Artisanat

  • Emploi. Mardis d'avenir : découverte des métiers en pénurie

    Mardis d'avenir : découverte des métiers en pénurie

    Du 02/10/2018 au 23/10/2018

    Organisées par le Forem, les mardis d'avenir sont des journées actives et interactives qui permettent de découvrir des secteurs et des métiers en pénurie.
    Le principe est simple : chaque mardi, un secteur ou un groupe de métiers est mis à l'honneur. Ces séances se déroulent dans les centres de formation du Forem, ce qui permet aux personnes intéressées de s'inscrire directement et de se former plus rapidement.

    Il est à noter que, depuis le 1er septembre, la réussite d’une formation à l’un de ces métiers permet de bénéficier d’une prime de 350 €.

    Programme des mardis d'avenir :   

    • Découverte du métier et du secteur en pénurie
    • Infos concrètes sur les attentes des employeurs
    • Présence de professionnels qui peuvent répondre à vos questions
    • Bilans et tests pour l'entrée en formation

    Informations utiles
    Numéro vert du Forem : 0800 93 947

  • Clavier, journée découverte entreprise, dimanche 7 octobre: S.A. Olivier

    Les entreprises wallonnes sont impatientes de vous ouvrir leurs portes ! 07.10.2018 de 10 à 17h.
    Le programme sur www.jde-wallonie.be

    Visitez-nous ! S.A. OLIVIER   RUE DU HALON 2 - 4560 CLAVIER - WWW.CHASSISOLIVIER.BE

    capture ecran 2018-09-24 à 18.53.26.jpg

    La fabrication de portes, fenêtres, volets est une tradition familiale depuis 1945. La société Olivier c’est : Le choix le plus vaste de châssis et portes en PVC, aluminium, plus de 30 000 châssis produits annuellement, plus de 8 000 mètres d’atelier ultra-moderne, plus de 30 travailleurs qualifiés, 200 menuisiers régulièrement approvisionnés, des chaînes de production entièrement automatisées et une garantie décennale de construction effective sur tous nos châssis.

    Voici en quelques dates, le parcours d’une société en perpétuelle évolution :

    1945 - Victor Olivier fonde avec son beau-frère, Joseph Andreux.
    1970 - Au début des années 70, ses fils René et Marc, rejoignent Victor Olivier. C’est à cette époque que, confiants dans l’avenir du PVC, ils investissent dans ce nouveau matériau. Le succès est immédiat.
    1993 - L’aluminium, alors discrédité et quasi moribond, entame une nouvelle carrière prometteuse. Un partenariat avec le gammiste Van Beveren est conclu et la production de châssis est lancée.
    2015 - Un nouveau partenariat est créé avec la société SCHUCO ; extrudeur de profils PVC.
    Aujourd’hui Olivier apparaît comme un label de qualité offrant pour ses châssis toute la garantie et l’expérience d’un grand fabricant, avec la souplesse et l’écoute d’un artisan. En collaboration avec des partenaires de premiers choix, les châssis OLIVIER peuvent répondre aux normes les plus strictes en isolation thermique, acoustique, anti solaire, effraction et ce, dans différentes lignes esthétiques et couleurs variées.

    capture ecran 2018-09-24 à 19.13.21.jpgQu’est-ce qui motive votre société à participer à la JDE ?
    Faire découvrir à un maximum de personnes la qualité de fabrication belge de châssis, alors que nous sommes envahis par des productions étrangères de piètre qualité. Si nous voulons continuer cette production, nous avons besoin de main d’oeuvre compétente et motivée.
    Nous voulons montrer spécialement aux jeunes, que les métiers manuels se sont diversifiés et modernisés.

    En quoi votre entreprise vaut une visite ?

    Nous allons montrer comment fonctionne la production des châssis PVC et ALU. C’est une production diversifiée dans un processus industrialisé, tout en restant dans une société à caractère familial. Il y aura aussi la possibilité de découvrir les machines en activité.
    Quels vocations souhaitez-vous susciter ?
    Nous recherchons toujours du personnel motivé, qui possède une ouverture d’esprit et la volonté d’offrir  un produit et un service de qualité supérieure à la satisfaction maximale de notre clientèle.
    O.D. (La Meuse du 8 sept.)

     

  • Tinlot: une bière «de geek» qui stimule les neurones

    capture ecran 2018-08-05 à 17.29.42.jpg

    La science : voici un drôle de nom pour une drôle de bière à l’allure tout sauf banale. Elle est en fait le résultat d’une combinaison particulière : celle de deux scientifiques liégeois qui vouent une passion commune à ce breuvage. Ensemble, ils ont élaboré ce produit pour le moins atypique et surprenant.

    « Une bière de geeks qui stimule les neurones », c’est ainsi que Lionel Clermont, un Tinlotois de 31 ans présente le produit qu’il a créé avec Pascal Blain, un Français âgé de 34 ans. Visuellement d’abord, la bière dénote : «  Sur les étiquettes, il y a un tableau noir rempli d’équations », expliquent-ils, « Pour la plupart des gens, ce sont des taches mais pour les scientifiques, elles ont une signification particulière car elles font référence à des choses connues qui ont révolutionné le monde de la science ». Il y a quatre étiquettes différentes jusqu’à présent : physique, chimie, mathématique et informatique. La biologie, la médecine et l’astrophysique devraient suivre.

    Et à côté de ce tableau, on retrouve un « science fact », une sorte d’anecdote amusante en lien avec une discipline scientifique, des histoires que les deux ingénieurs du Centre Spatial de Liège ont accumulées au fil des mois : « Quand un confrère me racontait une chose surprenante, je la notais », se souvient Lionel Clermont, ingénieur en optique, « Saviez-vous, par exemple, que la température créée par un éclair est 5 fois plus élevée que la température de la surface du soleil ? Voilà typiquement le genre d’informations que l’on retrouve sur l’étiquette : c’est une manière d’apprendre en s’amusant et en buvant un coup ». Et chaque bière contient un « science fact » unique, ce qui fait des bouteilles des objets de collection.

    L’idée de la créer est apparue dans l’esprit de ces deux scientifiques fin 2017 : « On occupe le même bureau, notre travail est complémentaire, je conçois les instruments spatiaux et lui les teste », raconte Lionel Clermont, diplômé à l’ULG, « Nous sommes de grands amateurs de bières alors on s’est dit qu’il fallait tenter un truc ensemble. »
    Lire la suite dans l'édition de la Meuse digitale

  • Tinlot Sudinfo, les brèves

    Tinlot, Noël au Théâtre, rappel : mardi 26 décembre
    Dans ce royaume, être beau, c’est avoir un nez en patate. La reine Monique, le roi Monarque et leur cour possèdent tous cet attribut indispensable à la beauté et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Mais Pou, la première fille de la reine et du roi vient au monde avec un nez en trompette ! Elle est alors rejetée…
    Rafistole Théâtre et Collectif Wow !
    Dès 6 ans
    6,00 €
    Infos : Comité culturel de Tinlot. 085 51 10 83

    Modave : encore un départ du PS

    capture ecran 2017-12-20 à 16.28.44.jpgMardi soir au conseil communal, la majorité Ose défendait son budget 2018. Budget une nouvelle fois voté à l’unanimité.
    A retenir: rénovation de la rue des trois barrières; enduisage rue Lovine, Président Kennedy et Joncquière; étude de mobilité rue Haute; achat d’un broyeur, installation d’un nouvel éclairage complexe sportif, achat d’un car scolaire, ......
    Surprise en fin de conseil, un nouveau conseiller PS se désolidarise et siègera aussi comme indépendant, il s’agit de Manu Laranjeira Torres (Photo). Il s'agit du 3ème conseiller PS qui quitte son groupe. (Voir l'article précédent)
    Source: Info Modave (Bruno Dal Molin)

    capture ecran 2017-12-20 à 14.44.57.jpg
    Christmas Vinyles Jam Party > Deux Ours
    Jeudi 21 à 19:00
    Deux Ours et l'Avouerie d'Anthisnes collaborent pour cette Vinyles Jam !
    !!! ENTREE GRATUITE !!!
    Christmas Vinyles Jam Party c'est quoi, c'est Nowell ! Donc sortez vos meilleurs vinyles, que vous soyez New Wave ou Funky, Pop rock, Jazz ou autres… prenez vos meilleurs plaques et venez les jouer vous mêmes sur de vraies platines et en bonne compagnie.
    Notre MC Alain Jost attend les candidats "DJ d'un soir" en MP. Et si vous n'avez pas envie de jouer des disques mais que vous voulez juste venir les écouter en buvant un petit verre bien cool, vous êtes les super bienvenus dans ce magnifique endroit que sont les CAVES de l'AVOUERIE D'ANTHISNES.
    Ce sera l'occasion aussi de participer au CONCOURS "DU PLUS HORRIBLE PULL DE NOEL" avec à la clé une bonne bouteille de bière de l'Avouerie.

     

    capture ecran 2016-12-17 à 14.21.09 - copie.jpg
    La Ferme de Limet: un authentique élevage de volailles sur prairie.
    Voir l'article de décembre 2016

    Ferme de Limet. 
    Heures d'ouverture spéciales pour vos produits de fête:
    Vendredi et samedi 22 et 23 décembre, 29 et 30 décembre de 10 à 18h !
    Baudouin Fastré. Route de Limet 9, 4577 Vierset-Barse
    Tél: 085 411414  ou  0474 561765

    capture ecran 2017-12-20 à 15.16.26.jpg

    Soutien à l'ASBL L'Atelier(s). Voir ci-dessous:

    Lire la suite

  • Annonce. Ouffet (Lizin), tous les bons produits pour les fêtes, à la Ferme Demoitié

    capture ecran 2017-12-09 à 00.56.10.jpgLes fêtes arrivent... et comme chaque année la ferme Demoitié est là pour vous régaler.

    Les plateaux fromages (repas et dessert) et les les raclettes sont bien évidemment au rendez vous!
    Mais nous avons aussi de délicieuse pintade, poulet et dinde.
    Nous avons également des produits de canard (paté, foie gras, magret, friton, etc.)
    Différents pains bio seront à votre disposition ou sur commande pour accompagner vos différents repas.
    Vous pouvez également réaliser différents paniers garnis avec les nombreux produits qui vous trouvez dans notre magasin.

    Pour toute réservation : Céline au 0494/28.26.22
    ou fermedemoitie@gmail.com
    Horaire fête : Samedi 23 de 9h à 17h
    Dimanche 24 de 9h à 17h
    Samedi 30 de 9h à 17h
    dimanche 31 de 9h à 16h

    Lizin 2   Ouffet
    Page facebook
  • Terwagne. Le clos des abeilles décroche un Coq de Cristal

    capture ecran 2017-12-06 à 01.39.06.jpgLe Clos des abeilles (Terwagne) clavier décroche un Coq de cristal au concours de par l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (APAQ-W).
    Nous vous avions présenté le Clos des abeilles à l'occasion de la journée de l'Artisan le 26 novembre dernier. Mardi soir, cette petite société s'est distinguée à Libramont en remportant un "Coq de Cristal"

    Lancé en 1994, le Concours Coq de Cristal, organisé  conjointement par l’Agence Wallonne pour la Promotion d’une Agriculture de Qualité, Accueil Champêtre en Wallonie et la Foire de Libramont, fête cette année sa 23ème édition.
    `

    rucherclavier.jpeg

    capture ecran 2017-12-06 à 01.36.32.jpgCet événement vise à valoriser des entreprises wallonnes employant maximum 5 personnes qui,  grâce à leur savoir-faire et dans le respect de l’environnement, élaborent une large gamme de produits de bouche artisanaux.
    Issues d’une agriculture diversifiée, ces productions reflètent un savoir-faire traditionnel, une passion  du métier et un art de vivre typiquement régional. En 2017, 41 produits issus de 33 entreprises étaient en lice.
    Découvrez ici les 8 produits de bouche d’excellence en Wallonie.

    Hoyoux Famil s.c.a.
    Apiculteur depuis 1978, Jean-Marie Hoyoux a, depuis quelques années, intensifié et  diversifié ses activités grâce  au soutien notamment de son épouse Jacqueline Lamer.
    Ensemble, ils exploitent le  « Clos des Abeilles »  où ils développent une apiculture raisonnée, durable et responsable, dans le respect de la nature, de l’abeille et de l’environnement.

    capture ecran 2017-12-06 à 15.16.03.pngLe miel est le fruit du travail des abeilles. Il est donc  parfaitement normal que le produit varie chaque  année, à chaque saison, en fonction des conditions  météorologiques, des fleurs butinées, ... En ce qui  concerne le miel de printemps des terrains calaminaires, les abeilles butinent aux alentours du rucher
    situé à Plombières, au sein de la réserve naturelle du site minier. Le produit est d’abord extrait à froid,  il décante ensuite quelques jours en maturateur où le miel est malaxé a fin de favoriser une texture onctueuse  avant la mise en pot.
    MIEL DE PRINTEMPS
    Jean-Marie Hoyoux • Rue Darimont 10 - 4550 Clavier
    085 71 29 93 •  0474 55 99 90
    apijmhoyoux@gmail.com • www.clos-des-abeilles.be

  • Terwagne, journée de l'artisan le 26 novembre: découvrez le clos des abeilles

    Journées de l’artisan 2017 – Invitation

    Le dimanche 26 novembre 2017,

    Jacqueline LAMER & Jean-Marie HOYOUX vous ouvrent les portes de leurs ateliers de 9 à 17h pour que vous puissiez découvrir différents produits de la ruche.

    Vous aurez l’occasion

    1. de vous documenter ;
    2. d’apprécier différents produits de la ruche dont les miels de printemps et d’été, fruit du travail de nos abeilles, récoltés cette année, extrait à froid et sans ajout ;
    3. de visualiser notre travail de la cire :
    • du cadre, de la purification à la confection de bougies en véritable cire d’abeilles,
    • du façonnage de feuilles de cire gaufrée,
    • de la préparation d’encaustique.

    Venez voir un des rares ateliers du cirier encore en activité.

    Bienvenue à toutes et à tous, entrée gratuite.

     

    maison.jpegHoyoux Famil SCA est implantée au CLOS des ABEILLES dans le Condroz, 10 rue Darimont à 4560 Terwagne (Clavier). Elle est est gérée par Jean-Marie Hoyoux et Jacqueline Lamer.

    Apiculteur depuis 1978, Jean-Marie avec son épouse Jacqueline, a depuis quelques années, intensifié et diversifié ses activités. Ils gèrent ensemble la société HOYOUX Famil S.C.A.

    Notre slogan : en route pour demain, pour une apiculture raisonnée, durable et responsable dans le respect de la nature, de l’abeille et de l’environnement.

    Nous consacrons une grande partie de notre activité à l’apiculture :

    • Détention de ruches
    • Protection de l’abeille
    • Production de miel et de cire
    • Formation de futurs apiculteurs
    • Visite de nos installations dont un musée en plein air

    rucherclavier.jpeg

    Un parcours didactique présentant les différentes anciennes ruches utilisées dans nos régions a été réalisé, en collaboration avec la commune de Clavier, à l’occasion d’APICHARME (exposition pour le grand public en septembre 2014).

    visite.jpeg

    capture ecran 2017-11-19 à 12.12.38.jpg

    Voir le site

  • Tinlot: il crée une bière pour accompagner ses boulets

    Il y un an, le traiteur Ludovic Dethier (36) commercialisait ses boulets à la sauce liégeoise sous vide à réchauffer facilement, sous la marque « oOps Boulettes et Compagnie ». Le 19 avril dernier, le Tinlotois fêtait le lancement d’une bière ambrée spécialement créée pour accompagner ses boulets, la Grande-Bêche !

    17157723_1690017334629508_5309405608236049922_o.jpg

    Les Fraiturois Ludovic Dethier et son épouse, Marie van den Brill

    Commercialisés il y a un an, les boulets artisanaux liégeois de Ludovic Dethier (36) rencontrent un franc succès. Cet habitant de Fraiture-en-Condroz en confectionne aujourd’hui près de 600 par mois, dans un atelier à Banneux. «  En tant que traiteur, c’est vraiment devenu ma spécialité et je compte me concentrer là-dessus », confirme-t-il. L’idée de ces paquets sous vide contenant deux boulettes porc-boeuf avec une sauce à base de sirop artisanal pommes-poires produit à Grâce-Hollogne (siroperie Delvaux) est née il y a deux ans. «  J’ai commencé à réaliser des boulettes à la sauce liégeoise pour financer mes activités dans le rallye automobile dans lequel je venais de me lancer. Les gens ont bien aimé et quand j’ai mis le rallye en stand-by, ils continuaient à en commander. Alors, je me suis lancé  », rapporte-t-il.

    capture ecran 2017-05-11 à 17.06.24.jpgHormis l’incontournable sauce liégeoise, il y a aussi la sauce provençale ou la moutarde crème. La composition des boulets peut aussi varier : Ludovic propose des boulettes de volaille et d’agneau «  mais sur commande, on n’en trouve pas en magasin  », tient-il à préciser. Ses produits « oOps Boulettes et Compagnie » sont disponibles à la Coopérative ardente de Liège et à La Cop de Ferrières, ou bien sur commande via Facebook (à venir retirer à Tinlot ou livraison via un forfait km). «  Des contacts sont aussi pris pour être distribués chez Match et Carrefour  », ajoute-t-il. Le paquet de deux unités coûte 4,5€.

    Article d'Annick Govaers (La Meuse numérique) et la Meuse H-W du 24 avril

    Photos facebook
    En savoir plus:
    www.facebook.com/oOps.boulettes
    www.facebook.com/bieregrandbeche

     

    A voir également:  la vidéo sur Vivacité:

    capture ecran 2017-05-11 à 16.51.32.jpg

    https://www.youtube.com/watch?v=QmondL6I8EY

     

  • Clavier. Il recrée l’artisanat du 15esiècle avec sa compagnie

    Voilà 13 ans que le Claviérois Philippe Franckart (41) fait partie de la compagnie de reconstitution historique Leodium. «Nous faisons de l’artisanat du 15e siècle de Liège.»  Passionné d’histoire, le Claviérois ne prend pas ce hobby à la légère. «L’idée derrière notre compagnie n’est pas simplement de s’amuser au Moyen-Âge. Il faut aussi comprendre comment ils fonctionnaient à l’époque, et comment ils utilisaient leur environnement», continue-t-il. Leodium est donc synonyme de rigueur historique.

    capture ecran 2017-01-25 à 18.29.15.jpg«Dans le film Les Visiteurs, on perçoit le peuple comme des gens sales. Or, même le paysan de base se lavait tous les jours. Ce n’est qu’à la Renaissance qu’on a abandonné cette idée, et qu’on a commencé à dire que ça retirait la couche protectrice du corps.»
    En quoi consiste exactement l’artisanat du 15e siècle?
    «On retrouve par exemple de la gravure sur bois, ainsi que la bijouterie», indique Philippe Franckart. «On utilise encore le même genre d’outils, même si les alliages ont évolué dans leurs apparences.» Ces outils, le Claviérois les obtient des mains d’amis forgerons. «Grâce à ces outils, nous réalisons des gravures sur bois et, en partie, des costumes.»
    C’est en faisant un remplacement auprès d’une compagnie que Philippe Franckart a pris goût à se costumer. Il avait alors autour de 19 ans à cette époque.«Le 15e siècle me plaît, car il s’est passé énormément de choses en l’espace de 60 ans», s’enthousiasme-t-il. «Il y a ainsi eu le vol du Perron de Liège et sa restitution, ainsi que la fin du Moyen-Âge. Au niveau culinaire, il existe également énormément de goûts.»
    La compagnie ne ferait pas de profit de ces créations. «Nous ne vendons pas ce que l’on crée», signale Philippe Franckart. «On m’a déjà demandé de faire une pancarte pour une échoppe, mais je ne lui ai fait payer que le prix des matériaux.» Il explique que le partage est leur objectif. «Nous faisons ainsi des représentations dans des écoles pour expliquer le Moyen-Âge aux élèves», dit-il. Si vous désirez rejoindre la compagnie Leodium, vous pouvez contacter le Claviérois à l’adresse: crealug@gmail.com.
    J.G La Meuse du 20 janvier