Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction

Les maisons 4 façades sont en voie d'extinction: les politiques souhaitent mettre un terme à l'urbanisation actuelle dès 2050

capture ecran 2017-11-24 à 11.32.49.jpg

La volonté annoncée est de limiter l’urbanisation à 6km² chaque année sur l’ensemble de la région wallonne d’ici 2025 et d’y mettre un terme dès 2050. Dans le secteur de l’immobilier, certains acteurs se disent très inquiets.
«  La majorité des couples trentenaires, plus de 85 %, qui viennent dans mon agence rêvent d’un seul et unique bien. Ils veulent une bâtisse 4 façades avec deux étages, un garage et surtout un beau jardin sans vis-à-vis  » explique un agent immobilier.

De son côté le Ministre Carlo Di Antonio souhaite réinvestir les bâtis vieillissants à rénover, les bâtiments vides et les friches industrielles plutôt qu’aller vers une nouvelle urbanisation. C’est essentiel pour pouvoir conserver des zones rurales, des parcelles agricoles et un territoire aéré. Le Schéma de Développement du Territoire est un document à valeur indicative. Il n’a pas été voté et est en cours de discussion entre les acteurs travaillant sur le sujet.
Pour les agents immobiliers et entreprises de construction, on comprend qu’en cas de validation du SDT plus aucune nouvelle maison, voirie et zoning ne pourront être construits en 2050.
« Oui, les ressources territoriales ne sont pas illimitées. Oui, l’étalement des terres est à l’origine de problèmes au niveau de la mobilité, la biodiversité et la qualité de vie. Mais, l’application de ce texte marquera la fin des 4 façades », explique un entrepreneur qui a préféré rester anonyme. "Tout le secteur va devoir se réinventer et arrivera à le faire".  Une information développée dans les éditions digitales de la Meuse

capture ecran 2017-11-24 à 11.33.13.jpg

Voir également le reportage video RTL.TVI

Les commentaires sont fermés.