Histoire locale

  • Histoire locale. Saint-Nicolas, Père Fouettard et ... Hanscroufe à Liège

    capture ecran 2018-12-07 à 10.20.16.jpg

    Voici un complément intéressant apporté par Marcel P. à l'article sur St-Nicolas paru le 6 décembre: "Afin de rester régional, à Liège, on ne connait pas le Père Fouettard, on connaissait Hanscroufe et on en avait plutôt peur, bien qu'il soit l'aide de Saint Nicolas pour distribuer des friandises aux enfants sages (c'est-à-dire à tous les enfants rencontrés). Rappelons aussi que Hanscroufe provient de l'allemand Hans = Jean et et du wallon croufe qui veut dire bosse; donc finalement Jean à la bosse. Donc en résumé, gardons pour la région liégeoise le magnifique nom de Hanscroufe, plutôt que le Père Fouettard, qui a une connotation un peu sévère."
    Un commentaire dont vous trouverez différents développement selon les régions Sur Wikipédia:
    Père fouettard désigne le compagnon de Saint-Nicolas, il en existe de deux types :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8re_Fouettard_(Hans_Trapp)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Nicolas_(f%C3%AAte)

    Tant que nous sommes dans les références, on peut déjà trouver Hanscroufe dans le dictionnaire Liégeois de Jean HAUST, dont la 1ère parution date de 1929, au mot Hanscroufe et dans son dictionnaire Français-Liégeois, paru en 1ère édition après son décès en 1946, au mot Nicolas. Jean HAUST était une sommité en dialectologie wallonne. Il était professeur à l'Université de Liège et membre de l'Académie de Langue et de Littérature Française. Jean HAUST nous a laissé un triptyque dont le 1er ouvrage est le Dictionnaire des Rimes ou Vocabulaire Liègeois-Français publié en 1927. Ces trois ouvrages sont véritablement une somme du wallon liégeois qu'il est bon de consulter de temps en temps pour se rappeler la signification d'un mot en wallon. Les deux 1ers ouvrages cités ci-avant sont agrémentés de figures explicatives très intéressantes d'Édouard REMOUCHAMPS qui nous montrent bien souvent des outils ou ustensiles perdus de vue actuellement. Vraiment ce sont des bouquins fort intéressants. Merci à Mrs Jean HAUST et Édouard REMOUCHAMPS pour tout ce travail.
    Mise à jour du 10/12: commentaire de Marcel Ponthier (Facebook)

  • Tinlot. Les plaques commémoratives de la guerre 14-18 dans nos villages

    capture ecran 2018-11-09 à 16.26.36.jpg

    A l'occasion du 100e anniversaire de l'armistice, Marcel Ponthier a rédigé pour les Tinlotois,
    un petit historique des plaques commémoratives dans nos villages. Merci à lui !

    Plaques commémoratives de la guerre 14-18

    En avril 1919, la Députation Permanente de la Province de Liège propose au 344 communes de son ressort une circulaire relative aux initiatives et coûts de monuments commémoratifs. Elle invite donc de ne pas tarder à placer une plaque commémorative sur la façade de chaque maison communale pour honorer les victimes de la guerre.
    Pour cela, elle propose que ses plaques soient les mêmes dans les villes aussi bien que dans les plus petites communes.
    Afin de faciliter cette utilisation, la députation permanente propose d’offrir aux communes un fronton en fonte, dû au ciseau du sculpteur liégeois Oscar BERCHMANS.
    Chaque commune devra prendre en charge les frais à résulter de la confection de la plaque en petit granit poncé, des inscriptions à y tailler et du placement, en se conformant aux instructions de l’architecte provincial.
    Le fronton de bronze, réalisé par Oscar BERCHMANS, qui mesure 37 x 70cm, représente la tête de lion de l’armée belge (telle qu’elle figurait sur le casque de chaque militaire) tenant dans la gueule une branche de chêne, symbole de force et de solidité, ainsi qu’une branche de laurier, symbole de victoire et de gloire.
    Le mufle est surmonté de l’inscription « N ‘OUBLIONS JAMAIS », avec dans les coins inférieurs « 1914 » et « 1918 ». La fine signature « Os. Berchmans » (parfois difficilement identifiable) est apposée sur le rebord au-dessous de la date « 1918 ».

    capture ecran 2018-11-09 à 16.05.03.jpg

    Le but de la Province était donc d’offrir aux communes une possibilité peu coûteuse de rapidement installer et inaugurer leur mémorial, tout en maintenant une certaine homogénéité.
    Bien entendu, les communes n’étaient pas obligées de suivre la proposition de la Province.
    Certaines communes ont, pour des raisons diverses, refusé le fronton provincial.

    Dans notre entité de Tinlot, seules les anciennes communes de Abée-Scry, Ramelot et Soheit-Tinlot ont accepté l’offre de la Province.

    La commune de Seny, qui n’a pas eu de victimes, a refusé pour, semble-t-il une question d’adaptation à l’architecture de sa maison communale et a fait placer une plaque en petit granit commémorant les volontaires, combattants et le prisonnier de guerre de ce village.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.07.02.jpg

     

    En ce qui concerne la commune de Fraiture, elle n’a pas jugé bon de répondre à l’offre de la Province, étant donné que le village a eu la chance de ne pas avoir de victimes lors de la guerre 14-18.

    Dans les autres anciennes communes de Tinlot, les plaques commémoratives ont été réalisées de plusieurs façons

    La plus simple est celle de Ramelot qui honore un volontaire de guerre.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.10.05.jpg

     

    Pour Soheit-Tinlot, on retrouve à droite sur la maison communale, le fronton Berchmans avec les noms des morts, déportée, volontaires et miliciens.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.15.19.jpg

    Et curieusement, à gauche de cette plaque, on découvre un fronton, également en bronze, rappelant celui de Berchmans, avec une branche de laurier et l’inscription « 1940-1945 », ainsi qu’une plaque en petit granit poncé semblable à celle de 14-18 avec une reconnaissance pour les combattants, prisonniers, résistants, réfractaires et déportés, sans citation de leurs noms.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.12.21.jpg

    Pour Abée-Scry, à l’ancienne maison communale, il y a aussi, à droite de la porte, le fronton Berchmans, honorant un soldat tombé au champ d’honneur ainsi qu’un autre soldat, mort sous les drapeaux, un peu après la fin de la guerre.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.18.07.jpg

    La commune d’Abée-Scry a également fait apposer une plaque en petit granit de sa conception à gauche de la porte, rendant hommage « à ses intrépides combattants de 1914-1918 ».
    Le fronton de cette plaque est également en petit granit et représente en bas relief, un lion rugissant, qui foule le drapeau belge mis à plat.

    capture ecran 2018-11-09 à 16.19.13.jpg

    MP le 8-11-2011

  • Les 12 châteaux de Tinlot

    Lors de l'émission 48h des Bourgmestres sur RTL-TVI, la Bourgmestre de Tinlot, Cilou Louviaux, a parlé des 12 châteaux souvent méconnus par les Tinlotois eux-mêmes.
    Pour répondre à plusieurs personnes sur ces 12 châteaux, en voici la liste:

     liste.jpg

    Cette liste provient du livre de Robert Ruwet:
    Voir l'article de présentation de ce livre

    couverture.jpg

  • Modave se souvient, 75 ans après le crash de l'avion Halifax. Un livre inédit est publié à cette occasion

    capture ecran 2018-09-04 à 10.09.05.jpgUne cérémonie commémorative exceptionnelle s'est déroulée le vendredi 31 août au cimetière de Modave. Elle avait pour objet de rendre hommage aux 8 aviateurs anglais et canadien faisant partie de l'équipage de l'avion Halifax JD 371 KN-O qui s'est écrasé dans la nuit du 27 au 28 août 1943 à Survillers non loin de Modave.

    Ce bombardier faisait partie d'une flotte de 674 appareils dont l'objectif était de détruire les installations industrielles de la ville allemande de Nürnberg.

    capture ecran 2018-09-04 à 10.27.22.jpgLe récit des évènements à regarder sur RTC

    Au retour de la mission, l'avion a été pris en chasse par un Messerschmitt allemand qui l'a attaqué par deux fois. Quatre membres de l'équipage ont réussi à sauter en parachute alors que l'appareil était en feu. Trois d'entre eux ont pu atterrir sains et saufs. Le corps du quatrième a été retrouvé près de Clavier, son parachute ne s'était pas ouvert.
    Les quatre autres aviateurs n'ont pu quitter l'avion et sont décédés lorsqu'il s'est écrasé.
    Les 3 survivants ont été pris en charge par les réseaux de résistance et ont pu, après un long périple via la France et l'Espagne, regagner l'Angleterre.

    40435696_2381752591851280_6964439339052826624_o.jpg

    Eric Demonty, Christophe Philippe (interprète) et Marc Lambotte
     
    La cérémonie, organisée par Marc Lambotte et Éric Demonty, a rassemblé environ 200 personnes dont les bourgmestre de Modave, Clavier et Tinlot. Etaient également présents la représentante du Gouverneur de la Province de Liège, le commandant militaire de la Province de Liège, un représentant de l'ambassadeur du Canada ainsi que des familles des aviateurs venues d'Angleterre.
    Les 77e et 115e escadrons de la Royal Air Force étaient aussi représentés.
    Les porte-drapeaux locaux, un ensemble de cors de chasse ainsi qu'une cornemuse et un tambour ont rendu ces moments vraiment solennels, renforçant l'émotion des excellents discours qui ont été prononcés.

    capture ecran 2018-09-04 à 10.11.22.jpg

    Tout le monde s'est ensuite retrouvé à la salle bois Rosine à Strée pour un verre de l'amitié offert par la commune de Modave et un repas pendant lequel a été présenté un film relatant les événements de 1943.
    Tout cela dans une ambiance bon enfant et festive au son de la cornemuse et du tambour.
    Ch.Ph., photos J-P M.
     

    Un livre inédit sort à cette occasion.
    Il retrace la fuite des rescapés dans le Condroz et au-delà

    Pour la première fois, il raconte la folle échappée des militaires qui avaient pu sauter en parachute avant le crash. Ces hommes ont bénéficié de nombreux soutiens dans la population condruzienne.

    capture ecran 2018-09-04 à 09.56.24.jpg

    Le 28 août 2013, un groupe de citoyens modaviens dénommé Halifax sortait de l’oubli les 5 aviateurs tombés le 28 août 1943. De retour d’une mission en Allemagne, l’appareil avait été pris en chasse par des appareils allemands. En feu, l’Halifax s’était écrasé dans une prairie à Survillers. Courageusement, des hommes étaient restés à bord afin d’éviter au dernier moment un crash sur le village de Modave. (lire la suite de la présentation du livre ci-dessous)

    Lire la suite

  • Histoire locale: à la découverte de Modave

    capture ecran 2018-08-28 à 16.58.04.jpg

    Pour les amateurs d'archives et d'histoire locale !

    Balade à Modave, village de 600 habitants, proche de Huy.
    Découverte de l'ancien moulin et le château de Survilliers.
    Léon Carisse, historien, nous résume l'histoire de Modave village et de Modave seigneurie.

    A voir sur la page facebook d'Info Modave
    ou ici (Sonuma.be)

     

    Modave. Plus de 800 personnes ont participé à la 4e journée "Retrouvailles" le 26 août

    capture ecran 2018-08-28 à 17.13.54.jpg

    Gros succès de foule pour la 4ème Journée Retrouvailles. Plus de 800 personnes ont profité de toutes les activités proposées:
    > les aînés ont apprécié l'excellent repas
    > les enfants se sont éclatés sur les 4 immenses châteaux gonflables
    > et que dire du spectacle gratuit proposé par "ELASTIC" qui a émerveillé petits et grands.
    Les 62 amis Sauguains, venus à l'occasion du 25ème anniversaire du jumelage, ont clôturé leur séjour chez nous par une journée de rencontres et de partages dans une ambiance conviviale et festive.
    MERCI aux exposants, aux partenaires et aux bénévoles qui ont également contribué à la réussite de cette journée.
    Voir la page facebook Commune de Modave

  • Un mythique équipage de rallye tinlotois reprend du service ce week-end au micky d'Engis

    Un mythique équipage de rallye tinlotois reprend du service, le temps d'un week-end au micky d'Engis. Il s'agit bien sûr de l'équipage Reginster-Delmelle qui n'ont plus roulé ensemble depuis 1987 ! Après 30 ans, ils repartent ensemble avec la même voiture, une Opel kadet.

    capture ecran 2018-08-23 à 17.14.10.jpg
    Quelques photos d'époque de l'équipage Reginster-Delmelle

    2.jpg
    L'article de l'an passé  (SpeedTV), pour sa reprise en rallye après 26 ans d'arrêt

    capture ecran 2018-08-23 à 17.22.46.jpg

    La voiture avec laquelle ils rouleront dimanche, une Opel kadet refaite pendant plusieurs année dans le garage de Thierry Reginster

    4.jpg

    Et un premier essai de l'équipage au début de cette semaine



    39914666_2072201143095171_8794142016133922816_n.jpgIls ont à leur compteur 72 départs pour Thierry et 50 pour Marc. Ensemble ils ont roulé de 1982-1987 à 28 reprises. Ce sera donc la 29e à Engis 30 ans plus tard. Et ce sera  avec la même voiture de l'époque: une Opel kadet. Les anciens, et encore aujourd'hui, l'appelaient la flèche bleue !
    Quelques beaux résultats nationaux et même inter sont à leur actif comme le rallye de Hannut en 85.
    L'équipage a été aussi champion provincial et inter province (Liège en 82).
    Vous pouvez consulter leurs différents résultats et l'historique de course sur www.ewrc-results.com ou rechercher  dans Google Thierry Reginster rallye.

    capture ecran 2018-08-23 à 17.36.31.jpg

    L'Opel et l'équipage sont dans leurs derniers préparatifs au garage de Thierry à Tinlot. En ligne de mire, le départ du micky d'Engis. Ils y sont pour se faire plaisir, le temps d'un week-end..
    Merci à Jérôme Marchand pour cette belle rétrospective.

  • Abée. Une notice historique publiée par un villageois, Louis Pauquay

    capture ecran 2018-07-01 à 17.27.29.jpg

    Le château et la ferme d'Abée et de Tillesse

    Après une première publication (voir l’article « Sur la voie romaine dans nos villages condrusiens »), l’abéen Louis Pauquay vient d'écrire une notice sur Abée et Scry intitulée: "Abée et Scry avant la Révolution Française"

    1e partie -Abée dans la Principauté de Liège, (du Moyen-Age jusqu'à 1566).
    2e partie -Abée dans les rivalités des états européens (1566 - 1789)
    Cette publication illustrée va ravir les amateurs histoire locale ou simplement ceux qui veulent connaître notre passé. Elle a été mise en ligne sur le site communal à l’occasion de la fête du village d’Abée et bientôt celle de Scry.
    (tinlot.be/ loisirs/notre histoire, notre passé, Abée et Scry avant la Révolution Française)
    vous pouvez également la télécharger ci-dessus.

    Membre de la CCATM de Tinlot et déjà passionné par nos chemins et sentiers, ce licencié en philologie classique à la retraite, nous a déjà présenté un parcours complet sur la Chaussée Romaine depuis Ombret jusqu'à Vervoz à partir de tous les vestiges, les recherches et les publications déjà réalisées mais y ajoutant une touche personnelle et en les présentant sous forme d'un parcours passionnant à découvrir ! Le voici maintenant dans son village d'Abée et ici dans le Château à l'occasion de la messe patriotique de week-end dernier.

    capture ecran 2018-07-01 à 17.40.30.jpg

    Monsieur Pauquay, à gauche, sous le manteau de cheminée orné des blasons de la famille d'Eynatten.
    En bas à droite, en discussion avec le propriétaire du château : Monsieur d'Aspremont.

    En haut à droite, Madame d'Aspremont et Madame Lamarche en compagnie de Mr Hubin
    après la messe dans la cour du château.

     

  • Grand Marchin: "Découverte d’une église hors du commun par les 5 sens", 2 & 3 juin

    Samedi 2 et dimanche 3 juin 2018 « EGLISES OUVERTES »
    « Pour tout voir, il faut tout sentir… Découverte d’une église hors du commun par les 5 sens »
    L’église de Grand Marchin présente un réel caractère insolite avec son clocher tors… Pour notre première participation à « Eglises Ouvertes », nous souhaitons faire découvrir ce bel édifice en sortant des sentiers battus… La vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût seront les lignes conductrices de la visite.
    Plus d’infos : info.sivh@gmail.com – 085/41.29.69 – FACEBOOK « Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot »

    Affiche églises ouvertes.jpg