Culture

  • Tinlot. Un nouveau livre jeunesse de Sonia Coudert

    capture ecran 2018-08-25 à 13.40.27.jpg

    Un nouveau livre jeunesse de Sonia Coudert vient d'être édité. Il est disponible dans toutes les librairies à la demande! 
    https://livrs-editions.com/produit/langues-de-vipere/

    Langues de vipère
    12,00€
    S.A.William
    194 pages
    Première lecture – Princesses – Caractère.
    Extrait du livre:
    "Daline n’est pas une gentille princesse de conte de fée, au contraire !
    Elle ne s’intéresse qu’aux apparences. Seules la richesse et la beauté ont de la valeur à ses yeux. Si vous n’avez ni l’une ni l’autre, passez votre chemin et ne vous frottez pas à cette mégère !
    Un jour pourtant, tout va changer. Daline décide d’évoluer, mais comment devenir gentille après des années de méchanceté ?
    La princesse va devoir compter sur sa femme de chambre et sur des amis inattendus, qui vont l’aider dans cette lourde tâche.
    Ces derniers ne seront pas de trop pour aider Daline à faire le tri entre ses vrais amis et ceux qui sont de véritables langues de vipère !"
    En savoir plus
    Catégorie : Source: Facebook

    D'autres libres de Sonia Coudert

    39913130_2345840978789566_6922748817360027648_o.jpg

    Voir l'article précédent sur ce blog

  • Huy littérature. La Dérive recrute des lecteurs pour sa vitrine

    journal,SU_QUOTIDIENS,20180517,HUY,1.jpgLa librairie La Dérive, sur la Grand-Place de Huy, réitère son opération « Je lis dans la vitrine ».
    Pour ce faire, elle est à la recherche de lecteurs et lectrices prêts à tester cette chouette expérience!
    La librairie La Dérive recrute donc des lectrices et lecteurs pour le samedi 26 mai.

    «Nous avons besoin de 15 personnes qui passeront 30 minutes dans nos vitrines. Un livre et une boisson vous attendent ! Venez vivre une expérience surréaliste en notre compagnie », commentent les gérants.
    Comment s’inscrire ?
    Un petit coup de fil au 085/21.25.14, demandez Marco. Un créneau horaire sera fixé selon vos convenances et les disponibilités.
    Premier(e) candidat(e) attendu(e) à 9h45. (La Meuse du 17 mai)

  • Petit Larousse et Petit Robert: les nouveaux mots 2019

    lepetit-robert-le-petit-larousse-2017-001.jpg

     
    Le Petit Larousse et le Petit Robert, les deux principaux dictionnaires du monde francophone, ont présenté lundi leur millésime 2019 avec leur lot de mots nouveaux reflétant la diversité d’une langue qui ne cesse de se renouveler. Morceaux choisis.
     - Le « dégagisme » (rejet de la classe politique en place), relevé par Le Robert est-il une conséquence de la vague « antisystème » (qui s’oppose au système en place) ? Le Petit Larousse nous invite à méditer sur la « démocrature » (une démocratie dirigée de façon autoritaire).
     - Un « bredele » (gâteau alsacien) accompagné, pourquoi pas, d’un « ristretto » (café serré), Le Robert nous invite à un voyage culinaire avec sur sa carte « teriyaki » (viande ou poisson grillé et mariné) ou « gomasio » (condiment au sel marin et sésame grillé). Restera-t-il de la place pour la « pavlova » (gâteau meringué garni de crème chantilly et de fruits) ? Pas sûr !
     - Est-il décent de garnir ses « gyozas » (raviolis épicés) de « sauce barbecue », se demande le Petit Larousse ? Peut-être est-ce un effet de la « mixologie » (art d’adapter des recettes)…
     - Liker, c’est permis !
    Le Petit Larousse invite à « liker » (apprécier) des « vlogs » (blog diffusant des vidéos). Attention cependant à ne pas être victime d’un « rançongiciel » (logiciel malveillant) mettent en garde les deux dictionnaires.
     - La langue est aussi effrontée. « Se palucher », explique Le Robert, renvoie à la pénibilité d’un travail peu attrayant ou à une certaine félicité solitaire. Avec le Larousse pourquoi se contenter d’embrasser quand on peut « se boujouter », « poutouner », bref faire un « schmutz » (un baiser).
     - Du côté des noms propres, le footballeur brésilien Neymar (avec une erreur dans sa biographie) et l’écrivaine Chantal Thomas entrent dans le Robert illustré tandis que l’athlète handisport Marie-Amélie Le Fur et la cheffe Hélène Darroze sont consacrées par le Petit Larousse.
     - Le prix Nobel de littérature britannique Kazuo Ishiguro et le spationaute français Thomas Pesquet ont, eux, l’honneur de figurer dans les deux dictionnaires.
    La Meuse H-W
  • Le Tinlotois Sébastien Brunet présente sa publication à la "foire du livre" de Bruxelles

    2018-02-23-PHOTO-00000121.jpg

    Sébastien Brunet (voir d'autres articles sur ce blog) était présent à la foire du livre de Bruxelles ce vendredi 23 février pour y présenter un petit essai intitulé:
    "Reconvertir la pensée industrielle: pour de nouvelles pratiques politiques"
    Il y est question de prospective, de domination, de développement technologique et de la nécessité de revisiter le fonctionnement de nos démocraties...

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.58.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.30.jpgVous qui passez par là, entendez-vous grincer les rouages de cette pensée industrielle de la domination qui colonise nos systèmes de production, notre démocratie et nos vies ?

    Voyez-vous ici et là, se profiler une forme de totalitarisme du temps présent et la domination d’une pensée qui ne se pense plus ?

    Observez-vous vos enfants se pencher un peu plus chaque jour, non vers le centre de la terre mais vers le centre d’eux-mêmes tout englués qu’ils sont dans les réseaux sociaux ?

    Qu’avons-nous fait de notre capacité de réflexion prospective, de cette imagination créatrice qui considère le futur comme un territoire à conquérir ?

    Pour répondre à ces questions, il est nécessaire d’affuter quelques concepts qui agiront sur les insupportables réalités du monde : le rejet des migrants, les inégalités croissantes, les politiques d’austérité, les “affaires” d’éthique politique, le changement climatique, et bien d’autres encore…
    Des solutions sont pourtant déjà là, peu connues mais présentes, qui peuvent en “démocratisant notre démocratie” soutenir l’émergence de nouveaux futurs possibles et désirables.

     

     

    capture ecran 2018-02-25 à 17.07.18.jpg

    capture ecran 2018-02-25 à 17.06.26.jpg

  • Les musées liégeois sont partiellement gratuits pour les étudiants et les moins de 26 ans

    capture ecran 2017-12-26 à 10.33.32.jpg

    Dans le cadre des actions « Réinventons Liège » les musées liégeois sont partiellement gratuits pour les étudiants et les jeunes de moins de 26 ans depuis le 1er décembre 2017.

    A Paris, et dans d’autres villes européennes, l'entrée des collections permanentes des musées et monuments nationaux est gratuite pour les jeunes de moins de 26 ans.
    La gratuité dans les musées a pour objectif d’augmenter la fréquentation des musées par les jeunes, de  développer leur goût pour l’art et de les préparer à devenir le public de demain.
    La Ville de Liège mettra en place un dispositif similaire et offrira la gratuité d’accès dans ses musées pour les collections permanentes aux étudiants et, de manière générale, aux jeunes de moins de 26 ans.
    Cette gratuité sera accompagnée d’une approche pédagogique renforcée. 
    Signalons cependant que les grandes expositions temporaires organisées par les musées restent payantes.
    (Voir le site liege.be et réinventons liège)

    capture ecran 2017-12-26 à 11.44.27.jpgRappel
    Plus de 150 musées gratuits le premier dimanche du mois
    Les musées sont gratuits le premier dimanche ! Tous ? Non mais de plus en plus. De 49 musées en 2012, le nombre est passé à 69 début 2013, plus de 100 en 2014 et 140 en 2015. Le cap des 150 est désormais atteint.
    
Parmi d’autres, le Musée de la Boverie à Liège et le Préhistomuseum à Ramioul  ont prolongé la liste.
    Rappelons que toutes les grandes villes wallonnes et les musées subventionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles pratiquent cette gratuité ainsi que des institutions purement privées comme le Musée Hergé à Louvain-la-Neuve. Le succès public est au rendez-vous.


    Le nouveau guide des musées gratuits est disponible dans les PointCulture et sur le site www.artsetpublics.be

  • Ouffet. L’astrophysicien Arnaud Stiepen a lancé une chaine didactique You tube sur la science

    Des vidéos utilisant des extraits de films pour expliquer précisément des phénomènes scientifiques : voilà ce que propose l’astrophysicien ouffetois Arnaud Stiepen (31). À l’ULg, où il officie, il a pu s’entourer de passionnés pour l’assister. C’est un projet qu’il cultive dans son esprit depuis plusieurs années maintenant.
    Dans ses vidéos, l’Ouffetois explique ainsi des principes physiques, chimiques ou mathématiques. Des séquences qui utilisent notamment certains artifices comme un fond vert et des illustrations réalisées spécialement pour l’occasion. (Extrait de l’article de La Meuse du 18/11)

    capture ecran 2017-12-04 à 11.30.21.jpg

    Voir la présentation du projet par Arnaud Stiepen

    capture ecran 2017-12-04 à 11.48.25.jpg

    Astrophysicien passionné de cinéma, ancien étudiant de St Roch Ferrières puis de l’ULG, Arnaud Stiepen, est aujourd’hui chercheur à l' Université de Liège (Postdoctoral researcher), il a lancé ce 4 décembre  le 1er épisode de  "Science at the movies". 
    Le chercheur prévoit la diffusion de 5-6 vidéos par an. Certaines seront d'ailleurs assorties d'un bonus pour les mathématiciens en reste! (https://www.facebook.com/astiepen)

    Après un long et beau parcours, nous y sommes! Nous vous avions donné rendez-vous pour la toute première vidéo de Science AT The Movies: la voici!  Premier épisode: Archimède.

    capture ecran 2017-12-04 à 11.44.09.jpg

    capture ecran 2017-12-05 à 11.38.30.jpg

    Dans ce premier épisode de Science at The Movies, nous découvrirons les sciences qui se cachent derrière le film Dirty Dancing et, en particulier, le principe découvert par Archimède. Soyez les premiers au courant des sorties de nos prochaines vidéos grâce à la page Facebook Science At The Movies: https://www.facebook.com/ScienceAtThe... et au twitter: https://twitter.com/ArnaudStiepen et n'hésitez pas à partager la chaîne et les vidéos sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #SATM!
    A voir également le Jt de la RTBF du 12 octobre avec A. Stiepen

  • Des Liégeoiseries à la pelle. Paul-Henri Thomsin vous invite les 24 et 25 nov.

    A la suite de son intervention lors de la soirée du CCT  à Tinlot (voir l'article d'hier), Paul-Henri THOMSIN, vous invite à deux représentations les vendredi 24 et samedi 25 au Sart Tilman (église désacralisée au rond -point) N63.

    capture ecran 2017-11-20 à 12.46.35.jpgCe spectacle est organisé au profit  de la Fondation Angkor-Belgique (voir le site et ci-dessous)

    Pour vous présenter plus en détail P-H Thomsin, voici tout simplement comment il se présente lui-même:

    Une passion au service de la langue wallonne...
    Une vie à "wèzeûr po viker"...

    Instituteur retraité, chroniqueur wallon pour l'hebdomadaire "Vlan", rubrique "Vlan avå lès vôyes" (depuis avril 88), conférencier pour le service d'éducation permanente de Liège-Province-Culture,  animateur de la séquence radio "les liégeoiseries..." sur Vivacité, matin et après-midi,  je suis "écrivain en wallon liégeois", donc...

    DSC00271.JPGPar une création quotidienne, en wallon liégeois, je souhaite assurer une présence de la langue wallonne, partout où elle peut enrichir l'environnement langagier et affirmer une personnalité forte, par la prise de conscience de ses charmes, de ses couleurs, de ses parfums, de ses truculences... De ses "succulences"...
    Je revendique le statut d' "amateur", au sens premier du terme (mot latin de la famille de "amare" - aimer): celui qui aime, cultive, recherche, qui s'adonne à un art pour son agrément...
    Je voudrais assurer la "reconversion" de cette langue wallonne, avant qu'elle ne s'éteigne, victime d'une mort annoncée.
    Je rêve de me mettre au service de langue wallonne pour lui rendre la considération qu'elle mérite.
    Je souhaite être le "passeur de langue" qui autorise Liégeoises et Liégeois à se ré-approprier un parler qui colle à leur nature...
    Le "passeur de langue" qui autorise les générations présentes et futures à renouer le cordon ombilical qui les a, un jour, nourri d'une langue unique, inimitable... Langue qui leur a donné la main pour grandir et avancer sur le chemin de leur identité...

    Liégeoiseries_1.jpg

  • Photographie. Votez pour les photos du Tinlotois Claude Denoel !

    capture ecran 2017-11-06 à 13.52.44.jpg

    capture ecran 2017-11-06 à 13.52.32.jpgClaude Denoel, dont vous admirez régulièrement les photos sur ce blog (balades et activités du SIVH... ou de nombreuses prises de vue, à l'occasion d'activités tinlotoises ou condrusiennes), publie ses photos sur le site metrophotochallenge !

    Vous pouvez le soutenir et en cliquant sur l'icône, en bas à droite, de chaque photo !
    A découvrir sur:
    https://www.metrophotochallenge.com/profile/38947

     capture ecran 2017-11-06 à 13.53.25.jpg