Solidarité - Page 5

  • Invitation à la projection d'un film sur la co-dépendance, le 23 septembre à Poulseur

    La co-dépendance ou parfois aussi appelée co-alcoolisme, c'est un ensemble de comportements que peuvent manifester les proches d'une personne alcoolo-dépendante, soit conjoint(e), soit collègue de travail, ou encore parent ou connaissance. (NDLR tout en sachant que la co-dépendance s'adresse également aux personnes vivant avec une personne addict aux médicaments, à la drogue ...)

    En général, la personne co-dépendante sera animée d'un désir plus ou moins intense de vouloir aider la personne dépendante sans tenir compte de ses propres limites, de sa propre vie et sans réaliser qu'elle est impuissante à changer le comportement addictif de l'autre.
    Souvent la personne co-dépendante, pleine de bonnes intentions, par amour dans le cas des conjoint(e)s ou des parents, assume tout à la place de l'autre. Elle lui évite ainsi d'être confronté aux conséquences de sa consommation et, sans le vouloir, elle le déresponsabilise. Il s'agit en fait d'une adaptation progressive et inconsciente au dysfonctionnement de l’autre (suite sur:http://www.appel-arlon.net/codependance.html)

    capture ecran 2017-09-08 à 17.25.54.jpg

  • Opéra. Avant-Première de Manon Lescaut au profit de l'ASBL "Enfants d'un Même Père" (Seny)

    IMG_1330.jpgIMG_1332.jpg

  • Ramelot. Balade Estivale au Profit D'ADPM, le dimanche 27 août

    Issue du programme « Parrainages Mondiaux » de Dominique Pire, Prix Nobel de la Paix 1958, Action Développement Parrainages Mondiaux (ADPM) est une association pluraliste qui défend les droits des enfants réfugiés, déplacés ou victimes de conflits.

    capture ecran 2017-08-17 à 18.52.11.jpgElle axe son action sur leur éducation et leur formation professionnelle, afin de leur offrir des perspectives d’avenir, là où ils se trouvent et leur éviter un exil encore plus pénible.

    ADPM forme chaque année 450 jeunes filles et garçons à une profession qualifiante (programme de parrainages projets) et scolarise 200 enfants et adolescents (programme de parrainages scolaires individuels). Nos partenaires, des organisations locales, encadrent les bénéficiaires au quotidien. En 2017, ADPM est ainsi présente au Burundi, au Rwanda et au Liban (camps de réfugiés palestiniens et réfugiés syriens).

    Vous voulez agir concrètement ?

    Faites un don à ADPM (exonération fiscale pour les versements de plus de 40 euros sur l’année). IBAN : BE97 0001 8192 8449         BIC : BPOTBEB1

    Participez à notre balade estivale, le 27 août prochain, à RAMELOT, salle Le Tilleul, rue du Village, 4.   Distances 5 et 10 kms – départ accompagné 14h00 – Inscriptions 2 € sur place- Barbecue dès 18h : 2 viandes et leurs accompagnements Adulte : 14 € / enfant – 10 ans : 8 €   Réservations barbecue : info@adpm.be

    Action Développement - Parrainages Mondiaux – Rue du marché,33 – 4500 HUY
    Tél : 085/ 61 35 20 Email : info@adpm.be   Site : www.adpm.be
    Nouvelle adresse dès le 20 juin : rue Jean d’Outremeuse, 93/1 – 4020 Liège

    image001.png

    Transmis par Christophe Philippe (n'oubliez pas de réserver pour le repas!)

  • Tinlot, "Eté solidaire 2017"

    IMG_4862.JPG

    Damien, Alexandre, Lucie, Martin, Caroline et  Lauriane

    Après les 2 semaines d’échanges, de rencontres et de coups de main efficaces, la dernière matinée de l’Eté Solidaire était consacrée à l’organisation et aux préparatifs de la réception des aînés.
    Encadrés par Tiziana (PCS Condroz), les 6 jeunes ont tout prévu : des courses au rangement final en passant par la mise de table, la vaisselle, les animations et surtout l’accueil personnalisé des invités qu’ils avaient eu l’occasion de rencontrer pendant ces 15 jours.

    capture ecran 2017-08-13 à 14.14.41.jpg

    Dès midi, accueil au local intergénérationnel : apéro, barbecue agrémenté d’une grande variété de légumes provenant du jardin communautaire de Strée et de Clavier. Ensuite, l’invitation avait été lancée à tous les aînés de la commune qui le souhaitaient pour des jeux et animations diverses.

    capture ecran 2017-08-13 à 14.09.17.jpg

    Des petits services, des coups de main et des échanges toujours très appréciés!

    Genre de services rendus tout au long de la quinzaine: rangement et réparation d’un vieil abri de jardin abimé par les pluies, nettoyage d’un fond de pelouse envahi par les herbes, aide à l’utilisation de l’ordinateur … Les personnes qui avaient fait appel aux services des jeunes étaient visiblement ravies de l’aide apportée mais aussi de la disponibilité, de l’écoute et de la richesse des échanges entre ces générations.

    Merci à Tiziana pour son efficacité et pour les valeurs de cohésion et de rencontres qu’elle veille à faire régner en priorité.
    Merci à toute l'équipe des jeunes Tinlotois pour leur travail et le dynamisme auprès de ceux qui ont fait appel.
    Une belle expérience à renouveler encore et encore …
    Merci également à Phiippe Van-Goye pour ces photos de l'été solidaire 2017 !

  • Etude européenne. Plus de 7% des Belges n’ont personne pour les aider

    7,8% des Belges n’ont personne à qui demander de l’aide si nécessaire. Et 6,8% n’ont personne avec qui parler. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Eurostat, l’institut européen chargé de collecter des statistiques dans les différents pays de l’Union.

    capture ecran 2017-07-09 à 17.39.51.jpgUn chiffre interpellant qui montre à quel point, dans une société de communication et interconnectée, la solitude prend une part importante. Mais la situation des Belges n’est pas pire qu’en Italie, aux Pays-Bas et au Luxembourg, où ce sont plus de 12% des habitants qui n’ont personne à qui demander de l’aide.
    La situation est la meilleure en République tchèque, en Finlande, en Slovaquie et en Suède, où seulement 2% de la population ont déclaré qu’ils n’avaient personne à qui demander de l’aide si nécessaire.
    L.P. (La Meuse du 8 juillet)

  • Seny. "Enfants d'un Même Père". Possibilité de visites ponctuelles pour les "Jardins en Pays de Liège"

    capture ecran 2017-07-25 à 11.48.06.jpgDepuis 2002, sous l’égide de l’asbl « Enfants d’un même Père », les membres de  « Jardins en Pays de Liège » organisent des visites de jardins privés dans la province de Liège. Chaque année, une vingtaine de jardins ouvrent leurs portes et accueillent plus de 10.000 visiteurs. Le montant des entrées est intégralement versé à une association  d’accueil d’enfants handicapés.

    Le bilan : 92 jardins différents ouverts dans toute la province, 116.652 visiteurs à ce jour, pour la troisième année, une Fête des Plantes qui a accueilli plus de 3.000 visiteurs dans le merveilleux site d'Englebermont, et aussi deux livres de  photographies de Vincent  Botta, le premier préfacé par Luc Noël qui écrivait : «…  l’opération “Jardins en Pays de Liège” est promise à un bel avenir. Tout d’abord parce qu’elle est portée par un élan bénévole contagieux….. » 

    Et c’est vrai, « Jardins en Pays de Liège » c’est, outre les jardiniers qui ouvrent leur jardin, des dizaines de bénévoles qui montent des tonnelles, accueillent les visiteurs,  fabriquent des accessoires de jardins, confectionnent  tartes et gâteaux pour faire de chaque  weekend d’ouverture une véritable fête.

    Au fond, ils ont eu raison, les  10 jardiniers amateurs du Condroz liégeois  qui  en 2002 ont relevé le défi de Laurent Voulzy: « Changer les cœurs avec des bouquets de fleurs, changer les  hommes avec des géraniums ». Changer les hommes,  peut être pas, mais les aider, pourquoi pas ?

    LAST MINUTE

    Certains jardins acceptent des visites ponctuelles, non-annoncées dans le dépliant. Comme ces visites peuvent se décider en dernière minute, consultez régulièrement cette rubrique.

    Ouvertures ponctuelles

    Voir le site http://www.jardinsenpaysdeliege.be/jpl2016/

    Prochaines visites:

     

  • Important. Profitez du "Beau Vélo de RAVel", samedi à Fraiture et à Esneux, pour vous inscrire inscrire au Registre National des Dons d'Organes.

    capture ecran 2017-07-26 à 14.49.34.jpgA l'occasion de son 30e anniversaire, et lors du Ravel de ce samedi 29 juillet, le CHU souhaite sensibiliser les citoyens au don d'organes et permettre à chacun de s'inscrire au Registre National des Dons d'Organes.
    A Fraiture, le Président de l’Association des Greffés Cardiaques et Hépatiques du CHU, accompagné de son épouse, assureront une permanence de 13h30 à 16h30, avec des brochures informatives sur le Don d’Organes.
    La même démarche aura lieu sur le site du CHU à Esneux.
    Pourquoi s'inscrire ?
    En cas de décès, si la personne défunte est inscrite comme donneur d'organes, la procédure est rapide et l'organe peut être directement transplanté sur un patient.

    capture ecran 2017-07-26 à 14.24.31.jpg

    Voir le site don d'organes SPF

     

  • Le centre de don de sang du CHR ouvrira ses portes ce samedi 17 juin de 10 à 17h.

    images.jpgDans le cadre de la semaine du don de sang, la Croix-Rouge s’est installée dans le hall du CHR de Huy pour sensibiliser un maximum de personnes au don de sang.
    Un appel aux volontaires est lancé

    De manière exceptionnelle le centre de don de sang du CHR ouvrira ses portes samedi 17 juin de 10 à 17h.

     

  • Tinlot, l'après Tokio. Bryan enfin de retour en Belgique

    Ça y est! Bryan est enfin de retour dans son pays d’origine. Une bonne nouvelle pour le Liégeois de 27 ans qui va pouvoir continuer ses soins postopératoires en Belgique et qui va même pouvoir reprendre prochainement son travail. «Je suis vraiment content. je tiens vraiment à signaler que j’ai eu énormément de chance», explique le principal intéressé. En effet, Bryan est un véritable miraculé.

    capture ecran 2017-05-31 à 21.43.36.jpgIl y a près de deux mois, le Liégeois, qui a séjourné pendant plus d’un an au Centre de Réadaptation du Travail à Scry (Tinlot), a été victime d’un terrible accident de la route. Parti en vacances à Tokyo, au Japon, il s’est fait renverser par un camion. «Au moment de mon admission aux urgences, je souffrais de trois traumatismes crâniens ainsi que de diverses fractures un peu partout sur mon corps. Je pense que les médecins n’étaient pas vraiment optimistes quant à mon état de santé.» Et pour cause, ce genre de trauma peut lourdement affecter le système neurologique, voire pire. «J’aurais soit pu mourir, soit avoir de lourdes séquelles. Mais grâce au travail exemplaire des médecins, je n’ai rien eu de tout ça», poursuit Bryan, ravi.

    HOSPITALISÉ AU CHR À LIÈGE
    Le Liégeois se dit même chanceux d’avoir eu son accident à Tokyo.«Le Japon est vraiment en avance sur son temps en matière de médecine. L’équipe médicale qui se chargeait de mon cas a réalisé des choses incroyables pour me sauver. Ils sont allés jusqu’à congeler une partie de ma boîte crânienne. C’est complètement fou!» Et après plus de sept semaines passées à l’hôpital de Tokyo, Bryan a enfin pu être rapatrié à Liège, le mardi 16 mai, où il a été hospitalisé au CHR de la Citadelle. Le Liégeois a même pu rentrer chez lui, mercredi dernier. Et même s’il souffre encore, à l’heure actuelle, d’un léger déséquilibre et d’une baisse de sa capacité auditive à l’oreille gauche, le jeune homme de 27 ans est fin prêt à aller de l’avant. Il a même pour projet de retourner à son poste au sein du service public de Bruxelles d’ici deux ou trois semaines. Pratiquement remis de son accident, Bryan a également tenu à remercier tous les proches qui se sont mobilisés pour lui venir en aide d’un point de vue financier. «C’est vraiment extraordinaire ce qu’ils ont fait pour moi. Ils m’ont vraiment beaucoup aidé.» La somme d’argent récolté (pas loin de 15.000 euros) va, comme prévu, intervenir partiellement dans les soins médicaux du Liégeois. «Je vais moi-même payer une partie des frais, une autre sera payée par les dons et la dernière partie sera prise en charge par mon assurance», conclut-il. IRIS ZARBO (La Meuse du 30 juin).