• Football Fraiture Sport. P3A et P3B, les résultats de ce dimanche

     capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpgFraiture Sport 1-3 Wanze Bas-Oha B
    Fraiture Sport B 4-1 Seraing B
    Cet après-midi l'équipe première s'est inclinée 1-3 face à Wanze B.
    De son côté l'équipe B a battu Seraing B sur le score de 4-1.

  • Huy. Attention, 1.000 étudiants attendus à la Saint-Nicolas ce lundi

    capture ecran 2018-11-25 à 15.00.25.jpg

    La traditionnelle Saint-Nicolas des Rhétos se déroulera à Huy ce lundi 26 novembre.
    Cette fête estudiantine, organisation de l’ASBL La Hutoise en collaboration avec la Ville de Huy, rassemble les élèves de 6e et 7e secondaires de Sainte-Marie, de Saint-Quirin, de l’abbaye de Flône, de l’athénée royal de Huy, de l’ITCF de Huy, de l’IPES de Seilles, de l’EP de Huy (Huy 1) et de l’IPES de Huy (Huy 2).
    Dès 8h30, la distribution des bracelets aux rhétos inscrits et en ordre de paiement et la distribution des petits déjeuners débuteront sur le parking de l’avenue Godin. C’est là que saint Nicolas est attendu à 8 h 45.
    À 9h, le cortège folklorique quittera le parking de l’avenue Godin, traversera le pont de l’Europe, passera quai de Compiègne, s’arrêtera au carrefour de la rue Neuve, traversera le pont Baudoin, passera quai d’Arona pour retrouver le parking de l’avenue Godin vers 10 h 30.
    Le bal en plein air se déroulera sur le même site jusqu’à 17 h.
    Des mesures de précaution ont déjà été prises avant les festivités. Le service Prévention de la ville de Huy s’est notamment rendu dans les établissements scolaires afin d’expliquer le déroulement de la journée et afin de sensibiliser les rhétos aux effets des excès de la consommation d’alcool.
    Le parking de l’avenue Godin-Parnajon sera inaccessible du dimanche 25 novembre à 20 h au mardi 27 novembre à 12 h.
    Lire la suite dans la Meuse digitale

  • GAL. Le Point Ferme recherche des nouveaux coopérateurs

    capture ecran 2018-11-22 à 20.25.47.jpg

    Samedi dernier, c’était l’occasion pour les clients de Point Ferme de rencontrer les producteurs des produits qu’ils consomment tous les jours. Agriculteurs, fermiers, brasseurs… tous étaient présents au hangar rue Tiges des Saules à Nandrin afin de présenter leurs nouveautés et d’échanger quelques mots avec leurs clients fidèles (voir l'article précédent sur l'inauguration du hall relais)
    C’était aussi l’occasion pour la coopérative de lancer un appel à de nouveaux coopérateurs afin de renforcer les agriculteurs actuels.
    Concrètement, la coopérative a besoin de réunir 30.000 euros de parts en capital. À savoir qu’une fois ce montant atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d’un euro pour un euro de capital apporté. Ce capital va permettre de financer plusieurs besoins : un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités, développer des box repas 100 % locales adaptées à nos plans de production, aménager le hall relais et investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes. Lire la suite dans La Meuse digitale

    capture ecran 2018-11-22 à 20.09.05.jpg

    Comment devenir coopérateur ?

    Devenir coopérateur de PointFerme


    Créée fin 2011, la coopérative PointFerme aujourd'hui, c'est :

    • Plus de 30 producteurs de la région liégeoise (maraîchers, éleveurs, artisans, …)
    • Plus de 1000 familles qui se nourrissent en produits agricoles de qualité
    • Plus de 10 emplois créés chez les producteurs et au sein de la coopérative
    • Une vingtaine de personnes réinsérées dans le monde du travail

    Pour renforcer les agriculteurs de la coopérative et permettre à de nouveaux producteurs de nous rejoindre, PointFerme a besoin de vous.

    Pourquoi devenir coopérateur chez PointFerme ?
    Investir dans PointFerme, c'est se réunir autour d'un projet social :

    • Pour défendre une alimentation de qualité, goûteuse et diversifiée en circuit court.
    • Soutenir les nouveaux producteurs et les fermes à taille humaine, qui créent et maintiennent de l'emploi dans nos campagnes.
    • Participer au développement économique local et favoriser l'insertion professionnelle de personnes en difficulté.

    Nos besoins concrets

    • Un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités
    • Développer des box repas 100% locales adaptées à nos plans de production
    • Aménager notre hall relais
    • Investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes

    Notre objectif : réunir 30.000€ de parts en capital. Si ce montant est atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d'1€ pour 1€ de capital apporté.

    Quels avantages ?
    En devenant coopérateur chez PointFerme, vous participez aux assemblées générales. Vous prenez part aux décisions de la coopérative selon la règle démocratique "un homme, une voix", conformément à nos status. Vous pouvez proposer des projets et participer à la vie de la coopérative.

    PointFerme peut distrivbuer un dividende qui peut s'élever jusqu'à hauteur de 6% de la valeur de la part.

    Comment devenir coopérateur ?
    Si vous souhaitez soutenir la démarche, devenez membre en achetant au moins une part à 50€. Votre engagement financier et le risque encouru sont limités au montant des parts que vous souscrivez.
    Pour souscrire, remplissez le formulaire suivant et envoyez le nous à l’adresse mail : info@pointferme.be

    Verser le montant équivalent au nombre de parts de 50€. Le versement est à effectuer sur le compte du Point Ferme : IBAN BE94 7320 2611 8414
    En retour, nous vous enverrons un mail de confirmation ainsi qu’un certificat de coopérateur.

    Contacts
    Pour plus d’infos, contactez nous au 085/843460 ou à info@pointferme.be.

    PointFerme est une scrl à finalité sociale agréée par la Conseil National de la Coopération en vertu de la loi du 20 juillet 1955.
    Retrouvez nos statuts ici.
    N'hésitez pas à mobiliser votre épargne au service de votre région et d'une autre vision de l'économie, nous sommes certains que c'est à la fois plus sûr et plus éthique.
    Pour plus d'infos

  • OXFAM. Climat: le 2 décembre, réclamons un futur pour nous et nos enfants

    La plus grande marche climatique jamais vue en Belgique ?

    _tdh2630.jpg

    Le changement climatique n’est plus une projection lointaine. Ses conséquences se font ressentir plus que jamais – chez nous, en Belgique, mais aussi dans le monde entier. Et les populations les plus vulnérables sont aussi souvent les plus gravement touchées. Il faut agir, et vite. Ensemble, réclamons un futur pour nous et nos enfants. Aidez-nous à mettre la pression sur les décideurs et décideuses politiques ce 2 décembre à Bruxelles.

    Rendez-vous et infos pratiques

    • Début de la marche : Gare du Nord à Bruxelles à 12h.
    • Fin de la marche : spectacle climatique au Parc du Cinquantenaire jusqu’à 17h.
    • Trajets vers Bruxelles : points de départ (pour parcours à vélo, en train, à pieds,…) à suivre et à créer via www.claimtheclimate.be
    • Point de rendez-vous Oxfam: sur le Boulevard du Roi Albert II entre Rue des Charbonniers et Rue Georges Matheus, dans le bloc Nord-Sud (Vlaams Ministerie van Onderwijs en Vorming).Vous trouverez les informations les plus récentes via cet évènement Facebook. N’hésitez pas à le partager autour de vous !

    Pourquoi marcher maintenant ?
    Les décideuses et décideurs politiques internationaux se retrouvent en Pologne dès le 3 décembre pour la COP24 (conférence climatique internationale). Voilà pourquoi nous voulons organiser – avec la Coalition Climat, dont Oxfam est membre –, la plus grande manifestation pour le climat jamais vue en Belgique.
    Le dernier rapport alarmant du GIEC (le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) sorti en octobre est alarmant : même si les Etats respectaient leurs engagements pris à Paris en 2015, ce qui n’est pour l’instant pas le cas pour la majorité des pays, la planète se réchaufferait de 3 °C d’ici à la fin du siècle. Ce qui entraînerait des catastrophes irréversibles autant pour les humains que pour beaucoup d’autres espèces vivantes.
    Mais pas besoin de regarder aussi loin : les conséquences du changement climatique sont déjà visibles et ne vont faire que s’aggraver chaque année si l’on n’agit pas plus rapidement et de manière beaucoup plus drastique. Fonte des glaces, montées des eaux, inondations, sécheresses, ouragans…

    Passer à la vitesse supérieure
    Nous voulons exiger de nos dirigeantes et dirigeants qu'ils mènent une politique climatique plus ambitieuse. Trois ans après les accords de Paris, il est temps de passer à la vitesse supérieure et de mettre en place des mesures qui favorisent les énergies renouvelables, protègent les ressources naturelles telles que forêts et océans et assurent un avenir pour les générations futures.
    Il est impératif, comme l’ont préconisé de nombreux scientifiques, de maintenir le réchauffement climatique en dessous d’1,5°C afin de limiter les phénomènes climatiques extrêmes. Cette transition doit se faire dans le respect de chacun.e. La Belgique doit soutenir les pays les plus vulnérables dans cette transition et les aider à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Nous descendrons dans la rue pour la justice climatique, en Belgique et partout dans le monde.
    Lire la suite

  • Atelier Saint-Nicolas, dimanche 2 déc. Athénée Royal d'Ouffet

    pub-d__finitive.jpgAvis aux gourmands !!
    Venez à l'Athénée Royal d'Ouffet ce 2 décembre 2018 en compagnie de vos petits.
    Divers ateliers leur sont proposés : atelier cupcakes, coloriages, grimages, ...
    Confections de gourmandises : spéculoos, massepains, bonshommes, chocolat, … sont au rendez-vous !
    Chocolat chaud, vin chaud, ...
    Le grand Saint-Nicolas sera également de la partie. Il recevra les enfants sages pour leur distribuer des bonbons Photo souvenir ...
    En collaboration avec les élèves de la section cuisine.
    Transmis par Françoise Salien

  • Même depuis l'espace, on voit que la Belgique étouffe sous le dioxyde d'azote

    La Belgique - et la région d’Anvers en particulier - est l’une des régions du monde les plus polluées par le dioxyde d’azote (NO2). C’est ce que révèlent les nouvelles données satellitaires de l’Agence spatiale européenne, analysées par Greenpeace.

    Un nouveau satellite de l’Agence spatiale européenne permet d’étudier et de comparer les sources d’émission de NO2 (dioxyde d’azote) les plus polluantes au monde.[1] Sur base de ces données, Greenpeace publie une carte interactive des 50 plus grands points chauds en matière de concentration en NO2 à travers le monde.[2] La région d’Anvers est l’un d’entre eux. La Belgique est l’une des régions les plus polluées par le dioxyde d’azote en Europe.[3]

     À Anvers, l’industrie portuaire a une influence sur la pollution de l’air qu’on ne peut nier. “Mais les fortes concentrations en dioxyde d’azote au-dessus de grandes parties de notre pays s’expliquent bien sûr par le grand nombre de voitures diesel et la densité de notre réseau routier”, explique Joeri Thijs, expert en qualité de l’air chez Greenpeace. “Le trafic est le principal coupable des impacts sur notre santé, surtout sur celle de nos enfants. Nous sommes, en effet, exposés plus souvent et de beaucoup plus près à la pollution des pots d’échappement des voitures qu’à l’air vicié des cheminées du port d’Anvers.”

     La carte de la région d'Anvers ci-dessous montre la différence entre les concentrations de dioxyde d'azote mesurées durant la semaine et le week-end. Du fait que les activités industrielles se poursuivent en grande partie le week-end alors que le trafic est nettement moindre à ce moment-là, la carte met très nettement en évidence l'impact spécifique du trafic.[4]

     capture ecran 2018-11-14 à 09.19.02.jpg

    Après les résultats de Mon Air Ma Rue, qui ont révélé les hautes concentrations de NO2 dans six villes wallonnes, c’est un nouveau signal d’alarme pour les politiques.

    “Les élus qui négocient actuellement les coalitions dans les grandes villes ne peuvent ignorer ces résultats. Nos villes peuvent être pionnières dans l’abandon rapide du diesel et ensuite de l’essence, et nous conduire à une mobilité saine avec beaucoup moins de circulation automobile et de meilleures alternatives à la voiture”, conclut Joeri Thijs. “Moins de voitures sur nos routes permettrait non seulement d'améliorer la qualité de l'air, mais cela constituerait également une réponse appropriée aux défis climatiques.”

    [4] Les cartes ci-dessous montrent la différence de qualité de l'air entre les jours de semaine et le week-end à Liège.

    capture ecran 2018-11-14 à 09.19.36.jpg

    capture ecran 2018-11-14 à 09.30.05.jpg
    Source Greenpeace
    . Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • A la recherche de l'antidèche, jeudi 29/11 à 14 et 20h30

    43129131_10212824393309024_4317705007483846656_n.jpg

    Le PCS Condroz, sensible à cette problématique vous recommande ce spectacle!

    A la recherche de l'antidèche
    Avec le CPAS Amay, Wanze, Villers-le-Bouillet, Modave, Havelange, Cie Espèces de…, Fonds social européen, Aide Action Médiation, le Grain d’art (Centre culturel de Wanze) et Arsenic 2.

    Jeudi 29 novembre 2018, à 14h et à 20h30
    Salle Jean-Pierre Catoul, place Faniel à Wanze
    Entrée : 1,5 euro
    Réservations au 085/21 39 02

    Nous vivons dans un système de société où nous avons l’habitude d’être observateur. Devenir acteur, c’est réagir et dénoncer des situations sociales difficiles en faisant part de ses expériences tout en faisant marcher son imagination et sa créativité.
    La pièce prend ainsi ses sources d’inspiration auprès d’expériences vécues par les comédiens. A travers les scènes, ils partagent et racontent leur vision du surendettement et de la précarité énergétique dans leur quotidien et comment ils ont pu y faire face.
    Durant une année, une vingtaine de comédiens bénévoles, non issus du monde du théâtre, se sont investis dans l’aventure, se rencontrant une fois par semaine pour débattre, échanger leurs expériences et apprendre les codes et aléas du théâtre.
    Devenir comédien et acteur du projet ne se résume pas à jouer une pièce, c’est oser se lancer dans un projet de création collective, impliquant un investissement personnel sur le long terme, c’est se confronter à ses peurs, à sa timidité, à ses doutes dans un groupe, c’est se dépasser, oser dire ce que l’on pense tout bas. C’est oser prendre une place dans le groupe et dans cette société.
    Le théâtre, leur permet d’aborder les sujets qui fâchent et d’investiguer d’autres possibilités.
    Plus d’infos : http://www.energivous-survoltes.be/

    Le spectacle sera également en tournée :

    Mardi 11 décembre 2018 à 13h30
    Centre culturel d’Engis,
    rue du Pont, 7 à Hermalle-Sous-Huy;

    Mercredi 23 janvier 2019 à 14h et à 20h
    Centre culturel d’Amay,
    rue Entre-Deux-Tours, 3 à Amay;

    Vendredi 22 février 2019 à 20h
    Salle Bois Rosine
    rue Bois Rosine à Strée-lez-Huy;

    Jeudi 28 février 2019 à 20h
    Maison du Peuple,
    rue de Waremme, 29 à Villers-le-Bouillet;

    Mercredi 13 mars 2019 à 20h
    Foyer des jeunes,
    rue de Hiéttine, 6 à Havelange

  • Tinlot. Quelques rappels

    Voici, pour rappel,  quelques infos publiées dans le Tinlot 4 Saisons d'automne 2018

    capture ecran 2018-11-17 à 18.17.30.jpg

  • Baromètre de l'efficacité des communes en Wallonie

    capture ecran 2018-10-23 à 11.57.15.jpg
    Tabeau pour l’arrondissement de Huy-Waremme. LA Meuse H-W

    Itinera, cellule de réflexion, a récemment sorti une étude qui se veut être un baromètre de la gestion des villes et communes en Wallonie. Avec de multiples statistiques, principalement issues de l’IWEPS, leurs recherches permettent de mesurer l’efficacité de la gestion d’une commune selon différentes catégories. (Voir le site Itinera)
    Les 262 communes wallonnes dépensent chaque année 7 milliards d’euros, soit 4.500 euros par ménage en moyenne.  Que savons-nous sur les résultats ? Quelles communes performent le mieux compte tenu des moyens utilisés ? Quels sont les points forts et points faibles des différentes communes ? Nous allons dans ce rapport établir un baromètre de la gestion des communes en regardant les communes qui font mieux avec moins. Les cinq critères d’évaluation sont la situation financière, l’économie, l’enseignement, la qualité de vie et l’environnement.  La méthode de classement sur l’ensemble des critères est indépendante de l’importance accordée à chacun des critères. 

    capture ecran 2018-11-15 à 19.06.56.jpg

    Télécharger le dossier classement des communes en pdf
    Toutes les données fichier XLS

  • Coup d'oeil sur le week-end des 23, 24 et 25 novembre 2018


     La météo du week-end: 

     De la pluie samedi, couvert mais sec dimanche, 
      retour du soleil mardi, températures de saison de -1 à 6° 

    IMG_3706.PNG

    capture ecran 2018-11-16 à 17.21.20.jpg
    Fraiture Sport, Saint-Nicolas

    le sam. 24 nov. 2018

    46449347_2114320055550411_9223194684770222080_o.jpg

     

    Semaine de l'arbre. 18 communes de Huy-Waremme vous offrent des arbres les 24 et 25 nov.

    capture ecran 2018-11-16 à 13.57.36.jpg

    Télécharger les brochures d'information sur le portail Wallonie.be

    Dans le Condroz:
    >Hamoir  : les Hamoiriens pourront recevoir leur plant le samedi 24/11 de midi à 16 heures au parc Biron à Comblain-la-Tour. Une conférence sur les tomates est prévue à 13h. Les différentes variétés et leur culture seront présentées. À 14h, une formation sur les vergers sera donnée. La taille et l’entretien des vignes seront présentés. Enfin, un concours consistant à remettre des photos ensemble est organisé. Le gagnant recevra un panier gourmand avec des produits locaux.
    >Modave  : le samedi 24/11 de 9 à 13h, les arbustes seront offerts sur la place Georges Hubin, derrière l’administration. Une animation présentera les différents animaux que l’on peut rencontrer dans le jardin et leur intérêt dans la biodiversité. Une exposition de photos sur Modave sera affichée.
    >Nandrin  : la salle communale de Saint-Séverin ouvre ses portes de 13 à 17h le dimanche pour distribuer les plants. À 14h30, une balade commentée sur les murs en pierres séchées de la commune et sur la nature en automne aura lieu. Le départ se trouve sur le parking Espace des Templiers. La promenade s’étend sur cinq kilomètres.
    >Marchin  : le samedi 24/11 de 10 à 13h au hall technique, rue de Grand Marchin, les habitants pourront aller chercher l’un des 465 plants. Une démonstration du travail de la terre et du transport par les chevaux de trait sera donnée en même temps.
    >Anthisnes  : les Anthisnois pourront recevoir un arbuste entre 9h30 et 13h30 le samedi 24/11, sur la place Joseph Legros. Un spécialiste et un garde forestier sont invités à l’événement afin de conseiller les gens dans leur choix de plant. Un guide composteur présentera également les techniques de compostage.
    >Ferrières  : la distribution se déroule le dimanche 25/11 de 10 à 13h, à l’école communale de Ferrières. Une activité pour construire des nichoirs à chauves-souris est organisée

     Saint-Nicolas à Seny, dimanche à 16h 

     Invitation à tous les enfants du village nés entre 2006 et 2018

    DSC_9309 - copie.jpg

     

    CNRF de Fraiture : Marché de Noël le 25 novembre

    25:11.jpg

     

    capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg
    Fraiture Sport (P3A et P4b),
    les matchs du week-end

    capture ecran 2018-11-22 à 15.52.33.jpg

    capture ecran 2018-11-22 à 15.52.53.jpg

     L' Atelier(s. vendredi 23 novembre: 
     Gainsbourg aux Avins 

    gainsbourg web.gif

     

    2264787707.jpg

    Attention battues ce 25/11

    FRAITURE :
    Bois de Fraiture (derrière la clinique) le 25/11/2018 de MOFFARTS


     

    4266813839.3.JPG