Tinlotois dont on parle! - Page 4

  • Un retour aux sources en terres condrusiennes pour le fraiturois Laurent Fadanni, à l'occasion des rendez-vous du livre

    Une salle remplie mardi soir, à l'Espace Intergénérationnel de Soheit-Tinlot, pour le dernier rendez-vous du livre de l'année 2015 proposé par le Comité Culturel de Tinlot. Ce rendez-vous s'adressait à un enfant du pays, expatrié au Canada, le fraiturois Laurent Fadanni.

    capture ecran 2015-12-30 à 21.22.38.jpg
    Parmi la cinquantaine de participants, beaucoup d'amis et de connaissances pour une soirée qui a impressionné l'auteur et qui constituait pour lui un véritable retour à ses racines. Des racines fondamentales qui constituent le fil rouge de sa démarche d'écrivain, de poète, de philosophe ou d'être humain tout simplement.

    Parti en Colombie-Britannique voici une dizaine d'années, Laurent Fadanni, qui fête ses 40 ans début janvier, est installé à cent kilomètres de Vancouver avec son épouse Mélissa, rencontrée dans cette région, et leur fils Luca âgé de 16 mois.
    Il y enseigne le français, la poésie et la philo mais son projet est avant tout le travail de la vigne. 3.000 pieds déjà plantés dont il annonce la première commercialisation dans deux ans.
    Un parcours atypique mais passionnant jalonné de plusieurs recueils de poésies dont le 5ème, "Viticulture des gouffres", était justement présenté à Tinlot ce 28 décembre.
    Le travail de la vigne, dont le terroir et les racines constituent l'essence même de la personnalité du vin, va permettre la comparaison avec  la (ré)découverte de ce qu'il y a de plus humain au fond de chacun. 
    "Dans un monde envahi par les technologies galopantes, se retrouver soi-même est essentiel, il faut affronter ses propres gouffres, sa solitude et chacun doit trouver son chemin à la recherche de son humanité, que ce soit par le sport, la musique, l'art ou d'autres démarches. L'essentiel est invisible pour les yeux (St Exupéry), et plus les racines sont bonnes, meilleur sera le vin".

    capture ecran 2015-12-30 à 21.40.33.jpgOn comprend donc un peu  mieux l'intérêt de ce retour au pays pour l'auteur. Retrouver une communauté villageoise intergénérationnelle, une vie rurale, un lien social. "Ce qui saute aux yeux ici, c'est l'esprit de village, les gens ont une histoire et leurs histoires créent un tissu social très fort. La place de la culture est importante, les coutumes et les traditions font chaud au cœur. J'ai pu retrouver par exemple l'ambiance des marchés de Noël cette année. Au Québec, le pays est très jeune, c'est la modernité. En dehors des villes c'est un peu le vide. Par contre, le retour à la nature et l'esprit entrepreneurial sont très encouragés. Se plaindre est mal vu. La vie est devant et elle est à construire."

    "Mardi soir, ce qui m'a impressionné, c'est de voir autant de personnes se retrouver pour le plaisir de la lecture, de la poésie, cela correspond vraiment à une attente. On ne prend plus le temps de lire et la poésie risque de devenir encore plus hermétique. Il était donc important de pouvoir un peu décoder et de faciliter l'accès à mes textes parfois longs et complexes. Pouvoir lire certains passages, montrer des images, raconter le contexte, permet d'accompagner le lecteur. Et bien sûr, les nombreux contacts qui ont suivi ont permis d'approfondir tout cela, j'en profite pour remercier tous les participants à cette belle organisation".

    Rendez-vous pour la suite en 2017, avec une dégustation du vin canadien !
    Et merci à Laurent pour cette interview du mercredi 30 décembre. AL

    Bibliographie
    • C'est pas ce soir qu'on mangera les étoiles, Memory Press, 1999
    • Du pop-corn pour les anges, Memory Press, 2003
    • Anatomie de l'échec, éd. L'Interligne, Ottawa, 2007
    • Cartographie du vertige, éd. L'Interligne, Ottawa, 2009
    • Le Chant du Peyote et autres poèmes du voyage/ The Song of Peyote and other poems of travel, éd. Maelstrom, Bruxelles
    • Viticulture des gouffres, éd. L’Interligne, Ottawa, 2013,
     

    Prix obtenus

    • Lauréat du Prix Polak de l’Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique pour Cartographie du vertige, 2010
    • Lauréat (second prix) du concours « Flammes Vives de la Poésie 2012 »
    • Lauréat du concours de nouvelles « Métamorphoses » de l’Agence Québec Wallonie Bruxelles pour la Jeunesse, 2000

    Source: association des écrivains belges de langue française

  • Deux jeunes Tinlotois, lauréats des trophées sportifs 2016 à Huy

    1277281_539268216247333_5276161692351238625_o.jpg

    L'équipe de football des U17 du RFC HUY a reçu un des trophées du mérite sportif de la commune de HUY pour sa montée en U17 INTER PROVINCIAUX.
    Dans cette équipe figurent deux jeunes de la commune de TINLOT: Yannis Craisse de Ramelot et Luca Dubus de Fraiture. Bravo à eux!

    10245490_539267872914034_6563139791858750903_n.jpg

    Yannis Craisse et Luca Dubus lors de la remise des trophées
    au Centre Culturel de Huy le 17 décembre dernier.

  • Tinlot, Le Coq aux champs: Christophe Pauly sublime les vins de Bordeaux

    Proposer un plat typiquement belge qui soit en accord parfait avec les vins de Bordeaux : voilà le défi proposé à 11 chefs de notre pays. Parmi ces grands cuisiniers, Christophe Pauly du restaurant étoilé « Le Coq aux champs » à Tinlot, le seul dans la province de Liège à avoir été choisi pour cette opération destinée à promouvoir les vins bordelais.
    Le chef condruzien raconte: « J’ai été contacté, il y a environ un an, pour voir si je pouvais proposer une recette afin qu’elle se marie avec un certain type de vin ». Et c’est le met « Ravioles de navet aux algues vertes, gingembre et coques » que Christophe Pauly a décidé de mettre en avant. « C’est une recette que j’ai mise au point il y a 3,4 ans. C’est très frais, très riche et très iodé. Je la propose à mon restaurant en dégustation.
    Cela ouvre vraiment la bouche ».

    capture ecran 2015-12-08 à 09.59.15.jpg

    Après avoir proposé ce plat, Kris Van de Sompel, sommelier et consultant accrédité par l’Ecole du vin de Bordeaux, s’est penché sur chacune de ces recettes proposées par les chefs belges afin de trouver 3 accords par plat avec les vins de Bordeaux. L’idée : faire naitre des associations uniques de saveurs transfrontalières. Et pour le plat du Tinlotois, le sommelier a choisi un Château des Demoiselles, Château de Castets ou un Lise de Bordeaux, selon que vous préfériez un accord classique, original ou découverte. «On peut également le déguster avec un Sauvignon de Loire ou avec un Muscadet », poursuit le chef tinlotois.

    Des plats à emporter pour les fêtes!
    Si pour déguster ce plat, il faut se rendre à Tinlot, pour les fêtes, les amateurs de bonne cuisine peuvent emporter le Coq aux champs chez eux. « Nous faisons des formules à emporter. Dedans, il y a un menu complet : des mises en bouches au dessert. Cela revient à 65 euros par personne. Même si on décide de faire ses courses soi-même, vu les produits que l’on propose, c’est impossible d’avoir un menu à ce budget », explique Christophe Pauly. « Cela fait 12 ans que nous faisons cette formule pour les fêtes. Et le succès est croissant d’année en année. Les gens viennent de partout pour venir chercher les plats. C’est super facile. On a l’impression d’avoir le Coq aux champs, à la maison ». Si le concept vous séduit, sachez qu’on peut réserver jusqu’au 22 décembre pour Noël et jusqu’au 29 pour le Nouvel An.
    Toutes les informations sur : lecoqauxchamps.be
    DÉBORAH TOUSSAINT. La Meuse du 7 décembre.

  • Tinlot - Lovely by Aurely: des manchettes fashion à Abée

    Il y a 15 jours, nous avions relaté l'ouverture du point de vente Lovely by Aurely à Abée. Annick Govaers a rencontré la créatrice à Tinlot: Voir l'article précédent sur ce blog

    Aurélie Hardy commence à se faire un nom dans le monde de la mode. La créatrice s’est fait connaître par ses bijoux-manchettes qui font fureur. Les animatrices Anne-Laure Macq (RTBF) et Emilie Dupuis (RTL-TVi) ont d’ailleurs porté un bracelet de la Tinlotoise à la télévision. Un nouveau point de vente vient d’ouvrir, rue des Aubépines à Abée, dans la véranda d’Aurélie Hardy.

    capture ecran 2015-12-04 à 22.28.47.jpg«Je n’avais pas envie de m’installer dans une galerie commerciale ou dans une grande ville. Les bijoux sont déjà disponibles chez mes partenaires. Je souhaitais un point de vente supplémentaire chez moi, à la  campagne, histoire de me démarquer. J’ai aménagé ma véranda pour accueillir mes clients. C’est aussi un plus au niveau familial», confie Aurélie Hardy, créatrice des bijoux « Lovely by Aurely » et maman de deux petits bouts. Son atelier et désormais vitrine se trouvent rue des Aubépines 14 à Abée. L’inauguration a eu lieu vendredi 20 novembre.
    Cette ancienne institutrice maternelle de 36 ans a mis fin à sa carrière il y a un an pour se consacrer à sa passion de toujours: les bijoux. «Non nommée, je n’étais plus en adéquation avec le système scolaire. J’ai voulu créer et progressivement, j’ai quitté l’enseignement. Aujourd’hui, je suis indépendante à temps plein. Je commence à en vivre même si cela reste dur. Je suis bien entourée », sourit la créatrice.
    La Tinlotoise fabrique et personnalise ceintures, boucles d’oreilles, colliers, bracelets, porte-clés, bijoux pour sacs et pour bottes etc. «J’aime le côté ludique. Je fais des colliers quatre en un, qu’on peut porter en tour de cou ou dans le dos, par exemple. Cela permet aux clientes d’utiliser un même objet de plein de façons différentes et de les assortir à leur tenue », décrit-elle.

    capture ecran 2015-12-04 à 22.29.26.jpg

    Le produit phare de Lovely By Aurely reste le bijou-manchette, très à la mode cette saison. «Je travaille le cuir et le métal, pas l’or pas l’argent, c’est ma spécificité.» Un succès qui s’affiche désormais à la télévision. Récemment, on a pu voir les animatrices Anne-Laure Macq (On n’est pas des pigeons, RTBF) et Emilie Dupuis (RTL-TVi) porter un bracelet manchette. Côté prix, les bijoux d’Aurélie Hardy démarrent à 7 euros (boucles d’oreilles ou petit porteclés) jusque 45 euros pour une manchette.- Annick Govaers (La Meuse du 4 décembre)
    A noter: Le point de vente d’Abée est ouvert le lundi de 10 à 12h et de 14 à 18h, le vendredi de 14 à 18h et le samedi de 10 à 14h.

  • Seny, profitez des journées portes ouvertes en décembre et janvier pour découvrir l'Espace Bien-être "Goody Hairseasons", place du Baty

    goody hearseasons

    Goody Haireseasons, l'occasion de découvrir le Clos Wanzoul et ses beaux éclairages de Noël sur la place du Baty à Seny.

    Journées portes ouvertes
    En décembre: les 4, 5, 6, 7, 14, 19, 20, 24, 26, 27, 28.
    En janvier: les 2, 3, 4, 9, 10, 11, 16, 18, 23, 24, 25, 30, 31.de 9 à 19h.

    capture ecran 2015-12-04 à 15.43.24.jpg

    capture ecran 2015-12-04 à 15.52.36.jpg

  • Tinlot, MTO Entreprise. Michaël Triolo, construction et rénovation, tous travaux intérieur et extérieur

    Originaire de Seraing, Michaël Triolo était responsable du service "Réfractaire" au Four à Coke d'Ougrée. Il y a trois ans, il a préféré quitter Arcelor-Mittal pour démarrer comme indépendant plutôt que de s'expatrier avec sa famille à Fos-sur-Mer comme l'entreprise le lui proposait.

    capture ecran 2015-11-30 à 13.25.01.jpg

    C'est ainsi qu'avec son épouse Laetitia Lecoq, de Nandrin et coiffeuse à domicile, ils ont construit en 2013, au numéro 2, Chemin de Messe à Soheit-Tinlot (Derrière le glacier, "La Terrasse du Soleil")
    Sous le nom de MTO Entreprise, il travaille maintenant en collaboration avec un autre indépendant.
    Maçonnerie, gros oeuvre, toiture, aménagements extérieurs, carrelage mais aussi l'électricité, le chauffage et le plafonnage. Son principal atout: la polyvalence et la garantie générale sur le chantier pris en charge.
    S'il a travaillé principalement en région liégeoise, Michaël Triolo cherche maintenant à se rapprocher de sa commune et de son village.
    Pour en savoir plus:
    https://www.facebook.com/profile.php?id=100010380811601&fref=ts

    capture ecran 2015-11-30 à 13.17.24.jpg

    Cette rubrique est ouverte à tous les Tinlotois qui souhaitent faire connaître leur activité ou leurs nouveaux produits.

  • Une bière tinlotoise élue la préférée des femmes

    capture ecran 2015-11-26 à 10.25.08.jpg

    La Meuse du 26 novembre, avec une interview de Jérôme Vanderhoeven,  a développé l'article paru sur ce blog mercredi. 

    Qui a dit que les femmes n’aimaient que les bières sucrées ou fruitées ? Pas Jérôme Vanderhoven en tout cas. Ce Tinlotois, de 39 ans, vient de décrocher le titre de « Meilleure bière des femmes » avec sa « Frénésie du Condroz ».
    Un prix qu’il a obtenu lors de la Fête de la bière à Strée. « Il y avait la journaliste Marjorie Elich du magazine Femmes d’Aujourd’hui. C’est une vraie connaisseuse et passionnée de bières. Elle a choisi cinq femmes au hasard dans l’assemblée. Celles ci ont dû goûter plusieurs bières à l’aveugle ». Au total, ce jury a dû déguster 12breuvages différents, qui venaient des quatre coins du pays, Spa, Limbourg, Aubel… Après cette dégustation, elles devaient coter les bières. Et, au final, c’est la Frénésie du Condroz qui les a conquises. « D’après ce qu’on m’a dit, j’ai gagné haut la main, avec 20 points d’avance. J’ai eu un diplôme signé par la journaliste dont le but est aussi de casser le mythe qui dit que les femmes préfèrent les boissons sucrées ».
    Selon Jérôme Vanderhoven, ce qui plaît à la gente féminine dans sa bière blonde, qui fait 7 degrés, c’est son petit goût de biscuit et ses différentes saveurs. « Elle est assez ronde en bouche, et elle n’est pas trop amère », nous explique celui qui se rendait pour la première fois à un concours avec le fruit de son travail. «Je travaille pour TNT, à l’aéroport de Bierset, mais comme activité complémentaire, je vendais des bières spéciales en ligne. Un jour j’ai eu l’idée de créer ma propre bière. Un brasseur m’a aidé à élaborer la recette, et début février, nous l’avons brassée pour la première fois . Quant à son nom : « La Frénésie du Condroz », il s’agit d’une référence au frêne, l’arbre symbolique du Condroz. Cette boisson est réalisée aux Millevertus, à Tintigny, où 3.600 bouteilles sortent par brassage. On peut s’en procurer directement chez le Tinlotois au prix de 2 euros la bouteille de 33cl, au Comptoir des boissons à Tihange et à l’Avouerie à Anthisnes. Si vous voulez la déguster, vous pouvez notamment vous rendre au café Musin, à Nandrin ou encore au Cap de trois provinces à Ocquier. «Depuis cette semaine, elle est également disponible au Vaudrée, à Huy et à Angleur » .
    DÉBORAH TOUSSAINT  La Meuse du 26 novembre.
    À NOTER Infos et commandes : 0495/ 35 6651 www.vdh-bieres.be

    fraiture sport - 160 - copie.jpgUn ancien footballeur de Fraiture Sport

    Il jouait en 1re et 2e provinciale
    Jérôme Vanderhoven n’est pas connu que pour sa bière, dans notre région. Il a joué des années au football, dans
    des clubs comme Ouffet-Warzée, Verlaine, Fraiture ou encore à Engis.
    «J’ai joué en 1re et 2e provinciale », nous confie-t-il. Il poursuit : «J’ai arrêté définitivement l’année passée.
    Je n’avais plus vraiment envie de jouer et j’avais envie d’être avec ma femme et mon enfant le dimanche. Mais cela me manque énormément ». D.T

  • La bière qui plait aux femmes est ...tinlotoise!

    Le week-end des 13 et 14 novembre, lors de la fête de la bière à Strée, une bière locale, tinlotoise, a été élue meilleure bière des femmes! C'est la journaliste Marjorie Elich (Femmes d'aujourd'hui) a organisé avec 5 autres femmes choisies dans l'assemblé, la dégustation et le concours.
    Parmi les bières présentées , c'est la Frénésie du Condroz" qui est sorti du lot. "Cette bière blonde casse un peu l'image des bières sucrées ou fruitées préférées par les femmes" explique Jérôme Vanderhoven qui participait pour la 2ème fois à cette fête, mais pour la première fois avec la "Frénésie du Condroz". Cette bière portera désormais le label "La bière des femmes".

    capture ecran 2015-11-23 à 09.24.34.jpg

    Jérôme Vanderhoven, 19 rue d'Houchenée à Fraiture
    0495/ 35 66 51 www.vdh-bieres.be (Un nouveau site sera bientôt en ligne)
    Originaire de Seraing, il est installé à Fraiture depuis 7 ans. Passionné de bière, il a élaboré une nouvelle recette de bière blonde en mars 2015 et en produit quelques 3600 bouteilles.

    On peut actuellement trouver cette bière à l'adresse de Jérôme à Fraiture, à l'Avouerie d'Anthisnes, au comptoir des boissons à Tihange, au Café Musin à Nandrin.

    capture ecran 2015-11-21 à 12.46.09.jpg

    Frénésie du Condroz, brassée par Millevertus. Tout un programme rien que dans l'étiquette !

  • Patrimmoine. Bâtiment prestigieux, le château de la famille Delloye à St-Vitu

    pdf_d-20151122-G49AGL.jpgAvec le salon des croisières, Saint-Vitu a été évoqué dans différents médias.

    Le château de Saint-Vitu appartient à la famille de Charles Delloye (ancien échevin des finances à Tinlot). Propriété privée construite au début en 1617, elle subit une restauration au XIXe siècle. Exceptionnellement, Valérie et Charles Delloye ouvrent tant le parc que leur demeure pour y accueillir, des expositions de voitures, joaillerie ou encore des oeuvres d’art contemporaines.
    «Nous voulons donner la chance à de jeunes artistes de se faire connaître, en invitant en même temps des artistes reconnus. » confie Valérie Delloye.
    Le week-end dernier, c’est à leurs amis Frédéric Van Vlodorp (de Modave) et Paul De Bruyn (de Huy) qu’ils ont ouvert leurs salons, bibliothèques afin d’y organiser le 1er salon des croisières en Belgique francophone. KS  (La Meuse du 23 novembre)
    Ci-dessous quelques photos du château déjà publiées sur ce blog.

    capture ecran 2015-11-23 à 10.52.48.jpg

    capture ecran 2015-11-23 à 10.51.49.jpg

    Le Château, jolie construction du 18e siècle (1751), en brique blanche et calcaire, présente une symétrie dans la construction des deux façades et le toit à la Mansard.

    capture ecran 2015-11-23 à 10.55.27.jpg

    La Galerie 713 de Knokke s'installe le temps d'un week-end au Château de Saint-Vitu (voir la vidéo)

    capture ecran 2015-11-23 à 12.14.46.jpg
    Le parc et les étangs ainsi que la ferme du château après l'incendie de novembre 2014

    DSC_7965.JPG

    L'accès à Saint-Vitu par la rue Campagne de Bêche, un magnifique paysage condrusien.

  • Tinlot (Abée): Inauguration de l'espace vente "Lovely by Aurely". Les créations tendances d'Aurélie Hardy, une belle idée pour les fêtes!

    capture ecran 2015-11-21 à 15.44.35.jpg

    Vendredi soir, rue des Aubépines à Abée, avait lieu l'inauguration de l'espace vente: "Lovely by Aurely".

    capture ecran 2015-11-22 à 01.19.40.jpg

    Aurélie Hardy a arrêté progressivement sa carrière d'enseignante depuis 3 ans pour se consacrer maintenant entièrement à sa passion: la création de bijoux et d'accessoires tendances.
    Avec l'aide de son mari (photo du haut, à gauche) Frédéric Archambeau, (logistique, gestion administrative et informatique) et de leurs deux enfants (9 et 5 ans), toute la maison s'est organisée autour de l'activité d'Aurélie. Au quotidien, comme vendredi soir, la véranda est squattée par l'atelier et le nouvel espace de vente. Un grand moment donc pour Aurélie qui voulait marquer le coup avec cette inauguration. "C'est un moyen d'officialiser mon activité, avec la famille, les voisins, les amis, les clients et les partenaires qui nous suivent déjà depuis le début".
    Il faut dire que la marque déposée par Aurélie connaît déjà un gros succès non seulement en Wallonie mais aussi en France. Ses modèles ont conquis différents points de vente pour accompagner des collections de vêtements.

    capture ecran 2015-11-21 à 15.12.08.jpg

    Un bon moment de convivialité pour cette ouverture de ce  point de vente qui constitue une belle opportunité (surtout en cette période de fêtes) pour les Tinlotois et les Condrusiens, de découvrir à Abée les créations d'Aurélie avec la possibilité de vous faire conseiller et éventuellement d'ajuster vos achats "sur mesure" directement à son atelier! 

    capture ecran 2015-11-21 à 15.23.17.jpg
    Les bijo
    ux manchettes: les produits vedettes d'Aurélie Hardy!

    capture ecran 2015-11-21 à 15.27.44.jpg

    Comment se procurer ces créations?
    *  Vente en ligne à partir du site: http://www.bijoux-lovely.be/contact

    capture ecran 2015-11-21 à 14.21.05.jpg

    Voir également sur facebook
    https://www.facebook.com/bijouxcrealie

    *  Points de vente dans la région: la Différence, Point Carré,...
    *  Ventes privées (organisée sur demande à domicile)
    *  Et maintenant, à l'Espace Vente Lovely by Aurely, 14 rue des Aubépines à Abée
    Ouverture:
    lundi 10-12h. 14-18h
    Vendredi 14-18h
    Samedi 10-14h
    Et cerise sur le gâteau: une gamme de prix très démocratiques avec un service sur mesure!

  • Le coq de Fraiture a pris place au Parlement Wallon!

    capture ecran 2015-11-12 à 21.34.27.jpg

    Le coq offert aux Fraiturois en 2014 par les jumeaux français de Diarville a été retenu pour participer à une exposition de coqs au Parlement Wallon jusqu'au vendredi 4 décembre. En effet, dans le cadre de son 35e anniversaire, le Parlement de Wallonie souhaite associer l'ensemble des citoyens wallons à un projet d'exposition sur la thématique du coq (emblème de la Wallonie). Vernissage le lundi 16 novembre.

    capture ecran 2015-11-12 à 20.39.30.jpg

    La bourgmestre en personne s'est donc empressée de conduire le précieux gallinacé jeudi dernier à Namur, et c'est vers 13h qu'il a fait son entrée au Parlement. Arrivée surprise, et impromptue apparemment, toujours est-il qu'il a dû provisoirement occuper le bureau d'un fonctionnaire (photo).
    Sachant qu'il faut être deux pour manipuler l'animal, qui squattait la voiture depuis 3 jours, le débarquer sur le temps de midi, devant l'entrée officielle, n'a pas été une mince affaire pour notre courageuse mandataire ! Elle n'était pourtant pas au bout de ses peines !

    capture ecran 2015-11-12 à 20.54.32.jpgLe communautaire n'est pas loin
    Moment de doute en effet chez la bourgmestre Tinlotoise (française par ailleurs), lorsqu'un quidam est venu lui faire  remarquer que le coq devrait avoir la patte levée ?!?
    Le Coq Wallon, de fait, est représenté avec la patte droite levée alors que le Coq Gaulois se tient droit sur  ses deux pattes. Malentendu? Combat de coqs ?
    Rien de tout cela, l'exposition est bien consacrée au thème du coq en général. L'oiseau adopté par les Fraiturois et perché à l'école communale, représentera donc
    bien la commune de Tinlot ! (Ouf!)

    Espérons maintenant que notre volatile ne sèmera pas la zizanie dans le poulailler! 
    Si vous passez par Namur, allez donc jeter donc un œil ! (et envoyez-nous la photo!)
    Retour de la bête au village, le lundi 7 décembre. Capture et transport souhaités entre 9 et 16h, appel aux volontaires!

    Conclusion? Voilà  encore une belle histoire belge à raconter à nos amis français !
    La morale de l'histoire?
    Essayez plutôt d'élever des poules! Et quant aux coqs, tentez plutôt..."Le Coq aux champs"!

    Voir l'article du jumelage (13/6/2014) sur l'arrivée du coq en Belgique.
    Photo: la sculpture et son auteur, un habitant de Diarville, village jumelé avec Fraiture.

    capture ecran 2015-11-12 à 21.09.29.jpg

  • Belgian Open Air 2015. Résultats de nos deux Tinlotoises au championnats de Belgique

    Les 7 et 8 novembre, c’est dans les locaux du WEX à Marche-en-Famenne que s’est déroulé le BELGIAN OPEN AIR, locaux particulièrement adaptés pour une telle manifestation. En effet, dès l’entrée les arrivants avaient devant eux tous les exposants et pouvaient ainsi admirer et choisir tout le matériel voulu. Quant au local pour la compétition proprement dite, il offrait un espace qui a permis pour la première fois d’installer 84 lignes de tir, ce qui était inédit. Il faut bien se rendre compte que faire partie des 80 tireurs qui tirent en même temps et d’avoir les coachs/moniteurs/famille/visiteurs qui regardent et se promènent peut être assez stressant. Néanmoins, les résultats ont été à la hauteur. Les tireurs et tireuses liégeois ont montré qu’ils méritaient les places qu’ils ont obtenues.
    Rendez-vous dans un an pour un nouveau Belgian Open Air.
    Lucienne De Melis. Photos F.H.

    capture ecran 2015-11-11 à 12.17.17.jpg

    Avant la compétition, les armes sont pesées, mesurées et l’équipement du carabinier contrôlé avec rigueur.

    capture ecran 2015-11-11 à 12.17.28.jpg

    Florence Harzimont

    Voici les résultats des jeunes et des dames sélectionnées pour la Province de Liège: avec nos deux Tinlotoises (voir l'article précédent). Nell Delbovier n'a pas battu son record mais poursuit ses  progrès avec une bonne concentration dans une compétition de haut niveau. Sa maman, Florence Harzimont obtient une 18e place.

    JEUNES

    CARABINIERS
    Benjamins : Tom LEROY. 4ième  276.7  
    Cadets                 
    William BEBRONNE
    1er  397.0 - Annaëlle JOASSIN  2e  396.7 - Corentin WERA 3e 96.6
    Constant STEVENS 12ième  364.3 Attilio PIRSON  30ième  277.6
    Juniors Dames
    Laetitia AUSTIS 11e 380.6 - Lara WALRAFF 14 e 370.0 - Juliette FRANSSEN 16e359.4

    Juniors Dames – moins valides
    Nell DELBOVIER  1e  285.8 

    Juniors Hommes
    Louis FRANSSEN 13e 579.7- Nicolas ROEMERS 25e 537.8

    PISTOLIERS
    Cadets
    Dorian KRAMER 7e 308
    Juniors Hommes
    Gaëtan STIEL 1er  550 - Hugo IMPENS 7e 520

    capture ecran 2015-11-11 à 12.36.49.jpg
    DAMES

    Carabinière
    Harzimont, Florence 18e  317.9

    Pistolières
    Frédérique MACHIELS 4e 364 - Joëlle HARZE 17e 334
    Marie-Christine HORVATH 23e  330
    Rendez-vous dans un an pour un nouveau Belgian Open Air.
    Lucienne De Melis

    capture ecran 2015-11-11 à 12.14.37.jpg

  • Tinlot Sudinfo, les brèves

    capture ecran 2015-11-12 à 20.15.07.jpgGault et Millau: Arabelle Meirlaen (Marchin) et  Le Coq aux Champs (Tinlot), toujours en tête dans la Province de Liège

    Le célèbre guide Gault et Millau est sorti de presse hier et il a une nouvelle fois mis en évidence un chef de notre région, ou plutôt une cheffe puisque c'est Arabelle Meirlaen, installée à Marchin, qui obtient la meilleure cote de notre Province avec un 18/20.
    En seconde position on retrouve Le Coq aux Champs de Soheit Tinlot avec 17/20. Arabelle Meirlaen était entrée dans le prestigieux classement en 2006 avec 15/20 et n'a cessé de progresser depuis. Elle avait d'ailleurs l'an passé été sacrée chef de l'année 2014. Au niveau strictement liégeois c'est le Jardin des Bégards et le Sélys qui ont la meilleure cote avec 15/20.
    Voir le reportage RTC Télé Liège.

    capture ecran 2015-11-13 à 19.47.50.jpgAnthisnes, des vols de plaques et une boulangerie cambriolée

    Plusieurs vols ont animé la commune d’Anthisnes, dont des vols de plaques de véhicules ce mercredi.
    Un camion, une Citroen C3 ainsi qu’une camionnette Daihatsu ont vu leurs plaques disparaître dans la nuit de mercredi à jeudi, tandis que les malfrats ont essayé d’enlever celles d’un Nissan Qashqai, en vain. Sans doute inquiétés, ils se sont enfuis en laissant pendre les plaques du véhicule Nissan.
    La rue du Centre a également été la cible de voleurs. Des individus ont d’abord forcé la porte d’une boulangerie. Une
    fois à l’intérieur, ils ont dérobé le contenu de la caisse, des boîtes de friandises, ainsi qu’une tirelire.
    Les voleurs sont ensuite entrés dans la pizzeria voisine de la boulangerie. Dans la pizzeria, les auteurs n’ont rien emporté. L’enquête est en cours. J.M. (La Meuse du 13/11)

    capture ecran 2015-11-13 à 19.51.40.jpgLe magasin de fleurs Li P’tit Busquet repris par Emilie Gurnade, de Villers-le-Temple

    Après 10 ans d’expérience, Emilie Gurnade, Villersoise de 27 ans, vient de reprendre le magasin de fleurs Li P’tit Busquet, rue de la Gendarmerie 45 à Nandrin.
    Il se nomme désormais Li P’tit Busquet By Emi. Elle apporte une touche de déco en plus. Portes ouvertes le w-e du 5 et 6 décembre. (La Meuse du 13/11)

  • Une belle histoire à Tinlot: "J'ai aidé ma fille à accoucher dans le salon!"

    Milah est née 16 jours avant terme et n’a pas attendu les secours pour venir au monde
    Emeline Lafontaine et sa maman Véronique Feuillen auront un beau souvenir à partager avec Milah quand elle sera plus grande. Cette mère et sa fille ont vécu un moment très rare et surtout très intense, ce 31 octobre. Ce jour-là, Emeline, enceinte de plus de 8 mois, a commencé à ressentir des contractions, mais rien d’inquiétant. «Elles n’étaient pas régulières et c’était supportable. Puis, la petite devait naître le 16 novembre et mes deux autres enfants sont arrivés à terme. Je n’aurais jamais cru que l’accouchement allait se déclencher si tôt », nous raconte-t-elle. Chez elle, à Tinlot, la mère de famille a donc décidé de prendre un bain, histoire de soulager ses douleurs.

    capture ecran 2015-11-12 à 12.49.53.jpg« Je suis sortie du bain vers 21h30, et j’ai téléphoné à maman pour voir s’il fallait que je prenne un deuxième Buscopan. Mon mari, qui est boulanger, dormait déjà ». Une demi-heure plus tard, Emeline est allée se reposer, pensant que les contractions allaient diminuer. Mais là, surprise : alors qu’elle était couchée dans le divan, la Tinlotoise a perdu les eaux ! « J’ai envoyé par message : ‘poche percée help’ à maman, puis j’ai réussi à aller jusqu’à la chambre prévenir mon mari ». Et sa maman réagit tout de suite : « Quand j’ai reçu son message, je suis partie chez elle chercher son garçon et sa fille pour qu’elle puisse se rendre à la maternité ». Mais, alors que l’accouchement était prévu à la clinique de Rocourt, Emiline n’a pas eu le temps de s’y rendre. Le travail avait déjà commencé, et Milah était, semble-t-il, très impatiente de venir au monde. « J’étais là vers 22h15. J’habite à Ouffet, à 6 kilomètres. Quand je suis arrivée, j’ai vu ma fille, toute nue, et debout. Elle avait contraction sur contraction. Je l’ai fait se coucher dans le divan », poursuit Véronique.
    Directement, la grand-mère a prévenu les secours, qui lui ont donné quelques conseils, comme prendre du linge propre.
    « Une minute après qu’Emeline se soit couchée, je voyais déjà la tête de Milah qui sortait », se souvient la grand-mère. Et tandis que Véronique était entre les jambes de sa fille, son beau-fils Olivier, restait en contact avec les secours. « J’ai passé ma main pour voir si le cordon ombilical n’était pas autour du cou. La petite ne bougeait pas beaucoup, en plus, elle avait sa main coincée au niveau de sa tête. J’ai dit à ma fille de pousser fort ! ». Et c’est exactement ce qu’Emeline a fait. À 22h22, soit environ 7 minutes après l’arrivée de Véronique, Milah était née. « La petite est sortie, il y avait plein d’eau partout », ajoute l’Ouffetoise.
    Les deux femmes ont directement vérifié si le bébé respirait bien et Véronique l’a mise sur la poitrine de sa maman. Cinq minutes après la naissance, le SMUR est arrivé au domicile d’Emeline, et a coupé le cordon ombilical. Ensuite direction le Bois de l’Abbaye à Seraing, l’hôpital le plus proche. «Milah a dû rester la nuit en néonat car elle avait le visage bleu, sans doute à cause de sa main qui était restée coincée. Mais à part ça, tout allait bien », confie la maman.
    Trois jours plus tard, la petite famille a pu regagner son domicile. Quant au divan sur lequel elle a accouché, direction… le conteneur. «Il était vieux de toute façon », sourit le papa. l
    DÉBORAH TOUSSAINT (La Meuse du 12/11)

    Administratif: « officiellement, elle est née à Seraing, au Bois de l’Abbaye »
    Milah pesait 3,6 kilos et mesurait 50 cm à la naissance. Alors qu’elle est arrivée à l’hôpital du Bois de l’Abbaye une heure après être venue au monde, Milah n’aura pas comme lieu de naissance officiel « Tinlot », mais bien « Seraing ».
    capture ecran 2015-11-12 à 12.52.04.jpg«Administrativement, elle est née à l’hôpital. C’est la loi car j’ai expulsé le placenta quand j’étais au Bois de l’Abbaye. C’est un peu dommage », nous explique Emeline Lafontaine, tandis que sa maman Véronique Feuillen tient la petite dans ses bras. Et quand on lui demande ce qu’elle a ressenti ce 31 octobre, la grand-mère nous confie : «Au début, j’ai eu l’impression d’avoir pris quelque chose d’intime à ma fille et à son mari. Puis, j’ai eu le sentiment qu’il fallait que j’aide Emeline. C’était un sentiment plus fort que de mettre au monde Milah. Je devais être là pour ma fille, c’était tout ce qui comptait pour moi », indique cette aide-soignante qui nous assure qu’elle n’avait, jusqu’à ce jour-là, aucune notion de sage-femme. D.T

  • Fraiture, le projet artistique au D'ZY se précise, appel aux artistes et aux débutants

    On en parle depuis quelques semaines, depuis l'annonce de la reprise du d'ZY (la taverne, pas la salle !) par deux Fraiturois pour y créer une galerie d'art, la "Galerie du d'Zy", avec projet de formations et de créations artistiques.
    L'A.S.B.L Les Ateliers en Couleurs est maintenant sur les rails et les aménagements des locaux ont débuté rue Gommeray, comme peuvent le constater les riverains.

    capture ecran 2015-11-03 à 12.56.18.jpg

    Appel aux artistes et aux débutants pour janvier 2016 !
    Pour démarrer le projet en janvier 2016, Fabienne Jacobs et son compagnon, Michel Mellery, lancent déjà un appel aux artistes locaux (et extérieurs) pour leurs deux objectifs: la Galerie d'exposition et les formations.

    La galerie aura pour vocation de rendre l'art accessible à tous. Une exposition permanente, renouvelée chaque mois, devrait permettre à 4 ou 6 artistes de se faire connaître et de partager des créations de qualité.

    Des formations débuteront également en janvier pour débutants, enfants et adultes. Elles seront organisées pratiquement tous les jours et devraient, à terme, couvrir un très large éventail.
    Peinture, dessins, cours de couleurs, modelage, sculpture, chant, musique ou encore du théâtre !
    Un projet ambitieux, mais réaliste aux yeux de ses promoteurs qui ont l'expérience nécessaire et qui se sont entourés des compétences requises pour mener à bien ce projet mûri de longue date.

    Un marché de Noël les 12 et 13 décembre

    Déjà une date et un premier rendez-vous à retenir: les 12 et 13 décembre. L'espace artistique prendra les couleurs d'un marché de Noël. Une première occasion de découvrir ce nouveau projet fraiturois. Et comme l'école n'organise pas de marché de Noël cette année, tout le monde y trouve son compte.
    D'autres articles suivront avec les précisions nécessaires.

    capture ecran 2015-11-03 à 13.07.43.jpg

    CONTACT ET RENSEIGNEMENTS: FABIENNE JACOBS 493/146438
   
    MICHEL MELLERY 0497/152634
. Mail:fabiennejacobs02@outlook.fr
    En savoir plus: page facebook 
    Fjs Fjs Chapel    Michel Mellery    les ateliers en couleurs