Le moustique tigre encercle de plus en plus la Belgique

capture ecran 2015-07-28 à 22.11.04.jpg
La menace est bien là: le moustique tigre se rapproche inexorablement. Deux pays voisins de la Belgique, où ce moustique n’a plus été observé depuis 2016, ont fort à faire avec ce moustique d’origine asiatique.
Selon VTM, le moustique se trouve dans la commune néerlandaise de Weert, près de la frontière belge, à dix kilomètres du Limbourg plus précisément.
En France, il était surtout localisé dans le Sud, mais on le retrouve actuellement dans l’Aisne, à proximité de la Botte du Hainaut!

PLUSIEURS MALADIES!
Soyons clairs: ce moustique peut être dangereux, il est particulièrement redouté car il transmet des maladies, telles que le virus Zika, la dengue, la malaria, ou le chikungunya. Habitué dès son origine asiatique à naître dans des petits gîtes (plantes retenant l’eau), le moustique tigre aime les zones urbaines: «Il a pu aisément coloniser toutes sortes de gîtes larvaires accidentels que lui propose l’environnement urbain et périurbain», souligne le site Vgilance Moustiques qui évoque notamment des coupelles sous les pots de fleurs, des arrosoirs, de vieux pneus, des gouttières bouchées, boîtes de conserve, vases, bidons, bâches, poubelles à ciel ouvert, brouettes…
Le moustique tigre asiatique est plus petit qu’un moustique ordinaire et a des taches blanches sur ses pattes. «Il a un vol assez lent et il est facile à écraser en vol. Vu de plus près, on distingue qu’il est noir avec des rayures blanches sur les pattes et sur l’abdomen, ce qui lui vaut son surnom de moustique tigre (on aurait dû l’appeler moustique zèbre, mais il perdait sa connotation dangereuse)», souligne le site Vigilance Moustiques.
La Meuse du 4 août
Voir l'article précédent sur ce blog

Écrire un commentaire

Optionnel