La destruction de nids d'hirondelle peut coûter très cher !

capture ecran 2018-08-03 à 15.42.22.jpg

L’ASBL Association de gestion des domaines touristiques du vallon de la Lembrée, responsable du château de Harzé, a été condamnée en juin dernier à une amende de plusieurs milliers d’euros pour des destructions de nids d’hirondelle, se félicite la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux, à l’origine de la plainte.
Outre une indemnisation pour le dommage moral causé à la nature, l’ASBL de gestion des domaines touristiques du vallon de la Lembrée a écopé, pour la destruction de 24 nids, de 2.400 euros d’amende ferme et de 9.600 euros avec un sursis de trois ans.
La Ligue, qui dit avoir encore déploré la destruction d’une quinzaine de nids d’hirondelles sur la façade de l’hôtel de ville de Verviers ainsi que sur celle d’un café à Lambermont, «espère que cette condamnation servira d’exemple dissuasif et donnera le signal de sanctions plus lourdes contre les atteintes à la faune sauvage». «Il est sidérant de constater que les acteurs de ces destructions tantôt ignorent, tantôt dédaignent le déclin désastreux des populations d’hirondelles», conclut l’association de protection des oiseaux.
(La Meuse du 3 août)
Il existe pourtant des alternatives et des solutions à ces situations. Voir à ce sujet un article de Fred l'apiculteur à Fraiture (photo ci-dessus)

Écrire un commentaire

Optionnel