Société - Page 4

  • L'application "Too Much" pour éviter de jeter la nourriture, mais la donner...

    Présentation de l'application "Too Much" pour éviter le gaspillage alimentaire

    capture ecran 2018-02-02 à 18.00.58.jpg

    Voir le reportage de RTL-TVI

    capture ecran 2018-02-02 à 18.08.35.jpg

    TooMuchTM,
    Cette application met gratuitement en contact ceux qui préfèrent donner que jeter... Avec ceux qui préfèrent venir chercher que payer.*
    *Dans un premier temps l’application se destine à organiser le don de nourriture mais elle pourra ouvrir son champ d’application à tout bien de consommation, ayant une valeur marchande ou non, susceptible d’être donné au lieu d’être jeté ou détruit.
    Cette application a été créée dans le but de lutter contre le gaspillage de nourriture par la mise en place d’une plate forme de don. En aucun cas TooMuch ne peut servir à vendre ce dont elle est censée permettre le don.

    https://app.toomuch.surf/#/

  • 1er février 2018... nous sommes la veille de la chandeleur

    1529972191.jpgLe jour des crêpes
    Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.
    Dicton populaire et chanson populaire: "La veille de la Chandeleur, l'hiver prend fin ou prend vigueur".
    Tradition
    Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, (par exemple un Louis d’or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. (consultez le site : la chandeleur pour les enfants (jeux de la Chandeleur, crêpes...)

    Capture d’écran 2013-02-01 à 12.42.28.jpegOn dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement. À l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

    Origine de la fête

    175px-Bear_Alaska_(2).jpgLongtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge. Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d’hibernation de l’ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février. Mais la date faisant l’objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l’Europe. Il s’agissait du moment où l’ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d’enlèvements de jeunes filles.

    L’Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple qui est célébrée le 2 février et qui correspond à la Fête de la Purification de la Vierge Marie. Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase Ier institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.

    220px-DogGroundHog-small.jpgDu XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent. (Source Wikipédia)

    Aux Etats-Unis et au Canada...
    La célébration de la Chandeleur a été remplacée par le jour de la marmotte.!!!

    Quoi qu'il en soit, bonne Chandeleur à chacun et bon appétit!

  • Les enfants migrants et réfugiés en Belgique prennent la parole

    cover_fr_news_sans_logo_w600_h400.jpeg

    Le projet 'What do you think' d'UNICEF Belgique

    Depuis 2015, la « crise des réfugiés » est partout. Cette « crise » - qui est surtout une crise de l’accueil – se retrouve au cœur des débats politiques et médiatiques. Mais dans cette déferlante d’informations, certaines voix sont à peine audibles : celles des plus vulnérables parmi les vulnérables : les enfants migrants et réfugiés. Rares sont les occasions d’écouter ce qu’ils ont à dire sur ce qui les a poussés à partir ou sur leur accueil en Belgique.

    Dans le cadre du projet "What Do You Think", UNICEF Belgique a donné la parole a 170 enfants et jeunes réfugiés entre 6 et 20 ans qui habitent en Belgique.

    Ils ont partagé avec nous leurs expériences de vie, leur histoire. Expliquer la route et ses obstacles, la violence de la fuite, pour que nous les comprenions mieux. Sans toujours en être conscients, ces enfants, en exprimant leur opinion, s’expriment aussi sur leurs droits. Des droits que devraient toujours avoir à l'esprit les décideurs et qui sont inscrits noir sur blanc dans la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

    Nous ne devons jamais oublier que les enfants migrants et réfugiés sont d’abord et avant tout des enfants, indépendamment de leur statut migratoire.

    Découvrez le rapport 'What Do You Think '>>

     

  • Comment voulez-vous être soigné en fin de vie ? Parlez-en à temps !

    capture ecran 2018-01-22 à 16.23.03.jpg

    Qu’entend-on par des soins de fin de vie « appropriés » dans notre pays ? Comment se fait-il que certaines personnes reçoivent des soins « inappropriés » et comment peut-on l’éviter ? En collaboration avec des chercheurs de l’UCL et de l’UAntwerpen, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) a analysé les publications belges et a lancé une vaste étude (dont une enquête) impliquant des prestataires de soins, des patients, des proches, et des bénévoles. Il en ressort que les soins sont considérés comme appropriés quand ils sont en accord avec ce que le patient trouve important, et qu’une bonne manière d’éviter de recevoir des soins inappropriés est d’exprimer à l’avance ses souhaits et préférences pour la fin de vie. Les soignants doivent (pouvoir) dégager du temps pour en parler avec leurs patients :
    Qu’attendent-ils encore de la vie ?
    Quelles sont leurs priorités ?
    Quant à la société dans son ensemble, elle doit ré-apprivoiser la question taboue de la fin de vie, afin de rendre ce sujet abordable entre le patient, ses proches et ses soignants.

    capture ecran 2018-01-22 à 16.30.03.jpg

    Lire la suite sur le site:

    -  Faites connaître vos souhaits à l’avance!
    -  La démarche de planification anticipée des soins
    -  Dans certaines maladies, les soins palliatifs et la lutte contre la douleur sont moins souvent proposés
    -  Les soignants doivent parler mais surtout écouter, écouter, écouter…
    -  C’est parfois compliqué de collaborer!
    -  « Ne rien faire » n’est pas une option dans la société actuelle
    -  Qu’est-ce que la planification anticipée des soins ?

  • CRIE Modave. "Rêveurs en marche": pour jeunes entre 18 et 22 ans, du 11 au 17 août

    capture ecran 2018-01-17 à 18.05.44.jpg

    Tout chaud, tout nouveau : un Atelier de Travail qui relie pour jeunes adultes en août 2018, en collaboration avec le CRIE de Modave!

    "Rêveurs en marche" - pour jeunes entre 18 et 22 ans - du 11 au 17 août
    "Une semaine pour se délester du poids du monde, aller sur les chemins de traverse, se relier à la nature autour de nous et en nous, et vivre en tribu des expériences à la fois simples et pleines de sens. Une occasion de mettre nos vies en perspective, d'aller à la rencontre de nos peines pour le monde, mais aussi de nos ressources les plus profondes, pour trouver notre juste place."

    Plus d'info: Teer'Eveille!
    Source Crie Modave

  • Iles de paix. Campagne 12, 13 et 14 janvier 2018

    capture ecran 2018-01-07 à 20.26.32.jpg

    Campagne de sensibilisation et de récolte de fonds:12, 13 et 14 janvier

    Iles de Paix compte sur chacun de vous pour que sa 48e campagne annuelle soit couronnée de succès. En réservant un accueil chaleureux à ses bénévoles et mieux encore, si le cœur vous en dit, en vous joignant à eux !
    > Pour en savoir plus ou rejoindre une équipe de bénévoles : info@ilesdepaix.org – 085 23 02 54
    > Possibilité de faire un don sur le compte : BE97 0000 0000 4949 (BIC : BPOTBEB1), déduction fiscale dès 40 € par an

    Quelque 40 000 bénévoles se mobiliseront le week-end des 12, 13 et 14 janvier au profit de projets de développement qu’Iles de Paix mène en Afrique et d’Amérique du Sud. Partout, en Wallonie et à Bruxelles, vous pourrez vous joindre à cette belle cause en achetant des modules, bracelets, sacs en coton et essuies, symboles de solidarité.
    L’argent récolté au cours de cette 48e campagne financera d’ambitieux programmes en matière d’agriculture familiale durable au Bénin, au Burkina Faso, en Ouganda, au Pérou et en Tanzanie. Objectif : diffuser des techniques simples, peu couteuses, facilement reproductibles et respectueuses de l’environnement. L’ONG belge accompagne donc plus de 300 000 agriculteurs pour qu’ils puissent mieux nourrir leur famille et améliorer leurs conditions de vie.
    Lire la suite ci-dessous.

    Lire la suite

  • Samedi 6 janvier 2018: fête de l'Epiphanie et la "galette des Rois"

    France_Galette_des_Rois_2.jpg

    La fête de l’Épiphanie tombe cette année le samedi 6 janvier 2018. De nombreuses familles profiteront de ce dernier week-end de vacances pour déguster "la galette des Rois". Quelques explications.

    L'Épiphanie désigne aujourd'hui une fête chrétienne qui célèbre la venue du Messie dans le monde et recevant la visite des Rois mages.
    Elle a lieu le 6 janvier. En France et en Belgique, puisque ce jour n'est pas férié, elle est célébrée le premier dimanche de Janvier sauf si celui-ci est le 1er janvier.
    À l'origine et jusqu'à la fin du 4e siècle, L'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ». Depuis l'introduction d'une fête de Noël le 25 décembre, l'Épiphanie a pris une autre signification selon les cultures.
    Depuis le 19e siècle, on l'appelle aussi le Jour des Rois en référence directe à la venue et à l'adoration des Rois mages.
    Dans la tradition populaire: "tirer les Rois"
    La tradition veut que l'Épiphanie soit l'occasion de « tirer les rois » : une figurine est cachée dans une pâtisserie et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée.
    Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les «rois d'un jour».
    Ce n'est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacent les fèves. Les Romains pratiquent déjà l'usage d'une fève dissimulée dans un gâteau pour désigner le roi. Il existait également chez les Romains, une tradition selon laquelle le plus jeune enfant de la famille se glisse sous la table et désigne la part revenant à chaque convive. (D'après Wikipédia)

  • Tinlot. Pour débuter 2018, voici les voeux du collège et du conseil communal

    DSC_7132.jpg

    Les membres du conseil communal (séance du 27 décembre 2017) vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2018.

    Pascal Lejeune, 1er Echevin; Christine Gobiet, Prsdte CPAS;
    Lorenzo Novello, Echevin; Christine Guyot, Echevine;
    Pierre Darmont; Cilou Louviaux, Bourgmestre; Janique Lion, Directrice générale ff;
    Sylvie Raquet; Rita Dendooven; Denis Craisse; Freddy Prouveur;
    Cathy Fraiture; Pascal Lamer.

  • Le réveillon du Nouvel-An, les origines

     

    capture ecran 2015-12-30 à 20.56.18.jpgEn 46 avant notre ère, Jules César décide que le Jour de l’An, auparavant célébré en mars, serait fixé au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour à Janus. Janvier doit également son nom à Janus qui se trouve être le Dieu des portes et des commencements : celui-ci avait deux faces, l’une tournée vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

    Le réveillon de la Saint-Sylvestre ou le réveillon du Jour de l'an est une coutume qui consiste à fêter l'arrivée du nouvel an, en veillant jusqu'à minuit le soir du 31 décembre, dernier jour de l'année du calendrier grégorien.

    Dans la plupart des pays, contrairement au réveillon de Noël qui se fête en famille, celui du Jour de l'an se fête généralement avec des amis. Par contre, au Japon de même qu'en Russie et dans les autres anciennes républiques soviétiques, c'est l'inverse.
    (D'après Wikipédia)

  • Joyeuse fête de Noël 2017

    2243483144.jpeg
    Noël est fêté dans la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore chaque année la naissance de Jésus de Nazareth.
    À l'origine, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil. La fête chrétienne a été positionnée à la même date dans le but de remplacer ces fêtes et, symboliquement, pour associer la naissance du Christ à la notion de lumière croissante. 

    La période entourant Noël est appelée « temps des fêtes » quand on y inclut les célébrations du Nouvel An.
    Depuis le milieu du XXe siècle, cette période perd son aspect religieux tout en maintenant vivante la tradition de la fête. Dans cet esprit, Noël prend une connotation folklorique, conservant le regroupement des cellules familiales autour d'un repas et l'échange de cadeaux autour du sapin traditionnel.

    La première crèche aurait été réalisée par François d'Assise en 1223 à Greccio, en Italie; ç'aurait été une crèche vivante, c'est-à-dire incarnée par de vraies personnes. Depuis le XVIIIe siècle, la tradition de la crèche s'est perpétuée dans tout le monde catholique et en a largement débordé au cours du XIXe siècle.
    En Provence, des personnages nouveaux ont été ajoutés : les santons. Ils figurent souvent les métiers traditionnels du XIXe siècle ou les scènes de la vie quotidienne de la région. Les rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, trois érudits de l'époque de Jésus, sont représentés en route vers cette même étable, mais leur arrivée n'est célébrée qu'à l'Épiphanie. Ils symbolisent l'universalité de l'événement qu'est la naissance de Jésus.


    2904230297.jpegPère Noël
    Chargé d'apporter des cadeaux, il est représenté comme un vieil homme pourvu d'une longue barbe blanche et d'une houppelande rouge. Cette image est accompagnée de tout un folklore : traîneau volant tiré par des rennes, lettres de demande de cadeaux à son intention, son sac rempli de jouets, etc.
    Personnage d'invention anglo-saxonne et protestante au XIXe siècle, de Charles Dickens notamment avec ses cinq Livres de Noël, dont la publication du premier, Un chant de Noël (A Christmas Carol, dans sa version originale), remonte à 1843. La première mention du « père Noël » en français est trouvée en 1855 sous la plume de George Sand. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper's Weekly. À l'origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge, au gré de la fantaisie des illustrateurs.

    Lire la suite