Environnement - Page 4

  • Devine qui papillonne au jardin. Recensement des papillons de jardin

     

    capture ecran 2017-07-25 à 11.05.00.jpg

    Recensement des papillons de jardin

    Chaque premier week-end d'août, Natagora vous invite à participer à l'opération "Devine qui papillonne au jardin". Ce grand recensement citoyen nous permet de développer nos connaissances sur les papillons et d'adopter ensuite de meilleures stratégies de conservation et de protection. Pour vous, c'est une occasion unique d'apprendre à reconnaître les papillons du jardin. L'émerveillement est garanti !

    À vos agendas : la prochaine édition de l'opération "Devine qui papillonne au jardin" aura lieu le week-end des 5 et 6 août 2017.

    Participez, c'est très simple !

    1. Observez les papillons qui visitent votre jardin le week-end des 5 et 6 août.
    2. Identifiez les papillons de votre jardin, en vous aidant de nos outils d’identification.
    (consultez notre liste visuelle interactive ou téléchargez notre poster)
    3. Notez, pour chaque espèce, le nombre maximum d’individus que vous comptez en même temps.
    (NE PAS additionner toutes les observations de la même espèce au cours du week-end)
    4. Encodez vos observations sur notre site.

    Voir la suite et les détails sur le site de Natagora

    Les résultats de l'édition 2016

    • La 10ème édition de l'opération « Devine qui papillonne au jardin » s’est déroulée sous le soleil. On se situe à nouveau dans les bonnes années, avec en moyenne 17 papillons par jardin.
    • Les conditions météo ont été favorables à la sortie des papillons (mois de juillet ensoleillé et sans gros orages en série), contrastant avec un printemps particulièrement pluvieux.
    • Les espèces dont le cycle adulte s'étend du printemps à l'automne, comme les piérides, ont enfin eu en juillet la possibilité de compenser les pertes encourues au printemps grâce à une dynamique rapide de restauration des populations, et étaient donc bien présentes.
    • Les espèces estivales communes (tristan, myrtil, amaryllis…) étaient très bien représentées.
    • L’afflux d'espèces migratrices observé en juin, avec notamment une présence abondante de la belle dame et du vulcain, s’est répercuté dans les résultats du comptage. Le vulcain a battu ses records de présence depuis les débuts de l'opération, avec des individus repérés dans près de 70 % des jardins.
    • Les espèces liées à l'ortie sont toujours bien présentes : outre le vulcain et la belle dame déjà cités, le paon du jour, la petite tortue et le robert-le-diable conservent une place de choix dans le top 10 des espèces les plus recensées. On n'insistera jamais assez sur l'importance de garder un petit coin sauvage dans son jardin à leur intention !
  • Natagora: le rapport annuel 2016

    Qu'a fait Natagora en 2016 ?

    capture ecran 2017-07-25 à 11.11.48.jpg

    Tout au long de l’année 2016, Natagora a encore travaillé à redéployer au mieux la biodiversité en Wallonie et à Bruxelles. Compilation des chiffres-clés de l’association, des principales réalisations et des objectifs stratégiques de 2017, notre rapport annuel est maintenant disponible. Découvrez, en chiffres et en portraits, nos multiples manières de faire entendre la voix de la nature.

    Lire notre rapport annuel 2016

  • Le hérisson d'Europe est menacé de disparition. Les granulés anti-limace les empoisonnent

    Plusieurs pays européens, dont la Belgique, s'inquiètent du sort des hérissons. Ces petits mammifères sont apparemment en danger, leur nombre a considérablement diminué.

    capture ecran 2017-07-25 à 12.04.40.jpg

    En cause, les routes qui leur sont souvent fatales, mais aussi et surtout, les granulés anti-limace qui les empoisonnent.
    Chaque année, le nombre de hérissons diminue en Belgique. Il est une victime indirecte des limaces empoisonnées dans nos jardins. "Avec l’anti-limace, malheureusement, il n’y a rien à faire, il n’y a pas de produit miracle pour contrer l’effet du poison. Parfois, s’ils ont ingéré une toute petite dose, ils peuvent encore s’en sortir, mais bien souvent, là ça dépend d’eux, ça ne dépend plus de nous",

    capture ecran 2017-07-25 à 12.06.17.jpg

    Comment aider le hérisson?
    Il est conseillé d’éviter de répandre des produits chimiques dans les pelouses et les parterres Si vous en voyez un dehors à la lumière en pleine journée, cela n’est pas normal. Vous pouvez appeler le CREAVES le plus proche, qui pourra lui porter secours. "Le plus important, c’est agir directement, ne pas garder l’animal chez soi, ne pas lui donner à manger, surtout si on est incertain de ce qu’on donne", ajoute le bénévole.

    Voir l'article complet et le reportage sur RTL-TVI

    capture ecran 2017-07-25 à 12.12.11.jpg

    Voir le site http://www.creaves.be/

  • Le purin d'orties va être commercialisé en Belgique (Engis)

    capture ecran 2017-07-25 à 17.47.16.jpg

    Si vous êtes un peu jardinier, vous devez connaître le très odorant purin d'ortie, un fertilisant et insecticide naturel. Et bien désormais, plus besoin de la fabriquer maison : il peut être commercialisé en Belgique. Une unité de production va être construite à Sombreffe et une entreprise d'Engis s'occupera de la commercialisation dans toute l'Europe.

    Les premiers champs d'ortie ont été plantés il y a 4 ans à Sombreffe. Aujourd'hui, cela représente 15 hectares de cultures exploités par Agrortie, un groupe d'agriculteurs de la région. Cette exploitation agricole est unique en Belgique.

    Elle vient de s'associer avec Belgagri à Engis pour créer une filière 100 % belge de purin d'orties. L'entreprise engisoise va construire à proximité de ses cultures une unité de production de purin d'ortie d'une capacité de 500.000 litres annuels.Elle sera chargée de la commercialisation du produit dans toute l'Europe. Le début de l'activité est prévu pour fin 2018.

    Jusque là, ce type de produit n'était commercialisé qu'en France

    Voir le reportage vidéo de RTC Télé Liège

    capture ecran 2017-07-25 à 17.48.45.jpg

    capture ecran 2017-07-25 à 17.55.28.jpg

    Recette du purin d’orties :

    purin-ortie-200x200.jpgLa recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio et totalement naturel.

    L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.

    On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de posséder un pulvérisateur.

    La recette du purin d’orties est très simple :

    • Arracher les orties :
      Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
      .
    • Mélanger avec de l’eau :
      Il faut respecter les doses suivantes.
      Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
      Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
      .
    • Laisser macérer : 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
      .
    • Filtrer la solution de purin d’orties :
      Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties (épandez les sur le compost)
      .
    • Utilisation du purin d’orties en tant que répulsif :
      Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
      .
    • Utilisation du purin d’orties en tant qu’engrais :
      Versez-le directement dans la terre telle un engrais liquide, après l’avoir dilué dans l’eau à 10-20%.

      Voir tous les conseils sur le site: http://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties.html

     

  • Sous clé dans nos magasins, le Roundup est accessible en un clic sur Amazon!

    capture ecran 2017-07-09 à 18.18.31.jpgEn Wallonie, on peut l’acheter mais pas l’utiliser
    Le 1er juin dernier, Carlo Di Antonio, le ministre wallon de l’Environnement, interdisait aux particuliers l’usage de tous les produits contenants du glyphosate. Pour l’instant, aucune mesure n’est prévue pour les professionnels.
    Parmi ces produits, il y a le Roundup. Commercialisé depuis 1975, il s’agit d’un désherbant dont la substance active est le glyphosate. Il est produit par Monsanto, une société américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles.
    Jugé toxique et potentiellement cancérigène, le glyphosate n’a pas été retiré de la vente mais est interdit d’usage en Wallonie. Les magasins ont le droit d’en vendre mais sous certaines conditions. Actuellement, l’article n’est plus censé être en libre accès: les commerces doivent l’enlever des rayons et les placer dans une vitrine, sous clé. De plus, les vendeurs sont dans l’obligation d’avertir l’acheteur de la nocivité potentielle du produit et de fournir un feuillet explicatif sur la réglementation en vigueur.
    Malgré l’arrêté en vigueur, le produit est pourtant en vente libre sur Amazon, le géant du commerce électronique en ligne.

    EN QUÊTE DE GLYPHOSATE!

    Concernant la demande d’achat,il y a eu une augmentation des ventes durant la période précédant l’entrée en vigueur de l’arrêté. Et actuellement, les clients continuent à en acheter. Les commerçants, eux, ont pris l’habitude de les sensibiliser et de les rediriger vers des produits alternatifs.
    En cas de non-respect de la loi, la police et les agents constatateurs sont habilités à donner des avertissements et/ou prendre des sanctions à l’égard des utilisateurs de Roundup. Concernant les procédures et les amendes, si l’utilisateur est pris sur le fait, une perception immédiate est proposée par le policier ou l’agent. Elle équivaut à 125 euros. En cas de non-perception immédiate, le constat est soumis au parquet. S’il n’entame pas de poursuites, le fonctionnaire sanctionnateur est chargé d’établir le montant de l’amende qui peut aller de 50 à 10.000 euros.

    Et après?
    Willy Borsus désire totalement proscrire le glyphosate
    Pour l’instant, l’arrêté de Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Environnement, visant l’interdiction de l’usage du Roundup s’applique forcément uniquement à la Wallonie. Le paradoxe qui consiste à vendre un produit que l’on ne peut utiliser s’explique: le pouvoir du gouvernement wallon se limite à légiférer sur l’utilisation du glyphosate. Il est dans l’incapacité d’intervenir au niveau de la vente. En revanche, Willy Borsus, le ministre fédéral  de l’Agriculture, voudrait étendre cette loi en proscrivant totalement la mise sur le marché du produit.
    Au niveau fédéral, si le processus parlementaire ne rencontre pas d’obstacle, l’arrêté devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2018, du moins c’est l’objectif que s’est fixé le ministre Willy Borsus.
    Extrait de l'article de MATHILDE VANDERHAUWAERT dans La Meuse du 5 juillet

  • Trois animaux et 9 plantes apparaissent sur la liste des espèces préoccupantes l'Europe

    rois animaux et neuf plantes ont fait leur apparition sur la liste des espèces exotiques envahissantes de préoccupation européenne, publiée jeudi au Journal officiel de l’Union européenne. Celle-ci entre en vigueur le vingtième jour suivant sa publication. Ces 12 nouvelles espèces viennent s’ajouter à 37 autres jugées problématiques pour le Vieux Continent.

    B9712614040Z.1_20170714162030_000+G779EMGG4.1-0.jpg

    Sont visées: l’ouette d’Égypte, le chien viverrin et le rat musqué du côté animal, et l’alternanthera philoxeroides, l’asclépiade de Syrie, l’élodée du Nuttall, la berce du Caucase, la balsamine de l’Himalaya, l’herbe aux écouvillons pourpres, la gunnera tinctoria, la microstegium vimineum et la myriophyllum heterophyllum du côté de la flore.

    Ces espèces invasives ont été introduites par l’homme en dehors de leur aire d’origine et elles constituent dès lors une menace importante pour la biodiversité et les services fournis par les écosystèmes. Leur impact peut ceci dit être atténué au travers d’une action concertée en Europe, d’où l’utilité de la liste européenne désormais mise à jour. Les Etats-membres sont notamment chargés de faire respecter une série d’obligations telles que: l’interdiction d’importation et de commercialisation, l’interdiction de détention et d’élevage, l’interdiction d’introduction dans la nature, l’obligation de surveillance de leurs populations ou encore l’obligation d’éradication ou de gestion de leurs populations. Ces mesures, pour être tenues, supposent «une collaboration étroite entre tous les Etats-membres» et «une coopération renforcée avec les secteurs économiques, les organisations non gouvernementales et tous les citoyens», souligne le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

    (Belga)

    capture ecran 2017-07-16 à 17.44.27.jpg
    Le Sillon belge

  • Voitures, ventes 2017: l’essence a dépassé le diesel

    capture ecran 2017-07-06 à 09.02.27.jpgLes ventes de véhicules essence ont dépassé celles de véhicules diesel sur les cinq premiers mois de l’année 2017. C’est une première en 20 ans, rapporte mercredi la VRT, sur la base de données de la Febiac.

    Les voitures équipées de moteur diesel sont devenues moins intéressantes financièrement, appuie le VAB qui a publié une étude sur le sujet.
    De janvier à mai, 254.899 véhicules ont été vendus: 131.161 roulaient à l’essence et 123.738 au diesel. «C’est en 1998 que les véhicules diesel avaient pour la première fois dépassé les voitures essence», a indiqué un porte-parole de Febiac (Fédération Belge de l’Automobile et du Cycle).
    «Le pic a été atteint en 2008 lorsque 80% des ventes concernaient des véhicules au diesel.»
    Le moteur diesel aura perdu tout intérêt financier fin 2018, même pour les automobilistes parcourant 30.000 kilomètres par an, estime de son côté le VAB.- (LA Meuse du 6 juillet)

  • Clavier,Tinlot, Modave, Marchin. Les bâches ne sont plus recyclées. Intradel demande aux agriculteurs de stocker leurs bâches usées

    La société Soreplastic, chargée de recycler les bâches agricoles, a fait faillite en mai. C’est avec cette firme qu’Intradel travaillait. Elle vient d’informer les communes de son réseau que, faute de solution immédiate, les agriculteurs doivent stocker leurs bâches usagées. Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier, espère que l’intercommunale trouvera rapidement une alternative.

    capture ecran 2017-07-06 à 08.42.21.jpg

    «Intradel nous a notifié l’arrêt brutal et immédiat des collectes et évacuations des plastiques et bâches agricoles», déclare Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier. «Il s’avère que la société chargée de les recycler en pellet, Soreplastic, a fait faillite.»

    capture ecran 2017-07-06 à 08.42.48.jpgJusqu’à présent, les agriculteurs de Tinlot, Modave, ou encore Marchin venaient déposer leurs bâches usagées dans un container à côté du recyparc de Clavier. Faute de solution, ils devront pour le moment les stocker.
    Cette annonce n’enchante pas vraiment le bourgmestre. D’autant plus que selon lui, Intradel reçoit des subsides pour ce traitement de ces déchets. «Depuis 2015, les subsides sont passés de 1.500 euros à 1.250 euros», dit-il. «On arrive tout de même autour de 100.000 euros au final.»
    Il aimerait ainsi voir Intradel «mettre la gomme» pour trouver une alternative. En attendant, il lance des pistes. «On pourrait imaginer des points de collecte par commune qui tiennent compte du nombre d’agriculteurs autour, ou encore un calendrier spécifique à ce genre de collecte», évoque-t-il.
    «Si Intradel touche des subsides et ne fait rien, pourquoi ne pas les reverser aux agriculteurs?» Il songe également à un soutien de la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA). La réponse de celle-ci est simple: c’est Intradel qui a la main. «Toutes les intercommunales ne sont pas concernées par ce problème», indique Bernard Decock, conseiller au service d’étude de la FWA. «Il existe donc forcément d’autres opérateurs qui proposent des services de reprise de ce genre de déchets.
    Travailler avec l’un d’entre eux, c’est justement le cœur de métier d’Intradel.»
    (Extrait de l'article de J.G dans la Meuse H-W du 6 juillet)

    Voir à également le reportage de RTC

  • Fermes ouvertes au CTA et inauguration de la cuisine de collectivité - Devenir(s) en cuisine - samedi 24 juin 2017

    capture ecran 2017-06-27 à 17.12.04.jpg

    Dans le cadre de la journée "Fermes Ouvertes" au CTA de Strée, l'ASBL Devenir(s) inaugurait sa cuisine de collectivité. Les menus locaux proposés pour l'occasion ont été appréciés par environ 80 personnes mais le repas n'était que l'aboutissement d'une filière complète de la terre à l'assiette en démarrant par la visite des jardins, des cultures, des projets de formation et de la cuisine dont la visite avait lieu vers 16h.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.09.09.jpg

    Au menu: drink local (cidre, jus de pomme), repas (salade – couscous de légumes de nos jardins) et dessert (corbeille de fruits et yaourt de la Ferme Demoitié à Ouffet).

    En 2016, ce sont près de 65 stagiaires qui ont été ainsi formés par l'ASBL. Rappelons aussi que les repas de midi servis maintenant, notamment à l'école communale de Tinlot, sont le fruit de tout ce travail. Des enfants, d'ailleurs,  avaient droit à des ateliers culinaires au cours de ce dimanche.
    Une belle réussite donc pour cette démarche qui a fait l'objet d'une belle reconnaissance publique de la part du Ministre de tutelle, Carlo Di Antonio, dont le texte a été lu par la Bourgmestre de Modave, Jeanne Defays.
    Une belle satisfaction aussi pour le directeur Albert Deliège, qui bouclait, avec l'inauguration de la cuisine, l'ensemble de ce processus entamé depuis des années dans nos communes.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.16.45.jpg

    Une super journée en famille sous le soleil. Un accueil très chaleureux. Des stagiaires  hyper motivés et heureux de partager leur savoir-faire. Les enfants ont pu participer à des ateliers culinaires conçus pour eux et toute la journée : petit marché de producteurs, ferme pédagogique, château gonflable etc...
    Une belle découverte également pour les parents dont les enfants profitent des repas à l'école de Fraiture. "Cela nous  motive encore plus  pour continuer ces repas et en faire la promotion (légumes bio, propreté, qualité...), une chance pour nos enfants !
    Merci à J.L pour les photos.
    Article à suivre avec le projet de recherche sur le méthane produit par les vaches au CTA.

  • 21 juin 2017, nous sommes au ”solstice d'été”, le jour le plus long de l'année

    Les heures indiquées sont les heures locales à Paris.

    Solstices et équinoxes en 2017

    Équinoxe de mars
    lundi 20 mars 2017 à 11h28
    Solstice de juin
    mercredi 21 juin 2017 à 06h24
    Équinoxe de septembre
    vendredi 22 septembre 2017 à 22h01
    Solstice de décembre
    jeudi 21 décembre 2017 à 17h27

    capture ecran 2014-06-21 à 08.44.40.jpg

    Le solstice est un événement astronomique qui se produit lorsque la position apparente du Soleil vu de la Terre atteint son extrême méridional ou septentrional.
    Les jours avoisinants le solstice d'été sont les plus longs de l'année, tandis que ceux proches du solstice d'hiver sont les plus courts de l'année. Les dates des solstices d'hiver et d'été sont inversées pour les hémisphères nord et sud, tout comme les saisons.
    Une année connaît deux solstices : le premier entre le 20 et le 22 juin, le deuxième entre le 20 et le 22 décembre. Par extension, les solstices désignent les jours de l'année pendant lesquels ils se produisent. La date des solstices correspond au début de l'été ou de l'hiver astronomique. (Wikipédia)

    Expliqué autrement:

    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.07.26.jpeg

  • Grandes villes françaises cet été ? Sans une éco-vignette, vous risquez 68 euros d'amende

    Depuis le premier janvier dernier, Paris a mis en place l’obligation d’avoir une éco-vignette pour ceux qui souhaitent circuler en voiture dans ses rues. Elle a été, ou va être imitée, par d’autres grandes villes françaises comme Grenoble, Lyon, Lille, Bordeaux ou encore Strasbourg. Automobilistes belges, attention, vous êtes aussi concernés.

    1722212713_B9712287667Z.1_20170612093913_000_GN09845FK.1-0.png.jpg
    Quelques semaines de délais pour l'obtenir !

    Cette vignette est obligatoire pour les automobilistes étrangers qui comptent rouler dans ces villes. En cas d’absence lors d’un contrôle, ils pourront dès le 1er juillet se voir infliger une amende de 68 euros.
    Pour se procurer la vignette (4,80 €), il faut la commander en ligne et attendre un retour de courrier, parfois long (on parle d’un mois comme délai maximum).
    Embêtant. Songez donc à vous y prendre bien à l’avance...
    La Meuse en ligne

  • Une chaîne humaine de 90 km de Tihange à Aix le dimanche 25 juin

    Le dimanche 25 juin 2017, 14h  aura lieu une immense Chaîne humaine ayant pour but d'exiger l’arrêt immédiat des centrales nucléaires Tihange 2 et Doel 3. Cette initiative provient d'un collectif d'associations belges, hollandaises et allemandes opposées au nucléaire. Pour marquer leur protestation à l'égard de la politique nucléaire belge : un geste fort , celui de relier Aix-La-Chapelle à Tihange, main dans la main.

    chaine-humaine.jpg
    Liens utiles et rendez-vous

    Deux rendez-vous avec Ecolo: A Huy, Avenue de l'Industrie, proche des centrales de Tihange.
    A Liège, Quai Godefroid kurth.
    Pour s'inscrire: https://goo.gl/forms/YZExMaz8xKvWXQIu1
    Infos?

    province.liege@ecolo.be – 0485/96.93.52
    Possibilité pour être présents individuellement à d'autres endroits de la chaîne.https://www.chain-reaction-tihange.eu/fr/

    DSC_8974.JPGTinlot fait partie des communes qui se situent dans le rayon de 10kms autour de la centrale (Photo AL, prise de la route du Condroz)

    Combien espérez-vous de personnes pour former cette chaîne? «Et bien faites le calcul, lance Clémentine Squevin, l’une des organisatrices,100.000 personnes serait parfait!» «Et avec des grands bras si possible!» ajoute en boutade, Bouli Lanners.L’objectif est ambitieux, mais les organisateurs, la plateforme Stop-Tihange (un groupement belgo-allemand-hollandais), y croient. «En Allemagne, une chaîne humaine de 120 km a déjà été réalisée par des manifestants anti-nucléaire» insiste Benoît Dupret, président de la nouvelle association belge «Fin du nucléaire.»
    La chaîne démarrera à quelques dizaines de mètres de la centrale de Tihange (à hauteur du rond-point) pour s’élancer jusqu’à Aix-la-Chapelle, en passant par Amay, Seraing, Liège, Visé ou Maastricht.
    «3.000 FISSURES À TIHANGE 2»
    Chaque kilomètre sera attribué à des groupements ou des personnes précises: «Un exemple, si vous habitez Bruxelles, vous pouvez vous inscrire via notre site-www.reaction-en-chaine-tihange.eu- et vous serez affecté à un tronçon particulier» précise Clémentine Squevin. «Nous voulons mélanger des Belges, des Hollandais et des Allemands afin qu’ils échangent leur expérience, ajoute Benoît Dupret. À Aix-la-Chapelle,quasiment tous les commerces et maisons ont une affiche Stop-Ti-25 juin assurent que même sans Tihange 2 et de Doel 3 l’approvisionnement en électricité de la Belgique serait assuré. Autres objectifs de la chaîne humaine, détaillés par Clémentine Squevin:«Mettre en lumière la reconversion des emplois que les fermetures des deux réacteurs provoqueraient; mettre en place un programme cohérent d’énergie renouvelable et instaurer une politique de prix justes de l’énergie.» Et Marc Alexander, porte-parole du mouvement 11/03 – date de l’accident de Fukishima de conclure-: «On ne veut pas d’un Fukushima sur la Meuse. La chaîne humaine doit montrer notre résistance.»-AURÉLIE BOUCHAT (Voir l'article complet dans La Meuse du 7 juin)

  • Modave: nouvelle réunion d'information Vivaqua ce mardi 6 juin à 19h

    Suite aux nombreuses questions qui ont été soulevées lors de la réunion publique organisée le mardi 23 mai 2017, nous sommes convaincus que TOUS les habitants de la Commune de Modave sont concernés, soit, parce que leur habitation est reprise dans une zone de protection (rapprochée ou éloignée), soit, parce qu’ils seront indirectement affectés par des travaux imposés à la Commune et à charge des finances communales.

    Le Collège communal a pris l’initiative d’inviter la SPGE (Société publique de la Gestion de l’Eau) à participer à une réunion publique qu’il organise en la salle « Echos du Hoyoux » le mardi 6 juin à 19h.

    Il sera ainsi possible aux citoyens de poser les questions ciblées concernant les contraintes imposées dans les différentes zones, ainsi que les modalités d’intervention de la SPGE.
    La SPGE aura aussi l’occasion de préciser les éventuels investissements à charge de la Commune de Modave.
    Le Collège communal.

    Source:  modave.be  Vous y trouverez également tous les documents, cartes etc...

    capture ecran 2017-06-05 à 19.42.41.jpg
    Voir les articles précédents sur ce blog.

    Pour rappel, il s'agit de la 2e réunion concernant l'enquête publique qui se termine le 13 juin.
    De nombreux Clavierois et quelques Tinlotois sont concernés.