Les nouveaux équipements de la brasserie Minne sont installés à Baillonville

capture ecran 2018-12-02 à 17.26.28.jpg

La construction de la nouvelle Brasserie Minne (Philippe et Catherine Minne de Fraiture),se poursuit à Somme-Leuze.
Le lundi 19/11, débarquait le nouveau matos de la Brasserie: 4  semi-remorques avait été commandés pour nous fournir le nouvel équipement de brasserie en provenance de la firme  SIMATEC ( Italie).
Défi pour la brasserie Minne (ex-de Bastogne) : augmentation capacité des cuves de 10HL à 25HL, nouveau matériel HIGH TECH, nouvelle implantation.
Mais grand défi aussi pour le constructeur italien Simatec : c’est l’unité de Brassage la plus moderne que SIMATEC a jamais construit : Hop Gun ; Hop Back, Brassage sous atmosphère neutre…du High Tech qui vient d’être présenté au salon annuel professionnel brasserie européen  de BRAU Nuremberg www.braubeviale.de avant son arrivée à Baillonville ce lundi. Lien FB à Brau

capture ecran 2018-11-23 à 16.45.29.jpghttps://www.facebook.com/brasserieminne

C'était Noël avant Noël !
le Vieux Sanglier est content!Reste plus qu'à assembler le Puzzle géant What a beautiful Day
6 TrailersTrucks , 35 Tons of Stainless Steel , a lot of anxiety but everything was finally well unloaded....
Les quelques 35 tonnes de matériel ont bien été déchargées...il n'y a plus qu'à tout assembler !

Petite visite guidée en vidéo sur la nouvelle installation

capture ecran 2018-11-23 à 16.18.10.jpgPrésentation de la Brasserie Minne dans le cadre du MADE IN de novembre. Vidéo réalisée par LABOITEACOM.
MADE IN CCI Liège-Verviers-Namur


Youtube

capture ecran 2018-11-23 à 16.30.09.jpg
Suivez les infos sur la page Facebook de la Brasserie Minne

Extrait de l'article paru dans la Meuse Luxembourg du 27/11/2018

Concrètement, dans les prochains mois, Philippe Minne ainsi que son personnel pourront profiter d’un espace quasi cinq fois plus grand que celui dont ils disposent à Belleau. «  On va passer d’un espace de 247m² à 1.100 m². Cela va nous permettre d’une part de professionnaliser l’entreprise et d’offrir un réel accueil pour les touristes qui souhaitent visiter la brasserie.  » Mais la principale raison de ce déménagement visait également à répondre à la demande croissante, à l’étranger notamment (lire ci-contre). «  Dans l’ancienne brasserie, nous étions limités à une production de 1.500 hectolitres (150.000 litres) par an. À Baillonville, les nouvelles cuves permettront de brasser jusqu’à 5.000 hectolitres. Nous allons, bien entendu, commencer progressivement et puis, pourquoi pas, atteindre ce niveau de production  », note le maître-brasseur.

capture ecran 2018-12-02 à 17.38.13.jpgFondée en 2008 par Philippe & Catherine Minne et Philippe Meurisse, la brasserie a très vite connu le succès grâce à sa « Trouffette ». «  La bière trouvait son origine dans le folklore bastognard où l’un des géants de Bastogne se nomme « Trouffet ». Nous avons ensuite créé la « Bastogne Pale Ale ». La gamme « Ardenne » a ensuite été réalisée avec notamment une bière « triple » et une « stout ». Dernièrement, nous avons sorti la « Super Sanglier », une blonde très rafraîchissante. Nous produisons également des bières vieillies en barriques qui sortiront en février-mars prochain. Pour la suite, nous allons notamment brasser « La Durboyse », une bière de Durbuy  », note Philippe Minne dont le travail a été récompensé à plusieurs reprises. «  Il va falloir s’habituer avec ces nouvelles machines mais nous espérons débuter la production d’ici la fin de l’année. »
Lire la suite et l'article complet (La Meuse Luxembourg)

Commentaires

  • Je viens de découvrir les produits de cette brasserie lors d’une récente soirée des Deux Ours et j’ai été très agréablement ravi de cette découverte. ( la série sangliers). Gamme vraiment complète, de la blanche à la brune en passant par la rousse. et la blonde. Vivement les visites prévues de la brasserie.

Écrire un commentaire

Optionnel