Elections com. 2018

  • Interdiction de l’affichage électoral sur le domaine public régional

    capture ecran 2018-07-16 à 11.00.35.jpg

    ÉLECTIONS COMMUNALES ET PROVINCIALES DE 2018 :
    Interdiction de l’affichage électoral sur le domaine public régional

    Alors que la campagne électorale débute officiellement ce samedi 14 juillet pour les prochains scrutins communaux et provinciaux d’octobre 2018, le Ministre wallon des Travaux publics Carlo DI ANTONIO rappelle la règlementation en vigueur en matière d’affichage électoral.

    La règle est qu’il est strictement interdit d’apposer des affiches électorales sur le domaine public routier régional. Concrètement, l’affichage électoral est interdit sur les arbres, les plantations, les poteaux, les panneaux, … qui bordent la voie publique régionale.

    Ce type d’affichage engendre en effet des nuisances en termes de propreté publique et de gestion des déchets. Ces panneaux et autres affiches peuvent également représenter un danger en matière de sécurité routière.

    Toute affiche électorale posée sur le domaine public régional sera enlevée par les agents du Service public de Wallonie, chargés de faire appliquer cette interdiction, et conservée un mois dans les locaux des districts routiers afin de permettre aux intéressés de récupérer le matériel saisi.

    Cette interdiction ne concerne pas l’affichage sur un domaine privé, moyennant évidemment l’accord du propriétaire.

    Source:communiqué de presse "La Wallonie"

  • Elections communales 2018 - Vote pour les étrangers: attention s'inscrire avant le 31 juillet !

    Les ressortissants européens et non-européens peuvent prendre part à l’élection communale, moyennant les conditions suivantes :

    • avoir 18 ans au plus tard le jour de l'élection ;
    • être inscrits au registre de population de la commune ou au registre des étrangers (à l’exclusion du registre d’attente) au plus tard le 31 juillet de l'année de l'élection communale ;
    • jouir de leurs droits civils et politiques, c'est-à-dire ne pas être suspendus ou exclus du droit de vote le jour de l'élection ;
    • introduire et compléter une demande d'inscription sur le registre des électeurs de la commune pour le 31 juillet 2018.

    En outre, les ressortissants des Etats non-membres de l’Union européenne doivent répondre aux conditions suivantes :

    • avoir établi leur résidence principale en Belgique, sur base d'un titre de séjour légal, de manière ininterrompue pendant les 5 ans précédant l'introduction de la demande, soit depuis le 31 juillet 2013 au plus tard (pour plus d'informations : http://www.elections.fgov.be/ ou infodesk@ibz.fgov.be) ;
    • faire une déclaration par laquelle ils s’engagent à respecter la Constitution, les lois du peuple belge et la Convention de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales.

    Je suis ressortissant d’un pays-membre de l’Union européenne, je remplis ce formulaire et le renvoie à l’administration de la commune dans laquelle je suis domicilié.

    Je suis ressortissant d’un Etat ne faisant pas partie de l’Union européenne, je remplis ce formulaire et le renvoie à l’administration de la commune dans laquelle je suis domicilié.

    Important ! Si vous avez déjà été inscrit lors de précédentes élections communales, vous recevrez automatiquement une lettre de convocation.
  • Modave. Le groupe Ose présente son programme avant sa liste. Les idées avant les visages !

    B9715481404Z.1_20180422202356_000+GP9B5B474.2-0.jpg

    Motus et bouche cousue chez Ose concernant la liste que le groupe songe à présenter d’ici quelques mois.
    Le groupe modavien était réuni ce samedi à la salle du Bois Rosine de Strée pour présenter son programme. « On est 18, or il ne faut que 15 personnes sur la liste. De plus, nous devons également respecter la parité », lance Éric Thomas, 1er échevin.
    « Le plus important est d’avoir des projets. En 2012, nous avions attendu juillet pour évoquer des candidats de la liste. Nous misons d’abord sur notre bilan qui montre que nous avons travaillé lors des 300 réunions qui se sont déroulées sur 5 ans. »

    Article et photo de J. G. à la lire dans la Meuse digitale

    capture ecran 2018-04-23 à 11.55.49.jpg

    Parmi les nombreuses réalisations dans le bilan de la majorité modavienne, l'éolienne citoyenne dont vous pouvez découvrir l'album photo du montage sur la page Modave Info

  • Elections d'octobre 2018: Appel aux assesseurs volontaires

    capture ecran 2018-03-21 à 11.18.11.jpgElections d'octobre 2018 - Appel aux assesseurs volontaires

    Nous vous informons que le SPW-DGO5 est à la recherche d'assesseurs volontaires pour les élections communales et provinciales qui se dérouleront le 14 octobre prochain.
    Un formulaire d'inscription est téléchargeable sur http://electionslocales.wallonie.be/electeur/formulaires

    Un assesseur est un électeur qui exerce des tâches au sein d’un bureau électoral que ce soit un bureau de vote ou de dépouillement.

    En s'inscrivant, le candidat assesseur s'engage à ne pas être candidat, ni témoin lors du scrutin électoral d’octobre 2018 et à exécuter de manière impartiale les tâches qui lui seront confiées par le président de bureau.

    Toutes les informations utiles pour les électeurs mais aussi pour les candidats sont accessibles sur le site http://electionslocales.wallonie.be/

     

  • Tinlot. Pol Hartog et J-Cl. Jadot, têtes de listes MR pour les provinciales

    capture ecran 2018-02-13 à 18.02.38.jpgJean-Claude Jadot, échevin à Hannut et Pol Hartog, ancien échevin à Tinlot, sont les têtes de listes MR pour les élections provinciales.

    Jean-Claude Jadot, actuellement échevin à Hannut, s’occupera du nord de l’arrondissement qui comprend notamment Hannut, Waremme ou encore Braives.
    Pol Hartog (photo), ancien échevin à Tinlot, gérera le sud de l’arrondissement, à savoir entre autre Huy, Héron ou encore Engis.
    Pol Hartog est devenu conseiller provincial début 2017 après la démission de Georges Pire. « Pol étant relativement connu au niveau de la fédération du MR de Huy-Waremme, il est venu naturellement se mettre à côté de moi. » explique J-Cl. Jadot, « On a commencé à papoter ensemble, je le découvre et c’est quelqu’un de charmant, et très demandeur de pouvoir travailler ensemble. On fera une équipe qui je l’espère sera la plus performante.  »
    La liste MR complète pour la Province devrait être connue au début du printemps.
    Lire la suite de l'article dans l'édition digitale de la Meuse

  • Huy-Waremme: en 2018, 4 bourgmestres prennent leur retraite

    Pour quatre bourgmestres de l’arrondissement de Huy-Waremme, cette année 2018 est celle qui clôturera leur carrière politique. Au prochain scrutin communal d’octobre, ils ne figureront plus sur les listes électorales. Michel Dombret (IC) à Geer, Cilou Louviaux (Tinlot Participation) à Tinlot, Jean-Luc Boxus (IC) à Donceel et Joseph Dedry (IC) à Berloz renoncent à tous leurs mandats. Tous ont en commun leur âge, une soixantaine d’années, presque 70 pour Joseph Dedry, et une longue présence aux affaires communales. Ce choix est dicté par diverses raisons : éviter le mandat de trop (Jean-Luc Boxus), profiter d’une vie plus calme avec ses proches (Michel Dombret et Cilou Louviaux).

    DSC_7131.jpg
    Dernier conseil de l'année 2017 à Tinlot, Cilou Louviaux, entre Janique Lion, Directrice Générale ff
    et le Conseiller TP Pierre Darmont.
    A gauche, Christine Guyot, la future tête de liste désignée du groupe Tinlot Participation.

    A l’aube de leur retraite politique, nous leur avons posé deux questions, à savoir le projet qu’ils ont pu concrétiser pendant leurs mandats et dont ils sont le plus fier. Seconde question: le projet qu’il souhaiterait voir aboutir, au mieux avant leur départ.

    > Le projet qui fait sa fierté : la politique de l’enfance et l’accueil extra-scolaire en particulier. «En 2001, lorsque nous avons pris le pouvoir (six sièges sur 11), nous avons mené une enquête auprès des parents pour cerner leurs besoins. Ils ont été nombreux à nous demander un encadrement de leurs enfants en dehors des congés scolaires», se souvient Cilou Louviaux qui se dit fière d’avoir pu répondre à cette demande. «Chaque année, avec la collaboration des clubs de la région, des stages sont proposés pendant les 8 semaines de vacances d’été par ex. ». L’extension de l’école communale de Fraiture est sa seconde source de satisfaction.
    > Le projet qu’elle espère voir aboutir : sans surprise, la liaison Tihange-Tinlot. On en parle depuis 2002. «En 2017, toujours rien», se désespère-t-elle. Bien que ces dernières semaines, des avancées majeures ont été enregistrées.
    À la demande du ministre Di Antonio, les expropriations vont être prises en extrême urgence pour sécuriser le carrefour de la N63 avec la N66. Il est prévu : de nouvelles bretelles entre les routes N63 et N66 et le remplacement du pont par un giratoire, 1ères étapes de la liaison attendue par les Condruziens. Et en particulier les habitants de Soheit-Tinlot et Scry. «En 2008, dernier comptage en date, le passage de 8000 véhicules dans Scry a été enregistré ».  M-CL.G. Article complet à lire dans l'édition de la Meuse digitale.

  • Commune de Tinlot. Un nouveau Directeur général

    La commune cherche un remplaçant en interne à Philippe Sarlet

    En octobre 2016, le directeur général de Tinlot, Philippe Sarlet, a pris sa pension après environ 25 ans à ce poste. Une procédure pour le remplacer est lancée. Actuellement, une seule candidate se présente : Janique Lion, actuellement directrice générale faisant fonction. Ce mercredi lors du conseil communal, l’échevin Lorenzo Novello s’est abstenu sur ce point.

    capture ecran 2017-12-29 à 09.50.37.jpgVoilà plus de 25 ans que Philippe Sarlet était directeur général de la commune de Tinlot. Alors qu’il prenait sa pension en octobre 2016, la commune cherche un remplaçant à ce poste. «Une employée communale fait déjà fonction depuis 2016 », indique Cilou Louviaux, bourgmestre de Tinlot. Il s’agit de Janique Lion, présente ce mercredi au conseil communal. «Nous avions pris nos dispositions il y a quelques années en vue du départ de Philippe Sarlet. Nous avions ainsi engagé une personne qualifiée. »
    Actuellement, elle est la seule candidate à se présenter pour le poste. Après avoir passé un examen fin décembre, Janique Lion doit désormais réussir un nouvel examen devant un jury d’universitaire et de directeurs généraux expérimentés avant de réaliser un stage d’un an.
    Le point à l’ordre du jour du Conseil concernait le lancement de la procédure pour nommer par promotion interne le directeur général. «Il faut voir si d’autres personnes au sein de la commune sont dans les conditions pour aspirer à ce poste », continue la bourgmestre.

    LORENZO NOVELLO S’ABSTIENT

    Le Conseil a argué qu’entre autres, Janique Lion était dans la dynamique de l’examen et qu’il était intéressant de passer ce point au Conseil ce mercredi. «À partir du mois de juin, on ne pourra plus engager », prévient-elle. La majorité a voté pour le point, hormis Lorenzo Novello, échevin des travaux qui s’est abstenu. «Il y a un an, on avait dit que l’on temporiserait un moment sur ce sujet. Voilà que maintenant, on se précipite ! Je souhaitais simplement marquer mon désaccord », dit-il.
    Il conclut en disant qu’il comptait rempiler. «Je ne vise pas de place particulière, mais j’aimerais être réélu pour conserver le poste que j’occupe depuis 18 ans. Je pense pouvoir amener mon expérience », conclut l’échevin.
    J.G. (La Meuse H-W du 29 déc.)

  • Tinlot. Compte rendu du Conseil Communal du 27 décembre (article 2/2)

     Suite du compte rendu du Conseil Communal du 27 décembre (voir l'article d'hier)

    12. Appel à candidature pour le poste de Directeur général à la commune de Tinlot
    Dans une commune, Le directeur général est le fonctionnaire le plus important, au somment de la hiérarchie. Sous le contrôle du collège, il est responsable, en autre, de la préparation et de l'exécution des affaires soumises au conseil et au collège : légalité des décisions, de leur suivi, il est chargé de la direction du personnel (objectifs, formation, évaluation...) et de la coordination des services .
    capture ecran 2017-12-28 à 23.03.14.jpgDepuis la réforme de 2013, la loi soumet le directeur général à une nouvelle réglementation qui augmente ses responsabilités. En début de mandat, le DG reçoit désormais, de la part du Collège, une lettre de missions et des objectifs précis à atteindre avec l'aide des services communaux.
    Une évaluation est également prévue et obligatoire tous les 3 ans, organisée sous la responsabilité d'autres directeurs généraux.
    A Tinlot, le Directeur général, Monsieur Philippe Sarlet (photo), a pris sa pension en 2016. Conformément aux statuts, en juin 2017, le Conseil communal a entamé la longue procédure pour le remplacer. Recrutement et nomination d'abord d'un chef de bureau. Une candidate a réussi brillamment cette épreuve en décembre.
    Le conseil décide donc maintenant de lancer la procédure pour un appel à candidature au poste de Directeur général par promotion interne et charge le Collège communal d'organiser ce recrutement:
    - Vérifier les conditions d'éligibilité, (diplômes ...), constituer un jury d'examen de 5 personnes (4 DG dont 1 expert et 2 désignés par le fédération des Directeurs Généraux, et un professeur d'université), fixer les modalités pratiques de l'épreuve.
    Si le candidat réussit l'examen devant ce jury, il devra encore faire un stage pendant un an, jusqu'en 2019, encadré par trois autres Directeurs généraux. La nomination au poste de directeur général dépendra bien évidemment de l'évaluation de ce stage. La commune de Tinlot pourrait alors enfin bénéficier des compétences d'un directeur général.

    capture ecran 2017-12-28 à 23.08.52.jpgVote 10 oui et 1 abstention dans la majorité
     

    L'échevin Lorenzo  Novello (photo) s'est abstenu.
    Il justifie son abstention pour marquer son désaccord avec la décision du collège de lancer rapidement la procédure de nomination d'un nouveau Directeur général pour la commune de Tinlot.


    13. Approbation de l’ordonnance de police administrative générale 2018 concernant la collecte des déchets ménagers et des déchets assimilés à des déchets ménagers

    poubelle.jpgCette ordonnance reprend toute la réglementation en la matière, et lorsque les sanctions administratives communales seront d'application, les agents constatateurs (policiers) s’appuieront sur cette ordonnance de police administrative. Ce règlement est commun à toutes les communes.
    Le texte complet sera prochainement sur le site de la commune.
    Vote unanimité

    14. Intradel: approbation du plan d’actions prévention 2018
    Intradel propose 2 actions de prévention à destination des ménages,
    - Une action de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire : fourniture d’outils de sensibilisation permettant d’identifier les différentes zones de froid du frigo pour mieux ranger ses denrées alimentaires et ainsi diminuer les risques de gaspillage alimentaire.
    - Une action de sensibilisation à la lutte contre les sacs plastiques jetables : fourniture de kits de sacs réutilisables pour fruits et légumes.
    Le conseil marque son accord pour que l’intercommunale mène ces 2 actions et perçoive les subsides relatifs à leur organisation.
    Vote  unanimité

    15. Approbation de la convention de bail avec BPOST
    Bpost installera prochainement un kiosque ATM (distributeur de billets) à l'extérieur de la Maison communale (5m2). A cet effet, un contrat de bail commercial est conclu pour une durée de 9 ans au 1/1/2018.
    2500 € par an pour la commune (voir l'article sur ce blog)
    Vote unanimité

    16. Approbation des modifications de la convention avec le Syndicat d'Initiative de la Vallée du Hoyoux
    Le  conseiller Pierre Darmont (Administrateur à la nouvelle Maison du Tourisme "Terres de Meuse") explique les différentes structures touristiques dans lesquelles Tinlot est représenté. Un article suivra sur ce sujet.
    Vote unanimité

    chasse.jpg17. Approbation du bail de chasse de la Commune de Tinlot
    Le  bail de chasse communale de Fraiture est arrivé à échéance le 30 juin 2017 ;
    Le conseil décide de fixer un loyer annuel de 711 €  (indexé annuellement) pour une durée de 9 ans du 1/9/2017 jusqu'au 31/08/2026. Il s'agit d'une prolongation de bail avec Monsieur le Baron de MOFFAERTS. Le précompte mobilier est à charge de la commune.
    Vote unanimité

    déneigement.jpg18. Approbation de la convention "Centrale de marché déneigement" avec la Province de Liège
    Le conseil décide d’adhérer au marché de la Province de Liège quant à la fourniture de sel de déneigement pour l'hiver 2017-2018.
    Le sel sera acheté par les communes et entreposé dans le hall à Amay. Les coûts de stockage et de la logistique seront pris en charge par la Prov. de Liège, et le transport du sel depuis le lieu de stockage provincial vers les dépôts communaux relèvera de la responsabilité des communes.
    Vote unanimité 

    19. Information sur l'état de caisse
    Au 20/10/2017, le total des comptes financiers s’élevait à  525.883,47 €.

    20. Information sur le retour de la tutelle qui approuve la modification budgétaire 2/2017Solde des provisions et du fonds de réserve ordinaire après les présentes modifications budgétaires.
    - Provisions : 0,00 €
    - Fonds de réserve : 121.282,66 €
    Solde des fonds de réserve extraordinaires après les présentes modifications budgétaires
    - Fonds de réserve extraordinaire : 102.022,74 €
    - Fonds de réserve extraordinaire FRIC 2013–2016 : 8.098,59 €
    - Fonds de réserve extraordinaire FRIC 2017-2018 : 0,00 €

    21. Le conseil est informé de l'approbation du règlement de travail de la commune de Tinlot par la tutelle en date du 20/10/2017.

    IMG_0553.jpgPoint d'information
    Cathy Fraiture s'interroge sur l'état des fossés entre Fraiture et Tinlot suite aux travaux de placement de la fibre optique.
    Ces fossés moins profonds risquent de déborder quand il pleut beaucoup.
    Un suivi est prévu pour améliorer la situation mais c'est impossible actuellement avec la boue et les conditions climatiques que nous connaissons.

  • Christine Guyot mènera la liste TP à Tinlot pour succéder à Cilou Louviaux (suite)

    Le groupe Tinlot Participation a invité la presse mardi après-midi pour annoncer la nouvelle: Christine Guyot mènera la liste TP pour succéder à Cilou Louviaux aux prochaines élections communales en octobre 2018. (Suite de l'article d'hier)

    DSC_6548.jpg
    Christine Guyot, Cilou Louviaux et Pascal Lejeune

    Lors des dernières élections en 2012, Cilou Louviaux avait annoncé publiquement son choix de ne plus se représenter aux élections communales de 2018 (après quatre mandats dont trois à la tête de la commune). Ce choix a été confirmé dans les médias à la mi-octobre 2017 en rappelant son objectif de départ: mettre en place et préparer une nouvelle équipe.

    Deux nouveaux candidats s’étaient distingués sur la liste Tinlot Participation, emmenée par la Bourgmestre : Pascal Lejeune, second score de la liste et Christine Guyot-Deflandre, troisième score, devenus dès lors 1er et 2e échevins.

    A un peu moins d’un an du prochain scrutin et pour répondre au questionnement des Tinlotois, le groupe Tinlot Participation avait décidé de désigner, pour la fin du mois de novembre, la personne qui mènerait la liste afin préparer la nouvelle campagne électorale.

    DSC_6550.jpg

    Pascal Lejeune, pressenti comme tête de liste TP, a décliné la proposition en annonçant qu’il ne mènerait pas la liste TP et qu'il ne briguerait plus de place au collège communal.
    Il s’en est expliqué le mardi 21 novembre en réunion du groupe politique TP : ses activités professionnelles (avocat) sont pour lui, devenues inconciliables avec un mandat exécutif au sein d’une commune.
    Cinq années de mandat lui ont rappelé qu’une journée ne compte que vingt-quatre heures et qu’il lui était impossible de faire face, de front, à
    une activité professionnelle extrêmement exigeante et prégnante et une activité politique qui induit, elle aussi, de nombreuses heures de prestations.
    Il continuera bien sûr à les assumer jusqu’au bout du présent mandat.  Ce choix lui a été pénible, tant il apprécie la gestion communale et toute l’équipe de collège et du conseil. Mais, " Qui trop embrasse, mal étreint et je n’aime pas faire les choses à moitié", précise- t-il.

    DSC_6175.jpg"Je sais aussi que je laisse le groupe en de bonnes mains. Christine Guyot a acquis la carrure pour succéder à Cilou Louviaux ainsi que toute l’équipe qui s’organise déjà autour d'elle", ajoute le 1er échevin tinlotois qui précise même qu'il sera encore de la partie dans le groupe TP qui organisera les prochaines élections.
    A la suite de toutes ces explications, le groupe TP, à l'unanimité, a approuvé la candidature de Christine Guyot. Celle-ci, en effet, a accepté la proposition qui lui était faite d’emmener la prochaine liste communale. "Je me sens prête pour relever le défi" déclare-t-elle! (lire la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • Tinlot communales 2018. Christine Guyot mènera la liste TP pour succéder à Cilou Louviaux

    Le groupe Tinlot Participation a invité la presse mardi après-midi pour annoncer la nouvelle: Christine Guyot mènera la liste TP pour succéder à Cilou Louviaux aux prochaines élections communales en octobre 2018.

    DSC_6568.jpg
    Pascal Lejeune, Christine Guyot, Cilou Louviaux

    Lors de sa réunion du 21 novembre, le groupe Tinlot Participation a désigné à l’unanimité Christine Guyot comme tête liste. Elle sera donc proposée aux Tinlotois comme candidate bourgmestre sur la liste TP.
    Dès les dernières élections, Cilou Louviaux, après 24 ans de mandat, dont 18 comme Bourgmestre, avait annoncé qu'elle ne se présenterait plus en 2018.
    Pascal Lejeune 1er échevin, qui était pressenti comme tête de liste TP, a décliné, à regret, la proposition en annonçant qu’il ne mènerait pas la liste TP et qu’il ne briguerait pas de place au collège communal pour des raisons essentiellement professionnelles.
    Christine Guyot, échevine et 3ème score sur la liste TP en 2012, a accepté de relever le défi avec le soutien de tous.
    Le groupe TP se consacre maintenant à la présentation de son bilan, à l’élaboration de son programme, à la recherche de nouveaux membres et de candidat(e)s en vue de la constitution de sa liste. 

    Article à suivre demain, avec le développement de cette information importante pour les Tinlotois et la vie communale.

    Presse
    Article de Julie de Pauw (L'Avenir édition digitale du 29/11/2017)
    Article de Jérôme Guisse (La Meuse H-W édition digitale du 29/11/2017)

    Voir tous les articles précédents publiés sur ce blog

  • Tinlot. Communales 2018, Cilou Louviaux cède sa place pour 2018

    La  transmission du savoir politique communal est en route depuis 2012 au sein de la majorité à Tinlot. La bourgmestre Cilou Louviaux s’apprête à laisser les renes aux jeunes élus. Ceux-ci ont été formés par les échevins et conseillers communaux plus expérimentés.

    Capture d’écran 2017-10-17 à 15.22.44.pngJamais elle n’aurait pensé être bourgmestre, et voilà qu’elle s’apprête à tourner la page de trois mandats à ce poste. Après 6 années dans l’opposition, Cilou Louviaux (65) a su grappiller les voix de préférence au fil des années au sein de son groupe Tinlot Participation (TP).
    « Je me suis attachée et intégrée à Tinlot », sourit-elle. «C’est une commune rurale conviviale et dynamique. J’ai rencontré des gens merveilleux avec qui j’ai tissé des liens.»
    Elle laisse derrière elle des réalisations telle que l’école de Fraiture, en 2013 et les enveloppes annuelles de 5.000 euros pour un projet de citoyens par village. Des fonds qui ont permis de développer trois plaines de jeux, ainsi qu’un parcours d’obstacles.

    TROIS ÉCHEVINS REMPILENT
    Le groupe songe actuellement à qui partirait, et qui se représenterait. « Chacun a bien en ligne de mire les compétences qui lui plairaient », indique Cilou Louviaux. « De mon coté, j’ai encore beaucoup de choses à vivre. »
    Lorenzo Novello (66), échevin entre autres des travaux et de l’environnement, ne souhaite aussi pas poursuivre l’aventure. « Pour l’instant. Voilà 24 ans que je suis dans le mouvement, dont 6 ans dans l’opposition », dit-il. « J’ai 66 ans, et parmi mes motivations pour partir figurent mes petits enfants. »
    Selon l’échevine Christine Guyot, trois échevins feront partie de la liste TP pour la prochaine mandature : le 1
    er échevin Pascal Lejeune (54), la présidente du CPAS Christine Gobiet et elle-même. Le conseiller Denis Craisse (50) se présentera également. « Nous sommes en train de voir qui pourrait assumer le poste de bourgmestre, notamment au niveau de sa disponibilité », ajoute-t-elle.

    PLACE AUX JEUNES
    Lors des élections de 2012, Pascal Lejeune figurait juste derrière Cilou Louviaux. L’échevin avait obtenu 372 voix, contre 541 pour Cilou Louviaux. Si les réelles ambitions de Pascal Lejeune restent hermétiques à nos questions, la tactique mise en place par Cilou Louviaux pour la mandature suivante laisse peu de doutes sur la composition de la prochaine liste.
    Au début de cette législature, la bourgmestre de Tinlot savait qu’elle tirerait sa révérence. Elle a alors mis en place un système d’écolage en binômes simple : les élus expérimentés encadrent les plus jeunes.
    « C’est un travail au quotidien », commente Cilou Louviaux. « Tous les mardis, on se réunit en Collège. Au début, on devait expliquer toute la journée les moindres détails aux jeunes échevins. » ces derniers étant Pascal Lejeune et Christine Guyot (41).
    Elle ajoute que les conseillers Sylvie Raquet (44), Denis Craisse (50) et Pierre Darmont (42) ont également été mis dans le bain. « Ces échevins et conseillers sont désormais au top et bien imprégnés du fonctionnement politique », continue-t-elle. « On sent déjà l’apport de sang neuf au sein de nos discussions. » Les électeurs resteront toutefois maitres du scénario de la future législature.

    JÉROME GUISSE.  La Meuse du 14 octobre

    Son grand regret
    Route inachevée vers Tihange

    C’est un projet qui remonte à de nombreuses années, mais qui n’est toujours pas achevé. Alors que la traversée de Scry a récemment été sécurisée par le SPW, la liaison Tihange-Tinlot n’est toujours pas complète. « Au tout début, il était question de permettre l’évacuation du personnel de la centrale en cas de problème », explique Cilou Louviaux. « Elle permettrait également de désenclaver la cité mosane. »
    La liaison Tihange-Tinlot pourrait aussi soulager le village, en renvoyant le charroi vers la route de Marche tout en désengorgeant la rue du Centre. Or, pour la bourgmestre, il est primordial de commencer les travaux de Tinlot avant les chantiers de Strée.
    « Il faudrait faire un rond-point à quatre branches à la place du pont qui rejoint la route du Condroz, ce qui permettrait d’avoir des bretelles efficaces », dit-elle. « Ca devait etre fait en 2009. J’espère que mes petits-enfants le verront un jour.  J.G.

    Tinlot. Dans l'oppositon.
    Freddy Prouveur ne se représentera pas

    Capture d’écran 2017-10-17 à 15.24.50.pngDu coté du groupe Intérets Communaux, Freddy Prouveur annonce qu’il ne se représentera pas. «J’ai 73 ans, voilà plus de 30 ans que je suis dans le Conseil», explique-t-il.
    « Je tiens toutefois à dire que je garderai contact avec mes collègues pour les conseiller. » Aucun candidat n’est pour le moment clairement confirmé sur cette liste. Freddy Prouveur considère que cette mandature s’est passée calmement, à l’exception des remous au niveau de l’administration. « Il y a deux ans environ, on a découvert dans les comptes communaux des éléments considérés comme des recettes alors qu’ils ne devaient pas l’être. Le boni, qui s’élevait autour de 500.000 euros, est donc soudainement vite redescendu. La situation des comptes n’était donc pas si florissante que ça ! Le problème a également entrainé plusieurs changements de receveurs", conclut-il. J.G.

    Sondage:
    La tranquilité
    Selon le baromètre Sudpresse/ RTLInfo/iVox, des chiffres mettent en lumière quelques manquements au sein de la commune de Tinlot. L’offre de magasin est ainsi cotée 2,16/10. Les sondés déplorent aussi un manque d’infrastructures pour les handicapés (2,30/10). Ils sont toutefois contents de vivre dans leur commune (8,62/10) qu’ils jugent tranquille (8,53/10). À noter que l’échantillon de sondés est trop petit pour être scientifiquement représentatif de la population.

    Carte d'identité
    2.626  C’est le nombre d’habitants qui vivent actuellement au sein de la commune de Tinlot.
    3.664  C’est la superficie exprimée en hectares de la commune de Tinlot.
    11  C’est le nombre de membres que compte le Conseil communal. Un nombre qui restera inchangé pour la prochaine législature. Actuellement, trois conseillers communaux font partie de l’opposition. -

    La Meuse du 14 octobre

  • Tinlot. Dans un an les élections communales

    capture ecran 2017-10-10 à 10.12.18.jpg

    Le dimanche 14 octobre 2018 auront lieu les prochaines élections communales. Il reste donc moins d'un an pour cette échéance qui mobilise déjà les médias.
    Nous allons donc relayer ici les différents articles et informations diffusées à cette occasion.
    En cliquant sur l'icône "Communales 2018" dans la colonne de droite de ce blog, vous y retrouvez l'ensemble de ces publications dans leur ordre de parution.

    Depuis le 7 octobre, La Meuse publie un ensemble de petits sondages qui prennent le pouls de la population à 12 mois de l'échéance, en voici quelques tableaux synthèses.

    LA M 7: 10.jpg

    LAM 7:100.jpg

    La Meuse du 7/10

    LM 9:10.jpg

    La M 9:10.jpg
    La Meuse du 9 octobre 2017

    LM 10:10.jpg

    La Meuse du 10 octobre

     

    capture ecran 2017-10-15 à 18.31.42.jpg

    capture ecran 2017-10-15 à 18.24.29.jpg

    J-365: les enjeux des élections communales et provinciales du 14 octobre 2018

    La RTBF de son côté, publie une carte interactive reprenant chaque commune. Les fiches seront mises à jour progressivement.

    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_jour-j-365-les-enjeux-des-elections-communales-et-provinciales-du-14-octobre-2018?id=9735203

    Voir ici la carte et la fiche de Tinlot

    capture ecran 2017-10-15 à 18.37.58.jpg

    A suivre avec l'article publié dans la Meuse consacré à la commune de Tinlot.