Déchets

  • Tinlot. Information aux agriculteurs. Collecte des déchets plastiques agricoles non dangereux

    Capture d’écran 2017-10-18 à 14.17.04.pngPar un courrier début juillet, la commune vous informait de la décision d’Intradel d’arrêter la collecte des déchets de plastiques agricoles non dangereux, consécutif à la faillite de l’usine de recyclage SOREPLASTIC et la réduction des subsides de la part de la Région wallonne.

    La société INTRADEL nous annonce la reprise de cette collecte mais suivant de nouvelles conditions et la procédure de tri obligatoire.

    • Deux sites permanents de collecte ouverts depuis le 12/09/2017 :
      • Bio-centre de Grâce-Hollogne : ouvert du lundi au samedi de 8 h 30 à 16 h 30 jusqu’au 31/12/2017 ;
      • Centre de transfert de Soumagne : ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et de 13h à 16h jusqu’au 31/10/2017 ;
    • Une dizaine de sites communaux sur lesquels une collecte annuelle de 15 jours sera organisée :

    à CLAVIER route du Val à 4560 CLAVIER (à côté du recyparc) :

    du lundi 04/12 au vendredi 08/12/2017

    du lundi 10/12 au jeudi 13/12/2017

    de 9h à 16h

    et le vendredi 15/12/2017 de 9h à 12h.

    • NOUVELLE PROCEDURE DE TRI : voir ci-dessous

    Lire la suite

  • Condroz. Deux séances d'information par l'UCM: "Tri des déchets & économie d'énergie" dans votre entreprise

    image001.png

    Invitation GAL Pays des condruses.jpg

  • Devenez ambassadeur de la propreté tout au long de l’année pour votre rue ou votre quartier.

    Suite au grand nettoyage de printemps 2017 (Opération commune propre et Wallonie propre), une nouvelle action en matière de propreté publique est lancée dès maintenant.
    Elle vise  à proposer aux citoyens, associations, écoles ou membres d’une entreprise de devenir « Ambassadeurs de la Propreté ».  L’action consiste à maintenir propre tout au long de l’année une rue ou un quartier que l’Ambassadeur souhaite parrainer.

    0ac259141f4d4c20ac7f98bf8d945c02.jpgCe projet à l’échelle de la Wallonie a débuté concrètement le mercredi 27 septembre 2017 par une campagne média dont vous avez peut-être entendu un extrait à la radio ou vu un spot à la télévision.
    L’inscription d’une équipe d’Ambassadeurs sur notre site internet walloniepluspropre.be/ambassadeurs prévoit la livraison, à domicile ou dans un point de dépôt, d’un ensemble d’accessoires dédiés à l’action, à savoir un gilet fluorescent, un brassard, une pince, des gants et des sacs spécifiques marqués « Ambassadeur Propreté » (bleus pour le PMC, blancs transparents pour les déchets tout-venant).
    Nous enregistrons déjà des inscriptions, ce qui prouve l’intérêt de la population et leur souhait d’agir pour améliorer la propreté publique et ne manquera pas d’engendrer des répercussions positives sur l’embellissement du cadre de vie de la commune.
    Les détails se trouvent  sur le site walloniepluspropre.be/ambassadeurs :
    Vous y trouverez également la Charte finalisée de l’Ambassadeur de la Propreté. Chaque équipe d’Ambassadeur doit signer la charte et s’engager à en respecter les règles.
    Le bon déroulement de ce projet participatif demande la collaboration de tous les acteurs concernés. Dans ce contexte, les pouvoirs locaux sont un relais opérationnel indispensable afin de permettre aux Ambassadeurs de mener leur action à bien.
    Afin de faciliter le contact entre la commune et les ambassadeurs et, notamment convenir des modalités d’évacuation des sacs de déchets récoltés, un système d’inscription a été conçu de manière telle que la commune puisse recevoir en temps réel les coordonnées des Ambassadeurs inscrits.

    capture ecran 2017-10-04 à 13.33.36.jpg

    La cellule Be WaPP, pour une Wallonie Plus Propre
    A suivre

  • Ochain Energie SCRL, inauguration officielle de l'unité de Biométhanisation

    L'unité de biométhanisation d'Ochain a été inaugurée ce vendredi 29 septembre 2017 après 8 ans d'efforts et d'embûches. Le samedi 1er octobre les installations étaient ouvertes au public. Le dimanche, la coopérative Emissions zéro profitait de l'occasion pour fêter ses 10 ans d'existence. Elle offrait à ses coopérateurs une tournée en car pour visiter successivement les trois installations dans lesquelles la coopérative participe:
 les éoliennes de Dour-Quiévrain - Le projet historique !   La centrale hydraulique de Monceau et l'unité de biométhanisation d'Ochain (Clavier).

    capture ecran 2017-10-02 à 17.52.19.jpg

    capture ecran 2017-10-02 à 17.52.44.jpg

    Des  installations impressionnantes, en parfait état de marche, ainsi que le remarquable aménagement du site ont suscité l'admiration de tous les invités.

    capture ecran 2017-10-02 à 13.20.53.jpg

    Près de 80 personnes étaient ainsi conviées pour visiter le site. Entrepreneurs, partenaires, mandataires publics, riverains, agriculteurs, familles ont pu revivre tout le cheminement et l'aboutissement de ce projet porté à bout de bras par un jeune agriculteur tinlotois, Grégory Racelle.

    capture ecran 2017-10-02 à 13.20.41.jpg

    capture ecran 2017-10-02 à 13.31.23.jpg

    Les principaux intervenants ont retracé l'historique du projet: Marc Wauthelet (GAL Pays des Condruses), Bernard Dubois (BNP Paribas), Marc Installé (Emissions Zéro) et Grégory Racelle (qui a orchestré la réception de main de maître).

    Marc Wauthelet, chargé de mission au GAL, a rappelé le rôle joué par celui-ci au départ de la démarche avec une étude permettant de déterminer les différentes possibilités d’implantation de biométhanisation sur le territoire des 7 communes condrusiennes. C’était en 2011.
    Sur les 19 sites retenus dont le CNRF de Fraiture, c’est finalement avec le home du château Ochain, dont le Groupe ACIS, propriétaire des lieux a financé l’étude de faisabilité, que le projet va aboutir.
    La SCRL Ochain Energie est créée. En 2015 un compromis de vente est signé pour l’achat du terrain ainsi qu’un bail pour la location des terres et les servitudes de passage.
    Marc Installé, de "Emissions Zéro" a expliqué ensuite tout le montage juridique et financier réalisé au cours de ces années. Après les 800.000€ injectés dans le projet par Emissions Zéro (1.500 coopérateurs), il fallait trouver plus de 4 millions pour atteindre les 5 millions d’euros nécessaires au résultat obtenu aujourd’hui et ce budget a bien été respecté. Ces montants ont été trouvés grâce au prêt consenti par BNP Paribas et l’investissement de Meus’Invest qui apporte également les garanties financière tout comme la  Sowalfin.
    A signaler: l’ancrage local de 10.000€, provenant de particuliers, sous la houlette de "Condroz Energies Citoyennes". "Un partenariat exemplaire" précisera Mr Dubois, qui par ailleurs souligne le soutien qu'apporte la BNP aux projets responsables d’énergies renouvelables et au secteur agricole.
    Philippe Herman, ancien "facilitateur biométhanisation" pour La Wallonie a présenté de son côté les différentes réalisations similaires en Wallonie ainsi que les procédures en cours.
    Grégory Racelle termine cette présentation en expliquant que si la station d’Ochain a été mise en route en mai dernier (voir l’article sur ce blog), il faudra cependant attendre la fin octobre pour raccorder le réseau chaleur qui doit chauffer le home d’Ochain. Les derniers travaux sont en cours.
    Philippe Dubois, Bourgmestre de Clavier, et cultivateur de terres à proximité, a bien sûr suivi de très près le dossier depuis le début et est heureux du résultat obtenu. "Le gros défi maintenant, souligne-t-il, sera la rentabilité et l’approvisionnement continu en matières premières. Cela ne doit pas coûter aux agriculteurs et surtout à ceux qui ne sont pas à proximité. Il faudra aussi convaincre et impliquer la population ainsi que tous ceux ceux qui peuvent alimenter l’unité de biométhanisation. C’est une démarche citoyenne globale et économique qu’il faut réussir."

    Articles précédents sur ce blog:
    la biométhanisation d'Ochain a produit ses premiers KWh ce samedi 6 mai 2017
    Condroz Energies Citoyennes, GAL. Le château d'Ochain et 1.500 foyers clavierois alimentés par du... fumier
    Centrale de biométhanisation d’Ochain Énergie. Portes ouvertes du dimanche 20 novembre
    capture ecran 2017-10-02 à 13.31.36.jpg

    Différentes communes du GAL étaient représentées: Christine Guyot (Echevine de l'agriculture à Tinlot), Cilou Louviaux (Bourg. de Tinlot), Philippe Dubois (Bourg. de Clavier), Eric Lomba (Bourg. de Marchin et Président du GAL) et Francis Froidbise (Echevin à Ouffet).
    Photo du bas: Damien Wathelet (Echevin à Clavier), Jean-François Pêcheur (Directeur du GAL)capture ecran 2017-10-02 à 13.36.13.jpg

    Grégory Racelle  et sa maman. "Depuis 12 ans, il ne nous parle que de ça ! Je suis heureuse de voir son rêve se réaliser et de comprendre enfin comment cela fonctionne!"

    Tous les orateurs ont souligné le parcours et le travail remarquable accompli par Grégory. Son opiniâtreté, son professionnalisme et sa disponibilité au cours de ces 8 années ont facilité le travail de tous et ont permis de surmonter les nombreux obstacles sans se décourager.
    Grégory fête ses 30 ans ce 3 octobre, agriculteur à Abée, il est marié à Stéphanie et le papa de 2 enfants.

    capture ecran 2017-10-02 à 17.48.39.jpg

    Un investissement de 5 millions d'euros. Un équivalent de 7 à 8 emplois : 3 directs et 3-4 indirects. L'équivalent de 1400 ménages seront fournis en électricité  ainsi que le chauffage du home d’Ochain.

    DSC_4294.jpg

    Comprendre le projet "Ochain Energie" et la biométhanisation en 6 étapes.

    Pour cette inauguration et la journée portes ouvertes, le lendemain dimanche 1er octobre, quelques panneaux explicatifs très complets ont été réalisés sur le site. Ils présentent l'ensemble du dispositif :
    Voir la suite  ci-dessous:

    Lire la suite

  • Attention! Fermeture de nombreux recyparcs ce mardi 3 octobre après-midi

    capture ecran 2017-10-02 à 20.30.25.jpgFaisant suite à l'agression de la semaine dernière, la CGSP d'Intradel convoque demain après-midi une Assemblée générale de ses affiliés.

    En conséquence, une 40aine de Recyparcs seront fermés l'après-midi :

    Aywaille, Clavier, Comblain, Esneux, Ferrières, Liège Angleur, Nandrin, Ouffet, Seraing 2 Boncelles, Sprimont, Trooz, Burdinne, Flémalle 1, Flémalle 2, Huy, Saint-Georges, Waremme, Wasseiges, Ans, Bassenge, Blegny, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège Glain, Oupeye, Visé, Chaudfontaine, Liège Sart-Moray, Seraing 1 Marnix, Seraing 3 Jemeppe, Jalhay, La Calamine, Limbourg, Plombières, Raeren, Spa, Thimister, Verviers 1 et Verviers 2.

    Cette liste ayant été mise à jour ce lundi, nous conseillons vivement aux usagers de systématiquement téléphoner au call center d'Intradel (04/2407474) avant de se rendre dans un recyparc qui ne serait pas dans la liste ci-dessus ou de reporter au lendemain leur visite au parc.
    Source: http://www.intradel.be/actualites/fermeture/fermeture-recyparcs-ce-03-10-17.htm?lng=fr

    Voir l'article de samedi

    capture ecran 2017-10-02 à 20.34.50.jpg

  • Votre calendrier Intradel du mois d'octobre 2017

    capture ecran 2017-09-28 à 16.27.18.jpg

    Une nouvelle fois, Intradel déplore une agressivité hors norme de la part de certains individus.
    Hier après-midi, au Recyparc d’Oupeye, deux usagers (dans le même véhicule) ayant été refusés ont commis une agression physique et une agression verbale majeure.
    Ces usagers, sous le coup d’une exclusion d’accès aux Recyparcs pour une précédente agression au Recyparc de Herstal, se sont vus naturellement refuser l’accès à celui d’Oupeye.
    Le conducteur a forcé le passage renversant volontairement un des préposés et le blessant aux jambes.
Le passager a menacé un autre préposé de « venir lui tirer une balle dans la tête ».
    Les individus ont été arrêtés pour tentative de meurtre (arme par destination) par une brigade de police appelée sur place.
    De nouveau, Intradel condamne ce type d’attitude et poursuivra naturellement en justice les deux personnes concernées.
    Source: https://www.facebook.com/search/top/?q=fabienne%20lespagnard

    capture ecran 2017-09-28 à 16.29.40.jpg

    capture ecran 2017-09-28 à 16.29.54.jpg

    Attention!  La marche Adeps du Blé Qui Lève a lieu le 8 octobre et non le 1er comme mentionné sur le calendrier.

  • Ochain Énergie SCRL. Biométhanisation & Cogénération. Invitation à la journée Portes Ouvertes le 30 septembre

    ochain.png

  • Un milliard de sacs en plastique sont utilisés par les Belges chaque année

    L’ensemble de la population belge consomme chaque année un milliard de sacs en plastique, soit 98 sacs par personne. Les frais liés à l’élimination de ces sacs à Bruxelles et en Flandre s’élèvent à 61,5 millions d’euros.

    capture ecran 2017-08-16 à 09.56.15.jpg

    C’est ce que rapporte dimanche Het Nieuwsblad, sur la base d’une enquête effectuée par le service d’études de Groen.
    Depuis que les supermarchés ont mis fin en 2004 à la distribution de sacs jetables, l’utilisation de sacs en plastique a baissé de 89%. Quelque 4,5 tonnes de plastique ont pu être évitées. «Mais on peut en faire plus», estime le parti écologiste flamand. «Il est grand temps d’instaurer une interdiction totale de ces sacs dans notre pays», a indiqué la députée bruxelloise Annemie Maes. (La Meuse en ligne)

  • Natagora: le rapport annuel 2016

    Qu'a fait Natagora en 2016 ?

    capture ecran 2017-07-25 à 11.11.48.jpg

    Tout au long de l’année 2016, Natagora a encore travaillé à redéployer au mieux la biodiversité en Wallonie et à Bruxelles. Compilation des chiffres-clés de l’association, des principales réalisations et des objectifs stratégiques de 2017, notre rapport annuel est maintenant disponible. Découvrez, en chiffres et en portraits, nos multiples manières de faire entendre la voix de la nature.

    Lire notre rapport annuel 2016

  • Clavier,Tinlot, Modave, Marchin. Les bâches ne sont plus recyclées. Intradel demande aux agriculteurs de stocker leurs bâches usées

    La société Soreplastic, chargée de recycler les bâches agricoles, a fait faillite en mai. C’est avec cette firme qu’Intradel travaillait. Elle vient d’informer les communes de son réseau que, faute de solution immédiate, les agriculteurs doivent stocker leurs bâches usagées. Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier, espère que l’intercommunale trouvera rapidement une alternative.

    capture ecran 2017-07-06 à 08.42.21.jpg

    «Intradel nous a notifié l’arrêt brutal et immédiat des collectes et évacuations des plastiques et bâches agricoles», déclare Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier. «Il s’avère que la société chargée de les recycler en pellet, Soreplastic, a fait faillite.»

    capture ecran 2017-07-06 à 08.42.48.jpgJusqu’à présent, les agriculteurs de Tinlot, Modave, ou encore Marchin venaient déposer leurs bâches usagées dans un container à côté du recyparc de Clavier. Faute de solution, ils devront pour le moment les stocker.
    Cette annonce n’enchante pas vraiment le bourgmestre. D’autant plus que selon lui, Intradel reçoit des subsides pour ce traitement de ces déchets. «Depuis 2015, les subsides sont passés de 1.500 euros à 1.250 euros», dit-il. «On arrive tout de même autour de 100.000 euros au final.»
    Il aimerait ainsi voir Intradel «mettre la gomme» pour trouver une alternative. En attendant, il lance des pistes. «On pourrait imaginer des points de collecte par commune qui tiennent compte du nombre d’agriculteurs autour, ou encore un calendrier spécifique à ce genre de collecte», évoque-t-il.
    «Si Intradel touche des subsides et ne fait rien, pourquoi ne pas les reverser aux agriculteurs?» Il songe également à un soutien de la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA). La réponse de celle-ci est simple: c’est Intradel qui a la main. «Toutes les intercommunales ne sont pas concernées par ce problème», indique Bernard Decock, conseiller au service d’étude de la FWA. «Il existe donc forcément d’autres opérateurs qui proposent des services de reprise de ce genre de déchets.
    Travailler avec l’un d’entre eux, c’est justement le cœur de métier d’Intradel.»
    (Extrait de l'article de J.G dans la Meuse H-W du 6 juillet)

    Voir à également le reportage de RTC

  • Votre calendrier Intradel du mois de juin 2017

    capture ecran 2017-05-31 à 10.44.29.jpg

    Le conseil du mois: juin, le retour au jardin

    capture ecran 2017-06-03 à 08.49.16.jpg

    capture ecran 2017-06-03 à 08.46.03.jpg

    Or, ceux-ci ne sont pas sans danger. Ils peuvent non seulement être dangereux pour notre santé, mais surtout pour notre environnement. Sans compter qu'une utilisation abusive ou inappropriée peut engendrer une perte de leur efficacité.
    Alors la question est simple : peut-on se passer des pesticides ? Oui, bien sûr !
    Un jardin au naturel, c'est avant tout un jardin plein de vie, entretenu en respectant quelques principes de base où la chimie et les produits phytopharmaceutiques n'ont pas leur place.

    Pour vous aider dans vos démarches, Intradel vous propose deux documents :

    • Une brochure "Moins de pesticides" qui reprend une série de conseils pour que votre jardin redevienne un espace 100% naturel ;
    • Un dépliant "La recette du jardin raisonnable" qui vous apprend comment préparer des potions magiques à base de plantes à l'efficacité redoutable.