Manifestations officielles et patriotiques - Page 3

  • Un week-end riche en commémorations patriotiques

     

    capture ecran 2016-09-13 à 10.46.20.jpg

    Samedi c'est à Fraiture que des villageois se sont rassemblés à la chapelle de l'Herberain tout d'abord, puis à l'église et enfin sur le site de l'ancien château de Fraiture, (camping aujourd'hui) devant le monument de l'armée secrète pour la commémoration du massacre du 4 septembre 1944. Tony Evelette, comme à chaque commémoration, a évoqué des faits de guerre expliquant le travail de la résistance dans nos villages. Cette cérémonie d'hommage s'est terminée autour d'une collation dans la salle du camping.

    Dimanche, 3 commémorations ont eu lieu dans le cadre  de la fête de Soheit-Tinlot. A la Maison Communale tout d'abord, à la Stèle des Porte-Drapeaux ensuite et au cimetière enfin, après la messe.

    capture ecran 2016-09-13 à 10.59.00.jpg
    Deux personnes ont été mises à l'honneur lors de ces manifestations. Après Christiane Auwers qui a reçu la médaille de la FNC lors de la fête de Seny , c'est Mademoiselle Michelle Lejeune de Soheit-Tinlot, qui a reçu la médaille de la FNAPG pour son dévouement au service des associations patriotiques.

    capture ecran 2016-09-13 à 11.05.12.jpg

    Monsieur Christian Goëns également de Soheit-Tinlot a reçu de son côté, la même médaille des mains de la Bourgmestre. Christian Goëns, bien connu des Tinlotois et reconnaissable entre tous grâce à son véhicule prêt à l'emploi équipé du kit complet pour toute manifestation officielle !

    Félicitations à tous les deux.
    A la Stèle des Porte-Drapeaux, Christiane Auwers a rappelé également des faits de guerre relatifs à notre drapeau national.

    Lire la suite

  • Histoire de drapeaux (belges)...

    Aux jeux olympiques de Rio, les spectateurs attentifs à la télévision, le 6 août dernier, auront remarqué que les porteurs brésiliens du drapeau belge, lors de la présentation des équipes du match de hokey Angleterre- Belgique, avaient inversé les couleurs belges.

    capture ecran 2016-09-10 à 20.40.41.jpg

    Pour les amateurs d'histoire, notre drapeau n'a pas toujours été comme il est aujourd'hui : soit le noir du côté de la hampe.

    Le premier drapeau déployé par les révolutionnaires belges ce 25 août à Bruxelles fut le drapeau français. Il fut confectionné à partir des rideaux de l’appartement de Georges Libri-Bagnano, rédacteur en chef du journal orangiste « Le National ».

     À Verviers, Liège et à Namur, les drapeaux français sont arborés spontanément pour, semble-t-il refléter une aspiration vers la liberté et un certain progressisme, bien que la Belgique de 1830 soit plutôt francophile.

     capture ecran 2016-09-10 à 20.40.56.jpg
    Pourtant les volontaires liégeois étaient arrivés à Bruxelles aux journées de septembre avec leur drapeau rouge et jaune.
    Par contre dans la région de Verviers, on avait remarqué l’étendard franchimontois vert et blanc.

    capture ecran 2016-09-10 à 20.41.03.jpg

    A ce moment, dans d’autres villes, le drapeau français est remplacé par les couleurs de la révolution brabançonne rouge-noir-jaune.
    Cette façon de réagir était certainement pour éviter un rattachement à la France.

    capture ecran 2016-09-10 à 20.41.10.jpg

    Le 30 septembre 1830 que le gouvernement provisoire adopte officiellement le drapeau national, présentant initialement une disposition horizontale des couleurs, imité bientôt par le Congrès national et, le 30 octobre, toute l'armée, y compris les Gardes Urbaines, est tenue de porter la cocarde nationale rouge-jaune-noir.

    capture ecran 2016-09-10 à 20.41.15.jpg

    Quelques mois plus tard, un arrêté du gouvernement provisoire du 23 janvier 1831, décrète la disposition verticale des couleurs, le rouge à la hampe.

    capture ecran 2016-09-10 à 20.41.27.jpg

    Ce n’est que le 12 octobre, sous l'impulsion du département de la marine qui veut faire concorder le pavillon maritime — accordé le 15 septembre 1831 par décision ministérielle et le drapeau national, le noir vient à la hampe.

    L'article de la Constitution n'ayant jamais été modifié, le drapeau ne suit pas littéralement l’ordre de la Constitution.
    L'ancienne disposition horizontale des couleurs fera une dernière fois son apparition vers septembre 1832 lorsqu'un arrêté royal octroie des drapeaux d'honneur, non destinés à être arborés, à cent communes qui s'étaient distinguées lors de la libération du territoire. Ces drapeaux commémorant les journées de 1830 respectent logiquement la disposition horizontale primitive des couleurs : trois bandes verticales noir, or et rouge.

    Voici ainsi résumé cette histoire de drapeau belge !

    Marcel Ponthier

     

  • Seny 2016, une magnifique fête d'été

    Après l'orage de samedi soir qui a mis fin à la canicule, Seny a bénéficié d'une magnifique journée ensoleillée et bien aérée ce dimanche. Toutes les conditions étaient réunies pour la réussite de la fête du village.

    capture ecran 2016-08-30 à 17.28.13.jpg

    Après le dépôt de fleurs au monument de l'ancienne école suivi de la messe, c'est devant le monument de la place du Baty que le nombreux public s'est retrouvé pour la commémoration patriotique. C'est la chorale de Tinlot qui a entonné la Brabançonne.

    capture ecran 2016-08-30 à 17.29.34.jpgChristiane Auwers, comme à chaque fête de village, a refait un petit historique des deux monuments senytois.
    (voir les textes complets ci-dessous).
    Tony Evelette, de son côté, a profité de cette cérémonie pour lui remettre la médaille de la FNC en remerciement pour son engagement au sein des diverses manifestations patriotiques.
    La Bourgmestre a ensuite chaleureusement remercié les pensionnaires du home présents, les nombreux porte-drapeaux, la chorale et le public pour sa fidélité à cette manifestation, chaque année, à Seny.

    capture ecran 2016-08-30 à 17.30.06.jpg

    Mariette Rasquin est la doyenne de Seny et de Tinlot. Née à Seny, elle y a vécu toute sa vie.

    Une autre tradition qui se perpétue lors des fêtes tinlotoises, la mise à l'honneur des doyens et doyennes des différents villages. Et à Seny c'est Mariette Rasquin, née le 4 juillet 1919 qui a été ainsi fêtée et fleurie. Elle est non seulement la doyenne de Seny, mais aussi celle des 6 villages de l'entité de Tinlot.

    capture ecran 2016-08-30 à 17.37.20.jpg

    Place à la fête traditionnelle ensuite, avec une belle ambiance d'été où les Tinlotois ont toujours plaisir à se retrouver après les vacances et avant la rentrée.

    Voir la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • Patro 4 Horizons, départ enthousiaste pour 10 jours de camp à Longlier

    capture ecran 2016-08-01 à 22.40.03.jpg

    Ce lundi 1er août, 51 patronné(e)s du Patro 4 Horizons se sont embarqués à destination de Longlier (Neufchâteau) vers 15h. Le car communal de Nandrin et de Tinlot a emmené les enfants après le rassemblement sur la place de l'église à Nandrin. Ce camp bien encadré constitue le temps fort de l'année pour les patronnés et une expérience de vie toujours très appréciée ! Pour les plus petits c'est aussi la première expérience d'une dizaine de jours en dehors du milieu familial. On comprend l'émotion des nombreux parents réunis pour l'occasion. Retour le mercredi 10 août! A suivre et bon camp à tous!

    capture ecran 2016-08-01 à 22.44.22.jpg

    Merci à Janique et Pascal pour les photos!

  • 21 juillet, Fête nationale belge. Bonne fête à tous les Belges

    capture ecran 2014-07-08 à 17.47.37.jpgLa Fête nationale belge est célébrée le 21 juillet, depuis une loi du 27 mai 1890. Cette journée commémore le serment prêté le 21 juillet 1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution. Le serment du roi marquait le début d'une Belgique indépendante, sous le régime d'une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

    Suite à la révolution belge de 1830 qui mena à l'indépendance de la Belgique, le Congrès National décide que la Belgique devait être une monarchie constitutionnelle. Le 4 juin 1831, le Congrès appelle Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (par 152 voix sur 196), à devenir le premier Roi des Belges, le roi se rendit d'Angleterre à Calais par bateau puis jusqu'à La Panne en calèche. Il se rendit ensuite à la Place Royale de Bruxelles où il prêta serment le 21 juillet 1831 et devint ainsi le premier Roi des Belges.
    Le jour de la fête nationale fut d'abord fixé au 27 septembre commémorant alors les « journées de septembre », nom couramment donné à la révolution belge. Ce n'est que sous le règne de Léopold II que la fête nationale fut fixée au 21 juillet pour lier ce jour de fête pour le pays à la personne du Roi.
    capture ecran 2014-07-08 à 17.38.01.jpg
    Décoration représentant la Place des Palais à Bruxelles, le 21 juillet 1856.

    Le 21 juillet 2013 fut la date choisie par le roi Albert II pour abdiquer en faveur de son fils Philippe de Belgique qui prêta serment peu après. Philippe devint ainsi le deuxième roi des Belges à prêter le serment constitutionnel le jour de la fête nationale.

    D'après Wikipédia

  • Retour sur la fête du village de Scry

    capture ecran 2016-07-20 à 11.40.14.jpg

    A la fin de la messe célébrée par l'abée Jean-Luc Mayeres, en présence des membres du collège et de conseillers communaux, Tony Evelette a pris la parole et a fait le lien avec les évènements dramatiques survenus à Nice.
    Une bonne trentaine de personnes étaient rassemblées à hauteur du monument aux morts pour écouter quelques mots de Mme Auwers évoquant des faits de guerre concernant le village, (voir le texte ci-dessous). Ensuite le dépôt de fleurs a été suivi de la Brabanconne chantée par la chorale qui avait officié à l'Église.

    capture ecran 2016-07-20 à 11.36.30.jpg

    L'apéro offert par la commune et le comité des fêtes "L'espoir Scrytois" suivi des cochonnailles et de ses accompagnements

    20160717_131016.jpg

    Quatre jours de fête

    Vendredi 17h: ouverture de la fête, 17h30: jeux d'enfants, 18h30: carrousels gratuits, avec beaucoup d'enfants sur la place de l'église.
    Vers 20h, le traditionnel lancer de peluches pour les petits enfants, organisé par tranches d'âges afin d'éviter les bousculades. La soirée de clôture de la fête avec le magnifique feu d'artifice, toujours un ravissement pour les yeux des bambins et des plus grands.
    Quatre jours de fêtes pour un comité des fêtes qui n'a pas ménagé ses efforts.
    Merci aux reporters  du jour (textes et photos), Régis Hubin, Marcel Ponthier et Christiane Auwers

    capture ecran 2016-07-20 à 11.43.12.jpg

    capture ecran 2016-07-20 à 11.45.45.jpg

    D'autres photos ou commentaires sur la page facebook de l'Espoir Scrytois

    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • Renée Dodeigne, Madame Dehossay, est la doyenne d'Abée (91 ans)

    IMG_8614.jpgNée le 31 janvier 1925 à Abée, Renée Dodeigne est allée à l'école primaire de Ramelot. Elle a épousé Robert Dehossay à Abée et marchand de légumes qui décédera brutalement en 1995. Sa fille Bernadette, partie bien trop tôt elle aussi, a eu 2 enfants, Sophie et Caroline qui ont donné 3 arrière petits enfants à la doyenne du village. Son fils Jean-Louis, de son côté, a deux fils, Benjamin et Thomas.
    Mère au foyer, bonne cuisinière, elle a toujours été aux petits soins pour ses enfants et pour ses proches.
    Elle leur a transmis les valeurs fondamentales telles le respect, la dignité et le courage pour affronter les épreuves de la vie. Madame Dehossay est toujours bien indépendante, elle vit chez elle, reste bien coquette.
    Elle a été fleurie le week-end dernier à l'occasion de la fête d'Abée.
    Nous lui présentons toutes nos félicitations !

  • Abée, la commémoration patriotique du samedi 2 juillet

    capture ecran 2016-07-05 à 11.00.21.jpg

    Pas de fête au village cette année à Abée, mais la commémoration patriotique devant le monument des combattants, prisonniers et aviateurs britanniques tombés en 1942. Voici le récit de Christiane Auwers qui retrace ces faits de guerre comme ceux racontés dans les autres villages à chaque fête:

    Le Lancaster, avion anglais de la Royal Air Force décolle à 23h14 le 2 septembre 1942 de Scampton et est abattu à 2h15 le 3 septembre à Abée.

    DSC_5750.jpgTrois hommes perdent la vie, le pilote Ronald George Lewis (21 ans), l’opérateur radio/mitrailleur, Sergent Robert Georges Reynolds (26 ans) et le mitrailleur Sergent William Stewart Collins (20 ans). Des 4 parachutistes qui ont pu sauter de l’avion, 3 d’entre eux, le mécanicien Sergent T.W. Hayes, le navigateur/bombardier John Hayton Pearson et l’opérateur/mitrailleur Sergent D. Cane sont faits prisonniers et envoyés en Allemagne(Stalag).
    On ignore beaucoup d’éléments du parcours du mitrailleur Sergent Edward Bradshow, caché par des personnes du village et grâce au Groupe Comète, le 15 et le 16 septembre, loge à Schaerbeek, puis part sur Lille et arrive à Paris le 16 à 18 heures. Le 22, il prend le train accompagné de 2 personnes pour Saint-Jean-de-Luz. Il est hébergé chez des Basques, il reçoit des vêtements chauds et franchit les Pyrénées sans incident le 25 septembre 1942. Puis il reste quelques jours dans un village Espagnol, ensuite il est emmené à San Sébastian. Dans l’après-midi du 30 septembre, une voiture le prend en charge et le conduit dans un endroit reculé, là une voiture de l’Ambassade l’amène à Madrid. Puis direction Gibraltar. Le 24 octobre 1942, un avion le ramène vers l’Angleterre.
    Un grand merci à ceux qui, au péril de leur vie, nous ont aidés à vivre dans un pays libre.

    DSC_5739.jpg

    Et pour l'anecdote, une petite récompense pour le cheval très curieux mais bien calme durant toute la cérémonie!

    capture ecran 2016-07-05 à 10.51.37.jpg
    Rendez-vous ensuite au château d'Abée, pour la cérémonie religieuse célébrée dans la cour du château. Une belle occasion chaque année de (re)découvrir ce magnifique site surtout lorsque, comme c'était le cas samedi, le soleil est présent.

    capture ecran 2016-07-05 à 10.48.15.jpg

    Et après la messe, l'apéritif offert par Madame Lamarche.
    Photos Marcel Ponthier

  • Tinlot, l'agenda des manifestations patriotiques et fêtes de villages

    capture ecran 2016-07-01 à 17.20.52.jpg
    Fête à Fraiture le 26 juin. Photos M.P.

    Voici les dates et les horaires des cérémonies officielles qui auront lieu cet été dans chacun des villages de notre commune. La présence fidèle des porte drapeau, du clairon, de la chorale, la messe, le dépôt de fleurs au monument, l’apéritif offert....
    Tous ces éléments font partie intégrante de la fête de chacun des villages.
    Et comme depuis toujours, avant de faire la fête, nous invitons tous les habitants à se joindre à nous pour un moment de recueillement à la mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie et leur jeunesse pour que nous puissions vivre dans un pays libre. Vous y êtes cordialement invités.
    • FRAITURE : Le dimanche 26 juin
    10h30 (messe puis monument)
    • ABEE : Le samedi 2 juillet
    17H30 (monument) puis messe au château
    • SCRY : Le dimanche 17 juillet
    10h30 (messe puis cimetière)
    • SENY : Le dimanche 28 août
    10h10 (monument 14-18 - messe - monument
    armée secrète sur la place).
    • FRAITURE : Le samedi 10 septembre
    16h30 Chapelle Herberain puis messe.
    • SOHEIT-TINLOT : Le dimanche 11
    septembre
    10h10 (monument maison communale - messe- cimetière).
    • RAMELOT : Le dimanche 18 septembre
    10h10 (monument - messe - cimetière)
    • SOHEIT-TINLOT : Le jeudi 10 novembre
    9h40 relais sacré devant la maison communale

    Soyons nombreux à manifester notre respect à l’égard de ceux qui ont donné leur vie pour que nous puissions vivre dans un pays libre.
    C. Louviaux-Thomas - Bourgmestre (Extrait du Tinlot 4 Saisons, été 2016)

  • 6 juin 1944: le "Jour J". Souvenons-nous

    71e anniversaire du "D Day" ce samedi 6 juin 2015 
    Découvrez le site:
    http://www.dday-overlord.com/debarquement_normandie.htm

    capture ecran 2016-06-06 à 12.06.58.jpg

    capture ecran 2015-06-06 à 09.18.19.jpg

    capture ecran 2016-06-06 à 12.04.38.jpg

  • Hommage à Georges Devillers

    DSC_3817.jpg

    Respect et recueillement au cimetière de Fraiture devant la tombe de Monsieur Georges Devillers, le président de la Fédération Nationale des Combattants de la Section Fraiture-Tinlot.
    Les responsables des associations patriotiques avaient choisi de rendre un dernier hommage à l'un des leurs, le samedi 7 mai.
    En effet,
    le jour même de l'enterrement, la météo particulièrement exécrable n'avait pas permis de rendre les honneurs à Monsieur Georges Devillers.

    capture ecran 2016-05-13 à 20.24.21.jpg

    Les porte drapeau, les responsables des associations patriotiques et de la commune ont entouré la famille. Tous se sont recueillis et ont évoqué la mémoire de leur ami fidèle. Chacun a pu déposer une rose, avant le salut des drapeaux et l'hymne national.

    Une cérémonie empreinte d'affection et de respect pour celui qui a porté haut et loin les couleurs de notre drapeau pendant plus de 40 ans.

    capture ecran 2016-05-13 à 20.22.34.jpg

    Voir l'album photo

  • Il y a 71 ans, 8 mai 1945: capitulation de l'Allemagne et fin de la seconde guerre mondiale

    La victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne. Ce jour est appelé par les Anglophones le « V-E Day » pour "Victory in Europe Day"

    capture ecran 2014-05-07 à 20.40.15.jpgLe 7 mai 1945, à 2h 41, la reddition de l'armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt).
    Outre les forces américaines, la reddition est recueillie notamment par le général soviétique Sousloparov. Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la reddition soit faite à l'Armée rouge à Berlin. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l'Est.
    Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai dans une villa de Karlshorst dans la banlieue Est de Berlin. Les représentants de l'URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l'acte de capitulation entrant en vigueur à 23h 01, heure locale (heure d'Europe centrale), soit le 9 mai à 1h 01, heure de Moscou.
    La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays centre-orientaux alliés. De ce fait, les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 mai.
    Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945 (« V-J Day », pour «  Victory over Japan Day (en) », annoncé le 15 août 1945), lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont de l'USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin. (D'après Wikipédia)
    Contrairement à la France, le 8 mai n'est pas un jour férié en Belgique, mais les drapeaux sont hissés  sur les monuments et les bâtiments publics. (Photo à Ramelot)

  • Tinlot, réception et souper de la commune, vendredi 5 février

    Suite aux intempéries et à la mobilisation des ouvriers le 15 janvier, la réception de la commune avait été reportée à ce vendredi 5 février. Près de 120 personnes, personnel communal, mandataires et bénévoles se dont ainsi retrouvées à la Tinlotoise pour un souper et une soirée d'échanges et de détente.

    capture ecran 2016-02-06 à 14.55.57.jpg

    La Bourgmestre a présenté les voeux du collège et fait le point sur l'actualité communale. L'accueil des réfugiés à Tinlot, les restrictions budgétaires auxquelles sont confrontées les communes, et les situations d'urgence auxquelles il faut se préparer comme les coupures d'électricité que avons connues en janvier.
    A ce propos, elle a lancé un appel aux différents responsables et mandataires réunis pour qu'ils se proposent comme personnes relais afin de quadriller l'entité en cas de problème et faire le lien avec les personnes éventuellement en difficulté dans leur quartier .

    capture ecran 2016-02-06 à 15.08.15.jpg
    Cette réception permet aussi de présenter les nouveaux acteurs de la commune. Cette année, le nouveau receveur communal : Madame Nathalie Lequet (en haut à gauche). Audrey Hicter, responsable du service ATL communal, et plusieurs membres de l'équipe éducative.

    Une attention particulière aussi pour Roger Noël qui, après avoir assuré la gestion de la salle communale de Scry pendant plus de 40 ans, a décidé de passer la main !

    La Bourgmestre a aussi remercié  les acteurs indispensables à la réussite de la soirée: Elise, Marie et Elise, pour les service aux tables; le D'J: Emmanuel de Scry; le traiteur "Saveurs et Traditions" de Nandrin, pour le repas apprécié de tous, et Eric Noël et son équipe pour la préparation et la décoration de la salle.

    capture ecran 2016-02-06 à 15.17.33.jpg

    Une soirée qui rassemble tous ceux qui travaillent pour la commune ou qui exercent un mandat au service des Tinlotois. Au fil des années ces échanges et les moments de convivialité renforcent des liens utiles au bon fonctionnement de la commune.

    capture ecran 2016-02-06 à 15.19.13.jpg

  • Les annonces paroissiales du 5 au 12 février 2016

    Le message du Pape François  en faveur des pauvres au Forum de Davos.

    capture ecran 2016-02-03 à 12.44.39.jpg

    Je lance un appel à vous tous une fois de plus : «N’oubliez pas les pauvres !» C’est le premier défi qui se trouve devant vous en tant que responsables dans le monde des affaires. «Celui qui a les moyens d’une vie décente, au lieu d’être préoccupé par les privilèges, doit chercher à aider les plus pauvres à accéder eux aussi à des conditions respectueuses de la dignité humaine, notamment à travers le développement de leur potentiel humain, culturel, économique et social»

    Nous ne devons jamais permettre que «la culture du bien être nous anesthésie», au point de nous rendre incapables «d’éprouver de la compassion devant le cri de douleur des autres ; nous ne pleurons plus devant le drame des autres, leur prêter attention ne nous intéresse pas, comme si tout nous était une responsabilité étrangère qui n’est pas de notre ressort». (Voir le texte complet ci-dessous. Source Cathobel)

     Les offices des 6 et 7 février

    Samedi 06 février 2016
    Ouffet 09H00

    Ochain 18h00
    Tinlot 18h00

    Dimanche 07 février 2016

    Borsu 09H00
    Anthisnes 10H30
    (messe des familles)
    Nandrin 10H30
    Fraiture Clinique 11H00
    : ADAP

    Unité pastorale du Condroz - Paroisses des communes d’Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

    Les Brèves du 6 au 12 Février 2016

    Retraite préparatoire à la profession de foi
    Du samedi 6 au dimanche 7 février, une cinquantaine d’enfants de notre Unité pastorale vivront un temps de retraite au « Mont de La Salle » à Ciney.

    Pèlerinage à Taizé
    Du mercredi 10 au dimanche 14 février un groupe de jeunes de notre Unité pastorale sera en pèlerinage à Taizé.

    Entrée en Carême célébration du mercredi des Cendres
    Le 10 février à 19h à l’église de Seny. (Répétition des chants à 18h30)

    Lors des eucharisties des 6 et 7 février, collecte prescrite pour le financement des services diocésains.

    Un grand merci pour votre générosité lors de la vente des jacinthes pour « Autre Terre ». Elle a rapporté 600€. Jeannine Habran.

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Georges Devillers de Fraiture

    Georges Devillers et son épouse, Bernadette Froidbise, avaient fêté leurs noces d'or le 28 août dernier. Deux personnalités attachantes et appréciées dans leur village de Fraiture.  Elles avaient été reçues et mises à l'honneur à la maison communale, entourées de leur famille et de leurs amis (photos).
    Voici quelques extraits de l'article publié sur ce blog à cette occasion,
    en hommage à Georges décédé ce lundi.

    capture ecran 2016-01-13 à 11.43.55.jpgBernadette Froidbise est née à Ougrée le 24 janvier 1946. Ses parents sont cultivateurs à Ochain. A 11,5 ans, elle travaille à la ferme pour remplacer son père malade. Pas question donc de faire des études. Le travail, elle connaît depuis toujours !
    Georges Devillers est né à Vierset-Barse le 3 octobre 1941. Son père travaille chez Duchesne à Strée. Il fait ses études primaires à Vierset, puis travaille dès l'âge de 14 ans.

    Ils se sont rencontrés au bal à Ochain. Installés à Ochain puis à Strée, ils habiteront finalement à Fraiture en 1986.
    Monsieur Devillers travaillera à la scierie, chez Coco Fraiture, jusqu'en 2001.

    capture ecran 2016-01-13 à 11.44.09.jpg

    De leur mariage naitront 2 enfants : Jean-Marc en 1969 et Anne-Marie en 1971. Puis 3 petits enfants: Lauryne, et Noémie et Clément. En octobre 2014, c'est le drame, le décès de Lauryne. La vie doit continuer mais ne sera plus jamais comme avant.
    Ils ont très appréciés et très entourés dans leur village.
    Bernadette aime chanter, elle fait partie de la chorale de Fraiture depuis toujours ! Dévouée, toujours disponible.
    Georges était le Président de la FNC pour la section Fraiture-Tinlot et également le président de l'ensemble des associations patriotiques. Il est porte drapeau depuis 1978 ! Et depuis cette date, il est présent à toutes les manifestations commémoratives dans le Condroz et à l'extérieur.

    DSC_5257.JPG

    En mars 2013, il a été décoré de la croix d'honneur de la FNC par la bourgmestre de Tinlot et Tony Evelette (FNC) pour sa fidélité et  son témoignage.
    Les funérailles auront lieu ce vendredi 15 janvier à l'église de Fraiture à 14h.
    Nous présentons à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.