Tinlot. Dès cette semaine, Christophe Pauly invite d’autres étoilés à cuisiner chez lui

Le chef du Coq aux Champs lance ses «Dîners à 4 mains» aller-retour

capture ecran 2017-07-01 à 16.31.23.jpgC’est ce 5 juillet que le chef étoilé Christophe Pauly lance ses «Round trip», un concept de dîners à quatre mains qui se répétera trois fois par an. «J’avais envie de lancer ces rencontres pour leurs côtés assez convivial, intuitif et très sympa basés sur l’échange. Le ‘4mains’, ça se fait assez régulièrement mais, ici, l’idée est de ne pas le faire en sens unique. C’est une sorte d’invitation en aller-retour», explique-t-il. Christophe Pauly accueillera donc, cette année, trois chefs étoilés dans son restaurant «Le Coq aux Champs» à Soheit-Tinlot mais, en 2018, il les rejoindra à son tour dans leurs cuisines respectives.
Pour ce premier cru, il travaillera avec Dimitry Lysens, chef du «Magis»* à Tongres, Filip Claeys, chef du restaurant «DeJonkman»** à Bruges et, enfin, Karen Torosyan, chef du «Bozar Brasserie»* à Bruxelles.
«Ce sont des chefs que j’aime beaucoup, avec lesquels je m’entends bien. Humainement d’abord mais aussi car j’apprécie leur philosophie de cuisine. Ils ont une identité qui me parle, même si on peut avoir des styles différents.» Karen Torosyan, par exemple, présente un style plus «classique». L’an dernier, il a notamment été primé champion du monde de pâté en croûte. «Cela sera donc un peu Rock’n’Roll aussi quand même», sourit Christophe Pauly. «On sera un peu décalé sur certains plats, avec l’idée de faire découvrir des choses aux clients.» Le chef tinloitois aimerait répéter ces échanges une fois par trimestre, en menant «le retour» en 2018. «Mais je poursuivrai l’idée chaque année. Je pense axer le prochain ‘Round trip’ avec des chefs internationaux, ou peut-être wallons, car il n’y en a pas cette fois-ci.»capture ecran 2017-07-01 à 16.31.33.jpg

Les clients auront 12 plats en petites portions à déguster.
Les extérieurs du restaurant entièrement revus.
Article complet d'E.D.dans la Meuse H-W du 29 juin.

Il avait escroqué le Coq aux Champs:36 mois de prison
Concernant le Coq aux Champs toujours, La Meuse H-W du 1 juillet nous apprend que le quadragénaire d’Ottignies qui a escroqué plusieurs restaurants dont le Coq aux Champs à Tinlot a été condamné à Huy à une peine de 36 mois de prison. Elle est assortie d’un sursis de 5 ans pour ce qui dépasse les 2/3 de la peine. Il écope également d’une amende de 6.000 euros. L’homme se faisait passer pour un avocat international et menait la grande vie: dîner dans les restaurants étoilés, vins fins, appartement de standing avec home cinéma dernier cri et même balade en limousine avec chauffeur (!) tout cela sans débourser 1 euro.
C’est finalement suite à une plainte déposée par Christophe Pauly, le patron du restaurant étoilé «Le Coq aux Champs», à Tinlot, que le pot aux roses avait été découvert. En novembre 2015, il avait confectionné un faux bon de commande en se faisant passer pour un certain Patrick Dejean, avocat international. Il avait réservé au Coq aux Champs pour une date précise. Le jour dit, il avait commandé un menu pour deux, agrémenté de la sélection des vins. Au total, la note s’élevait à 488 euros. En sortant, il avait annoncé au restaurateur qu’il paierait sur facture. Ce que le chef avait refusé. Vincent avait quitté le restaurant sans payer, mais en laissant sa vraie carte d’identité, ce qui in fine, avait permis son arrestation en janvier 2017.

Les commentaires sont fermés.