Religions Prieuré Laïcité - Page 4

  • 1er mars 2017, mercredi des cendres

    Origine des Cendres

    capture ecran 2016-02-08 à 16.43.49.jpgLe mercredi des Cendres est le jour qui marque l'entrée en Carême. La date est variable, chaque année les cendres ont lieu 46 jours avant Pâques. Ce jour est l'occasion d'une messe où le prêtre trace une croix avec de la cendre sur le front des fidèles en prononçant un verset de la genèse « C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. »
    La cendre dont on se sert pour tracer la croix est la cendre issue de la combustion des rameaux bénis l'année précédente. L'utilisation de ces cendres est une évocation symbolique de la mort, et le verset récité doit inciter le croyant à l'humilité et à la piété.

    Le carême commence donc par un rappel solennel de la condition humaine et s'achève avec les Pâques par une célébration de la vie, celle de la résurrection du Christ.

    Traditions de pénitence

    Entre le 11e et le 14e siècle, les pratiques actuelles ont été établies et le jour des Cendres tel qu'on le connait s'est répandu dans l'Église d'occident. Auparavant, le mercredi des Cendres était drapé d'un autre rôle, il était un jour de pénitence.2

    Vers 300, le jour des Cendres est adopté localement par certaines Églises qui l'intègrent au rite d'excommunication temporaire ou de renvoi des pécheurs publics, une pénitence imposée aux personnes coupables de péchés capitaux. Dès le 4e siècle, ce jour marque à Rome le début de la pénitence canonique accomplie publiquement, jusqu'à l'absolution du jeudi saint.

    Au 7e siècle, un rite public de pénitence est pratiqué durant lequel les pénitents se présentent aux prêtres, et confessent leurs fautes. (Source Icalendrier)

  • Scry, Prieuré. Lundi 30 janvier 16h. Projection du film "Demain", suivie d'un débat

    Invitation Demain 30-01-2017.jpg

  • Ouffet. D'importants dégâts après l'incendie à la collégiale Saint-Médard

    Voici quelques précisions sur l'incendie de vendredi à l'église d'Ouffet (Article de C.L. dans la Meuse de samedi )Voir également l'article précédent sur ce blog.

    C’est un drame pour la commune d’Ouffet. La collégiale Saint-Médard a été ravagée par les flammes ce vendredi matin. Et si le bâtiment ainsi que la toiture sont stables, l’intérieur est, quant à lui tapissé par la suie. Les boiseries sont détruites.

    WP_20170113_10_42_20_Pro.jpg

    Les dégâts sont importants (Photos Mariette Henry)

    WP_20170113_10_42_28_Pro.jpgL’origine de l’incendie est accidentelle, un chauffage est en cause. «C’est un drame», nous confie René Lambay, 3e échevin en charge notamment des Fabriques d’Églises. C’est avec une certaine tristesse qu’il nous explique comment il a pris connaissance du terrible incendie qui a ravagé la collégiale Saint-Médard d’Ouffet ce vendredi matin.
    «Vers 8 heures, un ouvrier communal s’est rendu sur les lieux afin de voir si le chauffage fonctionnait car il y avait une messe prévue dimanche.» Très vite, les pompiers de la zone de secours Hemeco sont intervenus sur les lieux. Vers 10heures, l’incendie était maîtrisé et la situation rétablie. Il semblerait que le feu ait eu le temps de couver pendant un certain temps puisque l’horloge du chauffage s’est arrêtée à 5heures ce vendredi matin. «Le feu s’est propagé par la soufflerie.
    L’incendie a pris aussi dans le jubé. Heureusement le clocher n’a rien et la toiture et le bâtiment sont stables mais les dégâts restent importants. L’intérieur de l’église est plein de suie. Tout l’intérieur est à refaire.» En effet, toute la boiserie est partie en cendres. On ne connaît pas encore pour l’instant l’étendue des dégâts.
    «L’estimation est difficile.» Mais une chose est certaine, la messe de ce dimanche ne sera pas assurée. «Celle-ci se fera à l’église du village de Warzée.» La bourgmestre de la commune, Caroline Cassart, précise qu’aucune victime n’est à déplorer.
    «Un rendez-vous a été pris avec l’assurance afin de procéder aux estimations. En attendant, des scellés ont été posés pour éviter tout risque. Une affiche sur la porte d’entrée de la collégiale informera les paroissiens.», conclut la bourgmestre.-C.L.(La Meuse du 14 janvier)

  • Ouffet, incendie à l'église !

    3 camions de pompiers sont en intervention ce vendredi en début de matinée à la collégiale St-Médard d'Ouffet.
    D'après le commandant des pompiers, le feu serait dû à un dysfonctionnement la chaudière. L'horloge étant arrêtée à 5 h du matin, on suppose que le feu a couvé assez longtemps. Tout l'intérieur de l'église est noirci par les fumées, une partie du jubé détruit et  pas mal de dégâts. La situation est sous contrôle. Des précisions suivront.
    (Transmis par MH et RD) Voir également La Meuse en ligne.

    14Ouffet.jpg
    La collégiale St-Médard d'Ouffet

    Mise à jour 11h.
    Voici les premières photos de l'intérieur de l'église vers 10h00 transmises par Mariette Henry

    WP_20170113_10_42_10_Pro.jpg

    capture ecran 2017-01-13 à 11.14.24.jpg

    Suite à l'incendie, l'église est provisoirement fermée. Le curé de l'unité pastorale, Armand Franssen, a communiqué les changements d'horaire des célébrations de ce week-end sur le site Cathocondroz.

    Dimanche 15/01:
    9h: Les Avins
    9h: Ouffet (presbytère)
    10h30: Warzée (à la place d’Ouffet)
    10h30: Villers-le-Temple (à la place de Saint-Séverin),
    11h: Fraiture (clinique)

  • Vendredi 6 janvier 2017: fête de l'Epiphanie et la "galette des Rois"

    France_Galette_des_Rois_2.jpg

    La fête de l’Épiphanie tombe cette année le vendredi 6 janvier 2017. De nombreuses familles profiteront de ce dernier week-end de vacances pour déguster "la galette des Rois". Quelques explications.

    L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire: "tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les Romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive. (D'après Wikipédia)

  • Le Comité d'Action Laïque du Condroz à votre service (mise à jour)

    Capture d’écran 2014-01-16 à 12.41.39.jpeg
    Créé en 1977, le Centre d'Action Laïque de la Province de Liège est une association sans but lucratif dont l'objectif est la défense, la promotion et la structuration de la laïcité sur le territoire de la Province de Liège.

    Pour tous les laïques, l'humain quels que soient son origine, ses convictions, son sexe, sa culture, est au cœur des préoccupations. Être laïque, c'est militer pour la dignité de chaque individu, en combattant les pratiques discriminatoires, les exclusions et les injustices. Pour le Centre d'Action Laïque de la Province de Liège, cela se traduit par des initiatives en faveur de l'égalité au sens le plus large, d'une solidarité, d'une démocratie et d'une citoyenneté renforcées.

    LibreEnsemble baseline

    Sur le site du CAL de la Province de Liège, vous pouvez découvrir des informations concernant  le Condroz.

    capture ecran 2016-12-01 à 09.17.53 - copie.jpgL'association s'engage prioritairement à promouvoir et à diffuser la pensée, l'expression, la morale, la philosophie, l'enseignement, l'éduction et la culture laïque notamment par la défense de l'enseignement officiel et des cours de morale laïque qui s'y donnent. Elle peut notamment organiser des réunions, des conférences, des débats, des séminaires, des colloques, des expositions, des animations. Elle organise toutes les cérémonies laïques, et apporte son aide à toute autre association poursuivant le même but.

     

    Adresse du siège : Rue du Village, 7 à 4121 Neupré

    Présidente : Mme Sabine ELOY
E-mail : sabineeloy@yahoo.fr

    Voici quelques infos complémentaires:

    Cérémonies laïques telles que:
    Parrainage laïque (enfant 1,2 ans)
    
Fête laïque (6ème primaire)
    Mariage laïque:
    Contact : Mme Eloy : 04.224.39.21


    Funérailles laïques: contact CAL : 0493 / 25 93 59 tous les jours, WE et fériés inclus.

    Contact par commune:


    Anthisnes - Ouffet: Mr Francis Grosfils  04.383.61.55

    Tinlot: Mme Grofils-Janssens (Seny) 085.51 12 92
 et Mr Claude Hallet (Seny) 085 51 31 70

    Nandrin: Mr Marcel Eloy 04.372 18.02

    Les communes d'Anthisnes, Tinlot, Ouffet sont organisées ensemble, de même que Neupré et Nandrin. N'hésitez pas à prendre contact !

  • Abée chapelle Saint-Remy, Messe Grégorienne, dimanche 20 novembre

     

    capture ecran 2016-11-10 à 01.15.06 - copie.jpg

  • 1er novembre, fête de la Toussaint

    250px-Jack-o'-Lantern_2003-10-31.jpgL'Halloween ou Halloween est une fête célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint, dont elle tire son nom puisque Halloween est une contraction de l'anglais All Hallows Eve, autrement dit the eve of All Saints' Day en anglais moderne1, ce qui signifie la « veillée de la Toussaint ».
    Cette fête, originaire des îles Britanniques, est célébrée principalement aux États-Unis, en Irlande, au Canada, en Australie et en Grande-Bretagne. La tradition moderne la plus connue veut que les enfants se déguisent avec des costumes qui font peur (fantômes, sorcières, monstres, vampires par exemple) et aillent sonner aux portes en demandant aux adultes, souvent eux-mêmes déguisés, des bonbons, des fruits ou de l'argent avec la formule : Trick or treat! (« Farce ou friandise ! ») ou simplement « Happy Halloween! ». D'autres activités incluent des bals masqués, le visionnage de films d'horreur, la visite de maisons « hantées » ou l'allumage de feux de joie en plein air

    images.jpgLa Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique romaine honore tous les saints, connus et inconnus. La Toussaint précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre, deux siècles après la création de la Toussaint.

    La Fête des morts (ou le jour des morts)
    Ce jour est le 2 novembre dans les faits, mais le 2 novembre n'est pas un jour férié, alors que le 1er novembre (jour de la Toussaint) en est un. C'est donc plutôt le 1er novembre que les citoyens consacrent à la visite des tombes de leurs proches, d'où une confusion fréquente entre la Toussaint et la Commémoration des fidèles défunts. Il est courant de fleurir la tombe avec un pot de chrysanthèmes, la fleur la plus achetée ce jour-là.

    Capture d’écran 2013-10-30 à 01.04.13.jpeg

    Ancienne carte postale, l'église de Soheit-Tinlot.

    Pour l'Église catholique romaine, le 2 novembre correspond à la Commémoration des fidèles défunts, célébration des morts par des messes, en particulier pour les défunts de l'année écoulée. La messe a une valeur de purification des péchés véniels pour atteindre la vision béatifique. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière et à l'entretien des tombes.
    D'après Wikipédia

  • Prieuré St-Martin. Conférence-débat, "Pourquoi je pratique l'euthanasie", lundi 24 octobre 2016

    capture ecran 2016-10-11 à 09.28.55 - copie.jpg

  • Exposition Zoos humains. L'invention du sauvage : réservez vos visites !

    capture ecran 2016-09-28 à 09.58.46 - copie.jpg

    Pendant près de cinq siècles, l’industrie de l’exhibition humaine va fasciner plus de 1 milliard 400 millions de visiteurs et va montrer en spectacle entre 30 et 35 000 figurants dans le monde entier.
    Ces mises en scène, premiers contacts visuels entre les cultures, ont tracé une frontière et une hiérarchie entre prétendus « civilisés » et prétendus « sauvages » dans les esprits en Occident.

    À travers l'exposition Zoos humains, les spectateurs appréhendent comment se sont installés les préjugés racistes au temps des grands empires coloniaux.

    Tarif plein : 5 €
    Tarif réduit : 3 €
    Groupes de min .10 pers. ,- de 26 ans, demandeurs d'emploi, citoyen de MNEMA, membre des Territoires de la Mémoire, carte Prof, article 27

    Du lundi au vendredi de 9h à 18h. Samedi et dimanche de 10h à 18h.
    → Dernière entrée à 17h
    capture ecran 2016-09-28 à 09.59.54 - copie.jpg
    Réservez vos visites animées

    Deux formules s'offrent à vous pour découvrir en groupe l'histoire du racisme moderne et déconstruire les préjugés.

    Visites proposées par le Centre d'Action Laïque de la Province de Liège
    Si tous les individus naissent libres et égaux en droits, rien n’est moins évident que de comprendre et d’accepter la diversité. Comme d’autres peuples colonisateurs, les Européens ont longtemps refusé de mettre sur le même plan leur humanité et celle de ceux qui différaient souvent par leur aspect physique et leur culture. Venez découvrir comment l’histoire nous a conditionnés de génération en génération à nous voir avant tout comme des Noirs, des Blancs, des Maghrébins, des Asiatiques… et comprendre comment nos préjugés se sont mis en place et peuvent se déconstruire.

    Une visite conçue selon une approche critique et citoyenne du phénomène des zoos humains et dans une perspective d’éducation aux droits humains.
    En pratique
    En français et anglais : 25 €
    Tout public à partir de 12 ans
    Tarif exceptionnel grâce au soutien des pouvoirs publics et des partenaires

    capture ecran 2016-09-28 à 10.00.02 - copie.jpg
    Zoos humains visite2

    Visites proposées par l'asbl Art & Fact
    L’« Autre » a de tout temps interpellé. Qu’il soit différent par son origine géographique, sa culture ou son aspect physique, il fascine et effraie tout à la fois. Les premiers contacts avec de nouvelles populations, dès le XVIe siècle, provoquent une curiosité croissante, qui laisse rapidement la place à de véritables théories raciales visant à établir « scientifiquement » la supériorité de la race blanche. Les grandes puissances coloniales du XIXe siècle, notamment la Belgique, contribuent à renforcer l’inégalité des traitements. Le propos de l’exposition et de la visite est étendu aux « freaks », ces individus affligés d’une tare physique, qui firent longtemps les beaux jours des cirques en Europe et aux États-Unis.

    Une visite conçue selon une approche historique, anthropologique et artistique du phénomène des zoos humains par l'association des historiens de l’art de l’Université de Liège.

    En semaine : en français et néerlandais : 65 €
    en anglais : 75 €
    Les week-ends : en français, anglais et néerlandais : 75 €
    Tout public à partir de 12 ans

    capture ecran 2016-09-28 à 10.00.21 - copie.jpg
    Réservations
    Par mail : reservation@citemiroir.be
    Par téléphone : 04 230 70 50
    Nocturnes tous les 3e jeudis du mois
    jusqu'à 20h sur réservation

    Possibilités de visites privées exclusives sur réservation

    contactez Karin Walravens
    coordinatrice Gestion des Ressources Financières
    Tél. 04 232 70 06 – grf@calliege.be

    Accessible aux personnes à mobilité réduite
              Plus d'information
    Web: www.zooshumains.be | Email: reservation@citemoir.be
    Appelez-nous : 04 230 70 50