Tinlot. Compte-rendu du Conseil Communal du 30 janvier 2019 (1e partie)

capture ecran 2019-02-03 à 15.34.44.jpgTous les conseillers présents sauf deux excusés: Denis Craisse et Pascal Lamer.
1. Le Conseil approuve le PV de la séance du 10 janvier.

2. Téléphonie mobile

Certaines fonctions génèrent des appels téléphoniques en dehors des bâtiments communaux et/ou en dehors des heures de travail. Un forfait mensuel est payé par la  Commune pour les fonctions suivantes, le solde est  à charge des intéressés:
La bourgmestre C. Guyot : forfait de 30€. L'Echevine L. Medaerts 20€. L'échevin D. Craisse et D. Albanese ne souhaitent pas ce forfait communal.

3. Déclarations d'apparentement

Afin d'obtenir une répartition politique équitable au sein des différentes intercommunales, les élus communaux doivent choisir  un "apparentement politique"
Le Conseil prend acte des déclarations d'apparentement suivantes :
- Christine GUYOT - MR
- Denis CRAISSE - Tinlot Participation
- Dominique ALBANESE - Tinlot Participation
- Madame Laurence MEDAERTS - MR
- Lorenzo NOVELLO - CDH
- Pierre BRUWIER - Tinlot Participation
- Grégory RACELLE - Tinlot Particpation
- Pierre-Henri LEFEBVRE - Tinlot Participation
- Pascal LAMER - MR
- Hélène LECOMTE - pas d'apparentement
- Catherine FRAITURE - pas d'apparentement
- Christine GOBIET, Présidente de CPAS - Ecolo

Désignation des mandataires au sein des Intercommunales et des différentes organisations.
Le groupe IC
désigne ses délégués en séance. La liste complète sera publiée plus tard.

capture ecran 2019-02-03 à 15.24.51.jpg

4. Projet de SDT (Schéma de Développement Territorial) horizon 2050.

Présentation par l'Echevine Laurence Médaerts-Archambeau
Ce projet adopté par le Gouvernement Wallon le 12/07/18 a été soumis à enquête publique du 22/10 au 05/12/18. Le SDT impacte les politiques sectorielles communales telles que le tourisme, l'environnement, la nature, l'énergie, la mobilité, le logement, etc. Le document était consultable à l'administration communale, sur le site internet et à la Cellule du Développement du Territoire. L'avis du Conseil Communal doit être transmis pour le 8 février à l'administration régionale.
Voici l'avis de la CCATM de Tinlot - entièrement suivie par le Collège.
Mobilité: No man's land pour Tinlot et tout le Condroz. Le SDT préconise un développement des transports en commun, mais le Condroz a été oublié dans ce projet ! La liaison Tihange-Tinlot est passée sous silence et semble oubliée. La mobilité douce prévoit un ravel entre les 4 Bras et Amay, mais aucune liaison cyclable n'est prévue depuis les 6 villages de Tinlot vers les 4 Bras.

Patrimoine et logements: la préservation des villes et des villages, la préservation du patrimoine et la lutte contre l'étalement urbain sont prises en compte par le SDT, MAIS aucun moyen financier et humain n'est décrit pour la réalisation des outils pour gérer cette problématique. Des propositions de financement DOIVENT être énoncées. Équilibre à ménager entre densification et préservation du patrimoine.
Pas de budget prévu pour réaliser les 350.000 logements annoncés !
Agriculture: elle constitue l'activité qui gère et rentabilise la majeure partie de la superficie de la Wallonie, or elle est passée sous silence. Pourquoi ne pas mettre en valeur les Produits locaux de qualité? Les territoires ruraux jouent un rôle primordial dans la transition énergétique wallonne, elles font preuve de dynamisme culturel, économique et autres.
Énergie: L'objectif du SDT est d'assurer l'accès à l'énergie pour chacun et d'assurer l'autonomie énergétique, mais aucun outil n'est avancé pour y parvenir. L'éolien n'est pas évoqué, or les territoires ruraux sont les plus concernés par les parcs éoliens, et ils devraient pouvoir en retirer un juste bénéfice énergétique et financier.
Développement économique: le CNRF, 500 emplois (hôpital, polyclinique, hippothérapie, maison d'accueil) est passé sous silence également.
Tourisme: il existe un réel potentiel pour le Condroz grâce au patrimoine paysager et bâti et aucune ligne politique claire n'existe pour la préservation de ce beau patrimoine. La mise en valeur du patrimoine et la qualité des produits du terroir peuvent constituer un pôle économique en soi. Tout le transport est orienté vers et à partir des métropoles que sont Liège et Charleroi.
Conclusion: le SDT oublie la ruralité ainsi que l'agriculture, il se dirige vers le développement des métropoles et le SDT ne présente aucun moyen défini pour le mettre en œuvre (financier et humain).

capture ecran 2019-02-03 à 15.27.15.jpgLe Conseil adopte à l'unanimité la proposition de la Bourgmestre, d’intégrer un paragraphe commun, que tous les conseils communaux du territoire du GAL, outre leurs remarques particulières, rendront sur le projet de SDT.
Voici ce texte commun:
Les Conseils communaux du GAL Pays des Condruses ,
•    constatent que le nom Condroz n’apparait qu’à 3 reprises dans les 167 pages du projet de SDT et uniquement en tant que territoire de ressources agricoles. C’est interpellant !
•    regrettent, avec incompréhension, le peu de prise en compte de l’agriculture, l’oubli de la ruralité, le no man’s land récurrent à l’ensemble de la cartographie et textes du projet de SDT dans lequel se situe le Condroz, quels que soient les thèmes abordés.
•    soulignent que le Condroz possède un potentiel touristique patrimonial et un potentiel économique intrinsèquement liés au caractère rural de son territoire et à l’agriculture ; que ces valeurs ne sont pas reconnues à suffisance par le SDT.

capture ecran 2019-02-03 à 15.27.56.jpg5. Renouvellement de la CCATM
Le Conseil Communal décide de renouveler la CCATM de Tinlot (dans les 3 mois de l'installation du nouveau Conseil Communal): l'appel à candidatures est lancé dans le mois qui suit la décision du CC. Ensuite, le Collège établit une proposition de composition de la CCATM, conforme aux critères légaux définis par le CODT, à soumettre à l'approbation du Conseil. Le Conseil soumettra  ensuite cette proposition à l'approbation du Ministre.
Modifications liées au passage du CWATUP au CODT:

  • 8 membres effectifs au lieu de 12;
  • 4 réunions annuelles au lieu de 6;
  • L'échevin de l'urbanisme et le CATU ont une voix consultative (Conseiller en Aménagement du Territoire Urbanisme)
  • Le CATU prépare les dossiers et assure un rôle de conseiller: le secrétariat ne lui est plus forcément attribué !

Le Collège communal procèdera à un appel public dans le mois qui suit la décision du Conseil, cet appel public est annoncé via le système d'affichage habituel. Le Collège communique la liste des candidatures reçue au CC. Les candidatures recevables, mais non retenues, constituent la réserve .
Le président,dont l'expérience ou les compétences font autorité en matière d'aménagement du territoire, est désigné par le CC. Le président n'est ni un membre effectif, ni un membre suppléant, ni un membre du Conseil Communal. Le président n'a pas de suppléant.


51094524_398158827659461_3913316660991229952_n.jpgDéneigement
Janique Lion, la Directrice Générale, explique le travail important du service travaux les jours de neige et de verglas
.

Le personnel a débuté les travaux à partir de 5h du matin jusque 18h30 le soir.
IC souligne également le bon travail réalisé.
Article à suivre mardi

Commentaires

  • Dans les intercommunales, les élus "doivent" choisir un apparentement politique ! Ne pas en choisir un, c'est ne pas s'engager ? De plus, "apparenté TP ?", TP n'est pas un parti politique mais une formation locale sans plus, donc "apparenté TP ne veut rien dire !

Écrire un commentaire

Optionnel