Tinlot - Page 2

  • Fraiture, salle du D'ZY, théâtre en wallon: "Al doûce sokète" par la Royale Sainte-Cécile d'Ouffet

    capture ecran 2018-12-12 à 02.31.03.jpg

    La Royale Sainte-Cécile d'Ouffet présentera "Al doûce sokète", pièce en wallon de Georges Simonis (3 actes)
    Les vendredi 15 février à 20h00, samedi 16 février à 20h00, samedi 23 février à 20h00 et dimanche 24 février à 15h00.
    Salle "Le D'Zy" à Fraiture.
    Réservations ouvertes : Pol Gillet 086/36 62 55 (après 18h00)

  • Football, Fraiture Sport. Les résultats et classements. Les prochains matchs

    Les résultats du 9 et 10 décembre 2018

    capture ecran 2018-12-10 à 11.41.18.jpg

    capture ecran 2018-12-10 à 11.41.35.jpg

     capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg

    Le dernier match de l'année 2018 avant la reprise prévue le 16 janvier 2019

     capture ecran 2018-12-10 à 11.47.24.jpg

  • Tinlobus. Attention aux congés et nouvel horaire à partir du 8 janvier 2019

    3526460265.JPG

    Attention votre Tinlot-bus sera en congé du 14 décembre au 7 janvier 2019
    Bon congé à son chauffeur qui reprendra avec un nouvel horaire

    A partir du 8 janvier 2019 votre Tinlot-bus change d’horaire :
    Tous types de courses
    Mardi et mercredi : journée complète
    Jeudi : uniquement le matin

    Rendez-vous médicaux uniquement :
    Lundi et jeudi : toute la journée

    Pour tout renseignement et prise de rendez-vous :
    Sigfried THIBAUT (votre chauffeur) : 0473/809.711
    Virginie CHABOTEAU (CPAS) : 085/830.921

    capture ecran 2018-12-09 à 17.50.26.jpg
    N'hésitez pas à faire également appel au T'Condruses
    Tel : 085 27 46 10
    Facebook : TCondruses
    E-mail : info@taxicondruses.be

  • Modave: Noël au Château, les 15 et 16 décembre 2018

    Noël au château - La magie des jouets d'antan

    image site réd.jpg

    Du 15 décembre 2018 au 6 janvier 2019
    Venez (re)découvrir le château de Modave entièrement décoré pour les fêtes de fin d'année sur le thème des vieux jouets en bois avec la présentation d'une importante collection privée.
    Accessible tous les jours de 11h à 18h (également les 24, 25 & 31 décembre et le 1er janvier)   Illumination des façades tous les jours dès 16h.
    Petit jeu d'observation proposé aux plus jeunes !
    Brasserie accessible dans les sous-sols du château
  • PCS Condroz: Sortie au Cirque (European Circus Liège) Place limitées

    47106580_2049901751767529_414430817549287424_n.jpg

    S O R T I E  A U  C I R Q U E
    pour tous les habitants des communes d'Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot
    European Circus à Liège. Le samedi 22 décembre
    Inscriptions (indispensables avant le 11/12) :
    0474/77.51.46 (vous pouvez laisser un message, nous vous rappellerons)
    Départ :
    12h15 – Place de Clavier-Station
    12h30 – Adm. communale de Tinlot
    12h45 - Adm. communale de Nandrin
    Séance : 14h00 – Liège - Parc d’Avroy
    Retour : prévu vers 17h30 aux mêmes endroits
    Prix :
    16 € par enfant
    20 € par adulte
    3 € + 1 ticket article 27
    Attention les places sont limitées !

  • Aucun bus et perturbations un peu partout ce vendredi à Liège

    capture ecran 2018-12-10 à 21.21.26.jpg

    Ce vendredi 14 décembre a été décrété journée de grève générale par les trois syndicats réunis. Toute l’économie du pays va s’en ressentir. Le point sur l’arrondissement de Liège.
    Elle était programmée de longue date, mais elle tombe à pic. La journée de grève générale décrétée en front commun par les trois syndicats FGTB, CSC et CGSLB, va essayer de récupérer deux moments importants. « L’action des gilets jaunes qui, sans être coordonnée par nous, contient une bonne part de nos revendications, notamment sur le pouvoir d’achats, explique Jean-Marc Namotte, le patron de la CSC liégeoise. Mais aussi le moment est bon puisque la NV-A vient de quitter le gouvernement et c’est peut-être l’espoir de quelques évolutions. »
    Pas de bus : Dona Balbo, déléguée FGTB au dépôt de Robermont nous l’a confirmé : « il n’y aura aucun bus qui sortira des dépôts vendredi. Il n’y aura même pas besoin de piquet. »
    Prenez donc vos précautions !

    Écoles officielles perturbées : On nous annonce également d’importantes perturbations dans les écoles de l’enseignement primaire officiel. L’accueil des enfants sera assuré bien sûr mais il devrait y avoir pas mal de professeurs en grève.
    La situation sera plus contrastée dans le secondaire officiel. « Normalement, nous travaillerons normalement, nous confirme Mme Englebert, la préfète de l’athénée de Liège 1. Les examens dans le degré supérieur sont d’ailleurs maintenus. Mais aucun élève bien sûr ne doit être pénalisé. Nous espérons que les parents pourront faire le maximum pour amener leurs enfants à l’école vu l’absence de bus. »
    Pas de problèmes dans l’enseignement libre : Par contre, il ne devrait pas y avoir de gros problèmes dans l’enseignement libre. « Nous n’avons pas prévu d’actions vu la période des examens », confirme Jean-Marc Namotte, le patron de la CSC, ultra-majoritaire dans ce secteur. « Nous travaillerons normalement », confirme Mathias Thyssen, le directeur du collège Sainte-Véronique de Liège.

    Faibles perturbations dans les hôpitaux : Du côté des hôpitaux, mis à part quelques perturbations dans les prises de rendez-vous et aux entrées où des distributions de tracts sont prévues, il ne devrait pas y avoir d’autres problèmes. « Les patients attendent déjà très longtemps avant d’avoir un rendez-vous, nous tenons à les honorer », confirme le porte-parole du CHU, Louis Maraite.
    Administrations fermées : du moins dans les grandes villes, qu’elles soient communales, provinciales ou régionales. Même constat pour tous les parcs à conteneurs qui devraient être fermés. Mieux vaut y reporter votre visite.
    Grandes surfaces perturbées : du côté des grands magasins, il ne devrait pas y avoir non plus de blocage. « Vu le contexte et la période de fin d’année, nous préférons des distributions de tracts aux entrées », confirment les deux patrons syndicaux.
    Les grandes entreprises privées à l’arrêt : Ou du moins toutes celles où la représentation syndicale est importante. C’est ainsi que les portes d’Arcelor Mittal, de CMI, de Safran Aero Boosters, de la FN, de Chaudfontaine Monopole, de Derkenne-Coulinne, etc. devraient être bloquées par des piquets de grève dans le bassin liégeois.
    Il y aura des piquets de grève devant toutes les grandes entreprises privées et publiques de la région liégeoise (photo Belga)
    SNCB et Poste : Par contre, ces deux grands secteurs nationaux n’ont pas donné de mot d’ordre général. Même si des perturbations sont à craindre, il devait y avoir des trains et du courrier ce vendredi.
    Pas de blocage de la circulation
    Tant Jean-Marc Namotte que Joël Thone nous ont cependant confirmé qu’il ne devrait pas y avoir de blocage de la circulation sur les routes et autoroutes liégeoises. « On n’est pas là pour emmerder la population, mais pour travailler pour elle », explique le patron de la FGTB.

    Lire l'article complet dans la Meuse digitale

  • 70 ans aujourd'hui de la déclaration universelle des droits de l'homme

    capture ecran 2018-12-10 à 09.32.55.jpg

    Dans une enquête réalisée à l’été 2018, 75% de la population en Belgique francophone se dit globalement “très “ ou “ assez sensible” au respect des droits humains. C’est une donnée encourageante malgré qu’une personne sur quatre en Belgique francophone se déclare peu sensible, insensible, voir sélective par rapport à ces mêmes droits. Amnesty International se réjouit de l’attachement manifesté par une grande majorité de la population aux valeurs exprimées à la Déclaration universelle des droits de l’homme.

    capture ecran 2018-12-10 à 09.39.43.jpg

    Plus de la moitié de la population en Belgique francophone ne connait pas la Déclaration universelle des droits de l’homme
    Même si la majorité de la population belge francophone est attachée aux valeurs exprimées de la Déclaration, celle-ci ne connaît paradoxalement pas bien le texte qui les fonde. En effet, plus d’un Belge francophone sur deux affirme ne pas connaître ce texte ou ne pas savoir ce qu’il contient. La proportion de gens ne la connaissant pas est beaucoup plus importante chez les plus jeunes puisque 37% des 18-34 ans indiquent même ne jamais en avoir entendu parler ! Parmi ceux qui la connaissent, ils sont une écrasante majorité à penser qu’elle devrait être enseignée à l’école, que ses principes (universalité, inaliénabilité, interdépendance) sont intangibles et qu’elle est toujours d’actualité.

    Amnesty.be
    Notre dossier sur les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme

    capture ecran 2018-12-10 à 09.49.18.jpg

     
    capture ecran 2018-12-10 à 09.54.52.jpgTexte de référence pour Amnesty International, il fut adopté le 10 décembre 1948
    par l’Assemblée générale des Nations unies.
    Voir le texte complet ci-dessous

    Lire la suite

  • Le CNRF fusionne avec le CHU de Liège au 1er janvier 2019

    capture ecran 2018-12-09 à 14.12.41.jpg

    P.Gillet (médecin-chef, CHU), D.Guillaume (Médecin directeur CNRF), Ch. Colard (directrice CHU) et J.Compère (A-délégué CHU)

    Au 1er janvier prochain, le CHU de Liège et le Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture (Tinlot) fusionneront en un seul et unique institut placé sous l’égide du CHU. Un regroupement indolore pour le personnel dont le volume actuel et le maintien sur le site ont été garantis.
    Comme l’a rappelé Julien Compère, administrateur-délégué du CHU de Liège, cette fusion résulte d’une longue série de contacts qui remontent à la fin des années 90 et qui se sont accélérés à partir de 2013. Soit au moment de la 6e réforme de l’Etat qui menaçait alors la viabilité de l’institution de Fraiture. « Pour nous permettre de ne pas rester un hôpital monospécialisé et ainsi conserver notre statut d’institution dépendant du Fédéral, le CHU nous a cédé 30 lits psychiatriques », a souligné la directrice du CNRF Chantal Colard.

    De l’avis de tous, « depuis 2013, ces relations ont été très positives ». À ce point que l’idée d’une fusion s’est imposée tout naturellement. « Surtout aujourd’hui, avec l’arrivée des notions de réseaux », a complété Julien Compère.capture ecran 2018-12-09 à 14.25.47.jpgSur le plan de l’emploi, ce rapprochement sera indolore, assure la direction du CNRF : « Il n’y avait aucune raison de rationaliser. Nos finances sont saines et nous ne faisons pas double emploi avec les autres structures du CHU », a insisté Chantal Colard. Le personnel salarié du CNRF devient personnel CHU et est assuré de rester affecté à Fraiture, quel que soit son contrat de travail(CNRF ou du CHU, le choix était laissé à l’appréciation de chacun).
    Dans le plan de fusion, le CHU de Liège s’est également engagé à affecter les réserves financières du CNRF aux investissements mobiliers ou immobiliers futurs à réaliser sur le site de Fraiture. Dans les cartons du CNRF : extension des locaux (un dossier a déjà été introduit à la Région) et ouverture d’un centre de jour pour personnes souffrant de troubles cognitifs (démence, alzheimer, etc)

    capture ecran 2018-12-09 à 14.25.52.jpg« Cette nouvelle offre de 180 lits de revalidation/réadaptation fonctionnelle répartis sur trois sites (Ourthe-Amblève (40 lits), Notre-Dame des Bruyères (20) et le CNRF (120) va offrir aux patients « neurologiques » et « locomoteurs », une gamme complète de prise en charge », se sont réjouit Chantal Colard et Julien Compère. « Mais l’intégration de Fraiture dans le CHU va aussi permettre au Coma Science Group de bénéficier de lits spécialisés pour ses patients en état neurovégétatif persistant et au service de neurologie du CHU de compléter son offre de soins pour les patients atteints de sclérose en plaques. L’accord profite aussi à tous les patients concernés dont les temps d’attente seront réduits», a ajouté Julien Compère.

    Le centre neurologique et de réadaptation de Fraiture est né en 1975, à l’initiative de la Ligue belge de la sclérose en plaques qui depuis 1962 cherchait à ouvrir un hôpital, pendant de ce qui existait déjà dans le Limbourg. « L’objectif était d’offrir une structure d’hébergement de longue durée pour les malades souffrant de la sclérose en plaques », retrace Daniel Guillaume, médecin-directeur de Fraiture.

    capture ecran 2018-12-09 à 14.22.27.jpgCet hôpital qui regroupe parmi ses infrastructures des centres d’hydrothérapie, hippothérapie, salle de sports, une maison de repos (à Seny, 40 lits) et 12 résidences services jouit aujourd’hui d’une réputation internationale.
    Il emploie 377 personnes (dont 60 indépendants) et est agréé pour 120 lits : 45 sont affectés à la rééducation post AVC, 30 à la rééducation pour la sclérose en plaques et les 25 restants aux traumatismes crâniens, parkinson ou encore éveil de coma.
    Selon l’administrateur-délégué du CHU, une des forces de la fusion sera « la complémentarité et la synergie entre les deux centres de revalidation les plus pointus de la Fédération Wallonie-Bruxelles : le coma, la sclérose en plaques et les SLA à Fraiture ; les blessés médullaires et les traumas crâniens au centre de revalidation d’Esneux  ».

    Lire l'article complet de M-Cl.G dans la Meuse digitale
    capture ecran 2018-12-09 à 14.07.00.jpg
    Le reportage video de RTC