Les LEAN (cocktails à la codéine) de retour chez les ados

capture ecran 2017-12-20 à 12.16.08.jpg« Deux à trois fois par semaine, des jeunes viennent me demander des sirops pour la toux ou des médicaments à base de codéine. Je refuse car il faut une ordonnance. Avec ce composant, ils veulent réaliser des Lean et s’enivrer beaucoup plus vite », s’inquiète Noémie, employée dans une pharmacie.« Les bouteilles de sirop et les Dafalgan à la codéine ont refait leur apparition sur les trottoirs devant les écoles. Les produits circulent entre certains groupes de jeunes. D’aucuns profitent du retour de l’hiver et de ses maladies pour voler les médicaments de leurs parents », s’insurge un professeur de français louviérois.

Mais qu’est-ce que les Lean ? Il s’agit de la nouvelle drogue à la mode chez les jeunes. C’est un mélange d’alcool, de soda et de médicaments à base de codéine. Cette substance est un antidouleur de la même famille que l’opium et elle est délivrée sur prescription médicale. Ce cocktail détonnant permet de planer, voire d’avoir des hallucinations. Il est venu tout droit des États-Unis et a traversé l’Atlantique grâce à la promotion réalisée par certains rappeurs comme Lil Wayne.

VERS UNE LOURDE ADDICTION

« Il y a un peu plus de trois ans la délivrance de codéine est passée sous prescription médicale pour éviter ces abus… En vain ! De nombreuses personnes utilisent ce produit pour son effet sédatif plutôt que curatif. Si la consommation de codéine peut leur paraître anodine, elle peut faire naître une addiction. Pire, elle peut conduire à une hospitalisation ou une overdose. » - ALISON VLT  (La Meuse du 20 décembre)

Lean (drogue récréative)

Le lean est le nom donné au mélange de sirops à base de codéine et de prométhazine associés à un soda. La codéine est un opiacé, tandis que la prométhazine est un antihistaminique. Ce mélange est parfois utilisé comme alternative à l'alcool, ou utilisé avec, mais sa consommation est risquée puisqu'elle peut conduire à une dépendance ou à un abus.
La boisson provoque une euphorie, « une impression de légèreté, comme de voler » et un sentiment de bien être grâce à la codéine. Néanmoins, les effets indésirables dus à l'opiacé sont nombreux, c'est pourquoi un antihistaminique, comme la prométhazine, est associé au mélange afin de diminuer les démangeaisons et les vomissements. Certaines personnes ne détournent pas seulement la codéine pour ses effets, mais aussi la prométhazine qui à haute dose, peut donner lieu à des hallucinations. Malgré cela, cette drogue peut donner lieu à des troubles selon la sensibilité individuelle. (Voir Wikipédia)

Les commentaires sont fermés.