Carrefour de Plainevaux N63. Nouveaux radars pour punir les franchissements de feux rouges

capture ecran 2018-11-11 à 17.31.44.jpg

Plusieurs carrefours en région liégeoise seront bientôt munis du radars RT4.  Leur fonction est double. Ils contrôlent à la fois la vitesse des véhicules franchissant les feux près desquels ils sont installés et ils flashent les automobilistes qui « grillent » les feux rouges. Ces dispositifs visent à diminuer ce type d’infraction et ses conséquences : les accidents graves. « Brûler » un feu rouge est une infraction du troisième degré trop souvent commise en Belgique.
"Chaque année en Belgique, pas moins de 90 000 PV sont dressés pour franchissement de feu rouge"  explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "C’est un acte très dangereux, alors que c’est la règle la plus basique qu’il soit en termes de sécurité routière. Quelqu’un qui franchit un feu rouge met en danger les autres usagers".
Le carrefour des Français à Ans et le carrefour de Plainevaux à Neupré, tous deux réputés dangereux, ont récemment vu l’installation de ces types de radar. En Wallonie, c’est une vingtaine de carrefours qui seront dans un premiers temps ainsi équipés.
"L’idée n’est pas de généraliser le dispositif à tous les carrefours" déclare Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "Les lieux où ces radars sont installés sont des carrefours où il y a déjà eu beaucoup d’accidents. Ou bien ce sont des intersections très compliquées. Ce sont généralement des carrefours situés sur de grands axes où la limitation de vitesse n’est pas toujours respectée, et où, pour certains, il y a aussi des usagers faibles comme des piétons ou des cyclistes"
L’automobiliste qui franchit un feu rouge risque une amende de 174 euros. Mais au-delà de l’amende, il met surtout en danger les autres usagers de la route. 
Lire la suite et regarder le reportage vidéo sur RTC

Commentaires

  • Si l'installation d'un grand giratoire ne constitue malheureusement pas l'option retenue pour améliorer la sécurité au carrefour de Plainevaux, le placement de radars RT4 devrait au minimum être assorti d'une limitation de vitesse à 70 km/h pour atteindre une quelconque efficacité préventive de la gravité des accidents enregistrés à cet endroit.

Écrire un commentaire

Optionnel