• Carrefour de Plainevaux N63. Nouveaux radars pour punir les franchissements de feux rouges

    capture ecran 2018-11-11 à 17.31.44.jpg

    Plusieurs carrefours en région liégeoise seront bientôt munis du radars RT4.  Leur fonction est double. Ils contrôlent à la fois la vitesse des véhicules franchissant les feux près desquels ils sont installés et ils flashent les automobilistes qui « grillent » les feux rouges. Ces dispositifs visent à diminuer ce type d’infraction et ses conséquences : les accidents graves. « Brûler » un feu rouge est une infraction du troisième degré trop souvent commise en Belgique.
    "Chaque année en Belgique, pas moins de 90 000 PV sont dressés pour franchissement de feu rouge"  explique Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "C’est un acte très dangereux, alors que c’est la règle la plus basique qu’il soit en termes de sécurité routière. Quelqu’un qui franchit un feu rouge met en danger les autres usagers".
    Le carrefour des Français à Ans et le carrefour de Plainevaux à Neupré, tous deux réputés dangereux, ont récemment vu l’installation de ces types de radar. En Wallonie, c’est une vingtaine de carrefours qui seront dans un premiers temps ainsi équipés.
    "L’idée n’est pas de généraliser le dispositif à tous les carrefours" déclare Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. "Les lieux où ces radars sont installés sont des carrefours où il y a déjà eu beaucoup d’accidents. Ou bien ce sont des intersections très compliquées. Ce sont généralement des carrefours situés sur de grands axes où la limitation de vitesse n’est pas toujours respectée, et où, pour certains, il y a aussi des usagers faibles comme des piétons ou des cyclistes"
    L’automobiliste qui franchit un feu rouge risque une amende de 174 euros. Mais au-delà de l’amende, il met surtout en danger les autres usagers de la route. 
    Lire la suite et regarder le reportage vidéo sur RTC

  • Tinlot. Une commémoration de l'armistice sous le signe de la jeunesse

    DSC_1256.jpeg

    Dominique Albanese, nouvel échevin tinlotois, s'est adressé aux enfants des écoles:
    "Vous êtes l'Avenir du Souvenir, vous êtes les futurs garants de la Paix"

    capture ecran 2018-11-10 à 11.16.36.jpg

    Vendredi matin, de nombreux porte drapeau et  plus d'une centaine d'enfants des deux écoles de Tinlot ont participé à la cérémonie commémorative du 100e anniversaire de l'armistice. Le Relais Sacré, parti d'Ouffet, est arrivé vers 10h à Tinlot, pour repartir ensuite vers Modave et poursuivre son périple condrusien.

    capture ecran 2018-11-10 à 11.51.29.jpg

    C'est le nouveau et jeune échevin tinlotois (23 ans), Dominique Albanese, qui a prononcé le discours de ce 100e anniversaire. Passionné d'histoire, il souhaite en effet reprendre, dans ses futures attributions, les associations patriotiques.
    Cilou Louviaux, toujours en fonction,  lui a donc cédé le relais avec plaisir, à l'occasion de cette manifestation. 
    Une intervention courte et remarquée, qui a  mis en évidence sa conviction d'assurer, pour la commune de Tinlot,  l'indispensable  devoir de mémoire. Et de citer le Maréchal Foch: "Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir".

    capture ecran 2018-11-10 à 11.40.13.jpg

    Alain Doffiny, instituteur en 6e année primaire à l'école communale, a expliqué le travail réalisé et les activités organisées avec ses élèves dans le cadre de ce 100e anniversaire. Ils ont par ailleurs  terminé cette journée par la visite du Fort de Loncin. Chacun des élèves a exprimé publiquement un phrase clé sur cette première guerre mondiale et ses conséquences.

    capture ecran 2018-11-10 à 11.40.20.jpg

    Ce sont ensuite tous les enfants de l'école Sainte-Reine qui se sont exprimé avec des petites phrases choisies ou en scandant le même refrain: "n'oublions jamais"

    capture ecran 2018-11-10 à 11.31.52.jpg

    Six enfants, provenant des six villages de l'entité, accompagnés de la Bourgmestre, ont ensuite déposé une gerbe devant le monument du souvenir (voir l'article d'hier sur les plaques commémoratives)
    Après le chant "Pour les enfants du monde entier", la Brabançonne a ensuite été reprise en choeur par tous les participants invités ensuite à prendre une collation dans les locaux de l'administration communale.

    capture ecran 2018-11-10 à 11.17.38.jpg

  • 11 novembre 1918, une page de notre histoire et la fin d'une guerre qui devait être ... la dernière !

    Capture d’écran 2013-11-10 à 15.17.19.jpeg
    La défaite inéluctable de l'Allemagne
    Dès l'échec de leur contre-offensive de juillet 1918, les Allemands ont compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire. C'est que les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes, arrivent en renfort des Anglais et des Français.
    Le 3 octobre, l'empereur Guillaume II nomme à la chancellerie (la direction du gouvernement) le prince Max de Bade. Il espère que cet homme modéré saura obtenir des conditions de paix convenables de la part des Alliés. Cela devient urgent car l'Allemagne bascule dans l'anarchie et la guerre civile cependant que ses alliés cessent les combats et signent l'un après l'autre des armistices.
    Le 9 novembre au matin, le prince Max de Bade téléphone à l'empereur, à Spa. «Votre abdication est devenue nécessaire pour sauver l'Allemagne de la guerre civile», lui dit-il. Guillaume II s'y résout et part en exil.

    Un armistice mal accepté
    Les militaires s'étant défaussés, c'est à un civil, Matthias Erzberger, que revient la pénible tâche de négocier l'armistice. En France, la demande d'armistice fait débat. Le président de la République Raymond Poincaré et le général Philippe Pétain voudraient profiter de l'avantage militaire pour chasser les Allemands de Belgique, envahir l'Allemagne elle-même et signifier à celle-ci l'étendue de sa défaite. Mais le généralissime des troupes alliées, Ferdinand Foch, et le chef du gouvernement, Georges Clemenceau, ne croient pas l'armée française capable de se battre encore longtemps et souhaitent en finir au plus vite.

    L'armistice est signé dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne, le 11 novembre 1918 à 5h15 du matin.

    Voir l'article

  • Bpost. Tous les enfants peuvent écrire une lettre à Saint-Nicolas avant le 1 déc. 2018


    Tous les enfants peuvent écrire une lettre à Saint-Nicolas avant le 1 décembre 2018.
    Écrire une lettre à Saint-Nicolas, c’est chouette, non ? Chaque enfant qui écrira ou enverra un dessin à Saint-Nicolas recevra une lettre accompagnée d'un cadeau... encore secret !
    Une seule adresse :Saint-Nicolas. Rue du Paradis 1
    0612 Ciel

    Les classes peuvent également lui écrire. Il suffit que l'institutrice rédige une lettre et y joigne les dessins et les messages des enfants.
    Il est important que le nom de l’enfant ou du professeur soit mentionné sur l’enveloppe. Saint-Nicolas et bpost demandent également de bien écrire et surtout de manière lisible.

  • Tinlot. Les plaques commémoratives de la guerre 14-18 dans nos villages

    capture ecran 2018-11-09 à 16.26.36.jpg

    A l'occasion du 100e anniversaire de l'armistice, Marcel Ponthier a rédigé pour les Tinlotois,
    un petit historique des plaques commémoratives dans nos villages. Merci à lui !

    Plaques commémoratives de la guerre 14-18

    En avril 1919, la Députation Permanente de la Province de Liège propose au 344 communes de son ressort une circulaire relative aux initiatives et coûts de monuments commémoratifs. Elle invite donc de ne pas tarder à placer une plaque commémorative sur la façade de chaque maison communale pour honorer les victimes de la guerre.
    Pour cela, elle propose que ses plaques soient les mêmes dans les villes aussi bien que dans les plus petites communes.
    Afin de faciliter cette utilisation, la députation permanente propose d’offrir aux communes un fronton en fonte, dû au ciseau du sculpteur liégeois Oscar BERCHMANS.
    Chaque commune devra prendre en charge les frais à résulter de la confection de la plaque en petit granit poncé, des inscriptions à y tailler et du placement, en se conformant aux instructions de l’architecte provincial.
    Le fronton de bronze, réalisé par Oscar BERCHMANS, qui mesure 37 x 70cm, représente la tête de lion de l’armée belge (telle qu’elle figurait sur le casque de chaque militaire) tenant dans la gueule une branche de chêne, symbole de force et de solidité, ainsi qu’une branche de laurier, symbole de victoire et de gloire.
    Le mufle est surmonté de l’inscription « N ‘OUBLIONS JAMAIS », avec dans les coins inférieurs « 1914 » et « 1918 ». La fine signature « Os. Berchmans » (parfois difficilement identifiable) est apposée sur le rebord au-dessous de la date « 1918 ».

    capture ecran 2018-11-09 à 16.05.03.jpg

    Le but de la Province était donc d’offrir aux communes une possibilité peu coûteuse de rapidement installer et inaugurer leur mémorial, tout en maintenant une certaine homogénéité.
    Bien entendu, les communes n’étaient pas obligées de suivre la proposition de la Province.
    Certaines communes ont, pour des raisons diverses, refusé le fronton provincial.

    Dans notre entité de Tinlot, seules les anciennes communes de Abée-Scry, Ramelot et Soheit-Tinlot ont accepté l’offre de la Province.

    La commune de Seny, qui n’a pas eu de victimes, a refusé pour, semble-t-il une question d’adaptation à l’architecture de sa maison communale et a fait placer une plaque en petit granit commémorant les volontaires, combattants et le prisonnier de guerre de ce village.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.07.02.jpg

     

    En ce qui concerne la commune de Fraiture, elle n’a pas jugé bon de répondre à l’offre de la Province, étant donné que le village a eu la chance de ne pas avoir de victimes lors de la guerre 14-18.

    Dans les autres anciennes communes de Tinlot, les plaques commémoratives ont été réalisées de plusieurs façons

    La plus simple est celle de Ramelot qui honore un volontaire de guerre.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.10.05.jpg

     

    Pour Soheit-Tinlot, on retrouve à droite sur la maison communale, le fronton Berchmans avec les noms des morts, déportée, volontaires et miliciens.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.15.19.jpg

    Et curieusement, à gauche de cette plaque, on découvre un fronton, également en bronze, rappelant celui de Berchmans, avec une branche de laurier et l’inscription « 1940-1945 », ainsi qu’une plaque en petit granit poncé semblable à celle de 14-18 avec une reconnaissance pour les combattants, prisonniers, résistants, réfractaires et déportés, sans citation de leurs noms.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.12.21.jpg

    Pour Abée-Scry, à l’ancienne maison communale, il y a aussi, à droite de la porte, le fronton Berchmans, honorant un soldat tombé au champ d’honneur ainsi qu’un autre soldat, mort sous les drapeaux, un peu après la fin de la guerre.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.18.07.jpg

    La commune d’Abée-Scry a également fait apposer une plaque en petit granit de sa conception à gauche de la porte, rendant hommage « à ses intrépides combattants de 1914-1918 ».
    Le fronton de cette plaque est également en petit granit et représente en bas relief, un lion rugissant, qui foule le drapeau belge mis à plat.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.19.13.jpg

    MP le 8-11-2011

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, les 10 et 11 novembre 2018

    91647500.2.jpg

    Depuis le 12 mars 2016, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.
    Ouvert uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.
    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).
    Téléphone : 0471/75.02.68
    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.
    Quelques rappels importants :
    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.
    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.
    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :
    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.
    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.
    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).
     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be
    1016242464.jpg

  • LE CORTIL cherche un(e) ouvrier(ère) pour son secteur aide en collectivités.

    45659951_2207817432830581_204487795304038400_n.jpg

    LE CORTIL cherche pour Neupré un(e) ouvrier(ère) pour son secteur aide en collectivités.
    Description des tâches :
    - Gestion d’une buanderie (tri du linge de particuliers, mise en machine, …)
    - Nettoyage de bureaux
    Profil et conditions :
    - Avoir impérativement de l’expérience dans une buanderie
    - Connaître les techniques de nettoyage
    - Pouvoir travailler en équipe et avec des personnes en formation
    - Avoir impérativement le permis de conduire B
    - Avoir une aide à l’emploi est un plus
    Contrat CDD pouvant déboucher sur un CDI - 19 h/semaine – CP 329.02.
    Candidature à adresser par mail à fledent.lecortil@cortigroupe.be ou par courrier à LE CORTIL asbl, rue Bellaire, 13 à 4120 NEUPRE.
    Rue Bellaire 13
    Source

  • Coup d'oeil sur le week-end des 9, 10 et 11 novembre 2018


     La météo du week-end: 

     De la pluie et des températures très douces pour la saison

    capture ecran 2018-11-07 à 20.09.58.jpg

     

    Météo tendances saisonnières
    Un hiver d’abord frais et sec puis doux et perturbé

     Novembre. Les deux premières décades seront douces avec l’arrivée de précipitations et un temps plus maussade lors de la seconde. « La deuxième partie du mois s’annonce plus froide, mais aussi plus sèche vers la fin avec des gelées pour tous au petit matin et avec le retour du soleil après dissipation des brouillards matinaux, parfois givrants. »

     Décembre. Après cet intermède plus froid et sec de la fin novembre, Philippe Mievis prévoit le retour de la douceur et des perturbations en première partie du mois. « La seconde s’annonce plus froide, mais sèche, sous dominante anticyclonique. On devrait alors avoir droit à de belles journées d’hiver mais attention à la qualité de l’air qui risque d’être particulièrement médiocre ».

    Janvier. Perturbations, vent et douceur seraient au rendez- vous, selon MeteoBelgique. Surtout en seconde partie du mois. On pourrait avoir quelques précipitations hivernales en plaine lors de la première partie.
    À confirmer.
    La Meuse du 5 novembre

     

     

    affiche.jpg


    La Maison des Jeunes de Fraiture t’invite à la 3e soirée fluo, vendredi  9 novembre!

    capture ecran 2018-10-31 à 13.39.47.jpg

    capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg
    Fraiture Sport (P3A et P4b),
    les matchs du week-end
    Attention à 14h30 !

    capture ecran 2018-11-07 à 19.35.31.jpg

    capture ecran 2018-11-07 à 19.39.14.jpg

    c'est des mutins flyers.jpg

    LesFemmes-Web.jpg

    Spirales: la "journée jeux" aura lieu cette année
    le dimanche 11 novembre à Marchin

    oXT7W6UNS8-UpB9m87zrbg-AfficheAnimation2018BR.jpeg

     

    11 nov.jpg

     

    1493510587.2.jpg

     

    image003.png

    Au plaisir de vous y rencontrer
    le samedi 10 et le dimanche 11 prochain
    entre 10 heures et 18 heures !
    Bien cordialement !

    Modave.
    Petits secrets de cuisine d'un grand château

    Dimanche 11 novembre 2018 à 14h30

    1detailservice.jpg

     
     

     

  • Une saison touristique 2019 au fil de l'eau

    SI - E. Keysers.jpg

    Syndicat d’Initiative « Entre Eaux & Châteaux » : PROGRAMME 2019

    Ça y est ! La thématique touristique 2019 est annoncée… Wallonie, terre d’eau ! Une évidence pour le Syndicat d’Initiative « Entre Eaux & Châteaux » qui est chargé de réaliser la promotion touristique des communes de Modave, Marchin, Clavier et Tinlot.

    Outre la coordination d’un important projet d’aménagement du RAVeL sur 3 communes, l’asbl proposera, comme chaque année, de nouvelles brochures et publications thématiques mais aussi de nombreuses activités ponctuelles et permanentes !

    Au programme : un rallye touristique « L’eau dans tous ses états » (dim. 7 avril), l’inauguration de la chasse au trésor permanente sur la commune de Marchin (dim. 19 mai), une balade pique-nique (dim. 2 juin), un rallye touristique d’été (à faire tous les jours de juillet et août), la découverte d’un patrimoine rénové/réhabilité (sam. 7 et dim. 8 septembre), une balade à la découverte d’un village condrusien (dim. 29 septembre), une soirée « Halloween au château » (jeu. 31 octobre), la traditionnelle marche adeps de 5, 10 ou 20 km (dim. 17 novembre).

     Pour ne rien rater, rendez-vous sur notre page Facebook : « Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot ».

     Plus d’infos : info.sivh@gmail.com – 085/41.29.69 – www.eauxetchateaux.be