• Escroc au bout du fil ? Sachez le reconnaître !

    capture ecran 2018-08-02 à 17.13.08.jpg

    Liste des télévendeurs peu fiables sur le site web du SPF Economie

    Vous avez reçu une offre alléchante par téléphone, mais vous ne savez pas précisément qui vous a appelé ni combien cela va vous coûter… Vous avez très probablement été contacté par un escroc.
    De nombreux consommateurs sont contactés par des télévendeurs peu fiables. En 2017, plus de 5.400 appels trompeurs ont été signalés au SPF Economie, soit une quinzaine par jour. Ils constituaient également un cinquième des plaintes reçues par le Centre Européen des Consommateurs cette même année.

    Quatre astuces pour reconnaître un escroc au téléphone

    1. Le télévendeur se présente-t-il ? Dès le début de la conversation, le télévendeur est tenu de décliner son identité et de préciser pour quelle entreprise il appelle. Il doit également signaler que la conversation téléphonique vise à vendre un produit ou un service.
    2. L’offre du télévendeur est-elle claire ? Si le vendeur communique peu de détails sur les caractéristiques, le prix ou la durée du contrat, demandez-lui davantage d’informations. Les appels trompeurs se font surtout pour des bons de réduction, des offres ou échantillons d’essai gratuits.
    3. Le télévendeur travaille-t-il pour une entreprise qui a déjà fait l’objet de signalements ? Vérifiez le nom de l’entreprise qui vous appelle sur la liste des entreprises au sujet desquelles le SPF Economie et le Centre Européen des Consommateurs ont déjà reçu des signalements. Soyez extrêmement prudent quant aux offres d’entreprises se trouvant sur cette liste. Et même si l’entreprise n’y figure pas, restez vigilant : les escrocs changent fréquemment de nom.
    4. Avez-vous reçu une confirmation écrite ? Les télévendeurs sont tenus de vous envoyer un e-mail ou une lettre de confirmation. Sur ce document doivent figurer clairement toutes les informations concernant l’offre et votre droit de renoncer à l'achat. Si vous n’êtes pas intéressé par l’offre, signifiez-le immédiatement ! Attention : l’e-mail de confirmation arrive parfois dans votre dossier de courriers indésirables. Si vous avez eu récemment un télévendeur à l'appareil, vérifiez ce dossier.

    Avez-vous reçu un appel suspect ? Signalez-le au SPF Economie via pointdecontact.belgique.be ou au Centre Européen des Consommateurs lorsque l’entreprise qui vous appelle se trouve dans un autre pays de l’UE.

    Plus d'info et des conseils sur le site web "Escrocs au bout du fil"

    "Escrocs au bout du fil" est une campagne de sensibilisation du SPF Economie, du Centre Européen des Consommateurs, de contactcentres.be et de l'ASBL DNCM (la liste "Ne m'appelez plus").
    Voir le site

  • La destruction de nids d'hirondelle peut coûter très cher !

    capture ecran 2018-08-03 à 15.42.22.jpg

    L’ASBL Association de gestion des domaines touristiques du vallon de la Lembrée, responsable du château de Harzé, a été condamnée en juin dernier à une amende de plusieurs milliers d’euros pour des destructions de nids d’hirondelle, se félicite la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux, à l’origine de la plainte.
    Outre une indemnisation pour le dommage moral causé à la nature, l’ASBL de gestion des domaines touristiques du vallon de la Lembrée a écopé, pour la destruction de 24 nids, de 2.400 euros d’amende ferme et de 9.600 euros avec un sursis de trois ans.
    La Ligue, qui dit avoir encore déploré la destruction d’une quinzaine de nids d’hirondelles sur la façade de l’hôtel de ville de Verviers ainsi que sur celle d’un café à Lambermont, «espère que cette condamnation servira d’exemple dissuasif et donnera le signal de sanctions plus lourdes contre les atteintes à la faune sauvage». «Il est sidérant de constater que les acteurs de ces destructions tantôt ignorent, tantôt dédaignent le déclin désastreux des populations d’hirondelles», conclut l’association de protection des oiseaux.
    (La Meuse du 3 août)
    Il existe pourtant des alternatives et des solutions à ces situations. Voir à ce sujet un article de Fred l'apiculteur à Fraiture (photo ci-dessus)

  • Le feu d’artifice du 15 août sera tiré du pont de l’Europe. Les pompiers redoutent des incendies au Fort

    capture ecran 2018-08-02 à 20.59.01.jpg

    Entouré du bois du mont Picard, le site du Fort de Huy est un endroit magnifique. Mais aussi vulnérable.
    Chaque année, lors du tir du feu d’artifice du 15 août, les pompiers sont d’ailleurs systématiquement présents avec des lances d’incendie pour intervenir au cas où. La sécheresse de ces dernières semaines a encore accentué ce risque d’incendie. «Il n’a plus plu depuis 5 semaines et on n’annonce pas de pluie d’ici 15 jours. Les sous-bois sont très secs. Au cours du feu d’artifice, des petites flammèches peuvent tomber n’importe où. Même les arbres pourraient prendre feu. Par le passé, nous avons d’ailleurs déjà eu des débuts d’incendie », reconnaît Éric Dosogne, bourgmestre faisant fonction.
    Un risque accru que la zone HeMeCo ne veut pas prendre. Il y a 5 jours, après une visite des lieux, elle a remis un avis négatif.
    ALTERNATIVES AU FORT
    Ce mardi matin, pompiers, artificiers, techniciens et ville de Huy se revoyaient au sein de la cellule communale de sécurité. Objectif : voir dans quelle mesure l’activité pouvait être maintenue. La veille, le bourgmestre ff Eric Dosogne avait toutefois clairement laissé entendre qu’il entendait perpétuer la tradition, «pour autant que toutes les conditions de sécurité soient réunies. »
    Au cours de la réunion de ce mardi, plusieurs alternatives au Fort ont été étudiées. Parmi les sites de tir potentiels qui ont été étudiés : le pont du chemin de fer, non loin du Fort. «Il y a quelques années, lorsque nous avions fait venir le Trans-Europ-Express, nous avions tiré le feu d’artifice du 15 août depuis ce pont ».
    Jugé trop proche des bois du Mont Picard, le site n’a néanmoins pas été retenu.
    Le pont Baudouin a également été envisagé. Mais finalement, c’est la formule du Pont de l’Europe, à l’arrière du complexe cinématographique Kihuy qui a été retenue, «sous réserve de l’analyse de risques, pour les spectateurs, les riverains et en ce qui concerne la mobilité, précise Eric Dosogne. Elle sera effectuée par la zone de Police de Huy.
    Lire la suite dans La Meuse H-W du 1/8

    capture ecran 2018-08-04 à 18.20.06.jpg

  • Le programme du 15 août en Outremeuse

    capture ecran 2018-08-02 à 21.17.48.jpg

    A l’approche de la date tant attendue, il est temps de révéler le programme des festivités, ainsi que les nouveautés: des concerts, de nouveaux costumes pour Tchantchès et même l’intégrale du Vieux Bleu. Attention, cette année, il yaura des changements au niveau de la sécurité et de la circulation routière.

    Les Liégeois célébreront déjà la 91e édition du 15 août cette année en République Libre d’Outre-Meuse. Autre anniversaire pour ce 15 août: 25 ans pour le géant Tchantchès réalisé par la Régie des Bâtiments de la Province de Liège à l’effigie de la marionnette du Théâtre Royal Ancien Impérial du Musée Tchantchès.
    Les premières festivités débutent les 14 et 15 août avec le traditionnel Marché aux Puces place Delcour et rue Jean d’Outremeuse jusqu’à la place du Congrès, de 8 à 18 heures. La Saint-Macrawe, le cortège aux lampions, des spectacles de marionnettes liégeoises pour enfants, la sortie traditionnelle dans les artères du quartier, le grand tir de campes par les Carillonneurs Herviens, et pour finir, le 16 août, l’enterrement de Matî l’Ohê à 17 heures qui clôturera les festivités… on retrouvera toutes ces activités bien connues du quartier.
    Sans oublier, la cérémonie de bénédiction des amoureux et les différentes remises de costume à Tchantchès et Nanèsse.
    LES NOUVEAUTÉS
    Quelques nouveautés sont à noter: le 12 août, le Théâtre Royal Ancien Impérial présentera la pièce intitulée «Jacques Brel: Tchantchès et le Grand Jacques». Le lendemain, le célèbre transformiste italien Arturo Bracchetti, président d’honneur du Cercle Liégeois «les 52» sera présent pour remettre à Tchantchès son costume de magicien.
    Autre nouveauté cette année: à l’occasion du 15 août, le dessinateur François Walthéry et Noir Dessin Production publient l’intégrale en wallon du «Vieux Bleu». L’auteur sera présent les deux jours de fête pour dédicacer son oeuvre. Par ailleurs, ses planches originales de la BD, des décors de la pièce de théâtre ainsi que d’une collection privée seront exposés rue Surlet.
    CONCERTS ET ANIMATIONS
    Qui dit 15 août, dit musique! Ainsi, dès 20 heures le 14 août, les Liégeois pourront danser au rythme de la musique du Nostalgie Live Tour. Un tour marqué par Référence 80 et Génération Abba pour retrouver l’euphorie des années disco. Le 15 août, c’est le NRJ Music Tour qui animera les fêtards sur le podium place Delcour avec des noms tels qu’Alice on the roof, Kid Noize et Quentin Mosimann.- ESEN KAYNAK.
    La Meuse du 30 juillet