• Visite de Saint Nicolas ce vendredi matin à l'école communale

    capture ecran 2018-11-30 à 13.32.33.jpg

    Quelques photos du passage de Saint-Nicolas ce matin à Fraiture dans les classes de maternelles.
    Merci à M. C.VH pour les photos

  • Tinlot. Attention! Le conseil communal du 3 décembre se tiendra à la salle de Ramelot

    capture ecran 2018-11-29 à 11.19.19.jpgLe conseil communal peut être organisé en dehors de la maison communale, dans un autre bâtiment communal.
    Ce sera le cas ce lundi, à la salle de Ramelot (photo du bas)


    Afin de pouvoir accueillir l’ensemble des participants et les citoyens dans un cadre agréable et adapté, le Collège communal a décidé de modifier le lieu du Conseil Communal du lundi 3 décembre à 19 h00.
    Celui-ci ne se tiendra pas à la maison communale, mais à la salle communale "Le Tilleul", rue du Village 4 à RAMELOT
    Nous vous remercions pour votre compréhension.
    Pour rappel, il s'agit du conseil d'installation des nouveaux conseillers communaux et du nouveau collège communal.
    Voir l'article d'invitation à ce conseil et l'ordre du jour

    capture ecran 2018-11-23 à 12.04.01.jpg
    L'installation du précédent conseil communal en 2012 devant un nombreux public

  • Coup d'oeil sur le week-end des 1 et 2 décembre 2018


     La météo du week-end: 

     De la douceur,...mais accompagnée de  pluie !  

    IMG_3719.png

    Les conférences mondiales sur le climat

    capture ecran 2018-11-29 à 14.09.37.jpg
    Voir la vidéo

    Tous les ans sont organisées des conférences réunissant des experts climatiques. La COP24 réunira 190 pays. Avant toutes les COP, les jeunes engagés dans leur pays pour lutter contre le changement climatique se réunissent pour faire eux aussi des propositions d’actions. Cette réunion de la jeunesse est appelée la COY (pour Conférence of Youth).
    La COP24 se tiendra à Katowice du 3 au 14 décembre 2018
    La COP24 marquera un point d’étape collectif pour les pays signataires de l’Accord de Paris sur le Climat en 2015 (COP21). Elle évaluera les contributions climatiques nationales afin de maintenir ou réduire leurs émissions globales pour répondre à l’objectif de limiter la hausse des températures à moins de 2°C.
    Lire la suite

    Deux Ours asbl et les Québecofolies
    s'associe pour une soirée
    québecquoise exceptionnelle

    Sam. 1er déc. salle le Grenier

    capture ecran 2018-11-19 à 11.47.38.jpg

    Objectif : vous emmener au Québec, musicalement, gustativement et dans une ambiance oursienne !
    Au programme : l'envoûtante Gabriella, les Rêves américains de Thomas Hellman et l'univers métissé du trio CHANCES.
    La soirée se prolongera avec un dj set 100% musique québécoise actuelle, animé par Aurore Davignon de l'émission Tabarnak.
    Deux Ours en Québecofolies c’est l’expérience unique d’une soirée musicale en provenance directe de la Belle Province. Ne manquez pas cette première édition, le 1er décembre au Grenier à Tinlot.
    Ouverture des portes : 19h30 - Premier concert : 20h
    Détails

    capture ecran 2018-11-25 à 22.35.58.jpg

    La chanteuse et violoniste Gabriella est une star au Québec. - John Londono

    capture ecran 2018-11-27 à 20.21.03.jpg

    La Mort, Parlons-en tant qu'il fait beau
    Château de Vierset Rue de la Coulée, 1
    4577 Modave
    Voir l'article

     

    OXFAM. Climat : le 2 décembre,
    réclamons un futur pour nous et nos enfants

    La plus grande marche climatique jamais vue en Belgique ?

    _tdh2630.jpg

    Le changement climatique n’est plus une projection lointaine. Ses conséquences se font ressentir plus que jamais – chez nous, en Belgique, mais aussi dans le monde entier.
    Et les populations les plus vulnérables sont aussi souvent les plus gravement touchées.
    Il faut agir, et vite.
    Ensemble, réclamons un futur pour nous et nos enfants.
    Aidez-nous à mettre la pression sur les décideurs et décideuses politiques ce 2 décembre à Bruxelles
    .

    Rendez-vous et infos pratiques

    Atelier Saint-Nicolas,
    dimanche 2 déc. Athénée Royal d'Ouffet

    pub-d__finitive.jpg

     

    capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg
    Fraiture Sport (P3A et P4b),
    les matchs du week-end

    capture ecran 2018-11-25 à 20.02.45.jpg

    capture ecran 2018-11-25 à 20.04.20.jpgAffiche Sapins.jpg

     

    scene ouverte nov2018.jpg

     

    2264787707.jpg

    Attention battues ce 02/12/2018

    RAMELOT : (DUCHENE) Tige de la Tombe

    Des artisans du monde à Marchin Marché de Noël ce we

    La deuxième édition du Marché de Noël du monde de l’ASBL Maillon humanitaire
    aura lieu
    ces samedi 1er et dimanche 2 décembre.
    Des associations des quatre coins du globe participeront à ce marché artisanal.
    Elles viennent pour représenter les intérêts de la Birmanie, du Congo ou encore du Maroc.

    Le Maillon humanitaire a pour objectif de faire connaître ces différentes associations
    via des produits originaires de ces pays.
    Le Marché de Noël du monde en est à sa deuxième édition.
    Il avait, en effet, rencontré un beau succès l’année dernière et l’ASBL n’a pas hésité à réitérer l’expérience.

    Le Marché se tiendra ces samedi et dimanche de 10h30 à 19h sous le chapiteau Decrollier à Grand-Marchin.
    Le samedi soir, un souper « Waterzooi » à 15 € est organisé dans la salle Le Bistrot, toujours à Grand-Marchin. Réservation obligatoire par mail via clairemaca@hotmail.com ou par téléphone au 0475.86.0970.
    La Meuse du 29/11

    capture ecran 2018-11-29 à 09.03.31.jpg

     

  • Route du Condroz: la Jardinière retrouve sa gloire d’antan avec Francine

    B9717633457Z.1_20181117140625_000+G70CELDI3.1-0.jpg

    En décembre, la Jardinière lance la livraison gratuite dès 30 euros d’achats. Ouverte du mardi au vendredi de 8h30 à 19h et le week-end de 8h à 19h, la Jardinière vous accueille avec convivialité et amour de la nature et de ce qu’elle a à offrir.
    Lire l'article complet sur la Meuse digitale

    Pour commander : info@lafilledujardinier.be.

  • Tinlot. Premier "Instant Citoyen" organisé par le groupe I.C. à Seny le 16 novembre

    capture ecran 2018-11-28 à 12.19.15.jpg

    Ce vendredi 16 novembre, nous avons organisé notre premier Instant Citoyen.
    Comme annoncé dans notre programme, les membres IC vous ont conviés pour vous écouter, afin d'être votre relais au Conseil Communal.
    Plus de 2h de débat sur la sécurité dans nos villages, la propreté, l'évolution de l'école de Fraiture ou encore l'environnement.
    En voici le compte-rendu ci-dessous

    Merci à ceux qui ont participé et nous espérons vous voir encore plus nombreux la prochaine fois.
    "Les petits ruisseaux font les grandes rivières"
    Le groupe IC
    Source Facebook

    46651918_1784585184998012_7469459671233855488_o.jpg
    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • L'Eglise Catholique dévoile ses chiffres dans un premier rapport annuel, il reste un million de pratiquants en Belgique

     

    foule-1024x625.jpg

     

    L'Eglise Catholique dévoile ses chiffres dans un premier rapport annuel, il reste un million de pratiquants en Belgique. «En Belgique, 52,76% de la population belge se déclarent catholiques, et 9,42% catholiques pratiquants, ce qui correspond à 1.071.853 personnes.»
    En ce mois de novembre 2018, l’Eglise catholique en Belgique publie son tout premier rapport annuel. Fruit de deux années de travail, ce document présente un portrait vivant de l’action de l’Eglise dans notre pays, chiffres à l’appui. Un exercice de transparence inédit.

    163.360 bénévoles sont actifs dans les 3.846 paroisses que compte notre pays. Un chiffre impressionnant. Ces bénévoles assurent nombre de missions essentielles dans l’Eglise d’aujourd’hui: accueil, catéchèse, participation à la liturgie, gestion administrative…
    Autres chiffres significatifs: en 2016, il y avait 2.774 prêtres diocésains, 2.205 prêtres d’un ordre religieux ou d’une congrégation, et 601 diacres permanents.
    En 2016, 50.857 baptêmes, 41.060 confirmations et 7.859 mariages sacramentels ont été célébrés. Et le troisième dimanche du mois d’octobre 2016, 286.393 personnes ont participé à une eucharistie.

    Le rapport présente des éléments relatifs au patrimoine et à l’organisation de l’Eglise en Belgique. On y découvre que la Belgique francophone compte 2.550 églises, et la Flandre 1.746 et que, entre 2012 et 2016, 75 bâtiments d’église ont été désaffectés. On y rappelle aussi, en passant, que les biens d’église n’appartiennent plus à… l’Eglise depuis la Révolution française de 1789, mais que le « Concordat de 1801 » lui accorde des subventions publiques en guise de réparation…
    A noter, en particulier, que le rapport communique des données relatives au financement de l’Eglise en Belgique. Une première à cette échelle. Outre les rémunérations des « ministres du culte », pris en charge par l’Etat fédéral, l’Eglise est financée par le biais des fabriques d’église – également une institution publique –, et de l’association des œuvres paroissiales (A.O.P.). Celle-ci centralise collectes, contributions et autres dons.
    Un dernier chiffre: le budget global de fonctionnement des évêchés et du centre interdiocésain s’élevait, pour l’année 2016, à 26.296.161 euros.

    A l’avenir, la Conférence épiscopale devrait publier un tel rapport chaque année, ce qui devrait permettre d’établir certaines comparaisons instructives. Voir la présentation du rapport dans la vidéo ci-dessous.
    Lire l'article complet dans cathobel.be ou vous pouvez télécharger le rapport en pdf.

     

  • La limite d'âge de 71 ans supprimée pour le don de sang

    capture ecran 2018-11-22 à 18.06.28.jpg

    Le Conseil des ministres a validé, en juin dernier, que toute personne ayant atteint l'âge de 71 ans pourra continuer à donner du sang dès l'automne 2018, à condition qu'elle ait donné du sang pour la première fois avant son 66e anniversaire et que le dernier don ne remonte pas à plus de trois ans.
    Une limite sans raison
    "L'âge maximum pour donner du sang, du plasma ou des plaquettes a augmenté par le passé dans notre pays, mais il n'existe aucune base scientifique pour maintenir cette limite", fait remarquer Maggie De Block.
    "En vertu de la réglementation actuelle, vous pouvez devenir donneur jusqu'à votre 66e anniversaire et continuer à donner jusqu'à la veille de votre 71e anniversaire, à condition que le dernier don n'ait pas été fait il y a plus de trois ans. Par conséquent, 8000 donneurs connus devraient cesser de donner du sang au cours des cinq prochaines années".
    La volonté de la ministre de faire évoluer la limite d'âge répond aux pénuries récurrentes qui mettent la Croix-Rouge en état d'alerte quasi permanent. (Voir le reportage de la RTBF)

    capture ecran 2018-11-22 à 18.01.26.jpg

    capture ecran 2018-11-22 à 18.03.21.jpg

    N'hésitez pas à nous appeler gratuitement au 0800 92 245 pour de plus amples informations.
    Voir le site

     

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 1e au 7 décembre 2018

    Actualité

    « Faute de prêtres, on restructure »

    capture ecran 2018-11-27 à 19.15.11.jpg

    capture ecran 2018-11-27 à 19.07.58.jpgEn complément du premier rapport annuel de l'Eglise de Belgique publié fin novembre, (Voir l'article de ce jour) voici l'interview dans La Meuse de Tommy Scholtès, porte-parole de la Conférence épiscopale, qui a participé à la rédaction de ce rapport et répond à nos questions.

    Peut-on dire qu’il y a de moins en moins de catholiques pratiquants en Belgique ?
    « Il y a eu une légère baisse, une érosion aujourd’hui stabilisée autour des 9 %, ce qui représente un million de personnes qui vont donc régulièrement à la messe le dimanche. Cela reste un chiffre intéressant. Ils ne vont pas tous les dimanches à l’église, mais s’y rendent régulièrement ».
    Pourquoi cette érosion ?
    « Parce que la société a changé. À l’époque de nos grands-parents, les valeurs chrétiennes étaient la référence principale. L’église y tenait un grand rôle social et communautaire. Aujourd’hui, il y a internet, les loisirs, une plus grande mobilité, on fait des marches Adeps le dimanche, on va à des bourses d’antiquité... Ce n’est pas une concurrence mais ce sont d’autres façons de vivre. Et puis, il y a eu la crise de la pédophilie au sein de l’Église. Une partie de la population a fait le lien et a décidé de ne plus se rendre à l’église. Aujourd’hui, tout cela est apaisé ».
    Est-ce raisonnable, pour les pouvoirs publics, d’entretenir 4.296 églises alors que le nombre de pratiquants diminue ?

    « Les autoroutes, les théâtres, les stades de foot sont aussi entretenus, et les stades de foot ne sont pas remplis non plus. L’État doit garantir la pratique du culte. Cela dit, on n’est pas dans l’immobilisme. On restructure les paroisses et on fermera encore des églises, car leur restauration coûtera trop cher. Mais on ne calcule pas cela à la hache ! Des projets de nouvelles églises existent d’ailleurs. À Etterbeek par exemple, on va en construire une ».
    « On ne compte que 212 candidats prêtres. Comment allez- vous faire pour recruter ?

    « Ils ne seront pas assez nombreux pour remplacer tous les prêtres partis à la pension. Et non, on ne va pas lancer une campagne publicitaire de recrutement ! Il y a en effet de moins en moins de vocations. Il y aura des restructurations, on va réorganiser les paroisses ».
    Pourquoi avoir rédigé ce rapport ?
    « Pour montrer notre pertinence sociale. Pour ne pas enfermer l’Église catholique dans les sacristies, et pour montrer toutes les actions sur le côté auprès des jeunes, auprès des malades, auprès des plus démunis, etc. ».
    Vous ne publiez aucun chiffre sur les pédophiles au sein de l’église.

    « On sortira un rapport à la mi-janvier, avec des chiffres à ce sujet, et aussi sur tout ce que l’Église a fait et comment elle a vécu cette crise ».  Voir l'article dans La Meuse digitale et la Meuse du 26/11

    capture ecran 2018-11-27 à 20.21.03.jpg

    La Mort, Parlons-en tant qu'il fait beau
    Château de Vierset Rue de la Coulée, 1
    4577 Modave
    Voir l'article

    Les célébrations  du week-end
    Samedi 1e décembre

    18h00 Ochain
    18h00 Tinlot
    Dimanche 2 décembre

    09h00 Borsu
    09h00 Ouffet
    10h30 Anthisnes (messe des fam.) 
    10h30 Nandrin
    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

    UP_LOG_VERT_ORANGE copie.jpg

    Les brèves
    Funérailles
    Du 06/10 au 01/11 ont été célébrées les funérailles de Mme Yvette KINDERMANS de Havelange, Mme Paulette VILLAIN d’Ouffet, Mme Jeanine LIZIN de Nandrin, Mme Joséphine VAN SCHOOLBEEK de Borsu, Mr Joseph LABORY de Huy et Mr Joseph HUPPE de Clavier.

    Le sam. 1 déc.
    de 14h30 à 18h au prieuré de Scry: Temps de ressourcement avec frère Marc de Tibériade.

    Recherche de choristes pour la messe de minuit à Saint-Séverin
    La chorale de Saint-Séverin prépare la messe de minuit et manque d’effectifs. Répétitions tous les lundis de déc. à 10h au presbytère de St-Séverin. Au répertoire : des chants de Noël connus.

    Contact : A.-M. Nihoul (0478 93 15 51) et J. Delmelle (085 51 11 36).
    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du 1e au 7 déc. 2018 (voir ci-dessous)

    Lire la suite

  • Avis de disparition (Police Fédérale). Auguste Franckart (17 ans) de Nandrin

    capture ecran 2018-11-28 à 20.53.34.jpg

    Diffusé à la demande du Parquet de Liège, division Huy
     
    Le mardi 27 novembre 2018 dans l’après-midi, Auguste FRANCKART, un jeune homme âgé de 17 ans, a quitté son domicile à NANDRIN, rue de Bourgogne.
    Depuis lors, il ne s’est plus manifesté.
    Il circule avec un vélo VTT de marque GHOST de couleur noire muni de lignes fluorescentes vertes. Le vélo est équipé de sacoches à l’arrière.
    Auguste mesure 1m77 et est de corpulence mince. Il a des cheveux bruns coupés court et les yeux bruns.
    Au moment de sa disparition, il était vêtue d’un pantalon noir, d’une veste de VTT orange fluorescente et d’un casque noir.
    Il est demandé à Auguste de prendre contact avec sa famille et ses proches afin de les rassurer.

  • Attention. Vérifier les perturbations possibles dans les TEC ce jeudi 29 novembre !

    capture ecran 2018-09-25 à 17.01.34.jpg

    Manifestation interprofessionnelle ce 29 novembre - Risque de légères perturbations

    capture ecran 2018-11-28 à 19.05.11.jpgCe jeudi 29 novembre, la CGSP participera à une journée d’action contre la réforme APE. Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d'une action pour laquelle l’organisation syndicale a déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront. Pour plus d'informations : 

    Le TEC présente d'ores et déjà ses excuses pour les désagréments occasionnés.

  • Tinlot. La répartition des tâches dans le nouveau collège communal est connue

    DSC_1218.jpg

    Le nouveau collège tinlotois, Dominique Albanese,Christine Gobiet, Christine Guyot, Laurence Médaerts-Archambeau, Denis Craisse

    Les élus du groupe Tinlot-Participation, très heureux du résultat des dernières élections avec le maintien des 8 sièges sur 11 au conseil communal, se sont réunis afin de répartir les tâches au sein du collège communal.
    Cette répartition se veut cohérente en fonction des affinités, de l'expérience et des compétences professionnelles de chacun. Elle s’établira comme suit :

    Christine Guyot : Bourgmestre, en charge des missions dévolues à sa fonction, comme l’état civil, la population, la sécurité, les pompiers, la police et le personnel.
    L’agriculture, la communication et l'information seront également dans ses attributions.
    Denis Craisse : 1er Echevin, en charge des travaux, l’enseignement, la sécurité routière, l'environnement et la culture.
    Dominique Albanese : 2e Echevin, en charge de l’Accueil Temps Libre, la jeunesse, les sports, la santé, les Aînés et les Associations Patriotiques.
    Laurence Archambeau-Médaerts : 3e Echevine, en charge des finances, l’urbanisme, la mobilité et l'énergie.
    Christine Gobiet : Présidente du CPAS et en charge du logement.
    Chacun des élus veillera également à promouvoir la Participation dans toutes les activités et le développement de ses projets.
    Les conseillers communaux ont pu également s’associer aux différentes compétences. Comme dans la législature précédente, les élus ont décidé de se réunir une fois par semaine afin de permettre aux conseillers d’intégrer les différentes matières.
    Le nouveau collège communal remercie sincèrement notre Bourgmestre, Cilou Louviaux, pour 24 ans de dévouement au sein de notre commune, ainsi que tous les mandataires sortants; pour le travail effectué durant ces dernières années.
    Pour le collège,
    Christine Guyot
    Pour rappel, l’installation du nouveau conseil communal se tiendra le lundi 3 décembre à 19h en séance publique à la Maison Communale (voir l'article d'invitation au conseil) 
  • La voiture électrique va devoir faire du bruit !

    capture ecran 2018-11-14 à 20.11.15.jpg

    Moins d’émissions nocives et moins de bruit: l'auto électrique est un plus évident pour l'environnement, surtout en ville. Mais voilà, son silence représente aussi un danger potentiel pour les usagers faibles.
    Explications.
    Les véhicules électriques sont encore largement minoritaires en Belgique (2.055 sur un marché global de 546.142 unités) mais leur part de marché est en croissance constante. Ajoutez-y  les voitures hybrides (plus de 16.000 en 2016 selon la Febiac) et cela représente un nombre conséquent. Ces chiffres devraient encore croître au fur et à mesure que leur prix baissera et que leur autonomie augmentera. Une bonne nouvelle? Pas pour tous les usagers…

    Deux fois plus de risques!
    Car, c'est vrai, l'auto électrique n'émet pas de polluants dans l'atmosphère et elle incite indubitablement à une conduite relaxante. Mais l'auto électrique possède aussi une qualité qui peut devenir un gros problème pour la sécurité routière : elle est très silencieuse. En ville, c’est un danger. Depuis de nombreuses années, l’autorité de sécurité routière aux États-Unis (NHTSA) martèle d’ailleurs ce message inquiétant: une voiture dotée d'un moteur silencieux présente deux fois plus de risques d’entrer en collision avec les piétons et cyclistes qu’une voiture classique !

    Un "bruit" obligatoire dès 2019 aux USA
    Le ministère des transports américain (dont dépend la NHTSA) a donc décidé, dès septembre 2019, d'imposer aux véhicules électriques et hybrides accusant un poids de moins de 4,5 tonnes de signaler leur présence. Concrètement, en dessous de 30 km/h, ils devront pouvoir être entendus par les usagers faibles. Au-dessus de 30 km/h, le bruit des pneus et du vent suffit en effet comme avertisseur sonore. L'organisme américain n'a par contre précisé ni la nature, ni le volume du bruit à émettre. Cela fera l'objet d'une discussion dans les mois qui viennent...

    Et en Europe?
    L'Union européenne s'est également penchée sur ce problème en lançant le projet "eVADER". Ce consortium regroupe des acteurs du secteur tels que des constructeurs automobiles (Nissan, Renault, PSA...) et des équipementiers comme Continental ou Siemens. L'objectif est de mettre au point une "technologie auditive" suffisamment puissante pour alerter les piétons et les autres usagers de la route, tout en limitant au "maximum le niveau de pollution sonore", dixit les autorités européennes.
    Lire la suite sur le site de Touring
    capture ecran 2018-11-14 à 20.11.58.jpg

     

  • Invitation et/ou rappel. Diner de fin d’année de l’amicale des 3X20 de Tinlot

    974692690.2.jpg

    Le traditionnel dîner de fin d'année des 3X20 de Tinlot aura lieu cette année le jeudi 06 décembre à 12h30 à la salle Le Préau à Seny.
    Vous y êtes cordialement invités
    Pour les personnes en ordre de cotisation, le prix est de 10 €. Pour les autres il est de 35 € (menu 3 services , boissons comprises)
    1678233076.2.jpgRéponse au plus tard le lundi 03 décembre en espérant vous rencontrer nombreux.

    ALBERT REULIAUX - Président
    JEAN-MARIE ET RITA Kersten- Dendoven

     

  • Fraiture. Travaux de pose de cables rue Bouhaye

    travvoirie.jpg

    La S.A. BONIVER va effectuer des travaux de pose de câbles dans le trottoir de la rue Bouhaye à FRAITURE, à partir du lundi 26/11/2018 à partir de 8 heures jusqu’à la fin des travaux prévue le 21/12/2018 à 17 heures.
    La circulation des véhicules se fera par demi-chaussée pendant les travaux si nécessaire.