Elections com. 2018

  • Tinlot. Communales 2018, Cilou Louviaux cède sa place pour 2018

    La  transmission du savoir politique communal est en route depuis 2012 au sein de la majorité à Tinlot. La bourgmestre Cilou Louviaux s’apprête à laisser les renes aux jeunes élus. Ceux-ci ont été formés par les échevins et conseillers communaux plus expérimentés.

    Capture d’écran 2017-10-17 à 15.22.44.pngJamais elle n’aurait pensé être bourgmestre, et voilà qu’elle s’apprête à tourner la page de trois mandats à ce poste. Après 6 années dans l’opposition, Cilou Louviaux (65) a su grappiller les voix de préférence au fil des années au sein de son groupe Tinlot Participation (TP).
    « Je me suis attachée et intégrée à Tinlot », sourit-elle. «C’est une commune rurale conviviale et dynamique. J’ai rencontré des gens merveilleux avec qui j’ai tissé des liens.»
    Elle laisse derrière elle des réalisations telle que l’école de Fraiture, en 2013 et les enveloppes annuelles de 5.000 euros pour un projet de citoyens par village. Des fonds qui ont permis de développer trois plaines de jeux, ainsi qu’un parcours d’obstacles.

    TROIS ÉCHEVINS REMPILENT
    Le groupe songe actuellement à qui partirait, et qui se représenterait. « Chacun a bien en ligne de mire les compétences qui lui plairaient », indique Cilou Louviaux. « De mon coté, j’ai encore beaucoup de choses à vivre. »
    Lorenzo Novello (66), échevin entre autres des travaux et de l’environnement, ne souhaite aussi pas poursuivre l’aventure. « Pour l’instant. Voilà 24 ans que je suis dans le mouvement, dont 6 ans dans l’opposition », dit-il. « J’ai 66 ans, et parmi mes motivations pour partir figurent mes petits enfants. »
    Selon l’échevine Christine Guyot, trois échevins feront partie de la liste TP pour la prochaine mandature : le 1
    er échevin Pascal Lejeune (54), la présidente du CPAS Christine Gobiet et elle-même. Le conseiller Denis Craisse (50) se présentera également. « Nous sommes en train de voir qui pourrait assumer le poste de bourgmestre, notamment au niveau de sa disponibilité », ajoute-t-elle.

    PLACE AUX JEUNES
    Lors des élections de 2012, Pascal Lejeune figurait juste derrière Cilou Louviaux. L’échevin avait obtenu 372 voix, contre 541 pour Cilou Louviaux. Si les réelles ambitions de Pascal Lejeune restent hermétiques à nos questions, la tactique mise en place par Cilou Louviaux pour la mandature suivante laisse peu de doutes sur la composition de la prochaine liste.
    Au début de cette législature, la bourgmestre de Tinlot savait qu’elle tirerait sa révérence. Elle a alors mis en place un système d’écolage en binômes simple : les élus expérimentés encadrent les plus jeunes.
    « C’est un travail au quotidien », commente Cilou Louviaux. « Tous les mardis, on se réunit en Collège. Au début, on devait expliquer toute la journée les moindres détails aux jeunes échevins. » ces derniers étant Pascal Lejeune et Christine Guyot (41).
    Elle ajoute que les conseillers Sylvie Raquet (44), Denis Craisse (50) et Pierre Darmont (42) ont également été mis dans le bain. « Ces échevins et conseillers sont désormais au top et bien imprégnés du fonctionnement politique », continue-t-elle. « On sent déjà l’apport de sang neuf au sein de nos discussions. » Les électeurs resteront toutefois maitres du scénario de la future législature.

    JÉROME GUISSE.  La Meuse du 14 octobre

    Son grand regret
    Route inachevée vers Tihange

    C’est un projet qui remonte à de nombreuses années, mais qui n’est toujours pas achevé. Alors que la traversée de Scry a récemment été sécurisée par le SPW, la liaison Tihange-Tinlot n’est toujours pas complète. « Au tout début, il était question de permettre l’évacuation du personnel de la centrale en cas de problème », explique Cilou Louviaux. « Elle permettrait également de désenclaver la cité mosane. »
    La liaison Tihange-Tinlot pourrait aussi soulager le village, en renvoyant le charroi vers la route de Marche tout en désengorgeant la rue du Centre. Or, pour la bourgmestre, il est primordial de commencer les travaux de Tinlot avant les chantiers de Strée.
    « Il faudrait faire un rond-point à quatre branches à la place du pont qui rejoint la route du Condroz, ce qui permettrait d’avoir des bretelles efficaces », dit-elle. « Ca devait etre fait en 2009. J’espère que mes petits-enfants le verront un jour.  J.G.

    Tinlot. Dans l'oppositon.
    Freddy Prouveur ne se représentera pas

    Capture d’écran 2017-10-17 à 15.24.50.pngDu coté du groupe Intérets Communaux, Freddy Prouveur annonce qu’il ne se représentera pas. «J’ai 73 ans, voilà plus de 30 ans que je suis dans le Conseil», explique-t-il.
    « Je tiens toutefois à dire que je garderai contact avec mes collègues pour les conseiller. » Aucun candidat n’est pour le moment clairement confirmé sur cette liste. Freddy Prouveur considère que cette mandature s’est passée calmement, à l’exception des remous au niveau de l’administration. « Il y a deux ans environ, on a découvert dans les comptes communaux des éléments considérés comme des recettes alors qu’ils ne devaient pas l’être. Le boni, qui s’élevait autour de 500.000 euros, est donc soudainement vite redescendu. La situation des comptes n’était donc pas si florissante que ça ! Le problème a également entrainé plusieurs changements de receveurs", conclut-il. J.G.

    Sondage:
    La tranquilité
    Selon le baromètre Sudpresse/ RTLInfo/iVox, des chiffres mettent en lumière quelques manquements au sein de la commune de Tinlot. L’offre de magasin est ainsi cotée 2,16/10. Les sondés déplorent aussi un manque d’infrastructures pour les handicapés (2,30/10). Ils sont toutefois contents de vivre dans leur commune (8,62/10) qu’ils jugent tranquille (8,53/10). À noter que l’échantillon de sondés est trop petit pour être scientifiquement représentatif de la population.

    Carte d'identité
    2.626  C’est le nombre d’habitants qui vivent actuellement au sein de la commune de Tinlot.
    3.664  C’est la superficie exprimée en hectares de la commune de Tinlot.
    11  C’est le nombre de membres que compte le Conseil communal. Un nombre qui restera inchangé pour la prochaine législature. Actuellement, trois conseillers communaux font partie de l’opposition. -

    La Meuse du 14 octobre

  • Tinlot. Dans un an les élections communales

    capture ecran 2017-10-10 à 10.12.18.jpg

    Le dimanche 14 octobre 2018 auront lieu les prochaines élections communales. Il reste donc moins d'un an pour cette échéance qui mobilise déjà les médias.
    Nous allons donc relayer ici les différents articles et informations diffusées à cette occasion.
    En cliquant sur l'icône "Communales 2018" dans la colonne de droite de ce blog, vous y retrouvez l'ensemble de ces publications dans leur ordre de parution.

    Depuis le 7 octobre, La Meuse publie un ensemble de petits sondages qui prennent le pouls de la population à 12 mois de l'échéance, en voici quelques tableaux synthèses.

    LA M 7: 10.jpg

    LAM 7:100.jpg

    La Meuse du 7/10

    LM 9:10.jpg

    La M 9:10.jpg
    La Meuse du 9 octobre 2017

    LM 10:10.jpg

    La Meuse du 10 octobre

     

    capture ecran 2017-10-15 à 18.31.42.jpg

    capture ecran 2017-10-15 à 18.24.29.jpg

    J-365: les enjeux des élections communales et provinciales du 14 octobre 2018

    La RTBF de son côté, publie une carte interactive reprenant chaque commune. Les fiches seront mises à jour progressivement.

    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_jour-j-365-les-enjeux-des-elections-communales-et-provinciales-du-14-octobre-2018?id=9735203

    Voir ici la carte et la fiche de Tinlot

    capture ecran 2017-10-15 à 18.37.58.jpg

    A suivre avec l'article publié dans la Meuse consacré à la commune de Tinlot.