Huy-Waremme: en 2018, 4 bourgmestres prennent leur retraite

Pour quatre bourgmestres de l’arrondissement de Huy-Waremme, cette année 2018 est celle qui clôturera leur carrière politique. Au prochain scrutin communal d’octobre, ils ne figureront plus sur les listes électorales. Michel Dombret (IC) à Geer, Cilou Louviaux (Tinlot Participation) à Tinlot, Jean-Luc Boxus (IC) à Donceel et Joseph Dedry (IC) à Berloz renoncent à tous leurs mandats. Tous ont en commun leur âge, une soixantaine d’années, presque 70 pour Joseph Dedry, et une longue présence aux affaires communales. Ce choix est dicté par diverses raisons : éviter le mandat de trop (Jean-Luc Boxus), profiter d’une vie plus calme avec ses proches (Michel Dombret et Cilou Louviaux).

DSC_7131.jpg
Dernier conseil de l'année 2017 à Tinlot, Cilou Louviaux, entre Janique Lion, Directrice Générale ff
et le Conseiller TP Pierre Darmont.
A gauche, Christine Guyot, la future tête de liste désignée du groupe Tinlot Participation.

A l’aube de leur retraite politique, nous leur avons posé deux questions, à savoir le projet qu’ils ont pu concrétiser pendant leurs mandats et dont ils sont le plus fier. Seconde question: le projet qu’il souhaiterait voir aboutir, au mieux avant leur départ.

> Le projet qui fait sa fierté : la politique de l’enfance et l’accueil extra-scolaire en particulier. «En 2001, lorsque nous avons pris le pouvoir (six sièges sur 11), nous avons mené une enquête auprès des parents pour cerner leurs besoins. Ils ont été nombreux à nous demander un encadrement de leurs enfants en dehors des congés scolaires», se souvient Cilou Louviaux qui se dit fière d’avoir pu répondre à cette demande. «Chaque année, avec la collaboration des clubs de la région, des stages sont proposés pendant les 8 semaines de vacances d’été par ex. ». L’extension de l’école communale de Fraiture est sa seconde source de satisfaction.
> Le projet qu’elle espère voir aboutir : sans surprise, la liaison Tihange-Tinlot. On en parle depuis 2002. «En 2017, toujours rien», se désespère-t-elle. Bien que ces dernières semaines, des avancées majeures ont été enregistrées.
À la demande du ministre Di Antonio, les expropriations vont être prises en extrême urgence pour sécuriser le carrefour de la N63 avec la N66. Il est prévu : de nouvelles bretelles entre les routes N63 et N66 et le remplacement du pont par un giratoire, 1ères étapes de la liaison attendue par les Condruziens. Et en particulier les habitants de Soheit-Tinlot et Scry. «En 2008, dernier comptage en date, le passage de 8000 véhicules dans Scry a été enregistré ».  M-CL.G. Article complet à lire dans l'édition de la Meuse digitale.

Commentaires

  • Madame Louviaux semble oublier de les personnes qui ont initié ces projets, les ont mis en place( Monsieur André Dumont pour ne citer que lui dans le cadre de l'accueil extra scolaire), ainsi que tous ceux qui, dans l'ombre, ont travaillé et travaillent encore à porter ces projets. Qu'elle soit heureuse d'avoir participé à l'équipe qui a porté ces projets soit! mais de là à s'en attribuer tous les mérites ... vraiment elle exagère!

Écrire un commentaire

Optionnel