• Ocquier, reprise des ateliers Poncin

    Les Ateliers Roger Poncin, de Clavier, ont leur repreneur. Le tribunal de commerce de Liège, division Huy, a jugé que l’offre du groupe français Matière était meilleure. Une décision qui satisfait leur avocat, comme les syndicats.

    Le tribunal de commerce a rendu son jugement ce vendredi. Les Ateliers Roger Poncin seront repris par le groupe français Matière qui l’a emporté face à Aciers Grosjean, le second candidat repreneur.
    Matière proposait de reprendre l’ensemble du personnel, soit 44 personnes. Une offre qui tournait autour de 2 millions d’euros. De son côté, Aciers Grosjean avait revu son offre à la hausse, mettant 2,4 millions d’euros surla table. «Malgré cette différence de prix, Matière demeurait plus intéressant», indique Christian Boulangé, avocat qui défendait avec son fils Charles le groupe français.
    «Matière est spécialisée dans les ouvrages d’art. Pour honorer leurs commandes, il cherchait de nouveaux ateliers.»
    La situation géographique de la commune est intéressante aux yeux de l’entreprise. «Avec ces ateliers, ils seront proches du port d’Anvers. Un avantage pour l’exportation», continue l’avocat.<
    «Ils croient également en les compétences des Ateliers Poncin. Ces sociétés spécialisées dans les ouvrages d’arts en acier sont assez rares en Belgique.» Un domaine pour lequel la firme Grosjean «n’a aucune capacité de réalisation», ajoute-t-il. « Or, pour les marchés publics notamment, il faut des agrégations. Grosjean avait ignoré ce problème-là. De plus, en créant une filiale à Clavier, celle-ci pourra bénéficier des agrégations de la maison mère.» L’objectif de Grosjean en acquérant ces ateliers était également différent. «Je pense que c’était le plus important aux yeux du tribunal», souligne Christian Boulangé. «Grosjean aurait proposé une activité de grenaillage et profilage. Or, cela ne représente que 20% de ce que font les Ateliers Poncin. Les ouvrages d’art correspondent à 80% de l’activité de la société claviéroise.»
    L’offre de Grosjean avait enfin un problème de recevabilité. «Ils n’avaient pas annexé une garantie bancaire sous forme d’attestation ou de note de confort», indique l’avocat. « Il était nécessaire de joindre une lettre de confort selon laquelle une banque s’engage si l’offrant engage l’affaire.»>
    Les mandataires de justice ayant été pendant longtemps du côté de Grosjean, «on a eu peur»,confie Christian Boulangé.
    «Toutefois, c’est un jugement qui nous paraît normal, puisque l’objectif de la loi est de privilégier le maintien de l’emploi et de l’outil. J’espère que ce jugement fera jurisprudence.» J.G.

    capture ecran 2017-07-22 à 14.39.22.jpg

    20 nouveaux emplois seront créés à Clavier
    Pour Béatrice Louviaux, secrétaire principale CSC METEA Liège-Verviers, la décision du tribunal de commerce est satisfaisante «dans la mesure où l’emploi et les aspects sociaux sont préservés», explique-t-elle.
    «Tout le monde sera normalement à Ocquier, et ils prévoient même d’engager une vingtaine de personnes supplémentaires.» Elle explique que Matière a besoin des Ateliers Poncin pour faire face aux commandes.
    «Ils vont continuer les ouvrages d’art, un savoir-faire tout à fait intéressant», continue la secrétaire principale. «Ils comptent notamment développer des ponts à modules qui permettent de remplacer des parties de pont, sans devoir tout refaire.»
    Béatrice Louviaux constate également que l’aspect financier n’a pas pris le dessus sur le social dans la décision du tribunal de commerce. «Les garanties de fonctionnement à plein régime du groupe Matière sont rassurantes», indique-t-elle. «En cas d’incident, le groupe garantit une rémunération.»<
    Patrick Moens, secrétaire régional à la FGTB Métal, estime que le groupe Matière était en effet beaucoup plus ouvert à donner des garanties. «J’ai bien insisté pour que la priorité en ce qui concerne les emplois créés soit pour les locaux», commente-t-il. «Le groupe Matière m’a répondu par l’affirmatif, en ajoutant qu’il pourra aussi en former si besoin.»
    Il reste toutefois sur ses gardes.«Il n’y a pas encore d’accord signé entre les syndicats et Matière. Le groupe a simplement répondu à certaines de mes questions par mail», dit Patrick Moens. «Avec les patrons, la réalité peut changer au bout de six mois ou un an.»
    J.G. (La Meuse du 18 juillet)

    capture ecran 2017-07-22 à 14.35.42.jpg

    Voir également le reportage de RTC Télé Liège

  • Le Beau Vélo de Ravel: Le Topo-Guide, kilomètre par kimomètre (2/4)

    z

    IMG_1385.jpg

    IMG_1386.jpg

    IMG_1387.jpg

    IMG_1388.jpg

    IMG_1389.jpg

    IMG_1390.jpg

     Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • 6 euros en moyenne le paquet en Belgique. Le Belge fume 14 cigarettes par jour

    La commission européenne a sorti en mai 2017 son rapport sur le comportement des Européens vis-à-vis du tabac. Une étude de plus de 205 pages menée auprès de 27.900 personnes dans 28 pays dont la Belgique. En outre, le site combien-coûte.net a publié le prix moyen d’un paquet de cigarettes Marlboro en 2017 (20 cigarettes).

    capture ecran 2017-07-09 à 17.11.16.jpgNous ne nous trouvons pas dans le top 10 des pays les plus chers même si le prix moyen est de 6 euros chez nous.
    L’étude européenne sort des chiffres surprenants. Bonne nouvelle tout de même: la tendance en consommation reste stable en Europe depuis 2014. Mais cependant, on note que 30% des hommes déclarent fumer pour 22% des femmes. Ils sont 29% à avoir le vice alors qu’ils ne sont que dans la tranche d’âge 15 à 24 ans. Inquiétant: 52% des sondés déclarent avoir fumé avant l’âge de 18 ans. 41% fument des cigarettes roulées, selon l’enquête (En Belgique, on est à un peu plus de 20%).
    Un peu d’optimisme pour la Belgique: 17% de nos compatriotes déclarent fumer au quotidien… Ils étaient 24% en 2014. Enfin, la moyenne européenne nous dit que le fumeur consomme 14 cigarettes par jour.
    Le Belge ne fait guère mieux, il fume 13 8 cigarettes par jour. Peut mieux faire.

    M.SP. (La Meuse du 7 juillet)

  • Fraiture Sport, une belle entrée en matière contre Marchin en Coupe Ergo

    Marchin 3-3 Fraiture Sport (2-4 tirs aux but)

    capture ecran 2017-07-24 à 11.18.13.jpgDes absents bien sûr à cette période, mais une bonne condition physique pour les Fraituois après un jogging  sur le RAVel vendredi dernier. Battus 3-1, les hommes de Frédéric Legrand sont revenus à 3-3 dans les dernières minutes et se sont ensuite imposés grâce aux tirs au but.
    "Un premier résultat et une entrée en matière intéressante qui met l’équipe en confiance. Si quelques erreurs défensives, auxquelles il faudra remédier, se sont payées cash en début de partie, il faut souligner les nombreuses occasions de but qui devront être mieux concrétisées dans les prochains matchs", explique l’entraîneur.
    Prochain match le prochain week-end contre l’US Liège B, mais le lieu et l’heure du match ne sont pas encore connus à cette heure. Nous vous en informerons.

  • Le beau vélo de RAVel à Fraiture. Présentation de l'activité. Article 1/4

    Au cours de cette semaine, vous trouverez les copies des différentes pages du livre et du dossier de presse concernant l'étape du Beau Vélo "Esneux-Fraiture" du samedi 29 juillet. (4 articles)

    IMG_1377 2.jpg

    IMG_1378.jpg

     

    IMG_1379.jpg

     

    IMG_1380.jpg

     

    IMG_1381.jpg

     

    IMG_1382.jpg

     

    IMG_1383.jpgIMG_1386.jpg

  • Fraiture. Un nouveau look pour la Place de Lorraine

    P1050156.JPG

     
    Pour le 21 juillet et pour le passage du Beau vélo de RAVel, les Fraiturois peuvent apprécier le magnifique aménagement de la place de Lorraine réalisé par le Service des Travaux de la Commune. Une initiative intéressante que ce talus moellonné avec un bâche anti-herbes en-dessous.

     

    P1050154.JPG

    Transmis par M.P

  • Saison 2017-2018 : les ateliers créatifs à Les Avins, du nouveau...

    flyers 2017-2018 recto.jpg

    Cliquez sur l'image pour agrandir

    _1920x1018_calendrier_c.jpg

    Voir le site

  • Refroidissement ce dimanche et une semaine pluvieuse avant le retour de la chaleur le prochain week-end

    IMG_1623.PNG

    Refroidissement ce dimanche (13 à 19° prévu) et semaine pluvieuse annoncée pour Tinlot. Il faudra attendre le week-end suivant pour retrouver des températures estivales

    IMG_3349.JPG

    Photo de ce matin avec de jolis nuages au Tige de Terwagne en venant de la N66 vers Fraiture. M.P.

  • Le beau vélo de RAVel à Fraiture, c'est le samedi 29 juillet !

    Le 29 juillet 2017, le Beau vélo de Ravel fait une halte au Centre Neurologique. Rejoignez-nous entre 13h et 18h, dégustation de pâtisseries, bières spéciales, concert gratuit de Pierre de Neuville et Oriane Simon (Les Gens d’En Face). Présence de Christophe Pauly, chef étoilé du Coq aux Champs. Avec le soutien des administrations communales de Tinlot et de Nandrin.
    B.R.

    capture ecran 2017-07-21 à 14.38.07.jpg

     

  • Etude. L’argent ne fait pas le bonheur du Belge

    L’argent ne fait pas le bonheur? Les Belges valident en tout cas la maxime, si l’on en croit une étude du Bureau du Plan. Commençons d’abord par une nouvelle assez rassurante. Sur une échelle de 1 à 10, le Belge évalue son bien-être actuel à environ 7,5 points.

    capture ecran 2017-07-09 à 21.31.02.jpgMais ce n’est qu’une moyenne. Assez logiquement, être en incapacité permanente de travail, au chômage, sans diplôme, avec un faible revenu ou vivre seul entraîne systématiquement une baisse des cotes.
    Qu’est-ce qui joue en bien sur le moral?
    En premier lieu la santé. Quand on ne l’a pas, on est en moyenne 16% moins heureux que les autres.

    Arrive ensuite le revenu
    . Mais il n’est donc qu’en deuxième position. Exemple frappant: le doubler n’entraîne que 3% de hausse du sentiment de bien-être.
    À l’inverse, avoir l’impression de ne pas gagner suffisamment d’argent pour vivre de façon moyenne entraîne une baisse de 7% de son autoévaluation.

    Troisième grand facteur par ordre d’importance: avoir un travail. Ainsi, par rapport à un salarié à temps plein, être au chômage ou en incapacité permanente de travail fait baisser la cote de respectivement 2 et de 5%.
    La non-détention d’un diplôme, pour sa part, joue en négatif à hauteur de 3%.

    L’entourage
    arrive en quatrième position. Ne pas vivre seul, avoir une personne à qui se confier ou à qui demander de l’aide permet de jouer à hauteur de 2 à 3% sur le moral.
    Bien entendu, ces quatre grands facteurs ne jouent pas de la même façon sur tout le monde.
    Ainsi, les chômeurs se sentent bien plus affectés que les salariés s’ils sont en mauvaise santé, ne sont pas mariés ou voient leurs revenus diminuer.
    De même, les plus de 25 ans sont plus moroses s’ils sont en incapacité permanente, sans diplôme ou dans l’incapacité de se faire aider. 
    CH. C. La Meuse du 3 juin

  • Maggie De Block présente un plan de réforme des postes de garde de médecine générale

    capture ecran 2017-07-10 à 16.02.09.jpg« L’objectif principal est de faire en sorte que chaque patient dans notre pays puisse accéder à un médecin généraliste à tout moment. Nous veillerons aussi à ce que les postes de garde, les services d’urgence et le triage via le numéro 1733 soient mieux coordonnés. Une réorganisation en réseaux permettrait, par exemple, que l’organisation de visites nocturnes et la coordination soient plus efficaces  », détaille-t-il notamment.

    Le plan a été abordé une première fois par la task force Postes de garde de médecine générale au sein de laquelle sont représentés les médecins, l’Inami, le SPF Santé publique et la ministre.

    Les postes de garde ont été créés en 2002 pour renforcer les soins de santé de première ligne. Il reste cependant des points aveugles en Belgique où les patients ne trouvent aucun poste de garde de médecine générale. Il a également été constaté que les patients continuent trop souvent à se rendre aux urgences au lieu de prendre contact avec les postes de garde.

    Maggie De Block a donc décidé début 2016 de geler les nouvelles initiatives de postes de garde et un audit a été demandé.

    Ce dernier a notamment pointé que les postes de garde ne sont que très peu fréquentés durant la nuit. Il faudrait donc régler les horaires d’ouverture différemment selon la région et les besoins des patients.

    Par ailleurs, l’accompagnement d’un réseau de postes de garde, qui couvre une zone d’environ 400.000 habitants, devrait être assuré par un seul coordinateur, qui se chargerait aussi d’entretenir les contacts avec l’Inami.

    Dans les prochains mois, la task force se chargera de préciser et d’affiner davantage le nouveau cadre pour les postes de garde.

    En 2015, l’ensemble des 73 postes de garde existants ont coûté 23,265 millions d’euros à l’Inami.
    La Meuse en ligne

  • SIVH. Le RAVeL dans tous ses états !

    capture ecran 2017-07-16 à 16.58.55.jpg

    Le RAVeL dans tous ses états !

    Le RAVeL est un réseau de voies réservées aux usagers lents, c'est-à-dire non motorisés : piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite, patineurs, cavaliers (lorsque les conditions le permettent).
    « RAVeL » est une appellation wallonne pour un réseau wallon. En dehors de nos frontières, on parle le plus souvent de voies vertes.

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Le RAVeL de la ligne 126 est plus couramment surnommé « La Traversine », à l’image d’une planche servant à passer d’un bateau à un autre. En effet, la Traversine se trouve être une liaison située de part et d’autre du fleuve. Elle emprunte deux splendides vallées verdoyantes que sont la vallée de la Mehaigne en Hesbaye et la vallée du Hoyoux en Condroz.

    Pour la petite histoire…

    Les premiers projets de construction d’une ligne de chemin de fer suivant le cours du Hoyoux datent de 1853. Il s’agissait alors, non seulement de créer des lignes secondaires apportant du trafic à la grande ligne Nord-Belge, mais aussi de créer une grande ligne de transit entre les axes de Bruxelles-Liège et Namur-Arlon. Le chantier passa dans les mains de trois entrepreneurs qui tour à tour durent céder leur œuvre pour non respect des délais et par manque d’argent.

    En 1873, c’est l’Etat qui se charge lui-même d’exploiter la ligne. C’est finalement le 1er février 1877 que la ligne fut ouverte à la circulation « marchandises » et 25 jours plus tard au trafic « voyageurs ».

    Après des débuts difficiles, la ligne 126 devint rentable et sera florissante jusqu’en 1914.

    Les deux guerres causèrent de nombreux dommages aux infrastructures. EN 1962, l’activité ferrovière cessera à la suite d’une décision administrative brutale et surprenante pour laisser place à l’automobile. Elle fut ensuite aménagée dans le but de devenir une voie sécurisée pour les promeneurs.

     Une voie verte unique et incontournable !

    La ligne 126 est exceptionnelle grâce à la richesse naturelle qui l’entoure. Le Hoyoux, rivière torrentueuse et la plus rapide de Belgique, mais aussi par une faune et une flore variée.

    Outre ces qualités, le Syndicat d’Initiative a, en collaboration avec les communes concernées, réalisé une demande de subvention en vue d’améliorer les aménagements de la ligne. Ainsi, zones de parking, aires de pique-nique, bancs de repos, poubelles, panneaux didactiques et touristiques, parcours VITA sont envisagés. Le dossier est actuellement examiné par le Commissariat général au Tourisme de Wallonie avant d’être soumis au Ministre Colin.

    capture ecran 2017-07-16 à 17.18.43.jpg

     

     

     

     

     

     LE RAVel à la gare de Barse

    A vos appareils !

    Dans le cadre des Journées du Patrimoine, un concours photo aura lieu tout cet été. Le Syndicat d’Initiative souhaite également enrichir sa banque d’images pour illustrer ses publications ainsi que les futurs panneaux qui floriront lors des aménagements de la ligne.

    L’originalité et la beauté des clichés seront privilégiées ! Un jury de photographes professionnels, amateurs, artistes évalueront les photos pour 60% des votes. Le vote du public complétera le pourcentage. Le premier lot n’est pas des moindres puisque c’est un week-end au gîte « Carpe Diem » (Ramelot) qui est en jeu ! D’autres lots récompenseront le podium.

     Pour avoir un petit aperçu : https://www.rtc.be/video/info/divers/un-concours-photo-sur-le-ravel-126-qui-serpente-dans-le-condroz_1495689_325.html

    E.K.

  • Sous clé dans nos magasins, le Roundup est accessible en un clic sur Amazon!

    capture ecran 2017-07-09 à 18.18.31.jpgEn Wallonie, on peut l’acheter mais pas l’utiliser
    Le 1er juin dernier, Carlo Di Antonio, le ministre wallon de l’Environnement, interdisait aux particuliers l’usage de tous les produits contenants du glyphosate. Pour l’instant, aucune mesure n’est prévue pour les professionnels.
    Parmi ces produits, il y a le Roundup. Commercialisé depuis 1975, il s’agit d’un désherbant dont la substance active est le glyphosate. Il est produit par Monsanto, une société américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles.
    Jugé toxique et potentiellement cancérigène, le glyphosate n’a pas été retiré de la vente mais est interdit d’usage en Wallonie. Les magasins ont le droit d’en vendre mais sous certaines conditions. Actuellement, l’article n’est plus censé être en libre accès: les commerces doivent l’enlever des rayons et les placer dans une vitrine, sous clé. De plus, les vendeurs sont dans l’obligation d’avertir l’acheteur de la nocivité potentielle du produit et de fournir un feuillet explicatif sur la réglementation en vigueur.
    Malgré l’arrêté en vigueur, le produit est pourtant en vente libre sur Amazon, le géant du commerce électronique en ligne.

    EN QUÊTE DE GLYPHOSATE!

    Concernant la demande d’achat,il y a eu une augmentation des ventes durant la période précédant l’entrée en vigueur de l’arrêté. Et actuellement, les clients continuent à en acheter. Les commerçants, eux, ont pris l’habitude de les sensibiliser et de les rediriger vers des produits alternatifs.
    En cas de non-respect de la loi, la police et les agents constatateurs sont habilités à donner des avertissements et/ou prendre des sanctions à l’égard des utilisateurs de Roundup. Concernant les procédures et les amendes, si l’utilisateur est pris sur le fait, une perception immédiate est proposée par le policier ou l’agent. Elle équivaut à 125 euros. En cas de non-perception immédiate, le constat est soumis au parquet. S’il n’entame pas de poursuites, le fonctionnaire sanctionnateur est chargé d’établir le montant de l’amende qui peut aller de 50 à 10.000 euros.

    Et après?
    Willy Borsus désire totalement proscrire le glyphosate
    Pour l’instant, l’arrêté de Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Environnement, visant l’interdiction de l’usage du Roundup s’applique forcément uniquement à la Wallonie. Le paradoxe qui consiste à vendre un produit que l’on ne peut utiliser s’explique: le pouvoir du gouvernement wallon se limite à légiférer sur l’utilisation du glyphosate. Il est dans l’incapacité d’intervenir au niveau de la vente. En revanche, Willy Borsus, le ministre fédéral  de l’Agriculture, voudrait étendre cette loi en proscrivant totalement la mise sur le marché du produit.
    Au niveau fédéral, si le processus parlementaire ne rencontre pas d’obstacle, l’arrêté devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2018, du moins c’est l’objectif que s’est fixé le ministre Willy Borsus.
    Extrait de l'article de MATHILDE VANDERHAUWAERT dans La Meuse du 5 juillet

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde les 22 et 23 juillet 2017

    capture ecran 2016-03-26 à 15.40.17.jpg

    Depuis le 12 mars, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.

    Il est disponible uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.

    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).

    Téléphone : 0471/75.02.68

    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.

     

    Quelques rappels importants :

     

    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.

    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.

     

    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :

     

    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.

    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.

    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).

     

     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be

    capture ecran 2016-03-26 à 15.41.27.jpg