Energie

  • Le 1er août l’humanité aura consommé les ressources de la planète

    Photo News

    L’humanité aura consommé la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et pollué plus que ce qu’elle ne peut absorber le 1er août prochain. Elle vivra donc «à crédit» sur les ressources naturelles des générations futures jusqu’au 31 décembre, selon les calculs de l’ONG Global Footprint Network, qui souligne que ce moment survient de plus en plus tôt chaque année.

    Le 1er août marquera pour la Terre le «jour du dépassement» (« earth overshoot day», en anglais), un concept forgé au sein du think tank britannique New Economics Foundation et calculé chaque année par l’organisation Global Footprint Network, à laquelle le think tank s’est associé en 2006. Dans ses calculs, l’ONG tient compte de l’empreinte carbone, des ressources consommées pour la pêche, l’élevage, les cultures, la construction et l’utilisation d’eau.

    L’an dernier, le «jour du dépassement» était survenu le 2 août, l’année précédente le 8 du même mois. La date «avance inexorablement depuis les années 1970», relève l’ONG. En 1970, l’échéance était tombée le 23 décembre. Depuis, elle n’a cessé d’avancer: 3 novembre en 1980, 13 octobre en 1990, 4 octobre en 2000, 3 septembre en 2005, 28 août en 2010. Lire la suite dans l'édition de La Meuse digitale

  • Modave. Inauguration et visite de l'éolienne les 22 et 23 juin 2018

     vendredi 22 juin, visite de l'éolienne  

    1 modave_eole modave_Eole_Invit23_A4_DEB_Page_3.jpg

    2 mEole_Invit22_A4_DEB_Page_2.jpg

      Samedi 23 juin,  journée festive autour de l'éolienne  

    3 modave_eole modave_Eole_Invit23_A4_DEB_Page_1.jpg4 INAUGURATIION_A3_DEB.jpg

    Itinéraire pour l'EOLienne citoyenne MODAVE.jpg

  • Eoliennes Modave: c'est parti!

    29258230_1675163009195985_3968035484940107776_n.jpg
    Info Modave, 16 mars 2018

    capture ecran 2018-03-19 à 09.06.43.jpgLe montage de la première éolienne a débuté sur le site des Trinitaires à Modave. Le site en comptera 5 d’ici le mois de juin. Ce mercredi, les équipes étaient occupées autour du rotor, l'ensemble des 3 pales, qu’il s’agissait de soulever pour le fixer au mat, à près de 100 mètres de haut.
    Le chantier a débuté au mois d’août de l’année dernière, avec la création des chemins d’accès, puis des plateformes d’accueil et des fondations pour les 5 éoliennes, de grosses machines, dont les dimensions impressionnent : chaque pale mesure 55 mètres de long, et pèse près de 25 tonnes.
    Les éoliennes produiront chacune 3,2 MW, soit, ensemble, l'équivalent de la consommation de 10.000 ménages.
    Ce mercredi matin (14 mars), les équipes espéraient pouvoir soulever le rotor et le fixer au sommet du mat. L'opération a dû être reportée, en raison de la vitesse du vent qui était supérieure à 9 mètres par seconde. Elle devait reprendre dès que les conditions de vent et de météo le permettront. L’assemblage et le montage des autres éoliennes pourront alors se poursuivre.
    Les premiers tests d'exploitation sont prévus dans le courant du mois de juin. Le site devrait être opérationnel à partir du mois d’août prochain.
    Voir le reportage de RTC

  • Anthisnes. Une 2cv électrique équipée de batteries Tesla

    Un Anthisnois à l’honneur. Toujours passionné et passionnant... (Source J-Cl Raskin)

    capture ecran 2018-03-08 à 16.32.31.jpg
    Voir la vidéo

    Joseph est un passionné de deux chevaux mais également d'énergies renouvelables. Il a donc décidé d'électrifier une deux chevaux en lui donnant la possibilité de circuler en ville mais également sur les routes nationales à la même allure que son équivalent thermique voire plus...
    Le premier volet de cette série est consacré à Joseph, propriétaire d'une 2cv équipée de batteries Tesla et avec des performances dignes d'une Nissan Leaf 30Khw voire 40 :-) Voir le site.

  • Modave Parc éolien. Les convois ont commencé

    capture ecran 2018-03-05 à 19.00.27.jpg

    «Depuis le 26 février, le chantier est entré dans sa phase finale, tout va s’enchaîner très vite maintenant, », se réjouit l’échevin Éric Thomas. Les fondations et les socles sont terminés, les premiers convois ont commencé. «Ils ont commencé avec la grue qui a été acheminée en pièces détachées et qui doit servir à monter les éoliennes. Ils se poursuivent avec les pales ».
    Le rythme est soutenu : «Les convois ont lieu 4 à 5 nuits par semaine, entre 10 et 6h du matin, le montage se déroule pendant la journée », résume l’échevin. Dans le cadre de cette opération, Engie Electrabel a placé le site sous caméras de surveillance. «Ils sont intransigeants sur la sécurité, même les autorités communales n’ont pas l’autorisation de se rendre la nuit sur place ».
    Par éolienne, il faut compter une semaine de montage. «À ce rythme-là, en principe, le parc éolien devrait être prêt le 5 avril ». Mais, par prudence, l’échevin préfère se donner un délai plus long : «disons le 20 avril ».

    58 COOPÉRATEURS
    L’éolienne qui a été attribuée à la coopérative est le numéro 4. Au dernier décompte, la coopérative créée le 24 janvier 2017, compte 58 actionnaires pour un montant total investi de 260.000 euros, soit un chiffre largement supérieur à ce que les autorités communales escomptaient. Elles misaient sur un investissement citoyen de 150.000 euros (Lire la suite de l'article de M-Cl.G dans l'édition de La Meuse digitale)

    capture ecran 2018-03-05 à 18.53.05.jpg

    Montage des éoliennes - Règles de sécurité sur le chantier.

    capture ecran 2018-03-05 à 19.06.31.jpgLe montage prochain de l'éolienne n°4 du parc, celle d'Eole Modave est un moment intense pour toutes les parties prenantes (le montage des autres éoliennes aussi) :
    Pour les coopérateurs, c'est une curiosité inédite, ainsi que la concrétisation de leur investissement ;
    Pour les membres du CA, c'est le fruit d'une à six années de travail et bien plus encore, c'est aussi une curiosité inédite; Mais pour l'équipe du constructeur (SENVION) et le Maître de l'Ouvrage (Engie Electrabel) c'est le moment le plus délicat, comportant le plus de risques, et impliquant du matériel lourd (une grue de 750 tonnes, une seconde de 100 tonnes, environ 30 personnes sur chantier, 5 transporteurs exceptionnels, des camionnettes, des cordes, des câbles, etc).
    Une grue va lever des éléments de 55 tonnes à presque 100 m de haut... On est dans du sérieux !
    Le Conseil d'administration de la société Eole Modave scrl & Engie vous demandent avec rigueur d'observer les consignes suivantes :

    * Du 19 mars au 16 avril 2018, PAS DE PRESENCE DE VISITEURS sur l'aire de l'éolienne, ni la journée, ni les we, ni le soir, ni la nuit !
    ATTENTION: le site et notamment chaque plateforme est équipé d’un système de surveillance par caméra.

    * Montage de notre éolienne citoyenne vraisemblablement entre le 2 et 6 avril.

    D'après les informations reçues, les transports nocturnes, en convois exceptionnels, auront lieu les 1, 2, 5, 6, 7, 8, 10, 12, 14, 15, 21, 22, 28 et 29 mars ainsi que 4 avril.
    Quand l'éolienne sera montée, elle ne tournera pas avant 1 mois. Il faut raccorder les câbles, raccorder le parc au réseau, faire des tests, etc. Patience !
    Source facebook Bruno Dal Molin

  • Batibauw: deux nouveautés importantes pour les Wallons

    Pour tous ceux qui veulent profiter des conditions "Batibauw" pour rénover ou construire, voici deux nouveautés importantes proposer par la Wallonie.

    La Société wallonne du crédit social (SWCS) vous propose des prêts pour l’achat et/ou la rénovation de votre logement.
    Vous trouverez toutes les explications dans le nouveau prospectus d'application depuis le 01/01/2018

    capture ecran 2018-02-27 à 17.18.13.jpg
    Téléchargez ici

    Qu'est-ce que l'Accesspack?
    Qu’est-ce que le Rénopack et l’Écopack ?

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.26.jpg

    Les primes Energie et Rénovation revues à la hausse !

    Les montants des primes "Rénovation" et "Énergie" sont revus à la hausse. Objectif: vous encourager à les utiliser pour assainir votre logement et répondre plus efficacement aux défis énergétiques!

    Les moyens mis à votre disposition par la Wallonie pour vous aider à rénover et améliorer l'efficacité énergétique de votre habitation sont sous utilisés actuellement. C'est pourquoi les montants de plus d'une dizaine de primes aux particuliers favorisant les économies d'énergie et la rénovation des logements sont augmentés sensiblement. Sont également revues à la hausse les superficies pouvant être concernées par les travaux faisant l'objet d'une prime.

    capture ecran 2018-02-27 à 17.25.39.jpgLes nouveaux montants entreront en vigueur le 1er mars 2018 . Le système de majoration des montants de base en fonction des catégories de revenu et en fonction de la réalisation de travaux simultanés reste d'application. La procédure administrative ne change pas non plus, n'oubliez donc pas d'envoyer un avertissement préalable avant de commencer vos travaux!

    Et, bonne nouvelle, cette décision ne concerne pas seulement les travaux futurs. Pour bénéficier des primes, l'introduction de la demande doit être effectuée dans les quatre mois suivant la facture finale. Les factures datées après le 1 er novembre 2017, pourront bénéficier de ces nouveaux montants pour autant que les demandes soient reçues à partir du 1 er mars 2018 et que les travaux aient fait l'objet d'un avertissement préalable.

    Grâce aux primes, il est possible d'améliorer le confort de son logement tout en réduisant sa facture énergétique. De son côté, la Wallonie fait un pas de plus vers l'atteinte des objectifs énergétiques fixés par l'Europe.

    Informations sur les primes "Énergie"
    Informations sur les primes "Rénovation"

  • GAL Pays des Condruses: visites Bois Energie et Biométhanisation. Invitation

    Invitation à deux visites de terrain:

    capture ecran 2018-02-06 à 18.32.18.jpg

    - la première se déroulera le 19 février de 13 à 16 heures et nous visiterons les installations de broyage et séchage de coupes de haies,.. et la chaudière à plaquettes à la Pichelotte
    http://www.tiges-chavees.be/, rue de la pichelotte à 5340 GESVES); nous visiterons après cela un agriculteur équipé d'une chaudière à bois.

    Programme :
    13h : Site de broyage, séchage par tunnel ventilé et criblage de déchets verts ligneux au « garage communal » : Expérimentation sur bois d’abattage, bois d’élagage et cultures de saule (TtCR).
    Ry des Fonds 6 à 5340 Gesves.

    13h50 : Visite chaufferie de la Pichelotte (100kW plaquettes (Fröhling)+ 2*86kW mazout) : Présentation par Marcel Haulot, responsable énergie Gesves et Ohey.
    Rue de la Pichelotte 9 à 5340 Gesves.
    14h40 : Visite chaufferie bois à partir de plaquettes (100kW (KWB)) : Présentation par Jean-Martin Bouvy, maraîcher.
    Au Grand Potager, rue de Bellaire, 1 à 5340 Haltinne.
    Fin vers 15h30

    - la seconde se déroulera le 26 février de 13 à 17h et nous visiterons l'installation de biométhanisation d'Ochain-Energies
    (rue d'Atrin, Ochain en direction de Pair) de 600 kWel.; ensuite, nous irons visiter l'installation auto-construite de 100 kWél. de Mr Michel Warzée, rue de buresse, direction Sorée.

    Marc WAUTHELET, Chargé de Mission ‘Energie’
    GAL PAYS DES CONDRUSES (www.galcondruses.be) (http://www.galcondruses.be/index.php/energie)
    16, rue de la charmille
    4577 STREE / MODAVE
    Tél. : 085 27 46 12
    GSM: 0474 83 47 82

  • La directive européenne, les énergies renouvelables et le bois-énergie : que comprendre ?

    capture ecran 2018-01-16 à 14.31.46.jpg

    Le 17 janvier, le Parlement européen votera la révision de la directive sur les énergies renouvelables qui fixe les objectifs à atteindre à l’horizon 2030. Cette version amende le volet « bioénergies » pour mieux encadrer le secteur. Elle fixe des exigences en termes d’origine durable de la biomasse et de niveaux de performance à atteindre en termes d’économie de CO2.
    Récemment, un collectif de scientifiques a exprimé le souhait que ce cadre aille encore plus loin en excluant la possibilité d’utiliser des arbres entiers (bois ronds) pour produire de l’énergie. Leur crainte est que, sans cela, une utilisation déraisonnable des forêts apparaisse avec un impact négatif sur le cycle du carbone.
    Suite à cette prise de position, les médias et certaines ONG ont véhiculé de fausses idées et raccourcis qui amènent à croire que pour atteindre les objectifs européens, l’usage des bioénergies participera à la déforestation et à un relargage massif et définitif de CO2. Or, ces idées sont loin de la réalité. (lire la suite ci-dessous)

    Lire la suite

  • (Futurs) Propriétaires de panneaux photovoltaïques: le point de la situation (TPCV)

    547646_194547350669262_281846398_n.pngAprès les mesures annoncées par le gouvernement wallon il y a quelques jours, L'ASBL "Touche pas à mes certificats verts" a fait le point ce 21 décembre.

    Les primes QualiWatt seront supprimées au 30/06/2018.
    Le gouvernement wallon a tranché et supprimera à dater du 30/06/2018 les primes QualiWatt.
    Point très IMPORTANT : Cette suppression ne sera PAS rétroactive.

    Les personnes qui ont déjà fait installé des panneaux et qui bénéficient du régime de primes QualiWatt continueront à percevoir leurs primes sur la période de 5 ans à dater de la réception de leur installation.

    Nous rappelons que le montant de la prime #QualiWatt varie chaque année en fonction de deux critères:
    1) Le prix de référence de l'électricité (frais de transport, frais de distribution, taxes et tva comprise)
    2) Le coût de référence des panneaux photovoltaïques.
    La CWaPE avait donné une autre piste au gouvernement wallon => SUPPRIMER la compensation (le compteur qui tourne à l'envers). Le gouvernement wallon a choisi de ne pas supprimer cette compensation.
    Toute suppression du mécanisme de compensation (compteur qui tourne à l'envers) aurait été inacceptable à nos yeux.
    Nous avons été écoutés et nous nous en félicitons.
    L'installation de panneaux photovoltaïques restera attractive même sans primes QualiWatt.
    Pour maintenir cette attractivité, il est absolument nécessaire que le gouvernement wallon maintienne le compteur qui tourne à l'envers et empêche une tarification prosumer telle que celle proposée par la CWaPE et contre laquelle nous avons saisi la cour d'appel de Liège!

    La transition énergétique, nous avons été les premiers à nous y impliquer.
    Merci de partager cette publication. Comptez sur nous.
    Le conseil d'administration.

  • Eole Modave, un projet citoyen quasi unique en Belgique. Etat d'avancement des travaux

    Eole Modave scrl est née de la volonté de la Commune de Modave et d’Engie Electrabel de collaborer autour de l’éolien à Modave. Un accord est intervenu dès 2008 sur ce projet, et après une longue phase d’obtention du permis unique pour 5 éoliennes, 1 de ces 5 éoliennes appartiendra et sera exploitée par une coopérative communale et citoyenne. La société a été fondée le 24 janvier 2017. L’éolienne sera construite fin 2017/début 2018 pour une mise en service industrielle avant l’été 2018. En savoir plus: https://www.eolemodave.be/

    capture ecran 2017-12-06 à 18.09.24.jpg

    Le dimanche 26 novembre, une AG extraordinaire était  convoquée à 10h, avec ensuite une visite de chantier pour se rendre compte de l'état d'avancement des travaux! Source:  https://www.facebook.com/blogModave/ (Bruno Dal Molin)

    capture ecran 2017-12-06 à 17.55.07.jpg

    Et la photo publiée ce 6 décembre 2017

  • A partir de ce 3 décembre, la Belgique tourne entièrement grâce aux bioénergies

    Du 3 au 31 décembre 2017, la Belgique pourra compter uniquement sur les bioénergies – énergies produites à partir de biomasse – pour couvrir ses besoins énergétiques.

    1.jpeg
    La station d'Ochain inaugurée le 29/9/2017

    Si l’on convertit l’énergie produite en Belgique en équivalents jours, on comptabilise 29 jours d’autosuffisance grâce aux bioénergies en 2017. Au niveau de l’Europe, on compte 41 jours d’autosuffisance. Ce qui ne veut pas dire que la Belgique est un mauvais élève…  Les bioénergies comptent !

    Les bioénergies – bois-énergie, biométhanisation, miscanthus… – sont la principale source d’énergie renouvelable en Europe, devant l’éolien et le solaire. Leur importance est surtout liée à la production de chaleur dont on parle peu par rapport à l’électricité.
    En Europe, les bioénergies comptent pour 61,3 % de l’énergie renouvelable. Ce chiffre s’élève à 73 % pour la Belgique et plus de 75 % pour la Région wallonne. En Wallonie, le bois participe grandement à ces résultats. Il est à l’origine de la moitié (50,6 %, avec 6.805,4 GWh) de l’énergie renouvelable produite.
    Les bioénergies sont donc incontournables dans la transition énergétique et l’atteinte de l’objectif de 13 % d’énergies renouvelables en Belgique à l’horizon 2020.
    Plus de chiffres dans la publication «La place des bioénergies en Europe, Belgique et Wallonie : focus sur la biomasse solide».
    The European Bioenergy Day
    La journée des bioénergies est un concept amené en Europe par l’Association Européenne pour la Biomasse (AEBIOM). Cette campagne d’information entend sensibiliser le public sur le rôle essentiel des bioénergies dans le processus de transition énergétique et aider à mieux cerner la place des bioénergies au sein des énergies renouvelables. Elle est relayée dans 20 pays différents grâce au soutien de fédérations nationales et internationales. Plus d’infos sur http://www.europeanbioenergyday.eu
    Pour en apprendre davantage sur le rôle de la biomasse en Wallonie : www.labiomasseenwallonie.be

    Télécharger ici le dossier complet 
    " La place des bioénergies en Europe, Belgique et Wallonie"

  • « Se chauffer au bois-bûche, OUI, mais pas n’importe comment ! »

    La maitrise du feu : campagne de sensibilisation 2017
    « Se chauffer au bois-bûche, OUI, mais pas n’importe comment ! »

    Près d’1/4 des wallons utilisent le bois comme source d’énergie chez eux
    Actuellement, près de 25% des ménages wallons utilisent – d’une façon ou d’une autre – le bois comme source énergétique dans leur habitation. Tous types de bois confondus, le combustible « bois bûche » fait figure de favori : en effet, il représente à lui seul plus de 70 % de la consommation totale de bois-énergie (chauffage résidentiel). Le PanoraBois 2017, réalisé par l’Office Economique Wallon du Bois, fait état de 353.700 tonnes de bois bûche consommées annuellement par les wallons, 134.000 tonnes de pellets et 10.300 tonnes d’autres bois (rémanents forestiers, produits connexes, plaquettes, bois recyclés…).
    Il apparait donc essentiel d’inciter ces ménages à adopter une attitude respectueuse de l’environnement vis-à-vis de son appareil de chauffe.
    L’objectif ce cette campagne est d’apporter des conseils utiles et concrets pour une utilisation optimale de son appareil de chauffe.

    La maitrise du feu : des conseils à la portée de tous
    Les conseils utiles et concrets véhiculés durant la campagne de sensibilisation ont pour but de montrer que le bois c’est « sain, écologique et économique » si on suit les bonnes pratiques.
    Un comportement responsable permettra non seulement de réduire les émissions de particules fines et autres polluants atmosphériques, mais aussi d’augmenter l’efficacité de la combustion.

    capture ecran 2017-11-15 à 14.46.20.jpg

    Voir le site

    La relance de cette campagne est marquée par un concours grand public permettant de gagner son bois de chauffage pour tout un hiver.

    Campagne 2017- lamaitrisedufeu - A2Concours-HD.jpg

    capture ecran 2017-11-15 à 14.44.38.jpg

  • GAL & UCM : séance d’information sur le tri des déchets et les économies d’énergie en entreprise ce 24 oct.

    4039584983.jpeg

  • Tinlot foire du solaire: On a testé la Tesla

    La foire du solaire et de la mobilité électrique, c’était ce samedi à Tinlot. L’initiative, organisée par le GAL, était l’occasion d’observer des véhicules novateurs tels que la Tesla.

    Capture d’écran 2017-10-18 à 21.01.29.pngC’est sans bruit que des véhicules modernes stationnaient ce samedi au carrefour de Soheit-Tinlot.
    Des marques telles que Nissan, Volkswagen ou encore Peugeot se cotoyaient sous un symbole commun : celui de l’électrique.
    La foire du solaire et de la mobilité électrique se déroulait en effet pour la première fois dans la commune. L’événement organisé par le GAL proposait des conférences sur le sujet en matinée, et de longues discussions individualisées pour les plus curieux l’après- midi.
    Des curieux, il y en avait notamment devant le capot d’une voiture contenant non pas un moteur mais des prospectus. Un véhicule pas comme les autres, puisqu’il s’agissait d’une Tesla.
    Petit détail, les poignées, incrustées dans les portières, sortent en passant son index dessus. C’est Xavier Bonjean, responsable commercial pour la société Enersol, qui nous fait le tour du propriétaire.

    « Cette Tesla est capable de passer de 0 à 100km/h en moins de cinq secondes », dit-il. « On ne passe pas de vitesse sur cette voiture », précise-t-il. À ses yeux, une auto électrique a de nombreux avantages: « Il y a peu d’entretien à faire, on est assis plus haut, et la consommation revient forcément moins cher », continue-t-il.

    Une fois à l’intérieur de la Tesla, la première chose qui frappe est l’énorme tablette au centre du tableau de bord. Celle-ci mesure 17 pouces, une taille bien supérieure à ce que l’on peut trouver chez les autres constructeurs. « Meme en prenant les plus grandes options ailleurs, Tesla a pris une avance incroyable par rapport à Mercedes, BMW et les autres marques », lance Xavier Bonjean.
    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • G.A.L. Tinlot. Du soleil et des technologies plein la vue pour la première foire du solaire et de la mobilité électrique

    capture ecran 2017-10-15 à 12.52.57.jpg

    Un soleil éclatant était au rendez-vous pour la première foire du solaire organisée le samedi 14 octobre à Tinlot.
    Les organisateurs ne pouvait pas espérer une meilleure météo pour cette journée dédiée à la mobilité électrique: un week-end réellement estival à la mi-octobre.
    La Bourgmestre de Tinlot a ouvert cette manifestation organisée par le GAL "Pays des Condruses", dans le cadre du plan POLLEC 2 , Politique Locale pour l'Energie et le Climat, plan dans lequel se sont engagées les 7 communes du GAL.
    Différents petits exposés très pédagogiques se sont alors succédé jusqu'à 13h. Des sujets très concrets pour les consommateurs: les coûts et les budgets,  les outils de calcul et de comparaison, comment réduire ses dépenses énergétiques, l'avenir des panneaux photovoltaïques, les voitures électriques, les bornes de rechargement, les possibilités d'achats groupés, les innovations technologiques...
    Tout cela non seulement pour les particuliers mais aussi pour les entreprises ou encore les pouvoirs publics comme les communes.

    capture ecran 2017-10-15 à 12.53.15.jpg

    Pourquoi une Foire du solaire et de la mobilité électrique?

    Avec les problème posés par diesel, son interdiction programmée dans plusieurs villes, les pics de pollution, le réchauffement climatique ou encore les interminables bouchons quotidiens sur nos routes, les citoyens commencent à s'interroger. La masse des informations relayées par les médias sur toutes les innovations technologiques créent aussi le besoin de découvrir concrètement de quoi il s'agit.
    "C'est un peu à cette curiosité que le GAL Pays des Condruses a voulu répondre, explique son directeur Jean-François Pêcheur. Pouvoir expliquer ou présenter ces nouveautés est une chose mais pouvoir tester ou essayer, c'est encore autre étape et c'est l'originalité de cette journée.

    capture ecran 2017-10-15 à 13.15.07.jpg

    Vélo de tout type, side-car, tandem, trottinette, gyropodes...

    Les vélos électriques existent depuis de longues années mais peu de personnes les ont déjà essayés. C'est pour cela que le GAL vient d'acquérir 8 vélos (en haut à droite sur le montage photo), qui peuvent être loués pendant 1 mois pour un forfait de 50€. Les réservations ont rencontré un beau succès. "Cette action s'inscrit notamment dans le cadre du programme Pollec 2 qui vise à réduire les émissions de Co2 dans les communes condrusiennes".

    capture ecran 2017-10-15 à 13.10.52.jpg

    Des voitures électriques mais aussi des véhicules utilitaires, des buggys et les systèmes de rechargement comme  les bornes proposées par la Province ou l'entreprise MDTechnology de Marchin.

    La voiture électrique familiale a suscité beaucoup d’intérêt "il faudra quand même changer un jour de voiture", explique un couple, "autant se renseigner maintenant, c'est l'occasion"!

    capture ecran 2017-10-15 à 13.18.30.jpg

    Des stands variés à la disposition de chacun avec des brochures, de la documentation, mais aussi des personnes compétentes qui ont accueilli et pris le temps avec les visiteurs tout au long de la journée.
    Des exposants ont exprimé leur satisfaction en fin de journée pour la qualité et le nombre de participants rencontrés dans un secteur encore trop méconnu !

    capture ecran 2017-10-15 à 14.02.52.jpg

    Une ambiance de vacances avec la "Trouffette" locale et "La belle d'été", une blanche tout-à-fait de circonstance !
    Quant au barbecue, il était assuré par les bénévoles de Fraiture Sport.

    Les mandataires locaux montrent l'exemple

    L'organisation de cette première journée représentait malgré tout un sacré défi pour le GAL. La présence de nombreux mandataires: bourgmestres, échevins, conseillers des communes voisines est à remarquer. Elle témoigne de leur souci pour les économies d'énergie et de leur intérêt pour le développement des technologies alternatives.

    capture ecran 2017-10-15 à 13.52.35.jpg
    Des mandataires motivés qui n'ont pas hésité à tester eux-mêmes les véhicules proposés

    capture ecran 2017-10-15 à 13.53.20.jpg

    capture ecran 2017-10-15 à 14.04.34.jpg

    Sensibiliser le public à l'importance des innovations technologiques qui se combinent maintenant les unes aux autres.

    DSC_4928.jpgEn plus de la grande variété  véhicules présents, Marc Wauthelet, cheville ouvrière et responsable, pour le GAL, de cette journée à Tinlot, insiste de son côté sur les innovations en matière d'énergie présentées aujourd’hui par les exposants ou les intervenants.
    « Si le stockage de l’énergie progresse avec une multitude de batteries de tout type (composants, dimensions, technologies), le moment choisi dans la journée pour utiliser l’électricité peut permettre des économies importantes ». Et de citer la machine à laver ou le boiler qui se met en route automatiquement en fonction de la production fournie par des panneaux photovoltaïques au lieu d’être renvoyée sur le réseau à ce moment.
    « Mais le plus innovant est sans doute l’inter-connectivité entre tous ces systèmes. Certains modèles de voitures, par exemple, sont pourvus de panneaux photovoltaïques. Cela permet un certain nombre de kms gratuits quotidiennement mais leur batterie peut alimenter de l’outillage ou un frigo pour un indépendant. L’énergie stockée peut être également utilisée dans la maison une fois la voiture au garage. »
    Cette foire grand public a attiré non seulement des particuliers mais des entreprises ou des élus responsables de bâtiments publics, sensibles aux économies d’énergie et à la mobilité. La rencontre, les échanges avec de nombreux acteurs du secteur tout au long de la journée a été particulièrement appréciée.

    La Sion de Sono Motors, un bel exemple d’inter-connectivité
    capture ecran 2017-10-15 à 11.53.41.jpg

    - Voiture 100 % électrique mais aussi véhicule solaire.
    - 7,5m2 de panneaux solaires encastrés. Ils permettent 4000 kms gratuits sur l’année.
    - 250 km d’autonomie + le bonus fourni grâce aux panneaux par temps ensoleillé
    - Elle peut tracter une remorque de 750 kg.

    - La batterie permet de connecter à la maison jusqu’à 2700 watts.
    - La batterie (35 kwh) peut alimenter l'habitation en cas de coupure d’électricité.
    - Elle peut stocker l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques de l’habitation.
    - D’autres surprises à l'intérieur comme le filtre en mousse naturelle qui complète le filtre à air classique.

    - Coût: 16.000€
    - En prévente actuellement
    https://sonomotors.com/sion.html/#st-design