Elections com. 2018

  • Tinlot: Lorenzo Novello exclu du nouveau collège

    DSC_1212.jpeg

    Le nouveau collège tinlotois :
    De gauche à droite, Laurence Médaerts-Archambeau, échevine; Denis Craisse, 1e échevin;
    Christine Guyot, Bourgmestre; Dominique Albanese, échevin; Christine Gobiet, Présidente du CPAS.

    capture ecran 2018-11-07 à 17.06.26.jpg

    Le nouveau collège a été présenté au personnel communal, puis à la presse mardi après-midi.

    Trois nouveaux font leur apparition : Denis Craisse (51) de Ramelot, Dominique Albanese (23) de Fraiture et Laurence Médaerts-Archambeau (40) de Scry. En revanche, l’échevin des travaux sortant, Lorenzo Novello, 5e en nombre de voix et qui pouvait prétendre à un nouveau mandat, n’en fait par partie.

    Le pacte de majorité a été débattu ce lundi soir en assemblée générale. Une quarantaine de personnes étaient présentes. La nouvelle bourgmestre de Tinlot, Christine Guyot, meilleur score de la liste avec 650 voix, a défendu devant les militants son choix qui exclut du collège Lorenzo Novello, l’échevin des travaux sortant. Avec ses 220 voix, Lorenzo Novello, était 5e en nombre de voix. Il pouvait prétendre à un nouveau mandat.
    « J’ai expliqué aux militants que j’avais pris le temps de consulter tous les élus et candidats TP pour composer la meilleure équipe possible pour Tinlot. Depuis plus d’un an, il y avait des dysfonctionnements manifestes dans le fonctionnement du collège. La bourgmestre sortante, Cilou Louviaux, avait déjà pointé ces dysfonctionnements. J’ai donc défendu avec détermination mon choix de tourner la page et de proposer un nouveau fonctionnement, avec une nouvelle équipe. », a-t-elle expliqué ce mardi lors d’une conférence de presse.
    Elle assure que sa proposition a fait l’objet de débats, « tendus mais constructifs malgré tout, toutes les opinions ont pu s’exprimer  ».
    Soumis au vote, l’équipe de Christine Guyot a été approuvée à une courte majorité par 23 voix pour, 16 non et 2 abstentions. Les compétences seront dévoilées dans les prochains jours.

    DSC_1218 copie.jpg
    Parmi les nouveaux qui font leur entrée au collège :
    Denis Craisse,
    51 ans, de Ramelot. En 2012, il avait été élu conseiller communal. De par sa profession (sous-chef de réseau chez Resa-Tecteo), il se verrait bien hériter de l’échevinat des travaux.
    Dominique Albanese, 23 ans, de Fraiture, est le petit jeune de la bande. Nouveau en politique, cet éducateur spécialisé dans un centre pour enfants placés à Comblain-au-Pont, confesse une préférence pour les matières sociales et la jeunesse. Il fait aussi partie de l’équipe première du club de foot de Fraiture.
    Laurence Médaerts-Archambeau, 40 ans, de Scry, conseillère au CPAS sortante, est comptable au service trésorerie de l’unif de Liège. Une compétence qui pourrait l’amener à hériter des finances. Elle se dit aussi intéressée par l’urbanisme.
    Christine Gobiet (60 ans) qui rempile à la présidence du CPAS pour un 4e mandat complète l’équipe de la nouvelle bourgmestre.
    Christine Guyot (42 ans) Assistante en pharmacie à Soheit-Tinlot. L’échevine sortante se présentait en tête de liste. Venant du milieu agricole, et étant en couple avec un entrepreneur agricole, elle a déjà laissé entendre qu’elle souhaitait garder l’agriculture.

    Lorenzo Novello: «C’est un coup monté»
    Ecarté du collège, Lorenzo Novello, l’échevin des travaux sortant, s’estime victime d’une cabale. « C’est un coup monté. Ils ne respectent pas la charte du groupe qui tient compte des voix de préférence pour composer le collège. »
    Il dénonce également la manière dont l’équipe a été approuvée. « L’assemblée générale a été noyautée par la bourgmestre sortante et la nouvelle bourgmestre pour que les militants votent comme elles le souhaitaient ».
    Même s’il ne se sent plus solidaire du groupe Tinlot Participation, il siégera malgré tout comme conseiller communal. « Sans faire de campagne, j’ai obtenu 220 voix. Je ne peux pas laisser tomber tous les gens qui ont voté pour moi», conclut-il.

    Lire l'article complet et voir la vidéo de Marie-Claire Gillet dans la Meuse Huy-Waremme
    Lire également l'article de Sabine Lourtie dans l'Avenir

  • Elections. Christine Guyot déjà dans les dix mayeurs les + populaires. Portrait

    DSC_0710.jpg
    Christine Guyot remercie les électeurs tinlotois dès l'annonce des résultats

    Huy-Waremme, les dix mayeurs les + populaires

    Si on regarde le taux de pénétration (le pourcentage de voix par rapport à l’ensemble des voix d’une commune) des
    mayeurs sur l’ensemble de Huy-Waremme, voici le classement:
    > 1. Etienne Cartuyvels, de Faimes,  1.215 voix et 46,93%.
    > 2. Philippe Goffin, à Crisnée, avec 1.014 voix et 44,05%.
    > 3. Caroline Cassart, à Ouffet, avec 806 voix et 42,47%.
    > 4. Marc Tarabella, à Anthisnes, avec 1.226 voix et 41,81%.
    > 5. Hubert Jonet, à Verlaine, avec 1.124 et 40,71%.
    > 6. Yves Kinnard, à Lincent, avec 908 voix et 39,41%.
    > 7. Henri Christophe, à Fexhe, avec 822 voix et 37,88%.
    > 8. Philippe Dubois, de Clavier, avec 1.172 voix et 37,41%.
    > 9.  Michel Legros, à Hamoir, avec 962 voix et 37,37%.
    > 10. Christine Guyot, à Tinlot, avec 650 voix et 36,99%.
    Il faut remarquer que la nouvelle Bourgmestre de Tinlot est précédée de 9 bourgmestres qui se représentaient ! Son score est donc encore plus appréciable.

    Portraits dans la presse:
    Tinlot : une jeune maman de deux enfants (La Meuse H-W)
    Cilou Louviaux (Tinlot Participation) a cédé sa place de bourgmestre à Christine Guyot (TP) ce dimanche suite au choix des électeurs. L’échevine de l’agriculture, la culture et la santé occupe désormais la place de mayeur. Âgée de 42 ans, originaire de Saint-Séverin, voilà 15 ans que Christine Guyot vit à Scry. «  L’objectif était de se rapprocher de l’activité de mon mari, qui est entrepreneur agricole  », confie-t-elle. Son boulot d’assistante en pharmacie à Tinlot, elle trouve qu’elle le prolonge avec son mandat politique. «  À la pharmacie, on entre dans l’intimité des gens. La confiance qu’ils nous donnent est importante. C’est un service aux personnes que l’on rend, et j’avais l’impression de faire cela en tant qu’échevine.  »

    Au niveau de la pharmacie, la nouvelle bourgmestre a développé les produits naturels comme la parapharmacie et les huiles essentielles. Elle s’intéresse aussi à la PNL (programmation neurolinguistique).

    Les jeunes, Christine Guyot connaissait déjà. «  Je m’occupe de l’ATL, et j’ai deux enfants : Amandine, qui a 10 ans, et Charline qui en a 12  », continue-t-elle. Pour ce qui est des seniors, elle explique avoir découvert cette facette au fil des années, notamment via les réunions du comité des aînés. Avant 2012, Christine Guyot ne figurait pas dans le paysage politique. «  Cilou Louviaux et Pascal Lejeune m’ont approchée à la fête de l’école communale de Fraiture. Je me suis dit "pourquoi pas"  », sourit-elle. «  Mon score a été une surprise (265 voix). Je me suis retrouvée comme seconde échevine.  »
    Son résultat lors de ces élections (650 voix) a également été une surprise. «  Un Tinlotois sur quatre me fait confiance. Je ne m’attendais pas à un tel score  », commente-t-elle.
    Voir l'article complet: Oreye, Berloz ou encore Tinlot ont de nouveaux bourgmestres. 

    Le rouleau-compresseur Christine Guyot fait la différence (L'Avenir)

    capture ecran 2018-10-17 à 12.03.54.jpg

    Malgré des dissensions au sein du groupe TP, Christine Guyot a réussi à rassembler et à convaincre l’électeur. 
    Lire l'article complet (L'Avenir)

    Et à la Province ?

    capture ecran 2018-10-17 à 11.56.12.jpgIl y a six ans, le champion des voix de notre arrondissement en province de Liège s’appelait Jean-Michel Javaux (Ecolo). L’Amaytois avait réuni 8.434 voix, juste derrière la libérale Sabine Nandrin (8.469).
    Cette fois, le champion liégeois des voix de préférence est Eric Lomba (photo). Avec 7.231 voix, le Marchinois se classe en tête pour l’ensemble des candidats à la Province de Liège.
    À la Province, pour le district de Huy, le PS perd toutefois un élu et passe de trois à deux conseillers.
    Le second élu socialiste est Alexis Housiaux avec 2.793 voix.
    Les socialistes chutent également sur le district de Waremme.
    De deux élus, ils passent à un seul, avec un recul de 9,39 %. Avec 6.198 voix, Robert Meureau décroche le siège.

    images.jpgA Huy-Waremme, le MR conserve le même nombre de sièges : trois.
    Il chute globalement sur l’arrondissement de 2,97 %. Les élus sont le Tinlotois Pol Hartog (2.838 voix) photo, le Hannutois Jean-Claude Jadot (4.231) et l’Orétoise Marie-Christine Warnant (2.458)

    Ecolo par contre gagne un siège pour atteindre trois sièges. Dans le district de Huy, les Verts restent ex-aequo (2 sièges). C’est le villersois Jean-François Ravone (1.919) et la Hutoise Sandrina Gaillard (2.029) qui sont élus. Sur le district de Waremme, les Verts gagnent un siège. La Berlozienne Isabelle Samedi (1.785 voix) siégera.

    Le PTB décroche son premier siège, dans le district de Huy (+9,32 %). Il ne fait pas de percée à Waremme. Luc Navet, 62 ans, sculpteur à Marchin est le premier élu PTB à la Province pour l’arrondissement. « Au niveau de Huy, c’est historique. » -
    A.BT ET A.G. Voir les articles complets dans La Meuse Huy-Waremme du 16/10

     

    Nouveautés
    Les nouveaux échevins abandonneront
    le jaune et noir pour le rouge et jaune

    capture ecran 2018-10-17 à 11.17.50.jpg

    Voir les articles complets dans La Meuse Huy-Waremme du 17/10

  • Tinlot, Clavier, Modave. Elections 2018, retour sur la journée et la soirée du 14 octobre

    capture ecran 2018-10-15 à 18.08.52.jpg

    Les "Merci" ont fleuri ce lundi dans les villages et sur les panneaux électoraux

    Avec 8 mandats sur 11, le groupe TP maintient son nombre de mandats avec l'arrivée de nouveaux mandataires. La tête de liste, Christine Guyot (Scry - 42 ans ), obtient 650 voix sur 2018 votes valables, un score supérieur à celui obtenu en 2012 par  la Bourgmestre sortante ! Le passage du témoin est donc bien réussi pour Cilou Louviaux.
    Le conseiller communal sortant Denis Craisse (Ramelot - 51 ans) devient 1er échevin avec 319 voix. Il précède le jeune Fraiturois Dominique Albanese (274 voix) (23 ans). Suivent ensuite Christine Gobiet 233, Lorenzo Novello 225, Laurence Archambeau Medaerts 201, Pierre Bruwier 201, Grégory Racelle 171.

    Voir les résultats complets dans l'article d'hier mis à jour.

    Retour sur la journée du 14 octobre

    capture ecran 2018-10-15 à 17.13.48.jpg

    Cette journée d'élection a bénéficié d'une météo exceptionnelle et d'un soleil radieux (24°) favorisant une ambiance détendue devant les bureaux de vote.

    capture ecran 2018-10-15 à 17.13.38.jpg

    Le stress s'est intensifié au cours de l'après-midi près des bureaux de dépouillement. Vers 17h, les pourcentages des votes apparaissaient sur le portail officiel de la Wallonie pour un bureau sur deux, laissant déjà apparaître un rapport de 8-3. Un problème dans un bureau de dépouillement va cependant retarder de deux heures l'annonce définitive des résultats alors que la nuit était tombée.
    Les élus et les supporters des deux listes s'étaient donné rendez-vous à la Tinlotoise pour TP et à la salle de Seny pour IC.

    capture ecran 2018-10-15 à 19.42.12.jpg

    Un premier discours pour la nouvelle Bourgmestre
    qui annonce les résultats et remercie tous les acteurs de cette élection

    Beaucoup de monde à la Tinlotoise pour accueillir les candidats TP et applaudir chaleureusement les élus et la nouvelle Bourgmestre

    capture ecran 2018-10-15 à 17.43.01.jpg

    Des remerciements et une ovation particulière pour Cilou Louviaux dont le travail de 4 mandats, avec le groupe TP, a été plébiscité par les Tinlotois.

    44079051_10214544050289735_823108114088722432_n.jpg

    A Seny, déception pour le groupe IC qui relève déjà le défi !

    3 sièges pour IC, un statut quo malgré la perte de leur locomotive, Freddy Prouveur, qui ne se représentait pas. Mais c'est un goût de trop peu pour ce nouveau groupe de jeunes dont la cohésion et l'engagement, malheureusement trop tardif, n'ont pas suffi pour obtenir un meilleur score.

    Hélène Lecomte 216, Pascal Lamer 194, Cathy Fraiture 189.

    Voir les résultats complets dans l'article d'hier mis à jour.

    "A Tinlot 1 personne sur 3 a voté IC .  
    Nous ferons le job pendant les 6 ans à venir pour améliorer la vie à Tinlot en appliquant une opposition constructive.
    À très bientôt
    ." (Facebook)

    capture ecran 2018-10-15 à 17.01.12.jpg

    Cruelle déception pour le chef de file, Pascal Lamer, deuxième derrière la jeune Hélène Lecomte

    "Merci à toutes les personnes qui nous ont fait confiance.
    Nous sommes une super équipe et nous vous promettons d'être à votre écoute et de travailler pour vous durant ce mandat" Cathy Fraiture

    Et chez nos voisins ?

    A Clavier

    capture ecran 2018-10-15 à 16.58.55.jpg

    A Clavier, une ambiance extraordinaire proportionnelle à la tension de la campagne !

    IC 60,42% +13,87   9 mandats
    Ensemble 39,58%   6 mandats

    IC. Philippe Dubois 1172 voix, Damien Wathelet 911, Emilie Pirnay 688, Alain Huppe 644, Frédérique Remacle 506, Magali Beugnier 480, Marc Olivier 454

    Ensemble. Annie Luymoeyen 696, Marie-Laure Georges 487, Danny Cornet 449, Agnès Paris 442, Christian Giet 411.

    MERCI. Belle victoire de toute l'équipe des intérêts communaux. Gros score pour tout le monde. Nous pouvons être fiers, fêter un peu cela encore aujourd'hui. Vive les I.C ! (Damien Wathelet)

     A Modave

    capture ecran 2018-10-15 à 16.59.03.jpg

    Eric Thomas, Bruno Dal Molin, Magali De Meyer et Jeanne Defays

    A Modave, une belle victoire mais de justesse pour le groupe OSE. Une victoire d'autant plus appréciée tant le combat fut rude. En fin de soirée, un peu de décompression bien méritée pour les nouveaux élus !

    OSE 8 mandats, POM 6, UC 1

    Avec 46,78 % OSE obtient la majorité absolue.
    Eric Thomas poussait la liste et obtient 647 voix ainsi que le maïorat.
    Il précède Bruno Dal Molin (606), Jeanne Defays l'ancienne bourgmestre (601), Anne Duchêsne (463), Magali De Meyer (460) (institutrice à Fraiture et bien connue des Tinlotois), Aurélie Belli-Dor (388).

    POM : Pierre Crochet (736)
    UC : Serge Robert (208)

     

  • Tinlot élections. Christine Guyot est notre nouvelle bourgmestre

    capture ecran 2018-10-14 à 19.34.57.jpg

    Un score exceptionnel pour la nouvelle bourgmestre

    Quelques problèmes dans un bureau de dépouillement ont retardé la proclamation des résultats qui a eu lieu vers 19h.

    capture ecran 2018-10-14 à 19.32.45.jpg
    Sébastien Brunet, le président du bureau de vote , annonce les résultats

    Tinlot Participation 8 élus (dans l'ordre des voix de préférence)

    1 Christine Guyot
    2 Denis Craisse
    3 Dominique Albanèse
    4 Christine Gobiet
    5 Lorenzo Novello
    6 Laurence Archambeau-Medaerts
    7 Pierre Bruwier
    8 Gregory Racelle

    Pierre-Henri Lefebvre
    Cécile Donne-Valgaerts
    Stéphanie Montulet

    IC 3 élus

    1 Hélène Lecomte
    2 Pascal Lamer
    3 Catherine Fraiture

    Jérôme Hartog
    Laurence Radelet
    Sylvain Priarolo
    Thomas Dehossay
    Jean-Luc Petit
    Alexandra Maes
    Suzanne Collet
    Marc Jacquemotte

    capture ecran 2018-10-14 à 19.45.18.jpg

    capture ecran 2018-10-14 à 19.47.00.jpg

    Résultats globaux

    capture ecran 2018-10-15 à 17.22.03.jpg

  • Tinlot élections. Une page se tourne, interview bilan : Cilou Louviaux et Freddy Prouveur

    IMG_3386.jpeg

    A lire dans l'Avenir de samedi, l'interview bilan par F. Renson de Cilou Louviaux et de Freddy Prouveur.

    Six ans dans l’opposition. Dix-huit comme bourgmestre de Tinlot. Cilou Louviaux va bientôt entamer sa «2e vie». Interview bilan.

    À Tinlot, c’est le plus ancien conseiller. Estimant avoir assez fait, Freddy Prouveur quitte la politique après… 30 ans passés dans l’opposition.

     

     

  • Elections communales 2018. Un dernier message aux Tinlotois avant le vote

    capture ecran 2018-10-11 à 15.33.25.jpg

    La campagne électorale touche à sa fin. Pour apporter un dernier éclairage aux électeurs, voici quelques interviews réalisées mercredi et jeudi, avant le scrutin de ce dimanche.
    Nous avons donné la parole à un ancien de chaque groupe, aux trois premiers et au plus jeune de chaque liste.
    Vous trouverez ici tous les liens utiles concernant les 2 listes tinlotoises, ainsi que les articles publiés sur ce blog ou dans les médias.

     

    capture ecran 2018-10-11 à 13.39.48 copie 2.jpg

    3373827719.2.jpg
    Cilou Louviaux, TP, 66 ans, Bourgmestre depuis 2000, cède sa place.

    Dès 2012, j’ai annoncé que ce 4e mandat serait le dernier.
    Il faut savoir céder sa place, faire appel à de nouvelles énergies et transmettre l'expérience acquise. Je vous invite donc à soutenir Christine Guyot, tête de la liste Tinlot Participation, ainsi que la nouvelle génération de candidats qui s'engagent avec elle.
    Les élus passent, l'administration reste. Ma priorité a été de renforcer une administration motivée et efficace sur laquelle pourra s'appuyer la prochaine équipe. De nouveaux responsables sont en place : directrice financière et directrice générale et tout récemment un nouveau chef de travaux.
    En tant que bourgmestre, je me permets d'ajouter qu'une seule liste électorale dans une commune n'est pas souhaitable. Je salue dont le groupe IC qui présente une seconde liste au choix de l'électeur.
    Tinlot, j'y crois !

    DSC_0623.jpg

    Les 3 premiers candidats sur la liste TP
    Christine Guyot, échevine (à droite)
    Denis Craisse, conseiller communal, et Cécile Donné-Valgaerts, nouvelle candidate

    Coup d’œil sur leur campagne électorale:
    (Christine Guyot) La recherche de candidats a pris du temps mais a permis de trouver des citoyens motivés aux profils complémentaires pour notre liste.
    De plus, les personnes rencontrées dans les différents villages ont manifesté leur soutien aux candidats et au programme proposé par Tinlot Participation.
    Forts d'une expérience de 18 ans, nous proposons un projet qui informe et implique les habitants pour rendre notre commune encore plus dynamique et conviviale tout en relevant les défis importants auxquels Tinlot sera confronté.
    Nous comptons sur vous. Vous pouvez compter sur nous.

    Leur dernier message aux Tinlotois :

    Christine Guyot, Scry - 42 ans

    Échevine depuis 2012, je me suis engagée au sein du Collège communal avec toute mon énergie et mes compétences.

    Écoute, courage et authenticité sont des valeurs auxquelles je tiens.
    Comme candidate Bourgmestre, je m'engage pour une commune dynamique, rurale et tournée vers l'avenir.
    Pour TP, je vous demande votre confiance ce 14 octobre.

    Denis Craisse, Ramelot - 51ans
    Conseiller communal depuis 6 ans, je me suis impliqué dans les dossiers communaux.
    De nature joviale, généreuse et chaleureuse, j'aime rencontrer les Tinlotois.

    Oui, je suis franc et certains vous diront que je n’ai pas ma langue en poche, mais n'est ce pas utile pour aller de l'avant ?
    Communication, écoute et honnêteté : voilà ma ligne de conduite.
    Ensemble, cultivons le bien-vivre !

    Cécile Donné-Valgaerts, Seny - 34 ans
    Maman de 4 enfants, les valeurs familiales sont importantes pour moi.
    J’ai grandi dans une famille engagée dans la vie associative et politique. Aujourd’hui, je souhaite mettre cette expérience à profit en tant que jeune citoyenne active pour Tinlot, notre commune !
    Encourageons ensemble les actions de Tinlot Participation pour le bien-être de tous.
    Communication, coopération et dynamisme pour un projet solidaire !

    Le benjamin du groupe:  Dominique Albanèse, Fraiture - 23 ans

    Screenshot_20181010-151514_WhatsApp.jpgJe m’engage pour…
    Je m'engage pour apporter des idées nouvelles, des projets ambitieux et dynamiques, du soutien envers les associations entreprenantes.
    Je m'engage pour améliorer la collaboration intergénérationnelle, l'aménagement de lieux conviviaux ouverts à tous. Je m'engage à être à l'écoute, au quotidien, des besoins et envies de mes concitoyens.

    Mes priorités pour les jeunes
    Mon travail au quotidien avec des jeunes de trois à dix-huit ans me permet d'être lucide sur leurs attentes. J'aimerais notamment œuvrer à l'aménagement des espaces où les jeunes peuvent se réunir, proposer des stages variés et attractifs, mettre en place le comité des jeunes proposé par TP.

    En savoir plus sur le programme du groupe TP

    **********************************

    capture ecran 2018-10-11 à 13.39.48 copie.jpg

    Freddy.JPGFreddy Prouveur, IC, conseiller communal pendant 30 ans, laisse la place aux jeunes

    Borain, liégeois de cœur, chimiste (Ulg) - chercheur (FRFC-FNRS) en basses températures-électronique des supraconducteurs. Directeur technique d’hôpitaux (Bavière-CHU-CHRH).
    Engagé en politique dès 1968 – Vice-président de la Communauté Universitaire Socialiste. Conseiller communal à Tinlot depuis 1989 – Conseiller provincial PS de 1991 à 2000.
    En 2006, je crée le groupe IC (association MR-PS-CdH) qui obtient 5 sièges / 11.
    A 73 ans, il est temps de laisser la place aux jeunes.

    Ils (elles) sont là, plus motivés que jamais, pleins d’idées et d’élan.
    Une vision à long terme pour une gestion efficace et volontairement proche des citoyens.
    Ils et elles sont l’avenir de Tinlot.
    Je leur fais confiance. Faites leur confiance.

    le trio.JPG

    Les trois premiers candidats sur la liste IC.
    Pascal Lamer, conseiller communal (à droite), Cathy Fraiture, conseiller communal
    Jean-Luc Petit, conseiller CPAS

    Coup d’œil sur leur campagne électorale:  
    (Pascal Lamer) C’est ma troisième campagne et je n’ai jamais eu autant le sentiment d’appartenir à un groupe  soudé et motivé.
    Nous formons une équipe complète et représentative de la commune.
    Notre programme est ficelé, cohérent et porté par l’ensemble du groupe.
    Les nombreux retours positifs des citoyens nous ont stimulés tout au long de notre réflexion.
    Nous espérons bien sûr le plus grand nombre de sièges, mais quoi qu’il arrive, je sais que, dès le 15, mon équipe sera prête à s’investir dans les projets annoncés.
    Dès aujourd’hui, nous nous engageons pour les 6 ans futurs.
    Avec vous, pour l’avenir !

    Leur dernier message aux Tinlotois :

    Pascal Lamer, Soheit-Tinlot - 39 ans:
    Notre liste soudée, représentative des 6 villages vous propose un programme concret, issu d’une profonde réflexion.
    Nous vous avons rencontrés, entendus et sommes motivés à relever les défis à venir.
    Tête de liste, je vous invite à soutenir cette équipe, nourrie de nouvelles idées et impatiente de s’impliquer.

    Cathy Fraiture, Fraiture - 54 ans:
    J’ai toujours été soucieuse de la qualité de vie des Tinlotois.
    Une de mes principales priorités est de lutter pour la sauvegarde de notre paysage rural et de notre patrimoine. Les échanges sont pour moi primordiaux pour une vie sociale enrichissante.
    Je fais de ma campagne votre campagne !

    Jean-Luc Petit, Ramelot - 38 ans:
    En tant que citoyen, j’attends de mes partenaires disponibilité, écoute, sincérité.
    Je m’engage donc à vous écouter lors de réunions régulières en réinstaurant un Instant Citoyen.
    Je souhaite faciliter le contact avec l’administration en utilisant tous les moyens de communication et donner une réponse à toutes vos manifestations.

    La benjamine du groupe:  Hélène Lecomte, Soheit-Tinlot - 28 ans

    Hélène.JPGJe m’engage pour...
    participer à une nouvelle expérience, élargir mes connaissances politiques, faire de nouvelles rencontres. Je veux apprendre et apporter une touche jeune, dynamique à notre commune avec des idées novatrices. Investie dans l’événementiel communal (MDJF et CFT), je souhaite m’engager davantage dans l’organisation de nos villages.

    Mes priorités pour les jeunes
    Je souhaiterais mettre sur pied une « agora », lieu de rencontres et de détente agréable dans l’idée du skate park de Clavier pour inviter les jeunes à y exprimer leurs attentes et envisager un projet réalisable. Je souhaite aussi, dans un souci de réussite de chaque Tinlotois, la mise à disposition d’un local d’étude surveillé.

    Téléchargez ici le programme complet du groupe IC

  • Le 14 octobre, "Je Vote Pour la Vie"

    Concrètement, le 14 octobre, une permanence aura lieu de 10h à 12h à la maison communale.
    Même si vous  votez à Scry, Seny ou Fraiture, n'hésitez pas à faire un crochet par la commune pour profiter de cette permanence.

    capture ecran 2018-10-08 à 17.49.06.jpg

    Le 14 octobre, en allant voter, pensez à poser un acte citoyen : devenir donneur (-euse) d’organes !

    En Belgique, chaque année, plus d’un millier de citoyens attendent un organe pour pouvoir continuer à vivre normalement.
    Si notre pays fait partie du top européen en matière de prélèvements d’organes, les listes d’attente restent longues.
    Ces délais ont un impact pouvant mener à une issue fatale pour certains patients.
    Si nous pouvons tous être donneurs, nous pourrions aussi tous être un jour receveurs.
    En vous inscrivant à la commune pour signifier votre volonté d’être donneur(-euse) d’organes après votre décès, vous évitez une souffrance à vos proches : celle de devoir se positionner à votre place !

    Lors des élections du 14 octobre prochain, votre administration communale sera spécialement ouverte pour vous offrir la possibilité de devenir un des maillons de cette grande chaîne de solidarité qu’est le don d’organes.

    Le principe de la loi  belge
    En Belgique, la loi qui encadre les prélèvements et transplantations d’organes est basée sur le principe de « Qui ne dit mot consent ».

    Chaque citoyen belge est donc un donneur présumé, sauf s’il a refusé officiellement de son vivant.
    Cependant, en pratique, 12 à 13% des familles refusent ce prélèvement par manque de connaissance de la volonté laissée par la personne de son vivant.
    Profitez de ce 14 octobre pour vous informer sur le don d’organes, voire vous positionner en votant pour la vie !

    Logo_Beldonor.jpg

     

     

  • Tinlot. Questions électorales 2018: "La couleur politique" des élus et l'affichage

    Chose promise, chose due. Voici la suite des éléments de réponses aux questions posées sur ce blog par rapport aux élections.

    capture ecran 2018-10-09 à 18.44.28.jpg

    La couleur politique des élus ? et le rappel de la procédure en matière d'affichage approuvée par le Conseil Communal du mois de juin

    La couleur politique des élus ?
    A Tinlot, la Liste IC ou TP sont des listes regroupant des personnes de sensibilités politiques différentes et sans référence à des partis spécifiques.
    L’appartenance politique personnelle à un parti traditionnel dépend du choix ou non des personnes à le communiquer.
    Bien sûr, on peut consulter les sites des partis ou les sites des sections politiques locales. On peut également trouver la tendance politique à partir d’une recherche sur la personne elle-même.

    Le système de l’apparentement politique
    Afin de désigner les administrateurs et les membres de différents exécutifs au sein des intercommunales (ou d’autres groupements de communes) chacun des mandataires communaux peut s’apparenter volontairement à un parti politique, ce qui permet une répartition des mandats en fonction des regroupements en présence.
    Dans de petites intercommunales, les mandataires peuvent aussi se regrouper sous une même appellation.
    Le Conseil communal arrête la liste des mandataires composant le Conseil communal avec leur apparentement éventuel. Apparentement ne signifie donc pas nécessairement être membre d’un parti politique.

    Ces apparentements (volontaires) sont repris dans les fiches cumuleo élections 2018  et sur le site
    http://www.uvcw.be/communes/

    3931182521.2.jpg

    Rappel de la règlementation sur l'affichage électoral:
    Elections communales et provinciales du 14 octobre 2018,  ordonnance de police approuvée au conseil Communal de Tinlot du 6 juin 2018.

    Article 1er
    A partir du 14 juillet 2018, jusqu’au 14 octobre 2018 à 15 heures, il est interdit d’abandonner des tracts et autres prospectus électoraux sur la voie publique.

    Article 2
    Du 14 juillet 2018 au 14 octobre 2018 inclus, il sera interdit d'apposer des inscriptions, des affiches, des reproductions picturales et photographiques, des tracts et des papillons à usage électoral sur la voie publique et sur les arbres, plantations, panneaux, pignons, façades, murs, clôtures, supports, poteaux, bornes, ouvrages d'art, monuments et autres objets qui la bordent ou qui sont situés à proximité immédiate de la voie publique à des endroits autres que ceux déterminés pour les affichages par les autorités communales ou autorisés, au préalable et par écrit, par le propriétaire ou par celui qui en a la jouissance, pour autant que le propriétaire ait également marqué son accord préalable et écrit.

    Article 3
    Des emplacements sont réservés par les autorités communales à l’apposition d’affiches électorales. Ces emplacements sont répartis équitablement  entre les différentes listes sur base du/des critère(s) suivant(s) : [caractère complet de la liste, etc]
    Les affiches électorales, identifiant ou non des candidats, ne peuvent être utilisées que si elles sont dûment munies du nom d’un éditeur responsable.
    Aucune affiche, aucun tract, aucune inscription ne peut inciter, ni expressément ni implicitement, au racisme ou à la xénophobie, ni rappeler, directement ou indirectement, les principes directeurs du nazisme ou du fascisme.  

    Article 4
    Le placement des affiches aux endroits qui ont été réservés par les autorités communales à l’apposition d’affiches électorales, ou aux endroits qui ont été autorisés, au préalable et par écrit, par le propriétaire ou par celui qui en a la jouissance, pour autant que le propriétaire ait également marqué son accord préalable et écrit est interdit :
    entre 20 heures et 08 heures, et cela du 14 juillet 2018 jusqu’au 14 octobre 2018 ;
    du 13 octobre 2018 à 20 heures au 14 octobre 2018 à 15 heures.

    Article 5
    Les caravanes motorisées, ainsi que l’utilisation de haut-parleurs et d’amplificateurs sur la voie publique entre 20 heures et 10 heures sont également interdits.

  • Tinlot. Les salaires, les indemnités et les mandats des élus

    Quelques jours avant le scrutin, plusieurs médias, dont la Meuse H-W, reviennent sur les salaires et les indemnités des élus dans chaque commune.

    capture ecran 2018-10-09 à 12.03.31.jpg

    Le traitement alloué aux bourgmestres est fixé par le législateur wallon et est obligatoire, on ne peut pas le refuser. Il est établi suivant le nombre d’habitants. Ainsi, plus la population est élevée, plus le salaire sera élevé.
    Prenons l’exemple de Tinlot. Avec ses 2.709 habitants, la bourgmestre Cilou Louviaux (Tinlot Participation) se situe dans la tranche des communes de 2.501 à 3.000 habitants pour lesquelles le législateur a prévu un traitement annuel brut de 40.099 euros.
    A l’inverse, Huy et ses 21.301 habitants (ce qui en fait la plus grosse commune de l’arrondissement) permet à Christophe Collignon de toucher un brut annuel de 79.912 euros.
    Mais pour la grande majorité des mandataires de Huy-Waremme, le traitement oscille entre 40 et 50.000 € bruts/an. Il faut préciser encore qu’à ce salaire brut s’ajoutent un pécule de vacances (entre 65 et 92% d’un douzième du salaire annuel brut) et une allocation de fin d’année (367,76€ + 2,5% du brut annuel). Lire la suite et voir le dossier dans La Meuse H-W.

    Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page du site de l'Union des Villes et Communes. Attention le tableau reprenant les montants en euros selon le nombre d'habitants par commune n'est pas indexé. Voici quelques montants indexés (indice 1,7063)

    capture ecran 2018-10-08 à 20.28.40.jpg

    Le traitement des échevins et du président du CPAS est fixé à 60 % de celui du bourgmestre de la commune correspondante dans les communes dont la population est inférieure ou égale à 50.000 habitants et à 75 % dans les communes dont la population est supérieure à 50.000 habitants. 

    Les différents mandats des mandataires communaux

    Les Bourgmestres, échevins et présidents de CPAS doivent défendre les intérêts de la commune à travers de nombreux mandats qui leur sont réservés exclusivement.
    Ces mandats sont rémunérés ou non (jetons de présence).
    Il en va de même pour les conseillers communaux.
    Enfin d'autres mandats sont attribués à des non-élus.
    Ces mandats sont répartis selon le résultat des élections (majorité/opposition)

    A Tinlot:
    - 11 Conseillers communaux, 9 Conseillers CPAS. (Le jeton de présence est d'environ 63 € brut par conseil, en principe 10 par an et le montant varie d'une commune à l'autre)

    - Membres de la CCATM  : 15 membres et des suppléants  (environ 21 € brut par réunion)
    - Membres dans des structures  communales : Commission Communale de l'Accueil de l'Enfance, Comité culturel, Agence Locale de l'Emploi, salles communales...
    - Représentants dans les partenariats : Synd. Initiative de la Vallée du Hoyoux, Plan de Cohésion Sociale, Pays des Condruses, Maison du tourisme, Centre culturel de Huy...
    - Membres des intercommunales : pour la gestion des déchets, de l'eau, de l'électricité... mandats non rémunérés.
    - Administrateur des intercommunales : mandat rémunéré (à la CILE environ 209€ brut; à Meuse-Condroz-Logement: environ 120€ brut; à l'Iden: 61€ brut par séance).

    Pour voir concrètement les différents mandats exercés consultez le site cumuleo
    Attention seuls les mandats d'administrateur sont publiés

    capture ecran 2018-10-09 à 16.19.08.jpg

    Dans la colonne de gauche, tapez Tinlot dans la zone: Elections 2018 : Recherchez un mandataire par commune.
    Vous y trouverez le nombre de mandats exercés (cumulés) par les mandataires.
    Dans chacune des fiches détaillées, vous verrez le nombre de mandats rémunérés ou non (le sigle €, signifie un mandat rémunéré)
    Ex : La Bourgmestre (enregistrée sous son nom de jeune fille, Cécile Thomas): 8 mandats dont un rémunéré, celui de Bourgmestre.

    cumuleo.jpg

    Les autres fiches CUMULEO ci-dessous

    Lire la suite