Gal, Pays des Condruses - Page 4

  • Le GAL (Groupe d’Action Local) Pays des Condruses disposera bientôt d’un tout nouveau hall relais sur la commune de Nandrin.

    capture ecran 2015-04-24 à 18.47.30.jpgLe GAL (Groupe d’Action Local) Pays des Condruses disposera bientôt d’un tout nouveau hall relais sur la commune de Nandrin.

    Les autorités communales ont décidé ce mardi soir de leur octroyer un droit d’emphytéose sur une partie de l’Espace Tige des Saules situé dans la rue du même nom, non loin de la Route du Condroz.

    capture ecran 2015-04-24 à 18.47.19.jpg
    Voir le site du GAL

    « Nous avons la possibilité de recevoir une subvention de 500.000 euros de la part de la Région pour implanter le hall relais et le point ferme à cet endroit. Nous avons donc saisi l’opportunité.
    Nous devions pour cela céder une partie du bâtiment pour une durée indéterminée », explique Daniel Pollain, premier échevin.
    Ce hall servira de plate-forme logistique et de lieu de stockage pour le point ferme. Le GAL souhaiterait aussi créer un point de vente direct des produits et une coopérative de production de repas au sein de ce nouvel espace.
    Article de  C.W.dans la Meuse du 24 avril. (Voir également le blog de Nandrin)

  • Condroz : Fanny vend ses premières semences bio

    Il y a un an, Fanny Lebrun s'est lancée dans le maraîchage sur un terrain mis à disposition des candidats maraîchers par le GAL Pays des Condruses. Aujourd'hui, elle débute les premières ventes de sa production : des graines de légumes et plantes bio. Un produit que son goût pour la réflexion lui a fait préférer aux légumes.

    capture ecran 2015-02-25 à 10.32.58.jpg

    Voir le reportage  de RTC Télé Liège

    Le samedi 18 avril, Fanny Lebrun sera présente à la Fête de la Nature lors de la journée des jeunes naturalistes du Condroz à Fraiture.

     

  • Pays des Condruses: une coopérative et un hall relais pour fournir des repas scolaires

    Le Groupe d’Action Local (GAL) Pays des Condruses disposera bientôt d’un tout nouveau hall relais sur le territoire de la commune de Nandrin. Ce bâtiment permettra de développer des activités existantes ou d’en implanter de nouvelles. «Il nous servira de plate-forme logistique et de lieu de stockage pour le point ferme », explique Jean-François Pecheur, le directeur du GAL Pays des Condruses..

    capture ecran 2015-02-15 à 11.23.16.jpg

    Le précédant projet d’installation à Ouffet a en effet été abandonné il y a plusieurs mois. «Les travaux étaient trop importants par rapport aux subsides dont nous disposions. Ce nouvel emplacement nous permettrait aussi de développer l’outil. Nous pourrions profiter de la localisation sur la Route du Condroz pour y installer un point de vente direct. Ce serait possible au vu du flux de la circulation.»
    Une autre activité serait aussi aménagée au sein de ce hall relais de Nandrin. «Nous voulons créer une coopérative de production de repas qui intégrerait les produits locaux. Nous utiliserions donc les denrées issues du point ferme. Nous savons qu’il ne sera pas possible d’‘avoir uniquement des produits locaux. Si nous en avons déjà 30 % dans un repas, ce ne sera pas mal », déclare Jean-François Pecheur.

    UN PROJET DE L’ASBL DEVENIRS
    Les repas préparés ne seront pas disponibles à l’achat pour tout le monde. «Il s’agit d’une production destinée aux collectivités. Dans un premier temps, nous visons la population scolaire située sur le territoire du GAL. Nous avons en effet remarqué que peu d’écoles proposent des dîners à leurs élèves. Nous voulons donc cibler ces établissements et essayer de faire adhérer le plus grand nombre. »
    Ce projet est en cours de développement par l’ASBL Devenirs. «Elle travaille sur la composition des assiettes et la fourniture en direct auprès des producteurs. Elle établit également un plan financier.»
    Le hall relais devrait voir le jour à la fin du mois d’avril. Les tractations sont actuellement en cours pour l’achat du bâtiment. L’aménagement de l’espace disponible est également à l’étude. Des subsides seront mis à disposition par la Région wallonne afin de permettre la réalisation de ce projet.
    Cédric Willems La Meuse du 13 février.

  • Condroz, sept axes de travail proposés par le GAL Pays des Condruses pour "une ruralité solidire et créative"

    capture ecran 2015-02-05 à 11.55.19.jpg
    Jean-François Pêcheur, le directeur a présenté le projet.

    Plus de cent personnes des 7 communes condrusiennes étaient réunies ce lundi soir en la salle du Bois Rosine à Modave pour la présentation des projets du nouveau plan de développement stratégique du GAL (Groupe d’Action Local) Pays des Condruses. Ce dernier doit en effet renouveler son agrément pour les années 2014 à 2020 après six années d’expérience plutôt convaincantes. Sept axes de travail principaux ont été dégagés.

    1. Le développement de la mobilité douce
    Le premier projet concerne le développement de la mobilité douce et partagée au sein des sept communes qui composent le territoire du GAL, à savoir Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot.
    Le GAL compte créer une plateforme de mobilité coordonnée. « On pense notamment à mettre en place un call center unique pour l’ensemble des taxis sociaux. Cela permettrait de coordonner l’ensemble des courses. Nous pourrions aussi proposer une offre locale de transport collectif pour amener les citoyens vers les grandes lignes du TEC », explique Jean-François Pecheur, le directeur du GAL.

    2. Créer des quartiers durables dans les villages
    Un deuxième axe consiste en la création de quartiers durables, c’est-à-dire de quartiers où les habitants travaillent ensemble pour mener à bien des projets plus écologiques comme économiser l’énergie, la préservation de la biodiversité… Le citoyen deviendra dès lors un acteur de son cadre de vie. Des formations et des actions de sensibilisation seront mises en place pour aider les habitants à développer ce genre de quartiers.

    3. Une gestion durable de l’eau avec 120 captages
    Le territoire du Pays des Condruses alimente de nombreux ménages en eau potable. 120 captages sont en effet recensés. Ils permettent de desservir plus d’un million de personnes. Pour le GAL, il est donc important de mettre en place des outils de protection et d’amélioration de la qualité de l’eau, notamment par la mise en place de zones protégées autour des captages. Améliorer la gestion des eaux pluviales et de ruissellement est aussi un objectif du GAL.

    capture ecran 2015-02-05 à 12.04.49.jpg
    Les participants, dont de nombreux mandataires communaux, se sont répartis en groupe de travail.

    4. Réduire la facture énergétique des citoyens
    L’énérgie est un secteur où le GAL Pays des Condruses est déjà assez actif. Il voudrait encore plus le développer, notamment en augmentant la production d’énergie renouvelable que ce soit par la mise en place de projets de biométhanisation collectifs ou individuels, mais aussi d’hydroélectricité avec la coopérative

    Condroz Énergie Citoyenne et la pose de nouveaux panneaux photovoltaïques. La réduction de la consommation des communes est également un grand point d’attention du nouveau plan.

    5. Un réseau économique dynamique
    Le développement d’une économie locale, créative et des circuits courts est l’une des priorités du Pays des Condruses. L’objectif est dès lors de créer un réseau économique dynamique son territoire.
    Le GAL entend donc renforcer les différentes actions déjà en place, mais aussi donner encore plus de visibilité aux acteurs locaux, notamment par la mise en place d’un portail Internet. Des actions de sensibilisation à la consommation de produits locaux seront aussi menées.

    6.  Bien vieillir au Pays des Condruses
    Le vieillissement de la population est un thème important de nos jours. Le GAL ne l’a bien entendu pas oublié dans son programme d’actions pour les années 2014 à 2020. Il veut notamment que les seniors deviennent
    acteur, notamment par la mise en place d’un repair café ou d’échanges intergénérationnels.

    7. Une plateforme pour gérer le territoire
    Le principal projet est la mise en place d’une plateforme de gestion territoriale. Afin de mettre en place cette « ruralité solidaire et créative », comme la nomme Jean-François Pecheur, le GAL Pays des Condruses espère être sélectionné par le gouvernement wallon afin de recevoir des subsides,
    entre autres du fonds européen LEADER. Ils permettraient en grande partie de boucler le budget prévu et qui est estimé entre 1,8 et 2 millions d’euros
    pour six années.
    CÉDRIC WILLEMS La Meuse du 4 février 2015. Merci à José Borghoms pour les photos.

    capture ecran 2015-02-05 à 11.57.58.jpg
    Des moments d'échanges intéressants entre les différents acteurs et citoyens condrusiens.

  • Suivez l'actualité du GAL "Pays des Condruses" sur facebook

    capture ecran 2015-01-29 à 12.56.40.jpg

    Vous pouvez maintenant suivre l'actualité et les activités du Gal sur la page facebook  suivante: https://www.facebook.com/pages/GAL-Pays-des-Condruses/513992958688371?ref=bookmarks

    Voir également le site: http://www.galcondruses.be/

  • Point Ferme, 3 ans déjà! A (re)découvrir

    capture ecran 2014-12-21 à 13.16.27.jpg

    Cela fait déjà 3 ans que la coopérative a été créée. A ce jour, nous sommes 14 producteurs (maraîchers et éleveurs) à vous fournir au quotidien plus ou moins 400 équivalents paniers de légumes et une centaine de colis viande et produits laitiers par semaine. Outre, les emplois directs créés au sein de Pointferme, cela a permis de pérenniser l'emploi dans les fermes de la coopérative.
    Nous vous avons proposé une petite centaine de variétés de légumes au fil des saisons dans le courant de l'année 2014 et nous avons bien l'intention de continuer à vous faire découvrir d'autres variétés en 2015. De plus en plus de légumes au détail seront également proposés et nous continuons à chercher de nouveaux producteurs pour diversifier la gamme. Restez aux aguets!
    Nous tenons à vous remercier tous et plus particulièrement les responsables des points de dépôts qui nous permettent de vous donner accès aux produits de nos fermes.
    Les livraisons reprendront la semaine du 5 janvier.
    Les producteurs et l'équipe PointFerme vous remercient.
    Joyeux Noël et Bonne année 2015!!!

    capture ecran 2014-12-21 à 13.12.13.jpg

    Point Ferme est une coopérative à finalité sociale qui regroupe une dizaine d'agriculteurs du Condroz liégeois, créée avec le soutien du GAL Pays des Condruses.
    Maintenant, Point Ferme vole de ses propres ailes, elle est une coopérative ouverte à tous les agriculteurs de la province de Liège. Régulièrement, de nouveaux coopérateurs viennent nous renforcer et augmenter la diversité de produits que nous pouvons vous proposer. Nous ne choisissons toutefois de ne vous livrer que le meilleur de nos campagnes.
    En savoir plus sur les producteurs
    http://www.pointferme.be/

  • Communes du Condroz: mutualisation des machines de désherbage alternatif (vidéo)

    Le GAL Pays des Condruses a mené une expérience de mutualisation de machines de désherbage alternatif avec les communes de son territoire. Le projet et ses résultats sont présentés dans cette vidéo. Voir également l'article précédent: 50.000 € de la Loterie Nationale pour les 7 communes du GAL Pays des Condruses afin de financer l'achat d'un désherbeur thermique à mousse. Voir l'article.

    capture ecran 2014-12-14 à 07.06.31.jpg

    Voir la vidéo
    http://youtu.be/maReE1xEqGc

     

  • TEC Condroz: Le projet de ligne express «Rapido» Liège-Marche ne démarre pas. Le financement coince

    Depuis le début de ce projet initié par le GAL Pays des Condruses, et qui avait fait, en son temps, l'objet d'une réunion publique à Tinlot, nous publions régulièrement les informations concernant le suivi de ce dossier, (voir l'article précédent).
    Aujourd'hui, c'est le financement qui coince. Julien Marique fait le point dans la Meuse H-W du 20 novembre 2014. Extraits:

    capture ecran 2014-11-20 à 10.57.11.jpg

    Neuf bourgmestres, l’ULg et le CHU de Liège se regroupent pour avoir plus de poids. A.G.

    En juin dernier 9 Bourgmestres cosignaient un courrier à l’attention des TEC et du Ministre wallon des transports pour signifier leur souhait de voir naître un«Rapido», c’est-à-dire une ligne express qui passerait par Nandrin, Tinlot, Clavier, Liège, Havelange, Neupré,Seraing, Somme-Leuze et Marche-en-Famenne. Depuis lors, le projet initié par le Groupe d’Action Local (GAL) Pays des Condruses se retrouve clairement en stand-by: «Suite au courrier des bourgmestres, les TEC ont répondu que,dans le contexte actuel, cette ligne express était très difficile à financer», explique Jean-François Pêcheur, directeur du GAL. «Nous avions pourtant reçu des lignes de crédit de la Région, mais je comprends que la situation budgétaire soit difficile», ajoute Michel Lemmens. Du côté de Nandrin (comme pour toutes les communes concernées), "cette décision s’avère dommageable: «Des institutions telles que l’Université de Liège et le Centre Hospitaier Universitaire réclament cette ligne express, notamment parce que les sites ne sont pas facilement accessibles et qu’ils connaissent des problèmes de parking. À l’autre bout, on retrouve Marche-en-Famenne avec la prison et la caserne militaire qui demandent également ce Rapido. C’est d’ailleurs Willy Borsus, bourgmestre de Somme-Leuze qui a lancé l’idée en raison des militaires qui habitent sur sa commune et qui travaillent à Marche.»

    capture ecran 2014-11-20 à 10.58.28.jpg
    Interrogé au Parlement à ce sujet par Virginie Defrang-Firket, conseillère communale MR à Neupré, le ministre Carlo Di Antonio a répondu: «La pertinence d’une telle ligne est à l’étude par les TEC Liège-Verviers et Namur-Luxembourg.  Une réunion avec les TEC va être programmée pour le début de l’année 2015, avec le financement pour objet. Il nous faut trouver des apports, qu’ils soient locaux, provinciaux, régionaux, voire même européens, afin que le Rapido roule enfin»,conclut Jean-François Pêcheur.

    JULIEN MARIQUE (extrait de l'article de La Meuse du 20 novembre)

  • GAL, Pays des Condruses, réunion publique de synthèse à St Séverin: des perspectives dégagées pour 2014-2020

    capture ecran 2014-11-20 à 11.39.46.jpg

    Ce mercredi 12 octobre, une soixantaine d’élus et citoyens condrusiens sont venus ponctuer le travail participatif mené par le GAL depuis le 8 octobre dernier pour déterminer le programme de travail de la future programmation LEADER 2014 -2020 sur les 7 communes du Pays des Condruses.
    En effet, cette séance faisait suite à 3 ateliers organisés à Marchin, Clavier et Anthisnes qui ont permis de faire émerger des idées et projets nouveaux.

     
    Intitulée séance de synthèse, elle a permis aux participants de s’emparer des sujets, de formuler des objectifs et de proposer des actions. Quelques thèmes nouveaux ont ainsi émergé par rapport aux thématiques déjà abordées par le GAL : le vieillissement, l’accueil des 0-3 ans, etc.
    capture ecran 2014-11-20 à 11.39.54.jpg
    Fort de cette démarche participative, l’équipe du Gal peut maintenant s’appuyer sur un contenu traduisant les besoins de la population et des communes pour construire son nouveau Plan de Développement Stratégique 2014 -2020. Place maintenant à la rédaction du dossier qui doit être introduit au plus tard le 13 février 2015. (J-F P.)

    capture ecran 2014-11-20 à 11.48.05.jpg
    (Photos M.Wautelet et J. Piron)
    Voir également l'article précédent

  • Huy-Waremme (et à Tinlot), où caser 40.000 habitants de plus ?

    L'augmentation de la population et son vieillissement sont une des caractéristiques de notre arrondissement et particulièrement à Tinlot et deviennent un sujet d'actualité au travers de nombreux dossiers communaux publics ou privés.

    capture ecran 2014-11-14 à 13.07.43.jpg
    Le vieillissement de la population, un des enjeux de la croissance démographique.

    C'est ainsi que la Conférence des Elus de Huy-Waremme a terminé son Schéma de Développement Territorial  qui devra être approuvé lors d'un prochain conseil communal à Tinlot. La semaine prochaine c'est une réunion d'information publique qui est organisée à la Tinlotoise concernant un lotissement de 104 nouveaux logements. Lors des réunions citoyennes du GAL, Pays des Condruses, c'est un problème qui a été reconnu spontanément comme prioritaire par les habitants et qui devra être pris en compte dans les nouveaux projets. Voir aussi l'article ci-dessous, sur le maintien à domicile des personnes âgées. AL

    Huy-Waremme, où caser 40.000 habitants de plus?

    capture ecran 2014-11-14 à 13.01.00.jpgD’ici 2040,l’arrondissement de Huy-Waremme comptera 40.000 habitants de plus. Où loger ces ménages? Dans les campagnes,au bord des villes? C’est notamment pour répondre à cette question qu’un Schéma de Développement Territorial vient d’être établi par la conférence des élus de l'arrondissement.

    Le Schéma de Développement Territorial est actuellement passé en revue par les conseils communaux des 31 communes de l’arrondissement. Une brique de plu-sieurs dizaines de pages qui peut sembler indigeste mais qui trace pourtant les grandes lignes de l’avenir de la région.Isolées, les 31 communes ne pèsent pas grand-chose face aux grands pôles que sont Liège ou à Namur. Ensemble elles pourront mettre sur pied des projets de plus grande envergure et mieux organiser l’urbanisation de leur territoire.Car le grand défi de Huy-Waremme sera de loger ses nouveaux habitants: actuellement, l’arrondissement compte 186.992 habitants. En2040, on en comptera 40.000de plus. Voir l'article d' Aurélie Bouchat dans la Meuse H-W du 14 novembre)

    capture ecran 2014-11-14 à 13.03.55.jpg

    L'arrondissement en chiffres
    6,5%

    L’arrondissement de Huy-Waremme rassemble 31 communes et s’entend de Lincent à Ferrières sur 1.094 km2, soit 6,5% du territoire wallon.
    186.992
    Les habitants de Huy-Waremme représentent 5,3% de la population wallonne totale.
    10.000
    L’arrondissement compte 5commnes de plus de 10.000habitants: Amay, Huy, Wanze, Hannut et Waremme.
    40.000
    D’ici 2040, 40.000 nouveaux habitants sont annoncés dans l’arrondissement dont 5.300mineurs, 3.200 jeunes de 18 à30 ans et 8.800 personnes âgées de plus de 80 ans. D’ici 2021, on attend 11.000 nouveaux ménages.

  • Des citoyens de Nandrin, Anthisnes et Tinlot au travail sur les nouveaux projets du GAL Pays des Condruses 2014-2020

    capture ecran 2014-11-04 à 22.59.04.jpg

    Une soixantaine de Condrusiens étaient réunis à l'Avouerie d'Anthisnes mardi soir pour travailler sur le renouvellement du GAL du Pays des Condruses. Cette troisième réunion publique s'adressait plus particulièrement aux habitants de Nandrin, Anthisnes et Tinlot. Des réunions équivalentes pour Modave, Marchin et Ouffet, Clavier ont eu lieu il y a quelques jours.
    Après la présentation des réalisations du GAL de la programmation 2007-2013, les participants, répartis en groupes de travail, ont abordé les 8 thèmes proposés  afin de concrétiser des projets pour la nouvelle programmation 2014-2020.

    Une réunion de travail efficace, bien menée qui a permis à chacun de s'exprimer sur les enjeux et les priorités du développement de nos communes condrusiennes.

    La synthèse finale de tous ces travaux aura lieu lors d'une nouvelle réunion publique à St Séverin le mercredi 12 novembre prochain à 19h30.

  • Nouveau à Clavier: Trajet organisé vers le marché à Huy!

    capture ecran 2015-11-09 à 23.56.09.jpg

    Nouveau à Clavier: Trajet vers le marché à Huy!
    Vu le manque de services du TEC pour certains villages, le collège organise via le GAL "TaxiCondruses" un transport vers le marché de Huy tous les 15 jours pour les villages de d' Ocquier, Pair et Terwagne. Les personnes intéressés doivent réserver leur place au 085/27.46.10 (GAL). Le trajet est au prix de 7€ aller-retour et payable au chauffeur.
    Attention, 8 places disponibles.

    Ce service débutera le mercredi 18 novembre et est organisé comme suit:
    Départ d'Ocquier à 9h45 depuis la place. Retour à 13h45, au même endroit.
    Départ de Pair à 10h devant l'église. Retour à 13h30, au même endroit.
    Départ de Terwagne  à 10H30 depuis la place. Retour à 13h15 au même endroit.

    10h45, arrivée au marché e Huy (églisqe St-Remy)
    12h45. Embarquement pour le retour.
    Prochaines dates: 2/12- 16/12- 30/12.