Scry, 4 jours de fête bien réussies malgré la météo!

capture ecran 2017-07-26 à 13.52.19.jpg

C'est un comité de l'Espoir Scrytois heureux qui vous remercie pour votre participation la fête du village!
"Merci à tous d avoir participé à nos 4 jours de fête (21,22,23 et 24 juillet), ce fut génial, malgré la météo !"

Voir les photos et les vidéos sur la page facebook de l'Espoir Scrytois.

 

capture ecran 2017-07-26 à 13.48.01.jpg

A l'occasion de la fête et de la Commémoration Patriotique, Christiane Auwers a rappelé un fait de guerre devant les personnes présentes au monument aux morts du village:

Le mardi 6 juin 1944, le jour du débarquement , qui est organisé et exécuté de main de maître sous les ordres du Général américain Eisenhower et du Général anglais Montgomery, permet de percer le redoutable « Mur de l’Atlantique ».
Après de terribles et sanglants combats, les Alliés foncent sur Paris qui est délivrée le 25 août, et Rouen le 30.
Le Général Piron, à la tête des combattants belges, libère Honfleur et Deauville.
Les Allemands commencent à se retirer. L’Armée allemande traverse nos villages avec divers moyens de transport. Les hommes sont nerveux, ils sont harcelés par l’aviation alliée et par les groupes de résistance. Ils sont aux aguets et tirent au moindre problème. A Scry, ils abandonnent un char. Des habitants curieux s’en approchent. Il a été incendié. Des Allemands reviennent et tirent par rafales. Plusieurs civils sont touchés, trois assez gravement.
Madame Paulus a gardé une balle, qui ne sera jamais extraite, dans la jambe.                                        Le 5 septembre, la première armée américaine du général Hodges entre dans Namur. Les troupes foncent sur nos régions. Les premières « Jeep » arrivent à Scry. Le drapeau belge flotte à la Maison Communale. Le reste de l’entité est toujours occupé. Elle est libérée le 08 septembre 1944.
La joie est grande, et les drapeaux alliés flottent partout. Les soldats alliés sont reçus triomphalement. Nous ne devons jamais oublier leur combat pour notre liberté.
Le général George Patton, commandant en chef de la 3e armée américaine, s’arrête à Scry et va se recueillir quelques instants dans l’église du village.
La guerre n’est malheureusement pas finie.
Il en faudra, du courage aux alliés, pour arriver à anéantir le joug des allemands et nous offrir la victoire, afin de nous faire jouir d’une inestimable liberté.
Christiane Auwers, Scry le 23 juillet 2017.

Écrire un commentaire

Optionnel