Liège. Sanctions pénales. Tolérance zéro en matière de stupéfiants pour les festivals

Ces dernières semaines, certaines festivités liégeoises ont tourné au désastre. On se souvient notamment des jeunes qui ont été drogués à leur insu lors du festival de la Holi Color à Alleur ou, plus récemment encore, des émeutes dans le Carré.

110086603_B979511957Z.1_20160823170929_000_GN97EKPIA.2-0.jpg
Sudinfo

Suite à ces événements, le parquet de Liège a décidé d’instaurer une toute nouvelle politique en ce qui concerne la détention de produits stupéfiants. Dorénavant, les personnes contrôlées lors des festivités en possession des drogues douces comme la marijuana pourront être pénalement sanctionnées. «Si une personne possède plus de3g de marijuana sur elle, une transaction lui sera proposée», explique Catherine Collignon, 1er substitut du procureur du Roi. «Une amende qui s’élèvera de 75 à 300 euros (selon le type de drogues et la quantité trouvée) lui sera envoyée dans le courant de la semaine, à son domicile.
Mais si la personne en infraction refuse de payer, elle devra être entendue au commissariat de police et sera citée à comparaître devant un tribunal correctionnel.»
I.ZA. (La Meuse du 5 juillet)

Les commentaires sont fermés.