Condroz 2018. Focus sur un (co)pilote Tinlotois: Sylvain Priarolo

capture ecran 2018-10-24 à 12.09.15.jpg

Au Condroz 2018, Sylvain Priarolo prendra le départ comme de Mika Lottefier, au volant d'une Renault Clio RS 2.0, en catégorie N-C-M15. Objectif: terminer dans les meilleurs de sa catégorie, et pourquoi pas un top 30?

Le Rallye du Condroz est chaque année l'occasion de suivre ou de mettre en évidence l'un ou l'autre Tinlotois.
Pour cette 45e édition avec une spéciale à Ramelot, le dimanche 4 novembre (voir l'article précédent), Sylvain Priarolo, de Soheit-Tinlot, prendra le départ comme copilote aux côtés de Michaël Lottefier.
Ce jeune délégué commercial de 30 ans est passionné de rallye et ce sera déjà sa 4e participation au Condroz. Il a débuté en 2015 au côté de Kevin Ponthir, puis de Olivier Renaud en 2016 et 2017. 
Cette année, Sylvain à participé aux épreuves de Clavier, Bastogne, Wallonie,Comblain-au-Pont et au Micky d'Engis où il a terminé en tête de sa catégorie DIV.4-13 avec Thierry Gilain.

Pour en savoir plus sur le parcours,le palmarès et les photos de Sylvain Priarolo: voir son profil pilote sur eWRC.

capture ecran 2018-10-24 à 12.11.35.jpg

Pour son pilote habituel, Mika Lottefier, ce sera par contre le premier Rallye du Condroz.
Pour Mika Lottefier, cette 45e édition du Rallye du Condroz, sera un rêve qui se réalise. Pour la première fois, il sera au départ de la dernière manche du championnat BRC. Il aura à sa droite Sylvain Priarolo et aura comme monture une Renault Clio.
L'objectif sera d'être à l'arrivée pour cette première participation. Mais secrètement, ils espèrent être dans les plus rapides de la catégorie.
Extrait de l'article #BRC2018 Belgian Rally Championship Rallye du Condroz #RenaultClio Mika Lottefier Sylvain Priarolo Corhus Photography
Un remerciement et un clin d'oeil au passage à ses sponsors : Institut Estelle à Tinlot, JiP maçonnerie générale à Fraiture, garage Coulée Seraing, Huy box, le composé à Neupre, SF construct à Tinlot, D&D carrelages et la brasserie Caulier 28.
À suivre, et … bonne chance à eux !

Écrire un commentaire

Optionnel