Patrimoine - Page 4

  • Hamoir: cherche objets des années 1900-1920 (à prêter pour exposition). Modave: recherche documents historiques

    Le cercle Histoire et Culture Hamoir vous invite à fouiller dans votre grenier, vos vieux coffres, vos vielles collections et à remonter l’échelle du temps. Il lance en effet un appel à la population de la commune de Hamoir.
    Capture d’écran 2014-03-13 à 12.27.15.pngIl recherche en effet des objets, photos, cartes postales, revues... de l’époque 1900-1920. En association avec la commune et l’office du tourisme de Hamoir, le cercle Histoire et Culture Hamoir compte
    mettre sur pied une exposition. «Il s’agit du projet communal de l’année 2014. Nous essayons de reproduire ce qui se fait dans des villages français. Nous avons donc lancé un appel aux habitants des différents villages. Le but ? Exposer ces objets à partir du mois d’août. Ils seraient bien entendu répertoriés avant l’exposition et rendus à leur propriétaire après. Nous essayons aussi de toucher les collectionneurs », explique Yves Danthine. Si vous possédez des objets de cette époque, vous pouvez contacter Yves Danthine par mail à yves-danthine@skynet.be ou par téléphone au 0475/818.617. C.W. La Meuse du 4 mars

    Le Syndicat d'Initiative de la Vallée du Hoyoux recherche: des photos, documents, objets se rapportant aux 2 guerres mondiales
    Capture d’écran 2014-03-13 à 12.22.15.pngNotre région a gardé les traces des guerres passées : mémoriaux, sites historiques, cimetières, ...
    Le SIVH veut se souvenir de tous ces lieux porteurs de notre histoire régionale ; à cet effet, une brochure proposant un circuit passant par ces lieux de mémoire sera éditée et une exposition organisée en septembre. Une journée sera spécialement consacrée à la commémoration des 70 ans de Bagatelle. Nous sommes à la recherche de photos, documents, objets se rapportant aux deux conflits mondiaux : 14-18 et 40-45. Pour les photos et documents nous les scannerons au bureau et vous les restituerons immédiatement.
    Voir le blog de Modave

  • Petit Patrimoine, la Croix Rouge à Fraiture: une Croix de Justice!

    DSC_6148.JPGAu carrefour de la rue Croix Rouge, de la rue de Diarville et de la rue des Violettes, une croix rouge sur une habitation a donné son nom à la rue et au carrefour dans laquelle elle se situe. Récemment les voisins, Marie et Marcel, qui avaient  un peu de temps disponible, se sont proposés pour la repeindre, en rouge comme il se doit. Sitôt dit, sitôt fait, Marcel a acheté la couleur, et Marie a fait le reste... Anciens de Fraiture, ils ont toujours connu la croix rouge sur cette maison. Ce ne serait  pas la croix d'origine, elle aurait déjà été remplacée plusieurs fois.
    D'après Marie il s'agit d'une croix de justice. L'origine de cette croix rouge viendrait d'un jugement  pour marquer ainsi ce lieu: un enfant y aurait été brûlé dans le four suite sans doute à un inceste. L’acte notarié de la maison aurait gardé cette obligation de conserver la croix.  La tradition s'est perpétuée au fil du temps et voilà la croix restaurée à nouveau.

    Capture d’écran 2014-03-04 à 20.10.35.png

    Dominique, qui habite aujourd'hui la maison concernée apporte quelques précisions: les croix dites de justice ont été placées par les habitants et non pas par une instance judiciaire. Elles doivent marquer le lieu suite à un acte plus que répréhensible afin tant de frapper d'infamie que de marquer la mémoire collective. Il existe d'autres croix de justice et les couleurs ont leur importance. Il y avait d'ailleurs une croix verte à Fraiture sur la maison qui fait le coin à gauche en arrivant à l'école, en face de la rue des Princes. Les croix vertes marqueraient les maisons dans lesquelles il y avait eu un suicide.
    Peut-être connaissez-vous d'autres croix et leur signification? N'hésitez pas à nous transmettre les éléments dont nous avez connaissance ! (A suivre...)

  • Patrimoine Mosan: le Christ d’Engis passe un scanner à la Citadelle

    Capture d’écran 2014-02-18 à 13.45.12.pngC’est un étonnant patient que le scanner du service de Radiologie de l’hôpital de la Citadelle va accueillir ce mardi. Plus rompu aux êtres humains de chair et d’os qu’aux oeuvres d’art inertes, l’appareil va devoir scanner, ce midi, une... sculpture d’1,70m de haut !

    La sculpture est un christ en croix typiquement art mosan, daté du XIV siècle. Il s’appelle le "Christ d’Engis", mais les Liégeois le connaissent peu car son état de délabrement ne lui permet pas d’être exposé parmi les collections permanentes du Grand Curtius. Le Christ d’Engis va donc être exceptionnellement sorti des réserves des Musées de la Ville de Liège pour son escapade à l’hôpital.
    L’objectif de cet examen médical de haute précision est d’étudier la structure interne de l’oeuvre d’art afin de mieux pouvoir évaluer ses perspectives de restauration. "Ce Christ en Croix a été repeint maintes fois au fil des siècles", précise Philippe Joris, conservateur du département d’Art religieux et d’Art mosan au Grand Curtius. "Le scanner doit permettre de voir s’il possède encore sa polychromie ancienne et si celle-ci peut être dégagée par la restauration. Si ce n’est pas le cas, il sera restauré en l’état actuel".
    Cette collaboration entre un hôpital et un musée n’est pas courante chez nous, contrairement à la France par exemple. Mais qui sait, c’est peut-être là le début d’une belle histoire. C.V (La Meuse du 18/2)
    Voir également le reportage de RTC Télé Liège

    Capture d’écran 2014-02-18 à 19.51.10.png




  • Fraiture, petit patrimoine: la potale rue d'Houchenée consolidée

    DSC_0298.JPG

    La potalle rue d' Houchenée, dans la virage à la sortie de Fraiture, fait partie du petit patrimoine répertorié par la Région wallonne. Les 3 ormes qui l'entourent sont également classés.
    Cet été, la commune a refait le sous bassement et scellé le bloc de pierre dans le béton. Quelques petites  finitions comme la vitre doivent encore être effectuées.

    potalle.JPG

  • Tinlot: quelques vues du ciel remarquables

    Vous êtes plusieurs à nous avoir envoyé les liens: Photos de la Ctr de Liège et Site des photographes. Des photos superbes de Dalhem à Liège, la route du Condroz, Tinlot et Huy. En voici quelques unes de Tinlot dans des domaines privés et donc peu connues du public comme le château de Tillesse.

    Capture d’écran 2013-11-07 à 22.03.31.jpeg
    Le Château et la ferme de Tillesse à Scry
    Le Château de Saint Vitu
    Le château et la ferme d'Abée. Vus du ciel...

  • Bon à savoir: Tinlot fait partie de la Maison du Tourisme du Pays de Huy-Meuse-Condroz

    Toutes les communes doivent obligatoirement être rattachées à une maison du tourisme. Tinlot est rattachée à celle du Pays de Huy-Meuse-Condroz. C'est l'occasion, ce week-end des fêtes du Patrimoine, de découvrir le site internet de notre Maison du Tourisme et les activités proposées. Nous avons déjà relayé l'information concernant Vervoz, téléchargez ici également le programme assez exceptionnel proposé par la Ville de Huy. Cliquez ici.

    Capture d’écran 2013-09-06 à 13.58.36.jpeg
    http://www.pays-de-huy.be/index1.html

    Vous y trouverez par exemple les 8 gîtes répertoriés sur Tinlot, les produits du terroir, les balades, les curiosités, le Patrimoine  et bien d'autres choses...
    Contact pour Tinlot: le mandat pour la commune de Tinlot est exercé par Isabelle Op't Roodt
    (i.optroodt@belgomedia.be). La Bourgmestre, Cilou Louviaux y occupe une vice-présidence.

    Capture d’écran 2013-09-06 à 14.10.38.jpeg
    Vue aérienne du Château d'Abée sur le site de la Maison du Tourisme.

  • Seny, l'horloge de l'église (et les cloches) fonctionnent à nouveau

    Capture d’écran 2013-08-19 à 21.12.49.jpeg

    Grâce à un subside "restauration du petit patrimoine" de la Wallonie, l'horloge de l'église de Seny vient d'être restaurée. Si les travaux ne sont pas entièrement terminés à l'intérieur, le mécanisme fonctionne à nouveau et l'horloge sonne bien un coup à chaque demi-heure, marque chacune des heures et sonne l'angélus.

    Capture d’écran 2013-08-19 à 21.14.27.jpeg

  • Le D'ZY

    dzy1b.jpgUn Fraiturois célèbre : le D’Zy. Historique ou légendaire, ce personnage hante le village de Fraiture depuis la fin du 19e siècle. En 1874, Joseph Demoulin, écrivain liégeois contestataire, édite l’histoire de Paul Derenne, surnommé le D’Zy. Dans la préface du livre qu’il dédie à son frère, il écrit: «Je vous dédie ce roman, mon cher Gérard, d’abord comme un gage d’affectueuse amitié, ensuite parce que vous, qui avez connu aussi bien que moi le personnage dont j’écris l’histoire, pourriez attester, au besoin, l’authenticité du fond et des détails qui la composent.»  Paul Derenne se destinait au sacerdoce mais l’amour de Jeanne fut le plus fort. Il vit avec son épouse, son père et une vieille cousine dans une fermette que nous situons au numéro 14 de la rue de Liège. Petit fermier, ouvrier bûcheron l’hiver, il tue dans le bois Gougeon (actuellement le bois de Favence) le chevalier de Cortis qui tentait d’abuser de sa femme. Comment, au début du 19e siècle, justifier le meurtre d’un seigneur par un manant ? Paul ne croit pas à la justice des hommes. Il s’évade du cachot de la gendarmerie de Fraiture. Les aventures du D’Zy vont commencer. D’Zy est le nom wallon de l’orvet, petit reptile insaisissable. Jeanne meurt avec l’enfant qu’elle attendait. Le père Derenne ne survit pas aux malheurs et la fermette est vendue. Paul va vivre de nombreuses années dans les bois de l’Herberain avec l’aide de tous les Fraiturois mais spécialement du curé, l’abbé Moret, et de son ami, Jean Bouvier. Recherché sans cesse par la gendarmerie, ennemi juré du Rougeaud et de la Grande Gatte, il vit des aventures extraordinaires. Homme fort, droit, intraitable mais doux et tendre, il est toujours du côté du pauvre, du petit, du malheureux. Il faut lire ce livre, difficile à résumer. Vous y découvrirez une fresque de mœurs condruziennes décrites avec beaucoup de talent, dans un style très agréable. Vous constaterez que les idées contestataires et anticléricales qui valurent à son auteur l’opprobre de l’Eglise sont maintenant communément admises. Le philosophe était en avance. Réhabilité, le D’Zy vivra quelques années encore à Fraiture, sur la place du village, au numéro 35 près de la vieille forge et de la gendarmerie. Il sera tué accidentellement dans les rues de Bruxelles lors de la révolution de 1830.
    N.B. Le livre, réédité par le Syndicat d'Initiative de Fraiture en 1974, est en prêt à la bibliothèque communale de Nandrin.

    dzy2b.jpgdzy1b.jpg

  • VOICI LES PORTRAITS OFFICIELS. On les verra à l’école ou à la maison communale

    Le Palais Royal a diffusé le 22 juillet les nouveaux portraits officiels du Roi et de la Reine. Cette série de cinq photos a été réalisée au château deLaeken par la photographe Marie-Jo Lafontaine, avec le concours de Marina Cox. Ces portraits du Roi et de la Reine sont notamment destinés aux bâtiments publics. La production en série sera réalisée à l’automne prochain en collaboration avec la Chancellerie du Premier ministre.Les autorités publiques et les particuliers seront informés à ce moment-là des modalités à suivre pour se procurer ces photos, signées par la Chancellerie du Premier ministre.

    Capture d’écran 2013-07-23 à 11.59.31.jpegLa Meuse du 23 juillet. Voir la suite ci-dessous.

    Lire la suite

  • A côté de l'église de Seny, une superbe terrasse, des glaces artisanales, un tea room, découvrez "La glace timbrée" dans l'ancienne poste!

    Agréable surprise pour les habitants de Seny samedi après-midi en découvrant les parasols devant l'ancienne poste et une terrasse au soleil qui donne envie de vacances et surtout de s'arrêter!
    Les travaux de rénovation et d'élagages, la création d'un grand parking avaient déjà retenu l'attention des usagers ce cette nationale, mais par cette belle après-midi ensoleillée, sans avoir eu le temps de faire de la publicité, le résultat est remarquable.
    Le public a d'ailleurs suivi tout naturellement et la terrasse n'a pas désempli du week-end, avec en plus de nombreux Senytois heureux de découvrir leur village assis tranquillement à l'écart de la grand-route dans un cadre condrusien typique.

    Capture d’écran 2013-06-16 à 23.19.36.jpeg

    Capture d’écran 2013-06-16 à 23.25.10.jpeg
    Un grand parking aménagé pour au moins 25 voitures permet de s'arrêter sans problème. Une bassecour et des moutons font le bonheur des petits.

    Capture d’écran 2013-06-16 à 23.30.19.jpeg
    La "glace timbrée" se décline sur le thème de la poste. L'historique des lieux est d'ailleurs repris à la carte de ce tea-room avec la description du projet de Christine Warnier. (ci-dessous, cliquez pour agrandir)

    Capture d’écran 2013-06-16 à 23.31.45.jpeg

    Capture d’écran 2013-06-16 à 23.41.40.jpeg

    Au centre (et à gauche), Christine Warnier dans ses nouvelles installations.
    Les glaces sont bien sûr de fabrication artisanale. Ce sont des produits de qualité qui seront proposés et les investissements réalisés sont à la hauteur des exigences et des réglementations en vigueur dans le secteur de l'HORECA.
    L'aménagement intérieur est aussi à la hauteur du cadre et des aménagements extérieurs. C'est important car en Belgique, on ne peut pas se contenter d'une terrasse!
    Un bar, un salon de dégustation d'une trentaine de places et d'autres aménagements qui permettront de proposer d'autres produits.  Mais c'est une autre histoire.
    Bonne réussite à toute cette équipe, à ce nouveau lieu de vie important pour le coeur d'un village et qui remet bien en valeur un bâtiment du patrimoine délaissé.
    La Glace Tinlotoise - Fermé le mardi.
    0478 611176

  • 14 juin: journée mondiale du don du sang, allez donner votre sang ce jeudi au CHRH !

    Aujourd’hui, à l’occasion de la journée mondiale du don de sang, la Croix-Rouge organise une collecte au CHR de Huy. Alors que les fonctionnaires n’ont plus de congé pour un don effectué, les hôpitaux crient à la pénurie. Alors faites comme nous, donnez du sang et un peu de votre temps.

    Capture d’écran 2013-06-13 à 09.44.25.jpegCe vendredi 14 juin a lieu la journée mondiale du don de sang. La Croix-Rouge, en collaboration avec le centre hospitalier régional hutois (CHRH), organise donc, ce jeudi, de 9h30 à 19h30, une collecte de sang à la policlinique de Gabelle (rue Saint-Catherine 1, derrière le CHRH). «On le sait, ce n’est pas la date exacte mais comme notre centre ouvre le mardi et le jeudi, on s’est dit que c’était plus facile », explique Françoise Botson, médecin indépendant pour la Croix-Rouge qui gère également le centre de don à Huy depuis 2007.
    Pour soutenir le don du sang, nous avons décidé de faire une bonne action en donnant un peu de nos globules rouges. Le bon moment selon Françoise Botson qui affirme qu’une pénurie se fait sentir. «Il faut avouer qu’avec les fonctionnaires qui n’ont plus leur jour de congé quand ils donnent du sang, on a environ 10 % de fréquentation en moins », continue le docteur Botson qui affirme que la cellule de Huy fonctionne plutôt bien. «Nous produisons 7.500 pochettes de sang par an. Ça équivaut à 200 personnes par mois. Il y a même des jeunes de la région qui organise des événements sur facebook. Ils arrivent à huit ou neuf dans notre centre ». Munissez-vous, donc, de votre carte d’identité et prenez 30 minutes de votre temps. Le don est totalement gratuit et vous recevrez un petit cadeau en prime. «Vous remplissez un questionnaire avant de répondre à quelques questions face au médecin. Après le don, vous devez rester quinze minutes dans notre espace de relaxation », continue Françoise Botson. «Nous ne voudrions pas que quelqu’un fasse un malaise au volant de sa voiture ».
    Malgré tout, une certaine partie de la population ne pourra pas donner son sang. «Il faut entre 18 et 70 ans. Vous ne devez pas être atteint d’une grave maladie. Il faudra également attendre six mois après la pose d’un piercing ou d’un tatouage », conclut le docteur. l
    THOMAS BROUX (La Meuse du 13/6)
    À NOTER: Le centre du don de sang hutois est ouvert toute l’année, les mardis et jeudis, de 14h à 19h30.

  • 1 et 2 juin, Journées des Eglises Ouvertes dont Saint Remacle à Fraiture

    L'église Saint-Remacle (Fraiture en Condroz)  s'est inscrite comme membre de la Fondation Eglises Ouvertes, fondation d'utilité publique.
    Comme dans d’autres pays européens (Royaume-Uni, pays scandinaves et Allemagne), la Fondation Eglises Ouvertes vise à créer en Belgique un réseau d'édifices religieux (églises, temples, synagogues, mosquées) menant des actions communes pour rendre ce patrimoine culturel ouvert à tout visiteur et organiser dans ces lieux une atmosphère chaleureuse et apaisante.
    Cet organisme déjà près de 270 édifices religieux dans notre réseau qui sont repris sur le site Internet en 4 langues (www.eglisesouvertes.be).
    Vous trouverez  les données de cette église sur notre site Internet  Pour le programme des Journées des Eglises Ouvertes : http://www.eglisesouvertes.be

    Capture d’écran 2013-05-15 à 22.51.20.jpeg

  • Tinlot, journée mondiale de l'eau: visite du château d'eau de Scry

    _DSC0003.JPG

    Capture d’écran 2013-03-25 à 16.42.51.jpeg

    Capture d’écran 2013-03-25 à 16.43.17.jpeg

    Scry.jpg
    Dominique Foulon, directeur de l'Iden et notre guide,
    à l'intérieur du château d'eau. (photo CW)

    Capture d’écran 2013-03-25 à 16.43.29.jpeg

    Lire la suite

  • La réforme du financement des cultes en Wallonie

    Capture d’écran 2013-02-20 à 16.15.22.jpeg1.800
    C’est le nombre de fabriques
    d’église recensées en Wallonie,
    soit une moyenne de sept par
    commune. La ville de Tournai,
    dont le territoire est très étendu,
    n’est pas dite pour rien « Cité
    aux cinq clochers » : elle compte
    en fait à elle seule 65 paroisses,
    et autant de fabriques d’église

    39
    Les fabriques d’église ne sont
    pas les seules instances reconnues
    par les pouvoirs locaux.
    On dénombre ainsi en Wallonie
    39 communautés locales de religion
    islamique… Mais aussi
    67 communautés protestantes,
    une anglicane, quatre israélites
    et six orthodoxes.

    580
    C’est le nombre d’églises (380) ou de chapelles (200) qui font l’objet d’un classement total ou partiel en Wallonie – la protection porte parfois sur une chaire de vérité ou un jeu d’orgues. Une protection qui pèse évidemment lourd en cas de projet de reconversion.
    40

    Chaque année, les 262 communes wallonnes consacrent de l’ordre de 40 millions d’euros au financement des fabriques d’église. Soit une moyenne de 25 euros par habitant.
    En Wallonie, provinces et communes assurent toujours le financement des cultes sur la base de textes qui remontent à... 1809. Le ministre PS des Pouvoirs locaux engage une réforme sur une question très sensible. Il joue donc la carte de la concertation, avec phase pilote à la clé. Mais l’objectif est clair : un cadre législatif unique et modernisé pour tous les cultes, dont les droits mais aussi les devoirs seront renforcés.
    Voir ci-dessous des extraits de  l'article d' Eric Deffet dans le soir du 9/1 et la réforme lancée par le ministre wallon Paul Furlan

    Lire la suite

  • Le budget des églises à Tinlot

    La commune de Tinlot compte 5 paroisses, 5 églises et 5 fabriques d'église. Quatre appartiennent à l'évêché, et une, celle de Soheit-Tinlot, appartient à la commune. Notons que la chapelle Saint-Remy dans le village d'Abée a été rechetée par une ASBL privée.

    Capture d’écran 2013-02-20 à 20.59.46.jpeg
    Les conseils de fabrique, composés de paroissiens bénévoles, doivent présenter leurs comptes et budget au conseil communal pour approbation chaque année. Ceux-ci doivent être en équilibre, à charge donc de la commune de combler le déficit éventuel. C'est ainsi que le budget annuel pour les églises à Tinlot est d'environ 21.000 €
    (sur un budget global de 2,4 millons €) La commune peut également se porter garante de différents prêts consentis afin d'entretenir ou de restaurer le patrimoine que constituent ces bâtiments religieux.

    Capture d’écran 2013-02-20 à 20.59.53.jpeg
    Au dernier conseil communal, la commune de Tinlot (comme celle d' Ouffet et de Modave), a refusé de reconnaître une nouvelle paroisse protestante à Huy. L'argument évoqué était notamment la participation financière qui pourrait s'en suivre au cas où des frais devraient être pris en charges par les communes concernées. Ce serait aussi le cas pour une mosquée à Huy par exemple si des musulmans tinlotois en sollicitaient la reconnaissance par la commune de Tinlot. Faut-il reconnaître de nouveaux lieux de culte ? C'est un autre débat qui implique des choix autres que financiers.

    Capture d’écran 2013-02-20 à 21.00.01.jpeg
    Dans l'ordre des photos: l'église et la paroisse Saint-Maurice à Soheit-Tinlot. L'église Notre-Dame à Ramelot, l'église Saint-Pierre à Seny, l'église Saint-Remacle à Fraiture, l'église Saint-Martin à Scry et la chapelle privée d'Abée.

    Capture d’écran 2013-02-23 à 12.35.25.jpeg
    A l'église de Scry, des pierres se détachent du clocher et l'entrée du porsche a dû être sécurisée depuis quelques années. La tour entière  serait "déstabilisée" depuis le tremblement de terre à Liège. De très gros travaux en perspective sur un bâtiment classé partiellement.
    En savoir plus sur la chapelle d' Abée
    (article sur ce blog)