• Fraiture. Départ en classes de neige ce mardi soir ! ... et arrivée confirmée mercredi à 8h45

    IMG_20180227_184251.jpg

    Les dernières consignes avant le départ du car.

    capture ecran 2018-02-27 à 20.20.58.jpg

    Fraiture mardi soir, 19h15: c'est le départ. Quarante trois enfants et quatre accompagnateurs partent ce soir pour la grande aventure des classes de neige à Chieisa en Italie. (Transmis par G.F.)
    Bon voyage et bon séjour à tous!

    Mercredi à 8h45 les parents étaient prévenus par SMS de l'arrivée à Chiesa.Temps sec et soleil sur la montagne!
    Voici le point de vue en direct qu'ils ont découvert sur Webcam Valmalenco Chisa:

    capture ecran 2018-02-28 à 09.50.10.jpg

     

  • Batibauw: deux nouveautés importantes pour les Wallons

    Pour tous ceux qui veulent profiter des conditions "Batibauw" pour rénover ou construire, voici deux nouveautés importantes proposer par la Wallonie.

    La Société wallonne du crédit social (SWCS) vous propose des prêts pour l’achat et/ou la rénovation de votre logement.
    Vous trouverez toutes les explications dans le nouveau prospectus d'application depuis le 01/01/2018

    capture ecran 2018-02-27 à 17.18.13.jpg
    Téléchargez ici

    Qu'est-ce que l'Accesspack?
    Qu’est-ce que le Rénopack et l’Écopack ?

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.26.jpg

    Les primes Energie et Rénovation revues à la hausse !

    Les montants des primes "Rénovation" et "Énergie" sont revus à la hausse. Objectif: vous encourager à les utiliser pour assainir votre logement et répondre plus efficacement aux défis énergétiques!

    Les moyens mis à votre disposition par la Wallonie pour vous aider à rénover et améliorer l'efficacité énergétique de votre habitation sont sous utilisés actuellement. C'est pourquoi les montants de plus d'une dizaine de primes aux particuliers favorisant les économies d'énergie et la rénovation des logements sont augmentés sensiblement. Sont également revues à la hausse les superficies pouvant être concernées par les travaux faisant l'objet d'une prime.

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.39.jpgLes nouveaux montants entreront en vigueur le 1er mars 2018 . Le système de majoration des montants de base en fonction des catégories de revenu et en fonction de la réalisation de travaux simultanés reste d'application. La procédure administrative ne change pas non plus, n'oubliez donc pas d'envoyer un avertissement préalable avant de commencer vos travaux!

    Et, bonne nouvelle, cette décision ne concerne pas seulement les travaux futurs. Pour bénéficier des primes, l'introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale. Les factures datées après le 1 er novembre 2017, pourront bénéficier de ces nouveaux montants pour autant que les demandes soient reçues à partir du 1 er mars 2018 et que les travaux aient fait l'objet d'un avertissement préalable.

    Grâce aux primes, il est possible d'améliorer le confort de son logement tout en réduisant sa facture énergétique. De son côté, la Wallonie fait un pas de plus vers l'atteinte des objectifs énergétiques fixés par l'Europe.

    Informations sur les primes "Énergie"
    Informations sur les primes "Rénovation"

  • Open Télévie Cup. La Tinlotoise Virginie Delrez a donné une leçon de courage et d’humilité aux karatékas valides

    capture ecran 2018-02-26 à 16.26.16.jpg

    Victime d’une maladie neurologique dégénérative chronique, Virginie Delrez a découvert les arts martiaux voici huit ans. Depuis, elle ne sait plus s’en passer ! «  Le karaté n’empêche pas la maladie d’avancer, mais il la ralentit et atténue ses effets  », confie la quarantenaire. «  C’est un sport noble et humble qui m’a apporté énormément de positif dans ma vie de tous les jours, tant au niveau de la force que de l’équilibre ou de la souplesse. Mon handicap s’est manifesté à la naissance et a dégénéré à 18 ans. Cette passion m’a donc permis d’améliorer mon quotidien sur le plan physique, mais surtout mental. Les karatékas forment une grande famille. L’ambiance est géniale  ».

    Privée de ses jambes, la Liégeoise de 47 ans reste une athlète redoutable. Au fil des années, elle a gravi les grades blanc, jaune, orange, vert, bleu et marron pour aujourd’hui porter une ceinture noire… 2e dan ! «  J’ai dû tout apprendre  », souligne-t-elle. «  J’évolue dans les clubs de Blegny et Soumagne, en province de Liège. Un maître m’a pris en main dès mon arrivée et m’a enseigné les différentes techniques. J’ai suivi le même cursus que les valides. Ça passait ou ça cassait, mais j’y suis parvenue. Aujourd’hui, tous les membres du club me considèrent comme un karatéka à part entière. J’en suis très fière, même si je ne suis qu’au début de mon parcours. Il y a encore tellement de choses à apprendre  ». Lire la suite dans l'édition de la Meuse digitale

  • Tinlot Sudinfo, les brèves

    1 mars.  Huy attention 2 nouveaux radars, avenue de l’Industrie et aux Longs Thiers

    capture ecran 2018-02-25 à 10.41.11.jpg

    Levez le pied ! Ce mercredi matin, les deux radars répressifs, prévus avenue de l’Industrie, non loin du carrefour de la centrale (entre le garage BMW et le Leader Price) et le long des Longs Thiers (à la limite entre le 70 et 50 km/h)  ont été installés.

    Ils seront mis en service dès le 1er mars et flasheront dans les deux sens de circulation ! La vitesse y est respectivement limitée à 90 km/h et 50km/h.
    Lire la suite dans l'édition digitale de La Meuse

     

    Pierre Lizée sortira  son 1er single en mars

    capture ecran 2018-02-25 à 11.16.20.jpg
    Photo tinlotblog 2016

    Le Modavien compte enchaîner avec un petit album fin d’année

    Pierre Lizée (22), qui a participé au télécrochet The Voice en 2016, sort de l’ombre. Le Modavien prépare la sortie d’un single pour le début du mois de mars, accompagné d’un clip tourné à Modave. Le jeune artiste se dit impatient de découvrir la réaction du public.

    C’est un jeune Modavien qui avait participé à The Voice en 2016. Après de nombreux mois à peaufiner ses compositions, Pierre Lizée (22) s’apprête à dévoiler un premier extrait de son EP (petit album) qui devrait voir le jour avant la fin de l’année. «  Début mars, sortira un premier single. Ça fait longtemps que j’en parle et ça arrive  », s’enthousiasme-t-il. «  C’est la toute première chanson que je sortirai de manière professionnelle : elle sera disponible sur les diverses plateformes de streaming.  »
    La Meuse du 22 février

  • Transports en commun: risque de fortes perturbations ce mardi

    Si vous devez circuler ce mardi 27 février, prenez vos précautions. Les transports en commun, ainsi que d’autres services publics, seront très perturbés. En cause, une grève du syndicat socialiste CGSP, qui s’oppose à la réforme des pensions du ministre Bacquelaine. La grève créera de nombreuses perturbations, et ce dès lundi soir à 22h, notamment pour la SNCB.

    2780546778.jpg

    TEC: grève intersectorielle du mardi 27 février 2018
    Risque de fortes perturbations

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la grève interprofessionnelle, organisée par la CGSP, ce mardi 27 février, le réseau du TEC Liège-Verviers devrait être fortement perturbé durant toute la journée.
    Il ne s’agit donc pas d’une grève propre au TEC mais d'une action pour laquelle la CGSP et la CGSLB ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participent.
    D’importants retards et/ou des suppressions de services ne sont pas à exclure. Dès lors, nous invitons notre clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via cette page.
    Tous nos services seront à nouveau assurés normalement le mercredi 28 février.
    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

  • Fraiture. Ecole communale, soirée retrouvaille des anciens de l'école

    Vendredi soir avait lieu, à Fraiture, la "soirée retrouvaille" des anciens de l'école. En voici les photos réalisées par Michèle Van-Hoye Catin.

    capture ecran 2018-02-25 à 10.17.17.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 10.15.06.jpg

    lcapture ecran 2018-02-25 à 10.15.50.jpg

    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • Le Tinlotois Sébastien Brunet présente sa publication à la "foire du livre" de Bruxelles

    2018-02-23-PHOTO-00000121.jpg

    Sébastien Brunet (voir d'autres articles sur ce blog) était présent à la foire du livre de Bruxelles ce vendredi 23 février pour y présenter un petit essai intitulé:
    "Reconvertir la pensée industrielle: pour de nouvelles pratiques politiques"
    Il y est question de prospective, de domination, de développement technologique et de la nécessité de revisiter le fonctionnement de nos démocraties...

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.58.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.30.jpgVous qui passez par là, entendez-vous grincer les rouages de cette pensée industrielle de la domination qui colonise nos systèmes de production, notre démocratie et nos vies ?

    Voyez-vous ici et là, se profiler une forme de totalitarisme du temps présent et la domination d’une pensée qui ne se pense plus ?

    Observez-vous vos enfants se pencher un peu plus chaque jour, non vers le centre de la terre mais vers le centre d’eux-mêmes tout englués qu’ils sont dans les réseaux sociaux ?

    Qu’avons-nous fait de notre capacité de réflexion prospective, de cette imagination créatrice qui considère le futur comme un territoire à conquérir ?

    Pour répondre à ces questions, il est nécessaire d’affuter quelques concepts qui agiront sur les insupportables réalités du monde : le rejet des migrants, les inégalités croissantes, les politiques d’austérité, les “affaires” d’éthique politique, le changement climatique, et bien d’autres encore…
    Des solutions sont pourtant déjà là, peu connues mais présentes, qui peuvent en “démocratisant notre démocratie” soutenir l’émergence de nouveaux futurs possibles et désirables.

     

     

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.18.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.26.jpg

  • Abée. Triste spectacle !

    IMG_2400.jpg

    Vendredi matin, à l'entrée du village d'Abée le ralentisseur et les potelets ont été complétement éclatés (par un tracteur selon l'auteur de ce message).

  • Football P3A. Huy B - Fraiture Sport, match remis suite à un malaise de l'arbitre !

    142017986.jpgGroupe : Papia, Olivier, Troussart, Coulon, Albanese, Bomersomme, Rouelle, Leclère Ĺ, Fluzin, Poumay et Prévot (46' Van Hee) + Stasse, Leclère F et Buron.
     
    Evolution du score : de 1 à 4-0 entre la 20 ème et la 30 ème minutes puis 4-1 par Rouelle (40'), 4-2 par Olivier (44') et 4-3 par Coulon (46').
     
    Les commentaires de l'entraineur, Fred Legrand:
     Après une entame de match équilibrée,  Huy déflorait la marque à la suite d'un corner mal repoussé à 2 reprises. 5' plus tard, le score passait à 3-0 à la suite de phases arrêtées en notre faveur !!! Le 4 ème était l'oeuvre de l'attaquant adverse sur une action individuelle face à notre défense bien trop passive. Plus personne n'aurait parié un centime sur nous.  Et pourtant, en 4', un poteau, une latte et 2 buts avant la pause nous relancaient complètement dans la partie. La "remontada" était entamée  ! Confirmée d'ailleurs à la reprise par un but de G. Coulon après moins d'une minute trente ! 4-3, tout était permis !

    Malheureusement,  vers la 50 ème, l'arbitre s'écroula.  La partie ne reprendra plus. Match arrêté,  il sera à rejouer. Décidément,  il se passe toujours quelque chose à un match Huy-Fraiture !
    Souhaitons un prompt rétablissement au référé !
    Prochain match à domicile face au voisin Ouffet - Warzée. 

    capture ecran 2018-02-25 à 21.06.46.jpg

  • Des terrains de foot synthétiques au gazon suspect

    capture ecran 2018-02-23 à 20.03.28.jpg

    Des terrains de foot synthétiques au gazon suspect

    A première vue, on dirait n'importe quel terrain de sport. Mais approchez-vous et regardez d'un peu plus près. Au ras de ce gazon à l'aspect parfait, des nuages de particules qui rebondissent partout, se glissent dans les chaussures, s'infiltrent sous les vêtements, collent à la peau des joueurs. 

    Ce n'est pas de la terre… mais des morceaux de vieux pneus déchiquetés. Ces granulats sont saupoudrés depuis des années sur ces nouveaux terrains de sport synthétiques : l'équivalent de 20 000 pneus par terrain ! Un habile recyclage de déchets ?

    Un gazon parfait… et inoffensif ?

    Les petites billes servent à maintenir droits les brins de gazon, amortissant les chocs. Elles permettraient aussi une vraie économie : grâce à elles, le terrain ne nécessitera presque pas d'entretien pendant une bonne décennie. En France, on compte déjà plus de 3 000 terrains synthétiques.

    Faire du sport sur des tonnes de pneus, est-ce sans danger pour les joueurs ? En sont-ils même informés ? Là où un beau tapis bien vert a remplacé le vieux terrain boueux, les parents retrouvent ces petites billes noires partout sur leurs enfants. Avec quelles conséquences ? Et si ces gazons synthétiques n'étaient qu'une fausse bonne idée ? "Envoyé spécial" a mené l'enquête.(francetvinfo)

     La RTBF a présenté des extraits de cette émission au JT du vendredi 23 février. Voir la vidéo sur Auvio

    capture ecran 2018-02-23 à 20.00.11.jpg

  • Les aînés de Tinlot aux thermes de Spa

    capture ecran 2018-02-23 à 19.39.13.jpg

    Le comite des aînés de Tinlot s’est rendu aux thermes de Spa le jeudi 22 février.
    Nous nous sommes finalement retrouvées à 11, vers 14h30, à l'entrée du bâtiment des Thermes de SPA. Le soleil était même au rendez-vous et nous a permis de faire trempette dans la piscine en extérieur!
    Chacun était ravi de cette sortie conviviale et nous avons bien l’intention de reprogrammer cette sortie à l'agenda à une autre occasion.
    Philippe Van-Goye et Régis Hubin.
  • Scry. Une peine de 10 mois de prison ferme requise pour des faits de violences au CRT

    L’individu avait été impliqué dans une bagarre très violente qui s’était déroulée entre internes du Centre de réadaptation au travail (CRT) d’Abée-Scry la nuit du 15 au 16 mars 2017.
    Sous l’influence de l’alcool, le prévenu n’avait pas supporté une réflexion et avait violemment attaqué un autre interne qui se trouvait dans une chaise roulante. Tétraplégique complet, la victime avait reçu un coup de tête avant de tomber de son fauteuil.
    Le prévenu s’était encore acharné sur la victime, avait menacé de la tuer et lui avait enfoncé les pouces dans les yeux. Une dame, elle aussi dans un fauteuil roulant, blessée au pied, avait voulu mettre fin à cette scène très violente. Elle avait reçu un coup de tête et des coups de pied dans le genou. Tentant d’empêcher une intervention, le prévenu lui avait volontairement écrasé le pied, brisant à nouveau ce pied qui était en phase de consolidation.
    Un troisième interne avait été repoussé par le prévenu alors qu’il tentait de secourir la victime.
    Le prévenu ne s’est pas déplacé pour répondre des faits. Le parquet a requis contre lui par défaut une peine de 10 mois de prison ferme et une amende de 100 euros.
    Jugement sera prononcé le 22 mars. (La Meuse édition digitale)

  • Tinlot: un avis négatif du Collège sur le projet de poulailler. Réactions

    4127742825.jpg

    L’automne dernier, l’ancien échevin et agriculteur Pol Hartog avait initié un projet de 39.600 poulets rue de Fraiture, à Tinlot. Ce dossier, mené actuellement par son fils Jérôme Hartog, a vu son permis d’urbanisme récemment refusé par le Collège communal.

    «  Le projet est en dessous de 40.000 poulets, ce qui évite au meneur de projet de devoir faire une étude d’incidence  », indique Lorenzo Novello, échevin de l’urbanisme. «  La majorité des remarques de la population tournait essentiellement autour de cela. Alors qu’il était au Collège, Pol Hartog lui-même avait déjà refusé par le passer un élevage intensif de cochons, alors qu’une pétition circulait contre ce projet.  »

    L’échevin se questionne ainsi sur la pollution de l’eau de la Bonne, ou encore de l’enfouissement des fientes. «  Ils ont 24h pour le faire, mais le feront-ils vraiment ?  », lance-t-il. «  Selon notre schéma de structure, il est également préférable d’installer ce genre de projets près d’autres bâtiments similaires déjà existants.  » Il ajoute enfin que Jérôme Hartog peut introduire un recours à la Région wallonne.

    Celui-ci évoque la «  grande probabilité  » de procéder à ce recours. «  On va analyser les demandes de la commune avant de nous prononcer, mais certains justificatifs sont fort légers à mes yeux  », explique Jérôme Hartog. Il ajoute que les fonctionnaires techniques et délégués de la Région wallonne ont remis un avis favorable vis-à-vis du projet. «  Leur décision se base sur des avis positifs des départements des ressources des eaux, de l’agriculture, de pollution des sols ou encore de l’urbanisme.  »

    Selon lui, un recours serait long et contraignant. «  Pour les jeunes agriculteurs, c’est franchement démotivant  », déplore Jérôme Hartog. «  Ce genre de projets a une mauvaise image auprès de la population. Sur les réseaux sociaux, information et désinformation se répandent comme des traînées de poudre  », continue-t-il.

    Le Liégeois craint qu’à ce rythme, de nombreuses fermes soient gérées par des multinationales. «  Des produits pourraient provenir de pays moins regardant sur la qualité des produits comme l’Ukraine ou le Brésil  », dit Jérôme Hartog. «  Or le consommateur lui, fait surtout attention au prix généralement.  »

    Il rappelle que son projet ne consiste pas en un élevage de poulets en batterie. «  Il est question d’un élevage dans un grand bâtiment avec, entre autres, de la paille et des litières  », conclut-il. (Article complet de Jérôme Guisse dans la Meuse H-W)

    Suite à la parution de cet article, P. Hartog a voulu réagir aux propos de L.Novello en affirmant qu'il n'avait jamais refusé de projet agricole à Tinlot quand il était au collège communal. "Je n'ai jamais rien voté de semblable!" nous a-t-il  précisé.