• Attention retour de la chasse et des battues ce week-end à Tinlot

    capture ecran 2014-10-03 à 11.12.45.jpgCalendrier des battues à Tinlot. Octobre 2018:

    RAMELOT : (DUCHENE) Tige de la Tombe 20 /10/2018
    FRAITURE :  (GUSTIN Ch.) Favennes   28/10/2018

  • Coup d'oeil sur le week-end des 20 et 21 octobre 2018

      La météo  de ce week-end :
     Plein soleil et toujours pas de pluie ! 

    IMG_3399.png

    Depuis le 11 octobre, trois records journaliers de température maximale ont été battus à Uccle.
    11 octobre : 24,1°C (précédent record 23,2°C en 1906)
    13 octobre : 25,6°C (précédent record 24,8°C en 2001)
    14 octobre : 24,4°C (précédent record 23,4°C en 1990)
    16 octobre : 25,6°C (à un dixième du record de 25, 7°C en 2017).

    Il se pourrait également que cette seconde décade d'octobre soit la plus chaude de notre histoire,
    même si les prochains jours s'annoncent progressivement moins doux.
    La température moyenne est actuellement de 19.1°C,
    le record décadaire se situe à 16.0°C en 1990 alors que la normale s'inscrit à 11.1°C. 

    61 jours à 25°C ou plus en 2018Cette année 2018 est donc exceptionnelle. 

    Ce 17 octobre était également le 131ème jour de printemps (lorsque la température maximale est égale ou supérieure à 20°C.  C’est autant qu’en 1959 et à nouveau bien au-delà de la normale qui est de 88,5 jours). RTBF

    Luc Noël, le présentateur de Jardins & Loisirs sur la RTBF) s’inquiète de tous ces records.
    « Nous sommes, au niveaumétéorologique, dans une année très particulière avec une succession
    exceptionnelle de records. Il y a les records de température et du nombre de jours de pluie qui
    est en déficit. Sans oublier les chiffres des précipitations qui sont très bas cette année
    et les heures d’ensoleillement qui sont très hautes.
    L’impact de l’été sur la nature a été très important cette année ».
    Pour Luc Noël, la sécheresse a impliqué un très gros stress au niveau des arbres.
    « Je crains des dégâts importants pour le printemps car le stress a été intense.
    Beaucoup d’arbres ont perdu précocement leurs feuilles.
    Tous les végétaux transpirent au niveau du feuillage. Pour ne pas dessécher sur pied, les
    arbres font tomber leurs feuilles. C’est un phénomène de protection.
    Mais il y a un problème de nourriture car ils se nourrissent par les
    feuilles et la photosynthèse ». (La Meuse du 16/10)

    Jeunes Naturalistes du Condroz: Expo Champignons les 20 et 21 octobre

    3163561037.jpg

    capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg
    Fraiture Sport (P3A et P4b),
    les matchs du week-end:

    P3A

    capture ecran 2018-10-17 à 19.46.30.jpg
    P4B

    capture ecran 2018-10-17 à 19.46.58.jpg

    L'Atelier(s), Clavier

    café-des-bonnes-nouvelles.gif

     Marchin.
    Un cabaret déjanté à la sauce Argonautes,
    7 artistes de cirque et des mannequins se partagent la scène.

    Cabaret-Cirque-sm.jpg

    A travers leur univers, les artistes présenteront l’essence, le nectar de leur art. Ils questionneront avec dérision et bienveillance, le regard que l’on porte sur nous-mêmes grâce à des partenaires, des ombres fantomatiques… des mannequins. Le Cabaret des Argonautes se veut un spectacle de cirque époustouflant, festif, mais pas que !
    Depuis plusieurs années, Latitude 50 et La Roseraie proposent un cabaret cirque : moment unique regroupant une dizaine d’artistes, le temps d’un week-end dans trois lieux culturels. Dans le prolongement de son expérience de dîner-spectacle ”Bruxelles-Brussel” créé en décembre 2016, Les Argonautes se proposent de développer la prochaine édition de ce rendez-vous annuel qu’est le Cabaret Cirque à Latitude 50 à Marchin et La Roseraie à Bruxelles.

    Les Argonautes sont nés le (jour exact oublié depuis longtemps) de (un mois d’automne en tous cas, il pleuvait des feuilles mortes) en 1993, autour de quatre gobelets en plastique blanc, pleins de café noir et de pensées roses. Ils ont créé, ensemble, oui toujours ensemble, depuis vingt ans, cinq, non, six [et bientôt sept] spectacles. Leur méthode de création est collective, cogérée, collusive, concomitante, comique, colérique parfois, complice toujours.
    Tout public à partir de 7 ans:
    12€.  8€ DEM. EMPLOI et -18
    1,25€ ART.27 +3€ le jour même

    Avec
    Jakobe Geens, Camille Judic, Lola Ruiz, Mary Schroede, Pedro Silva, Violette Wauters

     

  • SIVH. Un subside important pour renforcer le vélotourisme dans la Vallée du Hoyoux (suite)

    capture ecran 2018-10-10 à 17.05.13.jpg

    Fin septembre nous avions publié la bonne nouvelle apportée au Syndicat d'initiative "Entre eaux et Château":
    SIVH. Un subside important pour renforcer le vélotourisme dans la Vallée du Hoyoux.

    RTC vient de consacrer un reportage à ce sujet:

    Traversine : bientôt de nouveaux aménagements Voir la vidéo

    Le syndicat d’initiative de la Vallée du Hoyoux vient de recevoir un important subside de la région wallonne, plus de 200.000 euros, pour aménager un tronçon du Ravel 126, mieux connu sous le nom de la « Traversine ». L’objectif est de positionner le vélotourisme comme un véritable produit touristique
    Le ravel de la ligne 126, à Modave, conduit les cyclistes à travers des villages typiquement condruziens, en passant tantôt par des petits bois, tantôt à travers des champs de culture et d’élevage. Depuis Ciney, il trace sa voie jusqu’à Huy, en empruntant une ancienne ferroviaire, témoin de l’activité industrielle de la région, depuis la fin du 19e siècle.
    Les subsides seront affectés à l’aménagement d’aire de piquenique,  ou de panneaux d’informations, faisant référence à l’histoire de cette ligne et à la biodiversité
    L’ensemble de ces aménagements s’inscrivent dans la continuité de ceux déjà réalisés sur les communes de Hamois, Ciney et Havelange, en province de Namur : ils devraient contribuer à permettre aux famille et aux cyclotouristes de découvrir les richesses touristiques, naturelles et patrimoniales, nombreuses dans la vallée du Hoyoux.