Tout savoir sur le nouveau permis de conduire en Wallonie

capture ecran 2018-02-07 à 15.45.32.jpgDu nouveau pour devenir conducteur!

La formation à la conduite pour le permis B vient d’être réformée en Wallonie.
Les changements sont en vigueur depuis le 1er janvier 2018 pour l’examen théorique. L’examen pratique sera lui aussi modifié dans quelques mois.
Cette réforme vise à renforcer la formation des conducteurs novices et à accroître la sécurité routière. On relève en effet un risque d’accident bien plus élevé pendant les 1.600 à 3.000 premiers kilomètres parcourus.
Consultez la plateforme monpermisdeconduire.be pour découvrir les changements et toute une série d’informations utiles.
Une campagne de sensibilisation et un site web destinés à informer les candidats au permis de conduire des  différents changements. 

La réforme de la formation à la conduite en Wallonie

La formation théorique

L’examen théorique a été remanié depuis le 1er janvier 2018. Le changement majeur réside dans la réinstauration du principe de la faute grave. Deux erreurs aux questions relatives aux infractions du 3ème degré (brûler un feu rouge, prendre un sens interdit, …) ou du 4ème degré (faire demi-tour sur l’autoroute, …) entraînent désormais l’échec automatique à l’examen théorique.

La formation pratique
Les changements au niveau de l’examen pratique seront d’application dès le 1er juillet 2018.
Lire la suite ci-dessous

Test de perception des risques
Quelle que soit la filière choisie, le candidat devra obligatoirement effectuer un test de perception des risques. Ce test se déroule sur ordinateur dans un centre d'examen et consiste pour le candidat conducteur, à indiquer, dans des scènes de circulation courantes, toutes les situations de risques qu’il détecte. Le candidat conducteur le présente au moment de son choix entre, au plus tôt, l'examen théorique et, au plus tard, l'examen pratique

La filière libre
La filière libre démarrera désormais par un encadrement appelé « rendez-vous pédagogique » d’une durée de 3 heures. Le (ou les) guide(s) et l'apprenti conducteur recevront une formation d'introduction par une auto-école ainsi qu'un document « boîte à outils » comportant des repères utiles et les conseils pour un bon apprentissage, notamment par la tenue d’un carnet de bord et une obligation de parcourir au moins 1.500 km avant de présenter l’examen.
Le candidat en filière libre se voit désormais ouvrir la possibilité de conduire seul sans guide pour le perfectionnement, l'acquisition de plus d'expérience et la souplesse dans la formation. Pour y avoir accès, il faudra avoir au moins 18 ans et obtenir "un certificat d'aptitude".

La filière auto-école classique
La filière auto-école classique reste identique à la situation actuelle

La filière auto-école rapide
Une filière en auto-école est créée afin de répondre à des besoins urgents d’obtenir un permis de conduire, notamment pour l’obtention d’un emploi, tout en garantissant une formation complète et de qualité.

Source AWSR et Portail mobilité Wallonie

Écrire un commentaire

Optionnel