Formations, animations

  • Graines d'Artisan: fin de la 4e session

    capture ecran 2018-05-16 à 19.20.18.jpg

    Une rencontre bien sympathique ce mercredi après-midi pour la clôture du projet Graine d'Artisan.

    Pour la 4e année consécutive, une vingtaine d'enfants des classes de 6e année primaire ont pu découvrir et s'initier aux métiers d'artisans : couvreur, tailleur de pierre, menuisier, boulanger, mécanicien, potier, cuisinier.

    A l'initiative de l'asbl Devenirs, et soutenu par les communes, ce projet a rassemblé des élèves de Marchin, Modave, Ouffet et Tinlot pendant plusieurs mercredis après-midi.

    En haut : un petit groupe d'élèves et les artisans, rassemblés par Raphaëlle Kinet de l'asbl Devenirs.
    Après la partie officielle, les échanges se poursuivent autour des jeunes et de leurs réalisations concrètes.

     

    capture ecran 2018-05-16 à 19.18.48.jpg

    Les artisans de nos communes encadrent, expliquent et partagent leur passion et leur savoir-faire avec la nouvelle génération. Ces échanges enrichissants susciteront peut-être des vocations pour des métiers trop peu connus !


     

     

  • Devenirs ASBL. Formations de courtes durées en agriculture biologique.

    27787972_1476190875825130_2235620099449921099_o copie.jpg

    Devenirs ASBL
    Voici la nouvelle programmation 2018 de notre formation
    "Diversification et professionnalisation en maraîchage".
    Modules de formation de courtes durées en agriculture biologique.
    N'hésitez pas à diffuser.

    27787972_1476190875825130_2235620099449921099_o.jpg

  • Huy, dimanche 18 mars: salon des étudiants - informations études & professions


    Salon des étudiants - informations études & professions (par des jeunes diplômés - pour des jeunes et futurs diplômés, événement purement bénévole.

    - Date : Dimanche 18 mars 2018 de 10h à 17h ;
    - Lieu : Salle omnisport de Huy - Avenue de la Croix-Rouge ;
    - Lien event facebook : https://www.facebook.com/events/163925004332129/
    - PAF : 1 euro symbolique/pers, reversé entièrement à des ASBL locales
    - Cible : toutes les écoles secondaires d'Andenne, de Huy et des environs.
    - Concerne principalement les 5e et 6e secondaires.
    Organisation par le Rotaract Vallée Mosane

  • Condroz. Maraîcher et horticulteur : des métiers d’Avenir pour les demandeurs d’emploi !

    capture ecran 2018-02-03 à 12.42.31.jpg

    Venez découvrir ces métiers passionnants et le monde agricole. Vous avez la possibilité de certifier la formation de 12 mois (certification d’ouvrier horticole) via la Promotion sociale (IPEPS de Huy/Waremme).

    Des modules complémentaires en maraîchage sont également accessibles pour ceux qui veulent se lancer comme maraîcher professionnel ou approfondir certaines connaissances durant leur formation.
    Après la formation de 12 mois, nous pouvons vous mettre à disposition gratuitement une parcelle d’un ½ hectare, des infrastructures : serres, bassin d’eau de pluie, machines, lieux de stockage, soutien à la gestion financière… afin de vous aider à vous lancer comme maraîcher professionnel.
    Vous serez ainsi accompagné dans notre espace test maraîcher par nos formateurs professionnels et Créajob. L’espace test de Strée est le premier de Wallonie et nous permet de vous offrir les ressources nécessaires tout au long de votre formation jusqu’à votre installation comme indépendant.
    Nous offrons également une aide pour écouler une partie de votre production.
    N'hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations et/ou à diffuser autour de vous

    4 jours par semaine à Strée-lez-Huy.
    Formation de 12 mois minimum

    Formation théorique et pratique avec stages en entreprise
    Possibilité d'obtenir le certificat d'ouvrier horticole via la Promotion Sociale
    reconnue par la Féfdération Wallonie-Bruxelles.

    Condition: être inscrit comme demandeur d'emploi
    Entrée permanente

    capture ecran 2018-02-03 à 12.42.53.jpg

     

  • Natagora, Crie de Modave. Envie d'apprendre à animer en pleine nature?

    capture ecran 2017-12-06 à 17.40.12.jpg

    Le CRIE de Modave met en place une formation destinée à toute personne  désireuse d’animer des groupes d’adultes ou d’enfants dans la nature.
    160 heures qui vous offrent des outils pratiques pour vivre la nature, aller à sa rencontre, animer un groupe. Les approches sont multiples : bottines et Opinel, immersion et ateliers pratiques, cerveau global, intelligence collective, écosystèmes, faune et flore… La formation a lieu de février à novembre 2018.
    Inscription et renseignements

    capture ecran 2017-12-06 à 17.40.27.jpg

  • Ouffet. L’astrophysicien Arnaud Stiepen a lancé une chaine didactique You tube sur la science

    Des vidéos utilisant des extraits de films pour expliquer précisément des phénomènes scientifiques : voilà ce que propose l’astrophysicien ouffetois Arnaud Stiepen (31). À l’ULg, où il officie, il a pu s’entourer de passionnés pour l’assister. C’est un projet qu’il cultive dans son esprit depuis plusieurs années maintenant.
    Dans ses vidéos, l’Ouffetois explique ainsi des principes physiques, chimiques ou mathématiques. Des séquences qui utilisent notamment certains artifices comme un fond vert et des illustrations réalisées spécialement pour l’occasion. (Extrait de l’article de La Meuse du 18/11)

    capture ecran 2017-12-04 à 11.30.21.jpg

    Voir la présentation du projet par Arnaud Stiepen

    capture ecran 2017-12-04 à 11.48.25.jpg

    Astrophysicien passionné de cinéma, ancien étudiant de St Roch Ferrières puis de l’ULG, Arnaud Stiepen, est aujourd’hui chercheur à l' Université de Liège (Postdoctoral researcher), il a lancé ce 4 décembre  le 1er épisode de  "Science at the movies". 
    Le chercheur prévoit la diffusion de 5-6 vidéos par an. Certaines seront d'ailleurs assorties d'un bonus pour les mathématiciens en reste! (https://www.facebook.com/astiepen)

    Après un long et beau parcours, nous y sommes! Nous vous avions donné rendez-vous pour la toute première vidéo de Science AT The Movies: la voici!  Premier épisode: Archimède.

    capture ecran 2017-12-04 à 11.44.09.jpg

    capture ecran 2017-12-05 à 11.38.30.jpg

    Dans ce premier épisode de Science at The Movies, nous découvrirons les sciences qui se cachent derrière le film Dirty Dancing et, en particulier, le principe découvert par Archimède. Soyez les premiers au courant des sorties de nos prochaines vidéos grâce à la page Facebook Science At The Movies: https://www.facebook.com/ScienceAtThe... et au twitter: https://twitter.com/ArnaudStiepen et n'hésitez pas à partager la chaîne et les vidéos sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #SATM!
    A voir également le Jt de la RTBF du 12 octobre avec A. Stiepen

  • Condroz. Ateliers de sensibilisation aux éco-matériaux. Ateliers gratuits ouverts à tous!

    Envie de découvrir des techniques de rénovation écologique du bâtiment, l'asbl Devenirs organise des ateliers ouverts à tous.

    Voici les dates pour le mois de décembre :
    samedi 2/12 : enduits naturels - CTA de Strée
    samedi 9/12: isolation écologique - CTA de Strée
    samedi 16/12 : peintures naturelles - salle les Mélèzes - Marchin
    samedi 23/12 : peintures naturelles - CTA de Strée

    Info : asbl Devenirs : 085/413191 - j.clajot@devenirs.be

    23550858_1531771776910479_5752762954718786483_o.jpg

  • A Tinlot, un cimetière didactique permet d'évaluer les compétences des fossoyeurs

    capture ecran 2017-11-01 à 13.29.28.jpg

    capture ecran 2017-11-01 à 13.29.13.jpgLa Toussaint est l'occasion de mettre en lumière le travail des fossoyeurs. Un métier qui s'apprend "sur le tas" mais qui, depuis fin 2014, est reconnu, défini et valorisé en Belgique francophone.
    Les fossoyeurs peuvent en effet faire valider les compétences qu'ils ont acquises par l'expérience. Le Centre de Validation des Compétences de l'Enseignement de Promotion Sociale de Huy-Waremme-Saint-Georges est le seul à offrir cette possibilité en Belgique francophone.

    3146781473.jpeg
    Le centre de formation de Scry (A.L.)

    Il dispose pour cela d'un outil unique: un cimetière didactique créé par la Province de Liège à Tinlot (dans le Condroz liégeois). Des fossoyeurs des quatre coins de la Wallonie et de Bruxelles y ont passé leur épreuve de validation. Une épreuve à la fois pratique et théorique. (lire la suite et écouter le reportage radio de Martial Giot sur le site de Vivacité)

  • IFAPME. La 1ère formation de pizzaiolo arrive à Liège en octobre

    Bonne nouvelle pour les amoureux des pizzas ! En octobre prochain, une toute nouvelle formation débarque au Château Massart. Pour la première fois sur Liège, le centre IFAPME vous permet de devenir un pizzaiolo expérimenté.

    capture ecran 2017-07-09 à 18.41.58.jpg«Nous avons pu constater qu’il y avait une forte demande de main-d’œuvre efficace dans les restaurants et qu’il n’y avait peut-être pas assez de personnes formées», explique la conseillère en formation à l’IFAPME.
    C’est donc sur base d’une formation de pizzaiolo créée par l’IFAPME dans le Hainaut et à Verviers en 2013 que Liège a finalement pu mettre en place la sienne. Celle-ci doit d’ailleurs débuter le 2 octobre prochain.
    «C’est une formation de 60 heures. Une partie se déroulera au Château Massart tandis qu’une autre prendra place au sein du restaurant ‘Marco Polo’. C’est d’ailleurs le responsable de cuisine de l’établissement qui s’occupera de former les élèves et de leur apprendre à réaliser une pizza au feu à bois.»
    Une nouvelle formation qui pourra accueillir près de 12 participants par session. Ceux-ci auront d’ailleurs l’occasion de passer en revue l’histoire et la culture de la pizza tout en apprenant les méthodes principales de la sécurité sanitaire des aliments ainsi que le matériel de fabrication.
    Peut-être que certains participants seront choisis pour travailler au Marco Polo ou pour être recommandés dans un autre restaurant.»
    Une formation qui a un coût puisque les demandeurs d’emploi devront payer jusqu’à 900 euros pour l’inscription. Les indépendants ou travailleurs auront une aide de 15 euros de l’heure. Les personnes intéressées sont donc invitées à s’inscrire. Pour l’heure, seules deux personnes sont sûres de participer à la première session.
    Extrait de l'article de I.ZA. dans La Meuse du 5 juillet

  • Liège, une première. Université: il faut s’inscrire en ligne

    Pour la première fois, les inscriptions à l’Université de Liège ncapture ecran 2017-07-03 à 07.38.38.jpge pourront se faire qu’en ligne,
    Alors que les autres années c’était le branle-bas de combat sur la place du XX Août pour accueillir les milliers d’étudiants.
    Elles ont donc démarré cette semaine et se déroulent exclusivement sur internet jusqu’au 30 septembre 2017 pour l’ensemble des futurs étudiants.
    Les étudiants déjà inscrits à l’Université de Liège se réinscriront en ligne également.
    Un espace «self-service» avec ordinateurs, scanners et photomaton est néanmoins prévu place du 20 Août, pour les étudiants qui ne disposeraient pas du matériel nécessaire.
    L.G. (LA Meuse H-W du 3 juillet)

  • Fermes ouvertes au CTA et inauguration de la cuisine de collectivité - Devenir(s) en cuisine - samedi 24 juin 2017

    capture ecran 2017-06-27 à 17.12.04.jpg

    Dans le cadre de la journée "Fermes Ouvertes" au CTA de Strée, l'ASBL Devenir(s) inaugurait sa cuisine de collectivité. Les menus locaux proposés pour l'occasion ont été appréciés par environ 80 personnes mais le repas n'était que l'aboutissement d'une filière complète de la terre à l'assiette en démarrant par la visite des jardins, des cultures, des projets de formation et de la cuisine dont la visite avait lieu vers 16h.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.09.09.jpg

    Au menu: drink local (cidre, jus de pomme), repas (salade – couscous de légumes de nos jardins) et dessert (corbeille de fruits et yaourt de la Ferme Demoitié à Ouffet).

    En 2016, ce sont près de 65 stagiaires qui ont été ainsi formés par l'ASBL. Rappelons aussi que les repas de midi servis maintenant, notamment à l'école communale de Tinlot, sont le fruit de tout ce travail. Des enfants, d'ailleurs,  avaient droit à des ateliers culinaires au cours de ce dimanche.
    Une belle réussite donc pour cette démarche qui a fait l'objet d'une belle reconnaissance publique de la part du Ministre de tutelle, Carlo Di Antonio, dont le texte a été lu par la Bourgmestre de Modave, Jeanne Defays.
    Une belle satisfaction aussi pour le directeur Albert Deliège, qui bouclait, avec l'inauguration de la cuisine, l'ensemble de ce processus entamé depuis des années dans nos communes.

    capture ecran 2017-06-27 à 17.16.45.jpg

    Une super journée en famille sous le soleil. Un accueil très chaleureux. Des stagiaires  hyper motivés et heureux de partager leur savoir-faire. Les enfants ont pu participer à des ateliers culinaires conçus pour eux et toute la journée : petit marché de producteurs, ferme pédagogique, château gonflable etc...
    Une belle découverte également pour les parents dont les enfants profitent des repas à l'école de Fraiture. "Cela nous  motive encore plus  pour continuer ces repas et en faire la promotion (légumes bio, propreté, qualité...), une chance pour nos enfants !
    Merci à J.L pour les photos.
    Article à suivre avec le projet de recherche sur le méthane produit par les vaches au CTA.

  • ASBL Devenirs: invitation à l'inauguration de la cuisine de collectivité. Samedi 24 juin 2017 à partir de 12h.

    Nous avons le plaisir de vous inviter à l’inauguration de notre cuisine de collectivité le samedi 24 juin 2017 à partir de 12h.
    Nous souhaitons, lors de cette après-midi, vous faire découvrir le travail de nos équipes (stagiaires/formateurs/animateurs) pour une alimentation saine : la production de légumes via notre formation Métiers verts (maraîchage et horticulture), notre soutien aux porteurs de projet en « maraîchage» et aux producteurs locaux, la transformation via notre formation de commis de cuisine et de salle de collectivité ainsi que le travail de sensibilisation dans les écoles primaires et maternelles partenaires.
    Un repas « découverte » présentant ce que nous servons aux enfants des écoles primaires et maternelles partenaires sera servi à partir de 12h30. Réserver d’ores et déjà celui-ci (places limitées/réservation obligatoire). 15€ adultes, 10 € enfants.
    Au menu : Salade, Couscous de légumes de nos jardins et dessert (corbeille de fruits et yaourt de la Ferme Demoitié à Ouffet).

    Inauguration 240617.jpg

  • Première école de drones en région liégeoise

    capture ecran 2017-03-27 à 20.38.36.jpgLes drones connaissent un vrai succès. On estime leur nombre à 50.000 en Belgique. Depuis un an, la discipline est réglementée par arrêté royal. Ce dernier prévoit notamment une formation théorique et pratique pour les détenteurs de drones. 2 pilotes passionnés d'aéronautique viennent d'ouvrir la première école du drone en région liégeoise.

    Les drones sont de plus en plus répandus en Belgique. C'est le phénomène en vogue mais peu de gens savent que la pratique est réglementée. Une formation théorique et pratique est prévue pour leurs détenteurs qui trop souvent l'ignorent.

    capture ecran 2017-03-27 à 20.40.51.jpg

    Dans ce contexte, le club des busards à Faimes va accueillir la première école du drone en région liégeoise. Pour faire voler ces engins en toute légalité une formation est en effet nécessaire. Il existe 2 types de brevets. Le terrain des busards est idéalement situé pour effectuer les manœuvres. Aucune habitation à moins d'un kilomètre, les lieux se prêtent bien aux entraînements. 6X1 heure de cours particuliers sont prévus. L'école dispose de plusieurs drones pour les élèves. Xavier est venu se renseigner sur les cours.L'ouverture des inscriptions est d'ores et déjà ouverte. Les demandes sont nombreuses, qu'elles émanent de professionnels ou de particuliers. L'école devrait ouvrir officiellement ses portes d'ici une dizaine de jours.
    Voir le reportage vidéo de RTC

  • Tinlot. Conférences MOBI’Tic : c’est toujours un succès !

    20170215_094431 2.jpg

    Ce mercredi 15 février se tenait une journée divisée en 2 conférences à l’intention des seniors qui voudraient entamer les nouvelles sessions organisées par Mobi’tic. Un franc succès puisqu’elles ont affiché un joyeux complet en 48 h !

    Préambule aux ateliers futurs, ces conférences servent de présentation et d’introduction pour expliquer l’utilité du monde numérique, à portée de doigts pour tous.
    Que ce soit pour garder des liens avec des proches parfois de plus en plus distants géographiquement, pour renouer des liens avec d’anciennes connaissances perdues de vue ou simplement créer de nouveaux liens avec des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, Internet est peut être la panacée universelle pour qui sait s’en servir avec sagesse et connaissance. Le but de cette super initiative est d’amener nos ainés à prendre confiance en l’outil et à l’utiliser de façon conviviale, responsable et en toute sécurité. La méthode professionnelle, adaptée et pédagogique donnée ce jour par Christophe leur a ouvert un accès encadré pour entrer définitivement dans le monde des nouvelles technologies.

    20170215_094501 2.jpg

    Les ateliers programmés pour le premier semestre ont été pris d’assaut : le nombre limité de participants (10 par atelier) fait beaucoup d’appelés pour peu d’élus … La qualité des formations est à ce prix : la force du signal wi-fi, le nombre d’appareils et le suivi personnalisé réduisent considérablement le nombre de participants. Les personnes n’ayant pas participé aux ateliers précédents sont prioritaires mais la liste d’attente est longue…
    Merci encore à tous les acteurs qui portent ce beau projet sous la houlette de notre échevine Christine Guyot.
    Karin Borremans

  • Enseignement. Cours particuliers: gare aux dérives!

    En Flandre, on peut interdire aux profs de les donner à leurs propres élèves

    La directrice d’une école gantoise vient d’interdire à ses enseignants de donner des cours particuliers aux élèves de leur classe. «C’est absurde qu’on les paie une seconde fois pour donner cours, après l’école, à des enfants auxquels ils donnent cours en journée.» Absurde ? En tout cas pas très déontologique. Mais dans ce dossier des cours particuliers, vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

    capture ecran 2016-11-21 à 09.05.50 - copie.jpg

    «Je me souviens d’un enseignant qui, à la réunion de juin, donnait sa carte aux parents des enfants de sa classe qui avaient échoué. Il leur disait qu’il organisait des cours particuliers pendant les vacances», témoigne cet enseignant qui veut rester anonyme pour des raisons qui n’échapperont à personne. «Les parents savaient que c’était lui qui allait superviser l’examen de passage de leur enfant. Ils acceptaient bien souvent l’offre…» Des exemples d’enseignants qui donnent des cours particuliers à leurs élèves après l’école, cet enseignant dit en avoir à la pelle… mais pas aussi gratinés que celui-là. Il faut bien avouer que ce cas-ci est extrême. Là, on est bien au-delà d’un simple problème de déontologie!
    DISSUASION
    Déontologie. Le «grand mot» est lâché. Il est dans tous les discours. Dans celui de la ministre. Dans celui des responsables du Segec aussi, le Secrétariat général de l’enseignement catholique. «Un grand nombre d’écoles dissuadent les enseignants de donner des cours particuliers aux enfants qui se trouvent dans leur classe. C’est une question de déontologie», explique le porte-parole du Segec. «Les directions le rappellent régulièrement aux enseignants.» Vous aurez noté que l’on parle ici de «dissuasion», pas «d’interdiction». Cela n’a rien d’un lapsus, car RIEN n’interdit actuellement à un enseignant de donner des cours particuliers au domicile d’un de ses élèves.
    Il n’y a pas de code déontologie chez les enseignants. Il existe bien un «statut de l’enseignant», mais il n’y est écrit nulle part qu’il est interdit de donner un cours particulier à ses élèves. Ce qui fait dire à des acteurs de l’école que le directeur qui se risquerait à prononcer une telle interdiction se verrait bien démuni: comment pourrait-il la faire respecter? Sur quelle base légale?
    ECOLE INÉQUITABLE
    «On veut une école moins inéquitable? C’est très bien, mais voilà une pratique extrêmement discriminatoire», enrage cet autre acteur de l’enseignement: «Permettre à un enfant dont les parents ont les moyens d’avoir une chance supplémentaire de réussir qui sera refusée à l’enfant, tout autant en difficulté, dont les parents n’ont pas les moyens de payer 200 euros pour dix heures de cours particuliers!»
    Lors des discussions sur le Pacte pour un enseignement d’excellence, la question a été mise sur la table. Certains, nous dit-on,voulaient des balises et une législation en la matière. «Je suis certain qu’il n’en restera rien à l’arrivée. La ministre qui va légiférer pour interdire les cours particuliers en général, pas seulement ceux qui sont donnés aux enfants que le prof a dans sa classe, se mettra 75% des enseignants à dos. Mais que fera-t-on le jour où un parent se plaindra pour comportement discriminatoire, car son enfant n’aura pas reçu la même aide que son camarade dont les parents auront payé ?»
    DIDIER SWYSEN (La Meuse du 7 novembre)