Environnement - Page 8

  • Le Festival Nature à Comblain-au-Pont

    capture ecran 2017-08-22 à 20.25.56.jpgLa toute nouvelle Maison des Découvertes de Comblain-au-Pont, qui abrite le syndicat d'initiatives, propose un festival nature jusque mi-septembre.

    On peut y admirer de remarquables photos d'animaux de nos régions, issues d'une exposition du très renommé Festival International Nature Namur et participer à différentes animations sur le thème de la faune et de la flore locales. Prochainement des sorties pour s'intéresser aux chauves souris et aux hérissons sont annoncées.

    Mais l'activité la plus proche dans le temps, ce sera une projection de court-métrages animaliers le mercredi 23 août à la Maison du Peuple de Poulseur.

    Voir le reportage vidéo de RTC

    capture ecran 2017-08-22 à 20.22.50.jpgImages RTC

  • Fraiture, ceci n'est pas un séchoir...

    capture ecran 2017-08-21 à 13.36.29.jpg

    Ceci n'est pas un séchoir, mais un dépôt clandestin de plus dans notre commune  et qui suscite, à juste titre, l'indignation de plusieurs lecteurs.
    Photo prise ce matin rue Croix-Rouge à Fraiture et transmise par X.D.

  • Un peu de poésie autour d'un micro potager communal !

    Il était une fois une petite graine de tomate qui se trouva bien aise dans un avaloir.

    Elle n'avait pas choisi un environnement facile, de plus en plein virage!

    Elle se transforma en une gentille petite plante qui porte maintenant de beaux fruits.

    Vivra-t-elle longtemps ? Nul ne sait... 

    Mais promenant mon chien chaque jour elle m'aura fait rêver...


    Michel Mellery (Fraiture)

     

    capture ecran 2017-08-17 à 19.10.49.jpg

  • Un milliard de sacs en plastique sont utilisés par les Belges chaque année

    L’ensemble de la population belge consomme chaque année un milliard de sacs en plastique, soit 98 sacs par personne. Les frais liés à l’élimination de ces sacs à Bruxelles et en Flandre s’élèvent à 61,5 millions d’euros.

    capture ecran 2017-08-16 à 09.56.15.jpg

    C’est ce que rapporte dimanche Het Nieuwsblad, sur la base d’une enquête effectuée par le service d’études de Groen.
    Depuis que les supermarchés ont mis fin en 2004 à la distribution de sacs jetables, l’utilisation de sacs en plastique a baissé de 89%. Quelque 4,5 tonnes de plastique ont pu être évitées. «Mais on peut en faire plus», estime le parti écologiste flamand. «Il est grand temps d’instaurer une interdiction totale de ces sacs dans notre pays», a indiqué la députée bruxelloise Annemie Maes. (La Meuse en ligne)

  • En savoir plus sur l'observation de cigognes, papillons, mammifères, amphibiens, reptiles...

    Vous êtes très nombreux à avoir manifesté votre intérêt à propos des articles sur les cigognes de passage dans nos communes.
    Si les différentes observations vous intéressent, voici deux liens qui signalent des observations remarquables:

    capture ecran 2017-08-14 à 11.24.32.jpg

    Voir le site https://observations.be/

    capture ecran 2017-08-14 à 09.51.17.jpg

    Et dans le même site:

    http://eurobirdportal.org/be1/fr/

    capture ecran 2017-08-14 à 11.24.02.jpg

    http://eurobirdportal.org/be1/fr/#home/CICCIC/r2015/tm/t2015/#home/CICCIC/r2015/tm/t2015/

  • Natagora. 26 août, CRIE de Modave, la nuit de la chauve-souris

    capture ecran 2017-08-12 à 20.27.32.jpg
    17h30 : Visite du jardin naturel didactique sous l’angle des aménagements en faveur des chauves-souris et installation de nichoirs à chauves-souris dans le jardin et le verger
    19h00 : Balade jusqu’à la cabane du pêcheur et visite de l’aménagement réalisé en faveur des chauves-souris en 2017
    20h30 à 22h : Visite guidée/animée à la découverte des chauves-souris
    Détails pratiques
    Possibilité de participer gratuitement soit à l’activité 1 + 2, soit à l’activité 3, soit aux 3.
    Infos et inscriptions : CRIE de Modave
    Rue du Parc, 4 – 4577 - Modave
    Tél : 085/613 611 – 0476/760 350
    Info.modave@natagora.be
    CRIE de Modave, Natagora, Vivara
    En savoir plus

  • Des centaines de cigognes à Scry (suite)

    Dimanche matin, Carine-Lion Noël signalait, sur sa page facebook, que les cigognes se rassemblaient autour du château d'eau de Scry

    capture ecran 2017-08-13 à 15.41.12.jpg

    Rassemblement des cigognes au-dessus de chez nous (près du château d'eau) à Scry pour une nouvelle étape vers le soleil. (Photo extraite de la vidéo)

    https://www.facebook.com/search/top/?q=carine%20no%C3%ABl-lion

  • Tinlot (Scry). Le retour des cigognes par centaines cette année

    capture ecran 2017-08-12 à 11.56.16.jpg

    Samedi vers 17h, c'est un spectacle surprenant qui a mobilisé les automobiliste en bordure de la route du Condroz à hauteur de Scry (Tillesse). Un premier groupe d'une centaine de cigognes picoraient tranquillement dans les champs le long de la nationale.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.16.56.jpg

    Nullement effrayées par les voitures ou les photographes amateurs, les oiseaux profitaient de leur halte tinlotoise. Les moissons étant terminées avant le 15 août cette année, les graines, les vers, les insectes et les petits rongeurs constituent une nourriture facilement accessible.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.24.37.jpg

    capture ecran 2017-08-12 à 11.31.04.jpg

    Mais le plus surprenant cette année, c'est le nombre de cigognes présentes. Car en plus d'une bonne centaine auprès de la N63 et de la rue de Tillesse au moins deux groupes équivalents avaient envahi les champs en bordure du village de Scry vers la route de Dinant.

    capture ecran 2017-08-12 à 11.55.01.jpg

    Même les lièvres ont été surpris par les volatiles glissant littéralement entre les bottes de paille.

    capture ecran 2017-08-12 à 12.35.57.jpg

    capture ecran 2017-08-12 à 11.54.22.jpg

    Pour les plus patients des spectateurs, l'envol est toujours un superbe spectacle. Les oiseaux à la recherche d'un endroit pour la nuit auront ravi de nombreux condrusiens comme comme ici à Scry où Xavier Amand, un riverain, signale qu'une trentaine de cigognes ont logé sur les toits dans le village.
    Samedi en journée, c'est au environ de l'Aldi qu'elles étaient toujours présentes en nombre.

    capture ecran 2017-08-12 à 12.35.57.jpg

    Dans la Meuse H-W de ce w-e, M. L. rapporte le témoignage d'un habitant de Villers-Le-Bouillet qui en a observé jeudi soir: «En arrivant au zoning, j’ai vu des oiseaux sans pouvoir les identifier directement, il pleuvait beaucoup. Je me suis garé, j’ai fait quelques photos sans m’approcher de trop près. Je suis revenu 30 minutes après, elles y étaient toujours.» Une première pour ce Villersois: «J’ai été surpris en les voyant, c’est la première fois que j’en voyais là-bas. Il y en avait 16, plus ou moins toutes de la même taille.»

    PIC DE PASSAGE

    Antoine Derouaux, ornithologue, explique: «Entre fin juin et fin septembre, c’est la période de migration des cigognes. Elles migrent en groupe, généralement elles sont entre 10 et 15. Elles se posent le soir quand il se met à pleuvoir, n’importe où mais surtout en zone agricole où elles trouvent des vers de terre ou des petits rongeurs.»
    Il ajoute que ces grands volatiles viennent d’Europe du Nord et de l’Est (Pays-Bas, Allemagne, Pologne) et se dirigent vers l’Afrique du Nord. À cette période de l’année, c’est donc assez fréquent de les voir passer en Wallonie. «Il y a un pic de passage aux alentours du 15 août. Il y en a chaque année à cette époque-ci. C’est toujours un beau spectacle à voir.» Si vous avez la chance de croiser leur chemin, veuillez faire attention à ne pas les approcher afin de ne pas les déranger.

    Soyez donc attentif dans les prochains jours en regardant le ciel. Il n'y aura pas que des étoiles filantes à observer. Et malheureusement,  si vous en doutiez encore, cela sent déjà aussi le retour de l'automne...
    A.L.

    DSC_2765.jpg

    Et pour terminer, une nouvelle publicité pour la Seniorie de Tinlot avec un clin d’œil des cigognes pour nos aînés du 3e et 4e âge !

  • Condroz, observation du ciel. AstroModave, 19 août: la première nuit des étoiles filantes de Modave

    AstroModave, est un groupe créé récemment par Arnaud Pôstal, pour promouvoir l'observation du ciel nocturne à Modave et ses environs

    19143041_448683728822586_5802033732568821158_o.jpg

    Le 12 août 2017, ce sera le maximum des Perséides.
    A cette occasion, j'ai pris l'initiative d'organiser une nuit d'observation des étoiles filantes et du ciel nocturne
    LE 19 AOÛT : la première Nuit des étoiles filantes (NEF) de Modave.
    Vous pourrez prendre avec vous :
    - une chaise longue, pour ne pas se tordre le cou en regardant en l'air.
    - des vêtements adaptés au temps
    - si vous avez, un appareil photo (et un trépied), un paire de  jumelles ou même un télescope !
    Aussi, nous n'observerons pas seulement les météores !
    La lune, certaines planètes, les constellations, la voie lactée, la galaxie d'Andromède,... sont autant d'objets visibles, tant à l’œil nu qu'avec un paire de jumelles ou une lunette.

    Un petit coup de main pour la préparation!
    Aussi, ce sera difficile, voire impossible d'organiser cela tout seul, c'est pourquoi je suis à la recherche de 2 ou 3 personnes qui seraient prêtes à donner un peu de leur temps à l'organisation de la NEF 2017. Vous pourrez me faire part de votre engagement dans les commentaires.
    Si vous avez des idées, des questions ou des remarques, n'hésitez pas à les poster sur le groupe!
    Enfin, comme vous le savez, il n'y a pas encore d'emplacement final, donc si vous connaissez un endroit sympa ou si vous possédez un terrain adéquat que vous voulez mettre à notre disposition, faites-le nous savoir !

    Voir la page Facebook d’Arnaud Pôstal (groupe public)
    https://www.facebook.com/groups/1404676316306317/

  • Frelon asiatique: première attaque de rucher en Belgique…

    Ce début août 2017 marque la date de première attaque officielle d’un rucher belge par le frelon asiatique (Vespa velutina)

    capture ecran 2017-08-05 à 17.10.34.jpg

    Le rucher attaqué se situe à Péronnes-lez-Antoing [HA], dans la même zone que le nid trouvé l’automne dernier (voir ICI ). Un piégeage sélectif effectué dans la zone au printemps n’a visiblement pas touché toutes les fondatrices. Une septantaine de pièges avaient permis de capturer 4 fondatrices.

    Le nid est activement recherché en collaboration avec le CRA-W.  Malheureusement, le vent fort de ces jours-ci ne permet pas de voir la direction prise par les frelons capturés et marqués (bout de fil et coton d’ouate)

    Source:

    capture ecran 2017-08-05 à 17.09.00.jpg
    Documents issus de https://observations.be/waarneming/view/142413830#

  • Devine qui papillonne au jardin. Recensement des papillons de jardin

     

    capture ecran 2017-07-25 à 11.05.00.jpg

    Recensement des papillons de jardin

    Chaque premier week-end d'août, Natagora vous invite à participer à l'opération "Devine qui papillonne au jardin". Ce grand recensement citoyen nous permet de développer nos connaissances sur les papillons et d'adopter ensuite de meilleures stratégies de conservation et de protection. Pour vous, c'est une occasion unique d'apprendre à reconnaître les papillons du jardin. L'émerveillement est garanti !

    À vos agendas : la prochaine édition de l'opération "Devine qui papillonne au jardin" aura lieu le week-end des 5 et 6 août 2017.

    Participez, c'est très simple !

    1. Observez les papillons qui visitent votre jardin le week-end des 5 et 6 août.
    2. Identifiez les papillons de votre jardin, en vous aidant de nos outils d’identification.
    (consultez notre liste visuelle interactive ou téléchargez notre poster)
    3. Notez, pour chaque espèce, le nombre maximum d’individus que vous comptez en même temps.
    (NE PAS additionner toutes les observations de la même espèce au cours du week-end)
    4. Encodez vos observations sur notre site.

    Voir la suite et les détails sur le site de Natagora

    Les résultats de l'édition 2016

    • La 10ème édition de l'opération « Devine qui papillonne au jardin » s’est déroulée sous le soleil. On se situe à nouveau dans les bonnes années, avec en moyenne 17 papillons par jardin.
    • Les conditions météo ont été favorables à la sortie des papillons (mois de juillet ensoleillé et sans gros orages en série), contrastant avec un printemps particulièrement pluvieux.
    • Les espèces dont le cycle adulte s'étend du printemps à l'automne, comme les piérides, ont enfin eu en juillet la possibilité de compenser les pertes encourues au printemps grâce à une dynamique rapide de restauration des populations, et étaient donc bien présentes.
    • Les espèces estivales communes (tristan, myrtil, amaryllis…) étaient très bien représentées.
    • L’afflux d'espèces migratrices observé en juin, avec notamment une présence abondante de la belle dame et du vulcain, s’est répercuté dans les résultats du comptage. Le vulcain a battu ses records de présence depuis les débuts de l'opération, avec des individus repérés dans près de 70 % des jardins.
    • Les espèces liées à l'ortie sont toujours bien présentes : outre le vulcain et la belle dame déjà cités, le paon du jour, la petite tortue et le robert-le-diable conservent une place de choix dans le top 10 des espèces les plus recensées. On n'insistera jamais assez sur l'importance de garder un petit coin sauvage dans son jardin à leur intention !
  • Natagora: le rapport annuel 2016

    Qu'a fait Natagora en 2016 ?

    capture ecran 2017-07-25 à 11.11.48.jpg

    Tout au long de l’année 2016, Natagora a encore travaillé à redéployer au mieux la biodiversité en Wallonie et à Bruxelles. Compilation des chiffres-clés de l’association, des principales réalisations et des objectifs stratégiques de 2017, notre rapport annuel est maintenant disponible. Découvrez, en chiffres et en portraits, nos multiples manières de faire entendre la voix de la nature.

    Lire notre rapport annuel 2016

  • Le hérisson d'Europe est menacé de disparition. Les granulés anti-limace les empoisonnent

    Plusieurs pays européens, dont la Belgique, s'inquiètent du sort des hérissons. Ces petits mammifères sont apparemment en danger, leur nombre a considérablement diminué.

    capture ecran 2017-07-25 à 12.04.40.jpg

    En cause, les routes qui leur sont souvent fatales, mais aussi et surtout, les granulés anti-limace qui les empoisonnent.
    Chaque année, le nombre de hérissons diminue en Belgique. Il est une victime indirecte des limaces empoisonnées dans nos jardins. "Avec l’anti-limace, malheureusement, il n’y a rien à faire, il n’y a pas de produit miracle pour contrer l’effet du poison. Parfois, s’ils ont ingéré une toute petite dose, ils peuvent encore s’en sortir, mais bien souvent, là ça dépend d’eux, ça ne dépend plus de nous",

    capture ecran 2017-07-25 à 12.06.17.jpg

    Comment aider le hérisson?
    Il est conseillé d’éviter de répandre des produits chimiques dans les pelouses et les parterres Si vous en voyez un dehors à la lumière en pleine journée, cela n’est pas normal. Vous pouvez appeler le CREAVES le plus proche, qui pourra lui porter secours. "Le plus important, c’est agir directement, ne pas garder l’animal chez soi, ne pas lui donner à manger, surtout si on est incertain de ce qu’on donne", ajoute le bénévole.

    Voir l'article complet et le reportage sur RTL-TVI

    capture ecran 2017-07-25 à 12.12.11.jpg

    Voir le site http://www.creaves.be/

  • Le purin d'orties va être commercialisé en Belgique (Engis)

    capture ecran 2017-07-25 à 17.47.16.jpg

    Si vous êtes un peu jardinier, vous devez connaître le très odorant purin d'ortie, un fertilisant et insecticide naturel. Et bien désormais, plus besoin de la fabriquer maison : il peut être commercialisé en Belgique. Une unité de production va être construite à Sombreffe et une entreprise d'Engis s'occupera de la commercialisation dans toute l'Europe.

    Les premiers champs d'ortie ont été plantés il y a 4 ans à Sombreffe. Aujourd'hui, cela représente 15 hectares de cultures exploités par Agrortie, un groupe d'agriculteurs de la région. Cette exploitation agricole est unique en Belgique.

    Elle vient de s'associer avec Belgagri à Engis pour créer une filière 100 % belge de purin d'orties. L'entreprise engisoise va construire à proximité de ses cultures une unité de production de purin d'ortie d'une capacité de 500.000 litres annuels.Elle sera chargée de la commercialisation du produit dans toute l'Europe. Le début de l'activité est prévu pour fin 2018.

    Jusque là, ce type de produit n'était commercialisé qu'en France

    Voir le reportage vidéo de RTC Télé Liège

    capture ecran 2017-07-25 à 17.48.45.jpg

    capture ecran 2017-07-25 à 17.55.28.jpg

    Recette du purin d’orties :

    purin-ortie-200x200.jpgLa recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio et totalement naturel.

    L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.

    On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de posséder un pulvérisateur.

    La recette du purin d’orties est très simple :

    • Arracher les orties :
      Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
      .
    • Mélanger avec de l’eau :
      Il faut respecter les doses suivantes.
      Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
      Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
      .
    • Laisser macérer : 1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
      .
    • Filtrer la solution de purin d’orties :
      Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties (épandez les sur le compost)
      .
    • Utilisation du purin d’orties en tant que répulsif :
      Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
      .
    • Utilisation du purin d’orties en tant qu’engrais :
      Versez-le directement dans la terre telle un engrais liquide, après l’avoir dilué dans l’eau à 10-20%.

      Voir tous les conseils sur le site: http://www.jardiner-malin.fr/fiche/purin-orties.html