique Sébastien Pins. Mais en plus d’un travail de réflexion, les élèves seront amenés à se rendre au-delà des quatre murs de leur classe. «Avec le soutien de la Société Royale Forestière de Belgique dans son action ‘Planter un arbre’, une demi-journée sur le terrain, en forêt, sera également assurée.

    Ainsi, chaque enfant de-viendra gardien de la forêt en ayant la possibilité de planter un arbre ou de réaliser divers travaux forestiers. Les enfants sont les acteurs du monde de demain! En leur donnant la possibilité d’agir, ils porteront un «Regard» nouveau sur la forêt. Le corps enseignant se verra offrir le DVD du film ainsi que son dossier pédagogique pour animer une leçon sur la protection de la forêt et sur sa gestion durable», poursuit le Marchinois. La force de ce projet? Une vision pluridisciplinaire. «Il concerne autant le cours de français que ce-lui de l’éveil scientifique et, bien sûr, celui de l’expression artistique.» Avant le film, la bande-annonce sera projetée, pour au final, autour d’une interaction orale, «communiquer et se connaître mieux dans sa relation avec la forêt». Le but de cette démarche est d’aller le plus loin possible dans la réflexion.

    «Le film sera projeté aux classes de 6eprimaire et au 1erdegré de l’enseignement secondaire dans divers cinémas»

    «L’objectif serait, dans un premier temps, de proposer ce pro-jet dans les classes de l’arrondissement de Huy-Waremme.» Mais pour ce faire, il faut encore tourner le court-métrage en question. «Le travail de préproduction a déjà été fait». Ce que Sébastien Pins attend pour cela? Le financement nécessaire! «Cela fait deux ans que je bataille pour financer ce projet d’un budget de100.000 euros.»-C.L. (La Meuse du 27 février)

    A noter
    Envie d’apporter votre soutien? Rendez-vous sur le site internet du projet

  • Clavier. Busin remporte des Boucles très appétissantes

    Le public, les organisateurs et les pilotes sont ravis du déroulement de cette 5e édition des 5eBoucles Claviéroises qui ont réservé leur lot de suspense à tous les participants. À l’entame des derniers secteurs chronométrés, ils étaient en effet encore 4 à se battre à coup de secondes pour la victoire finale en classe 4.

    capture ecran 2017-02-27 à 08.49.25.jpgQuatre Mitsubishi pilotées par des amateurs de glisse rompus aux parcours piégeux habituellement proposés dans le Condroz. Finalement, c’est Jérémie Tomballe qui fera les frais de cette lutte acharnée, devant jeter le gant avant l’arrivée. Restait donc à placer les trois derniers prétendants sur les bonnes marches du podium. Et à ce petit jeu, le favori, Xavier Bouche,hérita finalement du plus bas accessit à cause de quelques soucis moteur en fin de journée. Il échoue donc à 2 minutes 02 secondes du vainqueur et à 1minute 43 du Hutois Jean-Fred Colignon, auteur de quelques scratchs. «Dès la 3e spéciale, j’ai rencontré des soucis avec ma 4e vitesse», commente Jean-Fred.
    «Je devais la tenir d’une main en conduisant. J’ai toutefois pris un plaisir de fou car ce tracé est extraordinaire. Et cela n’enlève rien au mérite de Cédric Busin qui a su slalomer parfaitement entre les difficultés.»
    Et oui, c’est bien le duo nandrinois composé de Cédric Busin et Jean-Louis Fraiture qui a réalisé le sans-faute, un peu à la surprise du pilote de l’écurie Les Volants. «Je ne m’y attendais évidemment pas car à la régulière, Xavier Bouche aurait dû rester devant. Mais cela fait plaisir tout de même. D’autant que le parcours était assez attractif et bien rempli, par endroits, par un public très discipliné.» Avec cette victoire,c’est un peu une revanche sur le sort que le pilote de 35 ans signe également. «Oui, au Condroz, tout se déroulait bien le samedi mais dans la première spéciale du dimanche, le moteur avait cassé, nous contraignant à l’abandon. Je tiens d’ailleurs à saluer mon préparateur, Benoit Blaise, car notre monture a tourné comme une horloge sur ces Boucles.» Notons également qu’en catégorie 1-2-3, le podium a été trusté par les Renault Cliode Laurent Cravillon, Graux et Lottefier, le premier nommé terminant avec plus de 2 min d’avance.-M.ROB. (La Meuse du 27 février)

  • Tinlot, Je Cours Pour Ma Forme, il est encore temps pour s'inscrire

    JCPMF recommence le 13 mars, mais il n’est pas trop tard pour rejoindre le groupe, vous pouvez vous inscrire auprès de Danielle Ponthir: danielle.ponthir@tinlot.be

    3464153419.jpg

    NOUVELLE SESSION du 13 MARS 2017 au 31 MAI 2017.

    TEST LE MERCREDI 31 MAI 2017.

    REMISE DES DIPLÔMES le VENDREDI 2 JUIN à 19h00 à la salle de MALPLAQUAYE

    PROGRAMME :
    0-5 KM :

    • LUNDIS de 19h00 à 20h00
    • MERCREDIS de 19h00 à 20h00

    5-10 KM :

    • LUNDIS de 20h00 à 21h00
    • MERCREDIS de 20h00 à 21h00

    10+ :

    • MERCREDIS de 19h30 à 20h30 (… 21h00)

    PREMIER RENDEZ-VOUS POUR L’INSCRIPTION ET LA REPRISE LE LUNDI 13 MARS A LA MAISON DES JEUNES (Terrain de foot) à FRAITURE.

  • Du neuf pour la 15e brocante de Fraiture du 3 septembre 2017.

    Lorsque au débriefing de la dernière brocante, l'asbl Pour Eux nous a annoncé la fin de leur parcours, nous avons réfléchi, au sein de l'AGMC, comment poursuivre la brocante de Fraiture et en faveur de quelle association, faire notre don annuel.

    Après réflexions, nous avons défini plusieurs critères pour nos recherches.

    Quelques semaines plus tard, nous avons approché l'asbl Hippopassion de Fraiture.

    Les premiers contacts pris, la réflexion a été faite par cette asbl.

    Enfin, la semaine dernière, une réunion a eu lieu dans leur locaux, derrière le CNRF de Fraiture.

    Elle a consisté à définir les objectifs et le rôle de chacun dans la 15ème brocante de Fraiture (et oui, déjà la 15ème!).

    En plus de 3 membres de l'AGMC et de 2 représentantes de l'Hippopassion, on a pu compter sur l'aide de 2 anciens membres de Pour Eux, qui souhaitaient poursuivre l'aventure sociale et festive  de cette brocante.

    L'AGMC se félicite de l'accord conclu ce mercredi 15 février avec l'Hippopassion et remercie Julie et Jean-Claude de leur choix de continuer à nous aider.

    Ci-après la photo "de famille" de ce 15 février.

    Comme c'est la 15ème brocante et comme notre nouveau partenaire a peut-être des idées nouvelles, le programme 2017 sera annoncé prochainement.

    Marcel pour l'AGMC.

    P1020215.JPG

  • Football P3A. Braives 1-2 Fraiture Sport

    capture ecran 2017-02-26 à 17.29.21.jpgFraiture Sport s'est imposé en déplacement ce dimanche à Braives. Yves Troussart  a converti un penalty en première mi-temps pour Fraiture et Dominique Albanèse a assuré la victoire en seconde période. Trois points en déplacement fort précieux pour la suite!

  • Condroz: 3 jeunes Roumains arrêtés à Tinlot après une tentative de vol à Ouffet

    Trois jeunes hommes, d’origine roumaine, ont été arrêtés, à Tinlot, puis auditionnés. Ils avaient été repérés, via un comportement suspect, à proximité d’une habitation de Ouffet. Un P.-V. pour tentative de vol a été rédigé à leur charge.

    1087084967_B9711223680Z.1_20170224100245_000_GV48J85L3.1-0.jpg
    Ils étaient dans une Ford Mondeo break. (Photo illustration Google)

    Ce jeudi, peu avant 13 heures, un riverain de la rue d’Ellemelle à Ouffet a aperçu un véhicule, immatriculé en Hollande, stationnée devant la maison de son voisin, un homme âgé. Il a alors vu un homme sortir de ladite voiture et faire le tour de la maison en essayant d’ouvrir manuellement (sans outils) la porte du garage, ainsi qu’une porte latérale. Le voisin l’a immédiatement interpellé mais celui-ci s’est sauvé et est rentré dans la voiture, qui a démarré en trombe en direction de Warzée.

    L’occupant présent dans la maison ne s’est rendu compte de rien.

    Le voisin avait eu le bon réflexe de prendre le véhicule en photo : il s’agissait d’une Ford Mondeo break de couleur bleu foncé. Il a contacté la police et envoyé le cliché.

    Des agents de l’équipe de proximité se sont rendus sur place afin de constater les faits et d’entendre le témoin. Pendant ce temps, des membres du service intervention ont aperçu ledit véhicule du côté de Tinlot. Ils ont été interpellés ce dernier et les trois personnes qui se trouvaient à bord.

    Il s’agissait de trois jeunes, âgés entre 20 et 30 ans, et d’origine roumaine. Ils ont été ramenés au poste et auditionné, via un interprète. Ceux-ci ont nié les faits, prétextant qu’ils passaient par la Belgique, en venant d’Allemagne, pour se rendre en Hollande. Ils ont raconté qu’ils cherchaient des… fruits. Une version qui n’a pas été crue par la zone de police condruzienne, qui a rédigé un P.-V. pour tentative de vol et a averti le parquet.

    Malheureusement, faute de preuves suffisantes (pas de traces de pesée, de découverte d’outils, cagoules ou autres…), les trois suspects ont été relâchés. L’enquête n’a pas non plus permis de rallier ces personnes à d’autres faits connus.
    E.D La Meuse du 25 février

  • 11 et 12 mars. L’Opération Arc-en-Ciel : une action de solidarité encore et toujours d’utilité publique

    affiche-arc-en-ciel-A2-FR_HD.JPGComme les hirondelles au printemps, c’est le deuxième week-end du mois de mars que la traditionnelle Opération Arc-en-Ciel prend ses quartiers partout en Fédération Wallonie-Bruxelles.
    Cette 63e récolte de vivres non périssables occupe des milliers de jeunes bénévoles ces 11 et 12 mars pour collecter des tonnes de nourriture afin de permettre à des enfants moins chanceux de vivre des vacances et des loisirs.

    En un week-end, près de 100 tonnes de vivres sont récoltées par de nombreux écoliers et groupes de jeunes ; elles sont acheminées vers les centres de tri, empaquetées en colis variés puis redistribuées à plus de 200 associations en charge de l’enfance et de la jeunesse que soutient Arc-en-Ciel.

    Tous ces colis sont bien entendu offerts aux associations, Arc-en-Ciel et ses bénévoles n’étant que des intermédiaires nécessaires entre les donateurs et les bénéficiaires.

    Coralie Herry, responsable de l’Opération, explique que : « les vivres récoltées chaque année par les groupes de jeunes permettent aux associations, en diminuant leur budget « alimentation », d’offrir aux enfants défavorisés dont elles ont la charge des loisirs actifs et éducatifs. Lors d’un séjour de vacances résidentiel par exemple, aux côtés du transport, du logement, de l’encadrement et des activités, l’alimentation représente environ 27 % du budget global.[1] »

    L’Opération a donc aujourd’hui une utilité non négligeable pour ces associations d’aide à l’enfance et à la jeunesse défavorisées en Fédération Wallonie-Bruxelles, qu’elles soient des Maisons d’Enfants, des Ecoles de Devoirs ou encore des Maisons de Jeunes.

    Grâce à la participation continue de milliers de bénévoles et la contribution généreuse des donateurs, ce sont plus de 12.000 enfants et jeunes qui profiteront de journées de vacances et de loisirs cette année.

    logo_AEC_def.jpgLes 11 et 12 mars prochains, nous vous invitons à faire bon accueil à nos bénévoles et à préparer d’ores et déjà vos goûters, biscuits, boissons, céréales, fruits, légumes ou poisson en conserve…
    Chaque geste, même petit, participera au succès de cette Opération.

    Merci pour les enfants !

    [1] Chiffre 2015 basé sur un séjour Arc-en-Ciel de 7 jours accueillant 25 enfants.

  • Tinlot samedi 25 février, attention aux dispositions prévues pour le Grand Feu et le Grand Prix Raygeo (cyclisme)

    2770649321.jpgGrand feu de Fraiture

    La circulation de tout véhicule sera interdite, le samedi 25 février 2017
    de 11 heures au dimanche 26 février 2017 à 12 heures, à FRAITURE rue du Tilleul jusqu’au croisement avec la rue Hayoulle à SENY.

     

    Grand Prix Raygeo

    http://static.blogs.sudinfo.be/media/150/3515135017.3.jpg

    Le ROYAL SPORTING CLUB CYCLISTE NANDRINOIS  organise le 46e GRAND PRIX RAYGEO  qui aura lieu le samedi 25 février 2017  pour Elites et Espoirs internationaux. Il traversera le territoire de la Commune de TINLOT

    Passages prévus entre 14 h 00 et 17 h 00 par la RN66 (de Seny à Abée-Scry) par la RN 636.(tronçon de la rue de Dinant à Scry) suivant l’itinéraire et l’horaire fixé.

    La circulation est interdite à tout véhicule NON autorisé sur la RN 66 et 636 excepté ceux des directeurs de course, des signaleurs, des équipes techniques, des véhicules disposant d’un laissez-passer, des services d’urgence, de secours et de police au moment du passage de la course.

    L’arrêt et le stationnement sont interdits sur la chaussée (RN 66), sur les routes empruntées par les coureurs : rue de Tantonville, rue du Montys, rue Sous l’Aisance, Place du Baty, Grand-route de l’Etat et rue Gros Thier. et sur la RN636 rue de Dinant.

     

  • Dimanche 19 mars: « LE LAID HOMME DU HOYOUX a encore frappé ». Inauguration gratuite de l'activité

    Affiche.jpg

    DIMANCHE 19 mars 2017<
    Rendez-vous à 14h devant la CIESAC (rue de la Source, 10 – 4560 Les Avins (CLAVIER))

    INAUGURATION DE L’ACTIVITE
    « LE LAID HOMME DU HOYOUX a encore frappé »

    Activité gratuite !

    Cette balade familiale de 2,8 kilomètres permet de découvrir diverses facettes de la rivière tout en suivant la trame d’une légende locale. Conte et animation seront au rendez-vous!

    • Présence d’une conteuse au départ de la balade + animation sur le thème de la rivière sur le parcours
    • Départ à 14h
    • Durée : environ 2h30
    • Non accessible aux poussettes
    • Chiens en laisse admis
    • Inscription obligatoire au 085/41.29.69 ou par mail: sivh@gmail.com
    • Participation gratuite !

    capture ecran 2017-02-18 à 18.38.25.jpgBON A SAVOIR : cette activité sera également accessible toute l’année et en toute autonomie.

    PLUS D’INFOS :
    Syndicat d’initiative de la Vallée du Hoyoux
    (Modave – Marchin – Clavier – Tinlot)
    Vallée du Hoyoux 6b – 4577 Pont de Bonne (Modave)
    085/41.29.69 – info.sivh@gmail.com – www.si-valleeduhoyoux.be

    1. Couverture.jpg

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, des 25 et 26 février 2017

    capture ecran 2016-03-26 à 15.40.17.jpg

    Depuis le 12 mars, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.

    Il est disponible uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.

    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).

    Téléphone : 0471/75.02.68

    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.

     

    Quelques rappels importants :

     

    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.

    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.

     

    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :

     

    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.

    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.

    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).

     

     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be

    capture ecran 2016-03-26 à 15.41.27.jpg

  • Hamoir: avez-vous vu José Mosbeux, disparu depuis le 21 février?

    Un habitant de la rue des Combattants, à Hamoir, n’a plus donné de signe de vie depuis ce mardi 21 février. Son véhicule a été retrouvé, vide de tout occupant, ce jeudi 23, à Comblain-au-Pont. La zone de police du Condroz, appuyée par la cellule des personnes disparues, mène d’importantes recherches afin de retrouver ce sexagénaire. N’hésitez pas à partager et diffuser cet avis autour de vous, ainsi qu’à contacter les services de police pour toute information qui pourrait faire avancer l’enquête.

    
Avez-vous vu José Mosbeux
?

    Voici l’avis de recherche diffusé :

    Ce mardi 21 février 2017, José MOSBEUX, un homme âgé de 66 ans, a quitté son domicile situé rue des Combattants à Hamoir. Depuis, il ne s’est plus manifesté.
    Son véhicule, une Citroën C3 de couleur grise, a été retrouvé le 23 février, rue du Pont à Comblain-au-Pont.

    Monsieur Mosbeux mesure 1m80 et est de corpulence robuste. Il a les cheveux grisonnants coiffés en arrière et d’épais sourcils.

    Au moment de sa disparition, il portait un pull à motifs rouge et blanc, un pantalon en velours et un bonnet.

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, merci de prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800/30.300. Vous pouvez également réagir via e-mail : avisderecherche@police.belgium.eu.

    La Meuse en ligne

  • Tinlot éoliennes. Le recours de la commune face au projet éolien rejeté !

    Nouvel épisode dans la saga des éoliennes à Tinlot. Pour rappel, il était question d’installer cinq éoliennes de part et d’autre de la route du Condroz, à hauteur des villages d’Abée et de Ramelot.

    1879669691.jpg«Avant cela, quatre autres projets ont été annulés, dont un au Conseil d’État», indique Pascal Lejeune, échevin en charge des finances (photo). En septembre 2014, la commune a alors déposé un recours contre le dernier projet en date, suite à un arrêté du ministre Di Antonio qui accordait le permis unique à SPE Luminus pour celui-ci. «Un groupe de riverains a lui aussi déposé un recours contre ce projet éolien», précise-t-il. Ces recours en suspension ont été rejetés. «Cela signifie qu’on ne peut pas suspendre en urgence le permis», continue l’échevin.

    Le 8 février, le recours en annulation de la commune a été rejeté par le Conseil d’État. «L’auditeur du travail avait rendu un avis favorable à l’annulation de ce projet. Dans 95% des cas, le Conseil d’État suit l’avis de cet auditeur, qui est bien souvent un magistrat de haut vol.Ici, le Conseil n’a pas suivi son avis.» Mais le recours en annulation du groupe de riverain doit encore être étudié. «La grosse majorité de leurs arguments était semblable à ceux de la commune. Mais certains différaient toutefois», indique Paul Lejeune. Quels étaient les arguments de la commune? «Ce qui nous gênait,c’était surtout que les implantations des mâts ne respectaient pas essentiellement le cadre éolien. Les éoliennes étaient tantôt trop proches d’habitations, tantôt trop proches d’une crête ou d’un vallon», continue-t-il. «Cela dénaturerait les particularités de notre Condroz hutois.» Selon l’échevin, il faudra attendre au moins six mois pour être fixé sur le recours en annulation du groupe de riverains. Il confie craindre une «épidémie d’éoliennes»si le projet passe. «Les conditions pour une extension de parc éolien sont beaucoup moins nombreuses», dit-il.

    UN SIXIÈME PROJET INTRODUIT 
    Selon Pascal Lejeune, Luminus a d’ores et déjà introduit un nouveau projet de cinq éoliennes. «Cette fois, il est question d’en mettre trois à Tinlot et deux à Clavier», indique-t-il. «Une réunion d’information devrait avoir lieu fin mars.» Selon l’échevin, l’entreprise anticipe en réalité l’annulation éventuelle de leur projet encours. «La distance entre le projet actuel et celui-ci est beaucoup trop courte. Ils ne pourront pas faire les deux ensemble», conclut-il.
    JÉRÔME GUISSE (La Meuse du 23 février).