Gal, Pays des Condruses

  • Bonne nouvelle pour le Condroz. La ligne de bus «express» entre Marche et Liège enfin approuvée

    C’est une excellente nouvelle qui a été annoncée mercredi après-midi par le Gouvernement  wallon: une nouvelle ligne de bus « express » devrait voir le jour en avril 2019 entre Marche et le Sart-Tilman (Liège).
    "Le projet a été approuvé au niveau de la Région wallonne. Quatre parcours seront programmés dans chaque sens (deux le matin, deux le soir). Dans le plan wallon d’investissement, le ministre wallon Carlo Di Antonio a proposé d’y ajouter un nouveau concept : la création de nouvelles lignes de bus Express." parmi lesquelles celle reliant Marche à Liège. "Il faut dire que l’axe 63 est un axe en plein développement," rappelle Willy Borsus. Le trajet entre Marche et Liège ne devrait pas durer plus de 57 minutes. (voir l’article ci-dessous)

    capture ecran 2018-12-13 à 20.47.00.jpgPrésentation du projet par le GAL à Tinlot en mars 2013

    Ce projet appelé aussi « Rapidobus » a été initié par le GAL en 2012 et présenté à Tinlot par le Directeur du GAL, Jean-François Pêcheur, lors d’une soirée débat. Au cours de ces six années, de nombreuses actions de sensibilisation, et même une pétition, ont été organisées pour rappeler  la nécessité de ce projet pour la mobilité dans le Condroz (voir les liens ci-dessous concernant l’historique de ce dossier). Mais en 2017 et 2018, le dossier était retombé dans les oubliettes budgétaires. 
     
    Satisfaction à Tinlot
     
    capture ecran 2018-12-13 à 20.54.47.jpg"C’est donc un grand soulagement et une très bonne nouvelle, explique Christine Guyot, la nouvelle Bourgmestre. Il faut saluer le travail du GAL et l’opiniâtreté de ses responsables ainsi que le soutien apporté par les Bourgmestres condrusiens des communes du "Pays des Condruses". L’utilité de cet axe rapide, alimenté par des correspondances avec Huy, Hamoir et les différentes communes est une évidence rien que pour tous ceux qui veulent se rendre au CHU ou à l’université.
    Avec l’attractivité de la route du Condroz, "zone commerciale continue" de Boncelles à Tinlot et le développement important de Marche, c’est un service appréciable à la population qui sera ainsi proposé.
    Si cette ligne est prévue au printemps 2019, elle devrait sans doute coïncider avec le début des travaux d’aménagement du rond-point au pont de Soheit-Tinlot. Cette importante période de travaux prévue explique sans doute que la presse ne mentionne pas actuellement d’arrêt à Tinlot. Il faut savoir que des parkings de délestage et de covoiturage sont justement prévus sur ce nouveau rond-point. Mais il faut d’abord prendre connaissance du dossier complet."

    capture ecran 2018-12-13 à 20.54.27.jpgMême son de cloche du côté de la nouvelle Echevine de la mobilité, Laurence Médaerts -Archambeau. "C’est réjouissant de commencer la législature avec l’aboutissement d’un tel projet qui vient s’intégrer dans tout le plan mobilité prévu à partir  des deux nouveaux ronds-points tinlotois (carrefour Levooz et pont de Soheit-Tinlot ). Et de rappeler, pour le rapidobus, l’importance de Tinlot, carrefour du Condroz avec le croisement des deux nationales, la N63 Liège-Marche et la N66 Huy-Hamoir sans oublier l’axe Liège Dinant à proximité. 

    2310480756.2.jpg

    Action de sensibilisation en 2016 à Soheit -Tinlot

     Voici l’historique du dossier sur ce blog depuis 2013

    Une ligne de bus «express» entre Marche et Liège (La Meuse)
    Dès avril prochain, une nouvelle ligne de bus « express » devrait être opérationnelle entre Marche et Liège. La nouvelle a été annoncée par nos confrères de l’Avenir du Luxembourg sur leur site. Le projet a été approuvé ce mercredi matin au niveau de la Région wallonne. Quatre parcours seront programmés dans chaque sens (deux le matin, deux le soir).

    Une nouvelle ligne de bus « express » devrait voir le jour en avril 2019 entre Marche et le Sart-Tilman (Liège). Le projet a été approuvé ce mercredi matin
    « Le dossier a pu être intégré dans le plan wallon d’investissement, » explique le ministre-président de la Région wallonne, Willy Borsus. Ce dernier comporte en effet un volet mobilité avec, notamment, des moyens financiers réservés à des aménagements favorisant cette mobilité. « Le ministre wallon Carlo Di Antonio a proposé d’y ajouter un nouveau concept. À savoir : la création de nouvelles lignes de bus Express. »
    L’OTW (Opérateur de Transport en Wallonie) se chargera de la procédure. Six grandes lignes ont été décidées parmi lesquelles celle reliant Marche à Liège. « Il faut dire que l’axe 63 est un axe en plein développement, » rappelle Willy Borsus.
    Toutes ces lignes feront partie d’un projet pilote. Elles feront aussi l’objet d’un marché vers le secteur privé.
    Le trajet entre Marche et Liège ne devrait pas durer plus de 57 minutes. Des arrêts sont prévus à Somme-Leuze, Havelange, Clavier, Nandrin, Neupré, Sart-Tilman et Liège. On pourra réserver son trajet via internet. Les bus seront un peu plus confortables également.
    « Deux bus circuleront le matin, deux autres le soir. Cela dans les deux sens, » précise encore le ministre-président.
    Ancien bourgmestre de Somme-Leuze, ce dernier se « réjouit de voir aboutir ce projet. Cela fait longtemps qu’on en avait fait la demande. Cette ligne pourra notamment profiter aux nombreux étudiants qui se rendent chaque semaine à Liège pour étudier, » souligne-t-il.
    Pour le bourgmestre de Marche, André Bouchat, la mise en route de cette ligne express est une excellente nouvelle. « C’est l’armée qui est à l’initiative de cette demande. Il l’avait formulée pour la première fois voici une quinzaine d’années, » rappelle-t-il.
    La Défense estimait en effet que cette ligne pourrait être utilisée par de nombreux militaires vivant sur cette trajectoire. « Notre commune a embrayé, poursuit le maïeur marchois. Car de nombreuses personnes viennent aussi dans notre ville pour fréquenter les commerces, les écoles et l’hôpital. Cette ligne de bus permettra aussi de désengorger le centre. »
    Jusqu’il y a peu, le dossier était resté dans les cartons. « Voici peu encore, on nous disait que ce n’était pas possible, que cela risquait de concurrencer la SNCB, » ajoute encore André Bouchat.
    Un argument qui, depuis, a bel et bien été balayé.
    N.HN  LA Meuse Luxembourg

  • Anthisnes. Villages solidaires: appel à la solidarité des habitants (projet pilote du GAL)

    47196867_1988539417900377_235839347167854592_o.jpg

  • GAL. Le Point Ferme recherche des nouveaux coopérateurs

    capture ecran 2018-11-22 à 20.25.47.jpg

    Samedi dernier, c’était l’occasion pour les clients de Point Ferme de rencontrer les producteurs des produits qu’ils consomment tous les jours. Agriculteurs, fermiers, brasseurs… tous étaient présents au hangar rue Tiges des Saules à Nandrin afin de présenter leurs nouveautés et d’échanger quelques mots avec leurs clients fidèles (voir l'article précédent sur l'inauguration du hall relais)
    C’était aussi l’occasion pour la coopérative de lancer un appel à de nouveaux coopérateurs afin de renforcer les agriculteurs actuels.
    Concrètement, la coopérative a besoin de réunir 30.000 euros de parts en capital. À savoir qu’une fois ce montant atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d’un euro pour un euro de capital apporté. Ce capital va permettre de financer plusieurs besoins : un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités, développer des box repas 100 % locales adaptées à nos plans de production, aménager le hall relais et investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes. Lire la suite dans La Meuse digitale

    capture ecran 2018-11-22 à 20.09.05.jpg

    Comment devenir coopérateur ?

    Devenir coopérateur de PointFerme


    Créée fin 2011, la coopérative PointFerme aujourd'hui, c'est :

    • Plus de 30 producteurs de la région liégeoise (maraîchers, éleveurs, artisans, …)
    • Plus de 1000 familles qui se nourrissent en produits agricoles de qualité
    • Plus de 10 emplois créés chez les producteurs et au sein de la coopérative
    • Une vingtaine de personnes réinsérées dans le monde du travail

    Pour renforcer les agriculteurs de la coopérative et permettre à de nouveaux producteurs de nous rejoindre, PointFerme a besoin de vous.

    Pourquoi devenir coopérateur chez PointFerme ?
    Investir dans PointFerme, c'est se réunir autour d'un projet social :

    • Pour défendre une alimentation de qualité, goûteuse et diversifiée en circuit court.
    • Soutenir les nouveaux producteurs et les fermes à taille humaine, qui créent et maintiennent de l'emploi dans nos campagnes.
    • Participer au développement économique local et favoriser l'insertion professionnelle de personnes en difficulté.

    Nos besoins concrets

    • Un nouvel e-commerce plus ergonomique avec de nouvelles fonctionnalités
    • Développer des box repas 100% locales adaptées à nos plans de production
    • Aménager notre hall relais
    • Investir dans un équipement de lavage et nettoyage des légumes

    Notre objectif : réunir 30.000€ de parts en capital. Si ce montant est atteint, la SOWECSOM apporte un soutien financier à hauteur d'1€ pour 1€ de capital apporté.

    Quels avantages ?
    En devenant coopérateur chez PointFerme, vous participez aux assemblées générales. Vous prenez part aux décisions de la coopérative selon la règle démocratique "un homme, une voix", conformément à nos status. Vous pouvez proposer des projets et participer à la vie de la coopérative.

    PointFerme peut distrivbuer un dividende qui peut s'élever jusqu'à hauteur de 6% de la valeur de la part.

    Comment devenir coopérateur ?
    Si vous souhaitez soutenir la démarche, devenez membre en achetant au moins une part à 50€. Votre engagement financier et le risque encouru sont limités au montant des parts que vous souscrivez.
    Pour souscrire, remplissez le formulaire suivant et envoyez le nous à l’adresse mail : info@pointferme.be

    Verser le montant équivalent au nombre de parts de 50€. Le versement est à effectuer sur le compte du Point Ferme : IBAN BE94 7320 2611 8414
    En retour, nous vous enverrons un mail de confirmation ainsi qu’un certificat de coopérateur.

    Contacts
    Pour plus d’infos, contactez nous au 085/843460 ou à info@pointferme.be.

    PointFerme est une scrl à finalité sociale agréée par la Conseil National de la Coopération en vertu de la loi du 20 juillet 1955.
    Retrouvez nos statuts ici.
    N'hésitez pas à mobiliser votre épargne au service de votre région et d'une autre vision de l'économie, nous sommes certains que c'est à la fois plus sûr et plus éthique.
    Pour plus d'infos

  • Invitation Portes Ouvertes Point Ferme le 17 novembre

    capture ecran 2018-11-07 à 18.25.31.jpg

    Déjà 6 ans que Point Ferme existe! Venez fêter ça avec nous! 
    Nous vous invitons à venir rencontrer les producteurs lors de nos Portes Ouvertes
    le samedi 17/11/2018 de 10h à 15h dans notre nouveau hall relais agricole. 

    Au programme:
    - Marché de producteurs
    - Dégustation
    - Bar et Lunch Fermier 100% local

    Adresse: Rue Tige des Saules n°48, 4550 Nandrin. A deux pas de la route du Condroz derrière la station Q8. 
    Au plaisir de vous y voir nombreux!
    L'équipe PointFerme
    085/843460

  • Pays des Condruses. Invitation : lancement du réseau des espaces-test, le 24 octobre

    Le lancement officiel du réseau des Espaces-test, c’est ce mercredi !
    Découvrez les espaces-test en vidéo :
    https://youtu.be/CWwpPDTdfhg
    Pour mieux vous accueillir, merci de vous inscrire par mail : kathleen@galcondruses.be
    Au plaisir de fêter cet événement avec vous.

    image001.jpg

     Un réseau d’entraide pour maraîchers

    En cinq ans, le GAL a soutenu une douzaine de producteurs. Sept d’entre eux ont développé leur propre affaire. Le succès de cette initiative a poussé d’autres GAL à suivre le mouvement. Le GAL Pays des Condruses, Cultu- ralité (Jodoigne) et Entre- Sambre-et-Meuse (Gerpinnes) ont finalement créé, ensemble, le réseau wallon des espaces- tests maraîchers. Ils ont comme objectif de collaborer dans la gestion de ces espaces.
    Ce réseau offre une meilleure entraide entre les porteurs de projet des différentes régions. « Il prouve surtout que la de- mande d’accompagnement est bien présente », souligne Jean- François Pêcheur, directeur du GAL Pays des Condruses, « c’est un filet de sécurité pour les jeunes producteurs ».
    Aujourd’hui, les travailleurs indépendants ont de plus en plus de mal à mettre un pied devant l’autre tellement le chemin est semé d’embûches. « Un réseau wallon pour les jeunes producteurs les aide à croire en leur projet alors qu’il n’y croyait plus jusque-là », conclut Kathleen Vanhandenhove.(Lire la suite dans la Meuse du 23 octobre)

  • Pays des Condruses, nouveauté. MonCondroz.be, qu’est-ce que c’est ?

    capture ecran 2018-10-13 à 18.28.09.jpg

    MonCondroz.be, qu’est-ce que c’est ?

    Pas toujours facile de trouver un artisan proche de chez soi ?

    MonCondroz.be est un portail répertoriant les commerçants, PME, professions libérales, producteurs, artisans, et tout indépendant développant une activité dans une de ces 7 communes.
     
    En savoir plus:
     
  • GAL, Pays des Condruses, la vidéo de présentation du projet de biométhanisation à Ochain

    Voici la vidéo du GAL Pays des Condruses, qui présente le bel exemple de projet de biométhanisation réalisé à Ochain

    capture ecran 2018-10-08 à 16.13.59.jpg

    Source

  • GAL Condroz: Check-up éclairage gratuit pour les commerçants

    Dans un commerce, l’éclairage représente 80% de la consommation électrique.

    Pourtant, l’éclairage est indispensable pour augmenter la mise en valeur de vos produits, pour renforcer la visibilité extérieure de votre commerce et pour optimaliser votre confort visuel.
    Avec une utilisation rationnelle de l’énergie, on peut diminuer la consommation de 50%.

    Pour vous aider dans l’analyse de la performance et de la qualité de votre éclairage, le GAL Pays des Condruses vous propose, la visite gratuite de la conseillère 4ECO énergie de l’UCM pour évaluer vos installations et les potentiels d’économie.

    Mardi 2 octobre, nous pouvons vous rendre visite dans votre commerce pour un check-up complet de vos installations à savoir :
    – le calcul de vos consommations en éclairage
    – l’estimation d’un potentiel d’économie
    – des premières pistes d’améliorations

    Intéressé ? Confirmez-nous votre inscription avant le 26 septembre
    par mail : kathleen@galcondruses.be ou par téléphone au 0477 79 50 04

    visuel-commerçant-éclairé.pnghttps://moncondroz.be/check-up-eclairage/

  • G.A.L. Condroz. Inauguration du Hall Relais Agricole (Point Ferme) à Nandrin

    Ce mercredi, les nouvelles installations du Hall Relais Agricole ont été inaugurées en présence du Ministre wallon de l’agriculture.

    capture ecran 2018-09-15 à 16.20.31.jpg

    Le nouveau Hall Relais, rue Tige des Saules à Nandrin. En bas à droite, le Ministre de l'agriculture René Collin, le Président du GAL, Eric Lomba et le Directeur du GAL, Jean François Pêcheur.

    Installée à la ferme Demoitié à Ouffet, la coopérative de producteurs liégeois « Point ferme » devenait à l’étroit et voulait gagner en efficacité. Après une tentative avortée de déménagement à l’ancien Intermarché d’Ouffet avec la SPI, le GAL Pays des Condruses est parvenu à récupérer les subsides (356.000 euros, ce qui couvre 90 % des travaux) à son compte et à se lancer dans un projet plus raisonnable en terme de m² : réaménager un hangar de 200 m² de la rue Tige des Saules à Nandrin, à deux pas de la route du Condroz.
    « La commune de Nandrin nous a proposé cet emplacement qui servait autrefois à stocker des meubles de seconde main pour le CPAS. Nous avons conclu un droit d’emphytéose de 32 ans avec elle. Après diverses procédures, le chantier a débuté en octobre 2017  », retrace Jean-François Pêcheur, directeur du GAL Pays des Condruses.
    Il vient d’être terminé, abords extérieurs compris, et a été inauguré par le ministre René Collin ce mercredi après-midi.
    Extrait de l'article de la Meuse du 13 sept.

    La plate-forme logistique de Point Ferme bientôt à Nandrin

    capture ecran 2018-09-15 à 08.57.01.jpgUn ancien hall de stockage communal à Nandrin a été complètement rénové pour pouvoir accueillir dès le mois d'octobre prochain les activités de la coopérative à finalité sociale Point Ferme, actuellement implantée dans une partie de ferme à Ouffet et spécialisée dans la vente en circuit court de produits de la ferme . Mais elle s'y trouve aujourd'hui à l'étroit. Depuis sa création en 2011, Point ferme n'a cessé de se développer. Elle travaille aujourd'hui avec une trentaine d'agriculteurs du Condroz liégeois.

    Le déménagement dans le nouveau hall agricole est prévu fin du mois de septembre. Les travaux de transformation sont en voie de finition. L'enveloppe extérieure du bâtiment a été conservée. C'est le Gal Pays des Condruses qui a pu engager le chantier avec un subside de 356.000 euros du ministère de l'agriculture. Le bâtiment reste la propriété de la commune de Nandrin avec un bail emphytéotique de 32 ans.

    Pour le moment, Point ferme travaille avec 8 personnes : 2 coordinateurs et 6 ouvriers qui se chargent essentiellement de la préparation des commandes en ligne. Les colis sont ensuite dispatchés dans 90 points relais répartis actuellement sur l'ensemble de la province de Liège.

    Voir le reportage vidéo sur RTC


    Un Drive pour récupérer ses colis locaux. Avis aux amateurs de circuit court alimentaire.

    2568020873.jpg

    Lors de la deuxième semaine d’octobre, le Hall relais agricole de Nandrin organisera un Drive fermier en son sein.
    La possibilité sera offerte, avec des horaires larges, de venir chercher son colis à la source.
    Voir l'article dans la Meuse du 13 sept.

    En savoir plus:

    Dossier Hall Relais
    GAL Pays des Condruses