Formations, animations

  • IFAPME. La 1ère formation de pizzaiolo arrive à Liège en octobre

    Bonne nouvelle pour les amoureux des pizzas ! En octobre prochain, une toute nouvelle formation débarque au Château Massart. Pour la première fois sur Liège, le centre IFAPME vous permet de devenir un pizzaiolo expérimenté.

    capture ecran 2017-07-09 à 18.41.58.jpg«Nous avons pu constater qu’il y avait une forte demande de main-d’œuvre efficace dans les restaurants et qu’il n’y avait peut-être pas assez de personnes formées», explique la conseillère en formation à l’IFAPME.
    C’est donc sur base d’une formation de pizzaiolo créée par l’IFAPME dans le Hainaut et à Verviers en 2013 que Liège a finalement pu mettre en place la sienne. Celle-ci doit d’ailleurs débuter le 2 octobre prochain.
    «C’est une formation de 60 heures. Une partie se déroulera au Château Massart tandis qu’une autre prendra place au sein du restaurant ‘Marco Polo’. C’est d’ailleurs le responsable de cuisine de l’établissement qui s’occupera de former les élèves et de leur apprendre à réaliser une pizza au feu à bois.»
    Une nouvelle formation qui pourra accueillir près de 12 participants par session. Ceux-ci auront d’ailleurs l’occasion de passer en revue l’histoire et la culture de la pizza tout en apprenant les méthodes principales de la sécurité sanitaire des aliments ainsi que le matériel de fabrication.
    Peut-être que certains participants seront choisis pour travailler au Marco Polo ou pour être recommandés dans un autre restaurant.»
    Une formation qui a un coût puisque les demandeurs d’emploi devront payer jusqu’à 900 euros pour l’inscription. Les indépendants ou travailleurs auront une aide de 15 euros de l’heure. Les personnes intéressées sont donc invitées à s’inscrire. Pour l’heure, seules deux personnes sont sûres de participer à la première session.
    Extrait de l'article de I.ZA. dans La Meuse du 5 juillet

  • Liège, une première. Université: il faut s’inscrire en ligne

    Pour la première fois, les inscriptions à l’Université de Liège ncapture ecran 2017-07-03 à 07.38.38.jpge pourront se faire qu’en ligne,
    Alors que les autres années c’était le branle-bas de combat sur la place du XX Août pour accueillir les milliers d’étudiants.
    Elles ont donc démarré cette semaine et se déroulent exclusivement sur internet jusqu’au 30 septembre 2017 pour l’ensemble des futurs étudiants.
    Les étudiants déjà inscrits à l’Université de Liège se réinscriront en ligne également.
    Un espace «self-service» avec ordinateurs, scanners et photomaton est néanmoins prévu place du 20 Août, pour les étudiants qui ne disposeraient pas du matériel nécessaire.
    L.G. (LA Meuse H-W du 3 juillet)

  • Fermes ouvertes au CTA et inauguration de la cuisine de collectivité - Devenir(s) en cuisine - samedi 24 juin 2017

    capture ecran 2017-06-27 à 17.12.04.jpg

    Dans le cadre de la journée "Fermes Ouvertes" au CTA de Strée, l'ASBL Devenir(s) inaugurait sa cuisine de collectivité. Les menus locaux proposés pour l'occasion ont été appréciés par environ 80 personnes mais le repas n'était que l'aboutissement d'une filière complète de la terre à l'assiette en démarrant par la visite des jardins, des cultures, des projets de formation et de la cuisine dont la visite avait lieu vers 16h.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.09.09.jpg

    Au menu: drink local (cidre, jus de pomme), repas (salade – couscous de légumes de nos jardins) et dessert (corbeille de fruits et yaourt de la Ferme Demoitié à Ouffet).

    En 2016, ce sont près de 65 stagiaires qui ont été ainsi formés par l'ASBL. Rappelons aussi que les repas de midi servis maintenant, notamment à l'école communale de Tinlot, sont le fruit de tout ce travail. Des enfants, d'ailleurs,  avaient droit à des ateliers culinaires au cours de ce dimanche.
    Une belle réussite donc pour cette démarche qui a fait l'objet d'une belle reconnaissance publique de la part du Ministre de tutelle, Carlo Di Antonio, dont le texte a été lu par la Bourgmestre de Modave, Jeanne Defays.
    Une belle satisfaction aussi pour le directeur Albert Deliège, qui bouclait, avec l'inauguration de la cuisine, l'ensemble de ce processus entamé depuis des années dans nos communes.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.16.45.jpg

    Une super journée en famille sous le soleil. Un accueil très chaleureux. Des stagiaires  hyper motivés et heureux de partager leur savoir-faire. Les enfants ont pu participer à des ateliers culinaires conçus pour eux et toute la journée : petit marché de producteurs, ferme pédagogique, château gonflable etc...
    Une belle découverte également pour les parents dont les enfants profitent des repas à l'école de Fraiture. "Cela nous  motive encore plus  pour continuer ces repas et en faire la promotion (légumes bio, propreté, qualité...), une chance pour nos enfants !
    Merci à J.L pour les photos.
    Article à suivre avec le projet de recherche sur le méthane produit par les vaches au CTA.

  • ASBL Devenirs: invitation à l'inauguration de la cuisine de collectivité. Samedi 24 juin 2017 à partir de 12h.

    Nous avons le plaisir de vous inviter à l’inauguration de notre cuisine de collectivité le samedi 24 juin 2017 à partir de 12h.
    Nous souhaitons, lors de cette après-midi, vous faire découvrir le travail de nos équipes (stagiaires/formateurs/animateurs) pour une alimentation saine : la production de légumes via notre formation Métiers verts (maraîchage et horticulture), notre soutien aux porteurs de projet en « maraîchage» et aux producteurs locaux, la transformation via notre formation de commis de cuisine et de salle de collectivité ainsi que le travail de sensibilisation dans les écoles primaires et maternelles partenaires.
    Un repas « découverte » présentant ce que nous servons aux enfants des écoles primaires et maternelles partenaires sera servi à partir de 12h30. Réserver d’ores et déjà celui-ci (places limitées/réservation obligatoire). 15€ adultes, 10 € enfants.
    Au menu : Salade, Couscous de légumes de nos jardins et dessert (corbeille de fruits et yaourt de la Ferme Demoitié à Ouffet).

    Inauguration 240617.jpg

  • Première école de drones en région liégeoise

    capture ecran 2017-03-27 à 20.38.36.jpgLes drones connaissent un vrai succès. On estime leur nombre à 50.000 en Belgique. Depuis un an, la discipline est réglementée par arrêté royal. Ce dernier prévoit notamment une formation théorique et pratique pour les détenteurs de drones. 2 pilotes passionnés d'aéronautique viennent d'ouvrir la première école du drone en région liégeoise.

    Les drones sont de plus en plus répandus en Belgique. C'est le phénomène en vogue mais peu de gens savent que la pratique est réglementée. Une formation théorique et pratique est prévue pour leurs détenteurs qui trop souvent l'ignorent.

    capture ecran 2017-03-27 à 20.40.51.jpg

    Dans ce contexte, le club des busards à Faimes va accueillir la première école du drone en région liégeoise. Pour faire voler ces engins en toute légalité une formation est en effet nécessaire. Il existe 2 types de brevets. Le terrain des busards est idéalement situé pour effectuer les manœuvres. Aucune habitation à moins d'un kilomètre, les lieux se prêtent bien aux entraînements. 6X1 heure de cours particuliers sont prévus. L'école dispose de plusieurs drones pour les élèves. Xavier est venu se renseigner sur les cours.L'ouverture des inscriptions est d'ores et déjà ouverte. Les demandes sont nombreuses, qu'elles émanent de professionnels ou de particuliers. L'école devrait ouvrir officiellement ses portes d'ici une dizaine de jours.
    Voir le reportage vidéo de RTC

  • Tinlot. Conférences MOBI’Tic : c’est toujours un succès !

    20170215_094431 2.jpg

    Ce mercredi 15 février se tenait une journée divisée en 2 conférences à l’intention des seniors qui voudraient entamer les nouvelles sessions organisées par Mobi’tic. Un franc succès puisqu’elles ont affiché un joyeux complet en 48 h !

    Préambule aux ateliers futurs, ces conférences servent de présentation et d’introduction pour expliquer l’utilité du monde numérique, à portée de doigts pour tous.
    Que ce soit pour garder des liens avec des proches parfois de plus en plus distants géographiquement, pour renouer des liens avec d’anciennes connaissances perdues de vue ou simplement créer de nouveaux liens avec des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, Internet est peut être la panacée universelle pour qui sait s’en servir avec sagesse et connaissance. Le but de cette super initiative est d’amener nos ainés à prendre confiance en l’outil et à l’utiliser de façon conviviale, responsable et en toute sécurité. La méthode professionnelle, adaptée et pédagogique donnée ce jour par Christophe leur a ouvert un accès encadré pour entrer définitivement dans le monde des nouvelles technologies.

    20170215_094501 2.jpg

    Les ateliers programmés pour le premier semestre ont été pris d’assaut : le nombre limité de participants (10 par atelier) fait beaucoup d’appelés pour peu d’élus … La qualité des formations est à ce prix : la force du signal wi-fi, le nombre d’appareils et le suivi personnalisé réduisent considérablement le nombre de participants. Les personnes n’ayant pas participé aux ateliers précédents sont prioritaires mais la liste d’attente est longue…
    Merci encore à tous les acteurs qui portent ce beau projet sous la houlette de notre échevine Christine Guyot.
    Karin Borremans

  • Enseignement. Cours particuliers: gare aux dérives!

    En Flandre, on peut interdire aux profs de les donner à leurs propres élèves

    La directrice d’une école gantoise vient d’interdire à ses enseignants de donner des cours particuliers aux élèves de leur classe. «C’est absurde qu’on les paie une seconde fois pour donner cours, après l’école, à des enfants auxquels ils donnent cours en journée.» Absurde ? En tout cas pas très déontologique. Mais dans ce dossier des cours particuliers, vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

    capture ecran 2016-11-21 à 09.05.50 - copie.jpg

    «Je me souviens d’un enseignant qui, à la réunion de juin, donnait sa carte aux parents des enfants de sa classe qui avaient échoué. Il leur disait qu’il organisait des cours particuliers pendant les vacances», témoigne cet enseignant qui veut rester anonyme pour des raisons qui n’échapperont à personne. «Les parents savaient que c’était lui qui allait superviser l’examen de passage de leur enfant. Ils acceptaient bien souvent l’offre…» Des exemples d’enseignants qui donnent des cours particuliers à leurs élèves après l’école, cet enseignant dit en avoir à la pelle… mais pas aussi gratinés que celui-là. Il faut bien avouer que ce cas-ci est extrême. Là, on est bien au-delà d’un simple problème de déontologie!
    DISSUASION
    Déontologie. Le «grand mot» est lâché. Il est dans tous les discours. Dans celui de la ministre. Dans celui des responsables du Segec aussi, le Secrétariat général de l’enseignement catholique. «Un grand nombre d’écoles dissuadent les enseignants de donner des cours particuliers aux enfants qui se trouvent dans leur classe. C’est une question de déontologie», explique le porte-parole du Segec. «Les directions le rappellent régulièrement aux enseignants.» Vous aurez noté que l’on parle ici de «dissuasion», pas «d’interdiction». Cela n’a rien d’un lapsus, car RIEN n’interdit actuellement à un enseignant de donner des cours particuliers au domicile d’un de ses élèves.
    Il n’y a pas de code déontologie chez les enseignants. Il existe bien un «statut de l’enseignant», mais il n’y est écrit nulle part qu’il est interdit de donner un cours particulier à ses élèves. Ce qui fait dire à des acteurs de l’école que le directeur qui se risquerait à prononcer une telle interdiction se verrait bien démuni: comment pourrait-il la faire respecter? Sur quelle base légale?
    ECOLE INÉQUITABLE
    «On veut une école moins inéquitable? C’est très bien, mais voilà une pratique extrêmement discriminatoire», enrage cet autre acteur de l’enseignement: «Permettre à un enfant dont les parents ont les moyens d’avoir une chance supplémentaire de réussir qui sera refusée à l’enfant, tout autant en difficulté, dont les parents n’ont pas les moyens de payer 200 euros pour dix heures de cours particuliers!»
    Lors des discussions sur le Pacte pour un enseignement d’excellence, la question a été mise sur la table. Certains, nous dit-on,voulaient des balises et une législation en la matière. «Je suis certain qu’il n’en restera rien à l’arrivée. La ministre qui va légiférer pour interdire les cours particuliers en général, pas seulement ceux qui sont donnés aux enfants que le prof a dans sa classe, se mettra 75% des enseignants à dos. Mais que fera-t-on le jour où un parent se plaindra pour comportement discriminatoire, car son enfant n’aura pas reçu la même aide que son camarade dont les parents auront payé ?»
    DIDIER SWYSEN (La Meuse du 7 novembre)

  • Tinlot. Ouverture de l'exposition itinérante Exploratemporium

    Depuis lundi, les enfants de l'enseignement primaire de plusieurs écoles de la région viennent visiter cette exposition sur la chapiteau dressé devant la salle polyvalente "La Tinlotoise". Ce projet du service Jeunesse Culture de la Province de Liège est arrivé à son terme puisqu'il s'agira de la dernière présentation. Après cinq années d'existence elle a attiré près de 25.000 enfants. A Tinlot, ce sont près de 1200 élèves qui sont attendus.
    Le calendrier est déjà pratiquement complet avec des écoles d'Engis, Marchin, Clavier, Nandrin, Anthisnes, Stoumont, Tinlot... (Voir l'article précédent sur ce blog)

    capture ecran 2016-11-15 à 10.19.42 - copie.jpg

    Lundi soir, c'était l'ouverture officielle en présence de différents mandataires communaux et de responsables d'écoles soit près de 50 personnes qui se sont "prêtées au jeu" avec beaucoup d'application.
    Accompagnés de mademoiselle Joyce, assistante du professeur Artémus, les participants répartis en 3 groupes ont réalisé les animations proposées. Ils ont ainsi voyagé dans le temps à la découverte de nos pratiques quotidiennes et de leur impact sur l'environnement. Animations, jeux, vidéos avec des mises en situation très concrètes, toutes interpellantes et destinées à imaginer notre futur proche de manière réaliste.

    capture ecran 2016-11-15 à 10.19.57 - copie.jpg

    La phase de "décompression" avant le voyage dans le temps qui ne poursuit  qu'un seul objectif: Le Développement durable!

    capture ecran 2016-11-15 à 10.20.08 - copie.jpg

    capture ecran 2016-11-15 à 10.20.19 - copie.jpg

    La démarche imaginée se termine par la rédaction d'un rapport des élèves sous forme d'une grande fresque dessinée qui sera poursuivie en classe et dans les comportements quotidiens.

  • Huy, formation didactique "animateur mare" !

    DSC_6942.jpgLe but de cette formation est de permettre aux personnes formées d'animer une activité didactique autour d'une mare, avec comme support une mallette pédagogique qui pourra être mise à disposition sur demande.
     
    Les membres du PCDN, ainsi que les enseignants, sont un public privilégié pour cette formation. Plusieurs membres du PCDN avaient d'ailleurs déjà signalé leur intérêt pour cette formation.
     
    Cette formation se déroulera sous forme de deux demi-journées, les mercredis 21 et 28 septembre 2016 après-midi. Elle comprendra à la fois une partie théorique en salle à l'école de Tihange et une partie pratique autour de la mare de Tihange.
    Il reste encore quelques places disponibles avec un maximum de 20 personnes. Si vous souhaitez y participer, merci de nous faire parvenir le plus rapidement possible votre inscription par retour de ce mail. Les inscriptions seront clôturées dès le nombre maximum de places atteint.
     
    Delphine Winant
    ------------------------------
    Département Cadre de Vie
    Service Environnement
    Ville de Huy
    085/21.78.21

  • Wallonie. Nouveau: apprendre une langue en vidéoconférences avec des amis virtuels grâce au réseau Wallangues

    Wallangues, la plate-forme wallonne gratuite d’apprentissage des langues,lance deux nouveautés. Un parcours personnalisé est désormais proposé aux utilisateurs. Et le réseau social Speaky a été intégré pour discuter et chater avec des centaines de milliers de personnes à travers le monde.

    capture ecran 2016-08-29 à 21.12.06.jpg

    Tout n’est pas parfait dans notre belle Wallonie. Personne n’ignore que le niveau de connaissance des langues étrangères est supérieure de l’autre côté de la frontière linguistique. Ce retard est loin d’être résorbé. Mais la réaction, déjà clairement amorcée, se poursuit. Pas de promesse, ni de vague projet ou de déclaration d’intention: la ministre de l’Emploi, Éliane Tillieux (PS), arrive avec un système concret, abouti, prêt à fonctionner. Il s’agit d’une refonte de Wallangues, la plate-forme d’apprentissage gratuite de l’anglais, du néerlandais, de l’allemand et même du français (pour les nouveaux arrivants).
    Lancée dans le cadre du Plan Marshall 4.0, avec la société Altissia, cette version 2.0,réinitialisée, permet désormais d’avoir accès, en plus de ses anciennes fonctionnalités, à un apprentissage personnalisé. Selon votre niveau, vos besoins spécifiques ou professionnels, il devrait permettre une progression quotidienne plus efficace. Surtout, Wallangues intègre désormais une dimension «réseau social», grâce au lancement de Speaky, disponible en quatre langues et qui rassemble des utilisateurs dans plus de 180 pays. «C’est un peu de Facebook, un peu de Skype, un peu de Whats App, un peu de Tinder! Speaky vient combler une lacune de Wallangues, il améliorera les compétences écrites et orales», explique Nicolas-Louis Boël, CEOd’Altissia.
    Les utilisateurs formeront une véritable communauté: ils pourront entrer en contact avec des personnes qui partagent leurs intérêts divers (hobbys, sports, politique, drague etc.), apprenant la même langue, ou du même niveau. Et par la suite, se parler par chat ou en vidéoconférence, à la manière d’une conversation sur Skype.«50% des offres d’emploi exigent désormais la connaissance du néerlandais, et 30%, de l’anglais», précise Éliane Tillieux, elle-même licenciée en traduction néerlandais-anglais. «Or, depuis quatre ans, le nombre d’élèves qui apprennent le néerlandais a baissé de 10%. Notre objectif, c’est de renforcer le contenu de la plate-forme, en renforçant la motivation des apprenants. Car beaucoup s’essoufflent au bout d’un certain temps. Wallangues s’adresse à tous les Wallons, mais notre public cible reste les 24-35ans.»

    capture ecran 2016-08-29 à 21.22.13.jpg

    COMMENT S’INSCRIRE
    Une campagne de communication va être lancée pour mieux faire connaître la plate-forme.

    capture ecran 2016-08-29 à 21.20.33.jpgEn pratique, www.wallangues.beest facile d’accès et gratuit, à condition d’être domicilié en Wallonie et d’avoir plus de 18 ans. Pour s’inscrire, il faut simplement remplir un formulaire en ligne, choisir un mot de passe, et cliquer sur le lien d’activation reçu sur votre adresse électronique. Une fois connecté, le site propose de tester votre niveau dans l’une des quatre langues proposées. Ensuite, votre (éventuelle) motivation fera le reste.-ADRIEN DE MARNEFFE  (La Meuse du 27 août)
    Lire la suite ci-dessous

    Lire la suite

  • ASBL Devenirs. Nouvelle formation de "commis de cuisine et de salle de collectivité" dès le mois de septembre 2016.

    13668650_953012391476317_2167298960591930695_o.jpg

    Notre ASBL lance une toute nouvelle formation de « commis de cuisine et de salle » de collectivité dès le mois de septembre 2016. Cette formation est proposée aux demandeurs d’emploi titulaires au maximum d’un certificat d’enseignement secondaire du deuxième degré (CESDD ou CESI). Elle permettra aux stagiaires sélectionnés de développer les compétences techniques et sociales nécessaires pour intégrer le marché de l’emploi. La durée de la formation est variable en fonction du rythme de la personne. Elle durera 12 mois minimum. Possibilité de stage en entreprise.
    Le contenu est riche et varié afin de préciser son projet personnel et professionnel. Possibilité de certifier certains modules de formation (hygiène, sécurité, transformation).
    Les inscriptions peuvent se réaliser du 27 juillet au 5 août (fermeture du 8 août au 19 août inclus) et dès le 22 août. Les demandes d’information peuvent également être réalisées par mail via info@devenirs.be.

    Une formation de commis de cuisine et de salle de collectivité durable.
    Dans le cadre de la formation les stagiaires réaliseront principalement des repas de qualité pour des écoles maternelles et primaires. Les repas seront réalisés à base de produits locaux (circuits courts) issus de l’agriculture biologique et/ou raisonnée en fonction de la disponibilité des produits. Durant la formation le stagiaire sera également sensibilisé à la consommation de produits de saison et à la réduction du gaspillage alimentaire. Les menus proposés permettront également de diminuer la place des protéines animales au bénéfice des protéines végétales. Un maximum de préparations « maison » seront également réalisées (transformation de légumes frais…).

    N’hésitez pas à vous inscrire et/ou diffuser l’offre de formation autour de vous.
    Merci et bonne lecture !
  • Universités européennes: 835 € le minerval, ce n’est pas donné.

    Étudier, cela coûte de l’argent. Ce ne sont pas les parents d’écoliers ou d’étudiants qui contrediront cette vérité. Les frais d’inscription à l’université sont fixés chez nous par le gouvernement de la Communauté française. Que ce soit à
    l’ULB, à l’ULg, à l’UCL, à Mons ou à Namur, les droits d’inscription pour l’année universitaire 2016- 2017 sont fixés à 835 euros. 70% des étudiants paieront ce montant maximum.
    D’autres, si leurs parents ont un revenu plus modeste, débourseront un droit intermédiaire fixé à 374 euros. Puis, il y a les boursiers qui ne paieront rien.

    capture ecran 2016-08-13 à 11.14.41.jpg

    12.000 € EN ANGLETERRE
    En Flandre, 77% des étudiants paient le montant maximum fixé, cette année, à 890 euros. En fait, il y a un montant fixe de 230 euros auquel on ajoute 11 euros par point d’étude. Une année normale est composée de 60 points d’étude. « 60X11 euros », cela donne 660 euros. Ajoutés aux 230 € fixes, on arrive à ces 890 euros.
    Tous les étudiants européens ne sont pas logés à la même enseigne.
    Les moins bien lotis sont les Anglais qui doivent débourser un pactole pour suivre les cours. Le montant maximum dépasse les douze mille euros. Par contre, en Écosse, l’université est gratuite pour les nationaux. La gratuité est aussi en vigueur au Danemark, à Chypre, en Autriche et en Finlande. Au niveau des bourses, ici aussi, les étudiants ne sont pas sur le même pied en Europe. Le record est alloué par le Liechtenstein avec un montant maximum de 9.540 €. C’est un peu plus que le Danemark (9.493 €). En France, le montant maximal accordé est de 5.545 euros. L’année passée, il était de 5.341 euros pour les étudiants boursiers flamands et de 4.821 euros pour les étudiants belges francophones. Dans certains pays, comme en Angleterre récemment, les bourses ont été remboursées par des… prêts.- PIERRE NIZET (La Meuse du 14/8)

  • Le Conseil d'État suspend le classement au concours de médecine de l'ULg pour les étudiants liégeois qui avaient introduit un recours

    Le Conseil d’État a suspendu ce vendredi l’exécution du classement du concours de médecine organisé par l’université de Liège (ULg) à l’issue du premier Bac d’études de médecine pour cinq étudiants qui avaient introduit un recours. Le Conseil ne remet pas en cause le concours de fin de première, mais bien le quota d’attestations Inami imposé par le Fédéral à travers ce concours.

    capture ecran 2016-08-13 à 20.54.10.jpgCette décision pourrait permettre le passage en deuxième année des étudiants qui avaient introduit un recours en suspension, mais elle ne lève pas le classement pour tous.

    Le Conseil d’État a suspendu le classement parce qu’il ne classe pas en ordre utile certains requérants (cinq sur sept) «  ayant pourtant obtenu les crédits (45, NdlR) nécessaires à la poursuite de leur cursus, les privant dès lors de l’attestation d’accès à la suite du cycle de bachelier en sciences médicales». Le Conseil d’État avait rendu une décision similaire fin juillet pour neuf étudiants de l’université de Namur.

    Le Conseil d’État a considéré que les fondements juridiques du classement attaqué sont illégaux et doivent en conséquence être écartés : «  L’arrêt constate qu’il en résulte qu’aucune limitation d’accès à la deuxième année d’études n’existe actuellement si ce n’est la réussite des 45 crédits requis. »

    Pour la haute juridiction, le quota de 605 étudiants autorisés à passer en 2e bachelier dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles est basé sur un contingentement fédéral décidé de manière arbitraire. Le Conseil d’État estime que le nombre de 1.230 nouveaux praticiens autorisés à exercer en 2021, décidé par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, malgré l’absence d’évaluation précise de la commission de planification de l’offre médicale, se base sur des données non-précises.

    « C’est la question la plus importante, précise Jérôme Lechien, du CIUM, syndicat étudiant représentant les étudiants en médecine de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le concours tel qu’organisé comme maintenant, en fin de première, n’est pas remis en question. Ici, le problème, c’est le quota imposé par le Fédéral au niveau du nombre d’attestations INAMI à travers ce concours, qui vise à limiter le nombre d’étudiants qui passent en deuxième afin qu’il concorde avec le nombre de numéros INAMI à la fin de leur cursus en 2021. L’autre question, c’est : « ces étudiants plaignants auront-ils leur numéro ? Si on n’en laisse pas que quelques-uns, ça va, mais s’il y a beaucoup de recours intentés comme ça, comment fera-t-on ? » La Meuse en ligne

  • Tinlot. Formation en aromathérapie (l’utilisation en toute sécurité des huiles essentielles)

    Formation en aromathérapie à Tinlot
    Espace intergénérationnel, 1 rue Malplaquaye

    Vous désirez vous initier à l’utilisation en toute sécurité des huiles essentielles (HE) pour vous, votre famille ou amis.
    Vous désirez découvrir les divers usages des HE, leurs effets, les précautions d’emploi, les dosages.
    Vous désirez être rapidement autonome, être capable de réaliser un choix judicieux d’HE selon les tempéraments.
    Fabienne Thibaut vous propose :
    un cycle de formation en 8 après-midi d’octobre 2016 à avril 2017
    les mercredi de 13h15 à 16h30 à l’espace intergénérationnel de Tinlot

    Calendrier du cycle d'initiation en aromathérapie
    MERCREDI de 13h15 à 16h30

    05 octobre 2016 : Initiation 1/2
    26 octobre 2016 : Initiation 2/2 09 novembre 2016 : Les Huiles Essentielles (H.E.) du système respiratoire 07 décembre 2016 : La pharmacie familiale
    18 janvier 2017 : Les H.E équilibrantes adaptées aux 4 tempéraments d'Hippocrate
    08 févier 2017 : Les H.E équilibrantes adaptées aux 4 tempéraments d'Hippocrate
    08 mars 2017 : Exercices d'intégration ; orientation système veineux
    19 avril 2017 : Exercices d'intégration ; orientation système locomoteur
    La méthodologie est basée sur la pratique, privilégiant le re-senti des H.E., permettant à chaque participant de goûter les eaux florales, de tester crème, huiles essentielles, ... Les cours sont présentés dans une ambiance conviviale, dans un esprit de partage et ludique, visant l'autonomie, la participation de chacun. A l'issue de 4 ateliers, une préparation personnalisée sera proposée: huile de massage, de bain... Un syllabus est prévu à chaque atelier. Le groupe sera complet à partir de 12 personnes

    capture ecran 2016-07-24 à 17.45.31.jpg
    Prix : 40 € la séance (Ce prix comprend le syllabus, les collations et les produits pour la réalisation des préparations)
    Pour tous les renseignements complémentaires ou pour une demande d’inscription, vous pouvez me joindre par tél ou par mail
    Fabienne Thibaut
    Tel : 0474/20 22 25
    fabiennethibaut@gmail.com
    Dans l’attente de vous rencontrer, je vous souhaite de belles fins de vacances.
    Fabienne THIBAUT

    0474/20 22 25
    Formatrice en aromathérapie
    Enseignante en soins infirmiers
    Spécialisée en soins palliatifs, deuils

  • Des nouvelles du « chantier participatif » de Seny.

    logo devenirs.jpgComme nous l'avions annoncé, l'asbl Devenirs en partenariat avec la commune de Tinlot, a commencé la rénovation de la salle « le Préau » qui consiste en la pose d'un enduit naturel à base de chaux et de sable.
    Vous pouvez nous rejoindre pour les 3 dernières dates, les samedis 23 et 30 juillet de 10h à 16h et le jeudi 28 juillet de 9h à 16h.
    Pour tout renseignement vous pouvez contacter Catherine Driesmans au 085/41 31 91 ou 0474/32 77 25

    capture ecran 2016-07-18 à 16.01.42.jpg