• Football. Fraiture Sport: écoeurement et consternation. Match interrompu suite à des incidents en dehors du terrain.

    DSC_4191.JPG
    Le match contre Huy interrompu par l'arbitre à la 65e suite à violente échauffourée dans la tribune

    capture ecran 2017-09-24 à 17.57.53.jpgAlors que Fraiture Sport menait 1-0 contre Huy B. L'arbitre a exclu le gardien de Huy et lors de sa rentrée au vestiaire, des incidents violents ont éclaté entre supporters. (coups, menaces avec verre de bière brisé..) L'arbitre a donc interrompu la partie à la 65ème minute et le Comité Provincial décidera de la suite à donner à ce match.

    "C'était un bon match engagé avec une bonne ambiance sur le terrain et dans la tribune" explique le capitaine Fraiturois Florian Olivier (Photo). "C'est consternant car les joueurs n'y sont pour rien et Fraiture était entrain de confirmer et de se relancer avec ce match après un début de championnat difficile. A 1-0, avec un pénalty à transformer et contre une équipe de Huy B réduite à 10, nous avions fait le gros du travail. C'est vraiment démotivant pour tout le monde, nous ne méritions pas cela!"

    Côté supporter, la bagarre a suscité l'indignation et l’écœurement de tous ceux qui s'investissent dans le foot (parents, joueurs, bénévoles, supporters)  pour en arriver à de tels comportements dans le chef de quelques-uns.
    Un beau gâchis!

    capture ecran 2017-09-24 à 17.55.59.jpg

  • Le "Tinlot aux 4 saisons, automne 2017" est arrivé dans vos boîtes aux lettres

    Le Tinlot aux 4 saisons, est dans vos boîtes comme à chaque changement de saisons, le 21 septembre, 21 décembre, 21 mars et 21 juin.

    Le voici en version pdf:

    Bonne lecture

    capture ecran 2017-09-23 à 10.38.32.jpg

  • Huy-Waremme. Le nombre de blessés augmente sur nos routes et diminue ailleurs !

    14 victimes supplémentaires à l’année dernière

    Les routes liégeoises ont, pour de ce 1er semestre 2017, selon les chiffres de l’Institut Vias, fait le plus grand nombre d’accidents avec blessés de toute la Wallonie. À Huy-Waremme, la même tendance est à observer. Chez nous, les blessés sont, eux aussi, à la hausse.

    L’institut Vias (anciennement l’IBSR) vient de sortir ses dernières observations en matière de sécurité routière, via les chiffres d’accidents avec dégâts corporels sur nos routes. Ils concernent les six premiers mois écoulés de cette année 2017. Un constat ressort indéniablement de ces dernières statistiques: «Le nombre d’accidents sur les routes de la province de Liège a augmenté: cette dernière est même, d’ailleurs, la province wallonne dans laquelle cette hausse est la plus importante.» On dénombre en effet une augmentation de 7%: 1.779 accidents, contre 1.663 pour ce premier semestre 2017. Le nombre de tués, a contrario, baisse de 29 victimes à 26, soit «le niveau le plus bas jamais atteint (à égalité avec 2014)».
    Et si l’on zoome encore un peu, sur notre arrondissement? L’observation est plutôt similaire. On dénombre 22 accidents (avec lésions corporelles) supplémentaires, comparativement à la même période de 2016: soit 298 sinistres enregistrés pour nos 31 entités contre 276.

    capture ecran 2017-09-23 à 09.46.27.jpg

    Au niveau national, record historique à la baisse du nombre de blessés !

    Si l’on observe les chiffres nationaux cette fois, le plus grand constat est la forte baisse de tués (sur place) par rapport à 2016. L’Institut Vias a ainsi observé une diminution « de -13%, soit 230 tués au lieu de 264, un niveau historiquement bas». Il en va de même pour les chiffres en matière de blessés, contrairement à chez nous. «On passe de 24.827 victimes à 23.806, soit -4,1%. Tous les indicateurs sont à un niveau plancher jamais atteint depuis la création du baromètre de la sécurité routière.» Notons enfin que Vias observe que « le nombre d’accidents augmente pour trois catégories d’usagers: les poids lourds (+3,7%), les cyclistes (+5,6%) et surtout les motards (+8,6%)». 
    extraits de l'article d' E.D. dans la Meuse H-W du 19 septembre