Tinlot - Page 3

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 15 au 22 septembre 2017

    Actualité:
    Dimanche 17 septembre à 15h, dans le cadre de la fête locale de Terwagne. Jean-Denis Piette & Guillaume Ancion donneront un concert "Orgues & Trompettes" à l'église.
    Sélection éclectique, entrée gratuite.

    capture ecran 2017-09-13 à 16.18.36.jpg

    Ignace Berten 23-10-17 N Bl.jpg

    Les brèves de l'Unité Pastorale

    UP_LOG_VERT_ORANGE.jpgLes offices
    A partir de sept., la messe prévue au presbytère d’Ouffet le sam. à 16aura lieu le dim. à 9h.
    A partir du 01 août, l’eucharistie célébrée tous les mardis à 11h à l’église de Fraiture aura lieu désormais tous les mercredis à 9h.

    Vendredi 15 septembre
    11h00 Tinlot
    15h00 Nandrin (Senorie, messe du 08/09 reportée au 15/09)
    18h00 Ramelot

    Samedi 16 septembre
    16h00 Ouffet
    18h00 Anthisnes (à la place de Hody)
    18h00 Bois

    Dimanche 17 septembre
    09h00 Les Avins
    10h30 Warzée (+ bapt.) (à la place de l’église d’Ouffet, fermée pour travaux) 
    10h30 Ramelot (fête locale et messe patriotique) à la place de St-Séverin
    11h00 Fraiture (clinique) ADAP

    Les brèves de l'Unité Pastorale

    Nous accueillerons dans la joie du baptême :
    Le dim. 17 sept. à 10h30 (pdt la messe) à l’église de Warzée :Daren MOES-ETONG.
    Le dim. 17 sept. à l’église de Villers-le-Temple :
    à 14h : Lena DE LA LUZ, Gabriel HACKIN et Adam PIRARD.à 15h : Eline DUJARDIN, Julian OPITOM et Clémence PÂQUES.

    Célébrations patriotiques et fêtes locales
    Dim. 17 sept. à 10h30 à l’église de Ramelot.

    Concerts dans nos églises
    Le dim. 24 sept. à 17h à l’église de Seny : « Voix d’enfants » avec les petits chanteurs du collège St Pierre organisé par l’ASBL « Saint-Séverin musique ».

    Les intentions de messes dans l'unité pastorale  du 15 au 22 septembre 2017
    (voir ci-dessous)

    Lire la suite

  • Ochain Énergie SCRL. Biométhanisation & Cogénération. Invitation à la journée Portes Ouvertes le 30 septembre

    Après l'inauguration officielle des installations de biométhanisation agricole et de cogénération de la scrl Ochain Énergie, le public est invité à découvrir les installations le samedi 30 septembre de 13 à 18h.

    ochain.png

  • Fête de Soheit-Tinlot les 8, 9 et 10 septembre 2017

    La fête de village "nouvelle formule" a connu une belle réussite malgré le "temps variable" bien connu chez nous, avec cependant une belle journée dimanche.

    capture ecran 2017-09-10 à 23.33.50.jpg

    Tournoi de belote vendredi soir, une animation musicale très appréciée samedi qui s'est terminée très tôt...
    Dur, dur donc pour les bénévoles du comité pour entamer la journée du dimanche, le moment fort de la fête avec le diner, les forains et toute l'animation à assurer.
    Les activités (sauf le samedi soir) sont maintenant concentrées  sous le chapiteau devant la salle à côté des forains ce qui crée une ambiance beaucoup plus conviviale, surtout sous avec un rayon de soleil.
    Des petits changements et une belle organisation qui permet un bel esprit de fête de village.

    Commémoration patriotique
    Les fêtes de villages sont bien sûr également un moment de souvenir et de mémoire bien ancré maintenant dans l'esprit des villageois qui participent au différentes manifestations grâce aux différents récits de l'histoire locale retrouvés et racontés par Christiane Auwers au fil des années. Ce travail minutieux que vous pouvez retrouver dans l'archivage de ce blog, permet de retracer et de transmettre ces évènements douloureux que le temps ne doit pas effacer.

    capture ecran 2017-09-10 à 16.34.20.jpg

    A soheit-Tinlot, un premier dépôt de gerbes a lieu au monument à la Maison Communale et un deuxième à la stèle des portes-drapeaux au carrefour de la rue de l'église.
    Voici le récit de cette année, raconté par Christiane Auwers Présidente de la FNC locale:

    Fin de l’année 1941, les Allemands mettent en place le marquage des Juifs et le 29 mai 1942, l’étoile jaune est imposée à tous les Juifs de plus de 6 ans. Les arrestations massives suivent. Le gouvernement allemand décide l’extermination des Juifs.
    L’occupant décrète également la mise au travail obligatoire des hommes de 18 à 50 ans et des femmes de 21 à 35 ans non mariées.
    Dès les premières heures de cette ordonnance, la population essaie d’échapper à la déportation. Certains répondent aux convocations de la « Werbestelle » qui est l’organisme recruteur, d’autres refusent d’obéir à l’occupant. Grâce à la résistance, ils sont cachés dans d’autres villages ou dans des fermes, sous une fausse identité qui leur est fournie par quelques fonctionnaires communaux, au risque d’être pris.
    Les gendarmes allemands organisent des contrôles, ils perquisitionnent de jour comme de nuit, aidés par des soldats allemands, et même par la police belge, qui est obligée de remplir certaines missions.
    Malheureusement, certains habitants dénoncent leurs voisins ou connaissances. Quelques lettres de dénonciations, adressées à la Kommandatur de Huy sont interceptées par le personnel des Postes de Soheit-Tinlot et de Seny et cette action courageuse évite des arrestations. Un habitant de Tinlot, de nationalité allemande, refuse son incorporation dans l’armée allemande, étant occupé à la Kommandatur à Huy, prévient les résistants et les réfractaires de la descente de la Gestapo, ils peuvent quitter les lieux où ils sont cachés. Mais tout ne se passe pas toujours bien, Monsieur Degard de Seny, fermier, héberge des réfractaires, il est arrêté et enfermé à la Citadelle à Liège. A Fraiture, la famille Bertho cache deux résistants. La Gestapo vient les arrêter. Après les avoir menottés et sommés de se coucher, un des deux résistants parvient à saisir un révolver suspendu à la botte d’un allemand, il fait feu et le tue. Les deux résistants parviennent à s’échapper. Monsieur Bertho absent au moment des faits, est alerté et obligé de prendre la clandestinité dans une maison à Saint-Vitu. La Commune sera condamnée à payer les funérailles de l’allemand tué, et à déposer des fleurs. Heureusement, personne ne sera pris en otage, ni fusillé ! Une famille juive de 3 personnes se cache à Ramelot. Pour ne pas se faire repérer, elle est obligée de prendre les repas séparément chez l’habitant, et faire tous les jours un véritable jeu de cache-cache.
    Ayons une pensée pour tous ces Juifs qui ont été exterminés, ainsi que tous ceux qui ont perdu la vie pendant cette horrible guerre.

  • L'Atelier(s), concert et exposition les 22 et 23 septembre prochains

    _DSC1983.jpgProchain concert le vendredi 22 sept à 20h30 à l'atelier :
    Nicolas Champagne
    Auteur-compositeur, chanteur-guitariste, Nicolas Champagne écrit des chansons personnelles autour de thèmes peu abordés en chanson : le monde du travail, les tiraillements de la paternité, l’(extra)ordinaire du fait-divers…
    Les textes sont précis, les mots concrets. La voix et la guitare acoustique sont au centre de chansons folk-pop qui mêlent poésie, humour et intimité.
    P.A.F : 8 €, gratuit pour -16 ans et 1.25 € pour art 27
     

    GRAVURE_Balcon_invit.jpg

  • Circuit "La chaussée romaine condrusienne", Journées du Patrimoine 2017

    C’est un public très varié, venu essentiellement de la Province de Liège qui a participé samedi et dimanche aux deux circuits - découverte de la « chaussée romaine condrusienne ». « Des participants très curieux , attentifs avec énormément de questions », explique Eric Demonty, l'un des deux guides modaviens de ce circuit avec Marc Lamotte.

    « Nous sommes partis de Strée avec les visites de l’église St Remacle, la Fontaine Ste Geneviève et la ferme de la Commanderie.

    capture ecran 2017-09-10 à 16.42.37.jpgEntre les averses samedi après-midi, mais avec le soleil dimanche, le circuit proposé a connu un beau succès.

    capture ecran 2017-09-10 à 16.43.41.jpgcapture ecran 2017-09-11 à 16.11.35.jpg

    La seconde halte se situait à Ramelot : le Tilleul à l’entrée du village (photos) et le tumulus entre Ramelot et Terwagne) avant la visite plus importante du site de Vervoz, Trois heures bien remplie, surtout par le contenu et les explications fournies. En effet, il reste peu de vestiges ou d’éléments visuels à montrer, mais par contre l’histoire est très riche et le travail de préparation réalisé à cette occasion par Louis Pauquay a permis une présentation passionnante de ce parcours imprégné de la civilisation et de la culture romaine.»

    DSC_3875.jpg

    Le tilleul complètement creux a intrigué les visiteurs comme le récit de nombreuses anecdotes et histoires locales.

    capture ecran 2017-09-12 à 10.24.21.jpg

    Les deux guides de ces journées: Marc Lambotte (à gauche) et Eric Demonty, bien documentés, photos et documents à l’appui.

    capture ecran 2017-09-12 à 10.25.51.jpg

    Le magnifique site de Vervoz (Clavier) clôturait ce circuit condrusien.

    Cette  journée ne  restera pas sans suite puisque vous pouvez vous procurer, au SIVH, la brochure illustrée réalisée à cette occasion (photo ci-dessous). Le plan du circuit proposé, les photos des éléments à découvrir et leur l’historique vous permettront de  mieux comprendre l’évolution de notre environnement au cours des siècles. Voir également la version complète de ce travail à télécharger.

    IMG_1878.jpg

  • Condroz. Ateliers logement et énergie

    Clavier-Station, Hamoir et Comblain-au-Pont
    Ouvert notamment à tous les habitants d'Anthisnes, Clavier, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot.

    L'ASBL "La Teignouse" organise des ateliers dans le Condroz qui visent à répondre aux questions que vous vous posez sur les problèmes que vous rencontrez dans votre logement (humidité, isolation, aides à activer, ...).
    Ils ont également pour but de vous aider à diminuer vos factures d'énergie (trucs et astuces, bien choisir ses fournisseurs, ...).

    21369626_1526147707476272_8317527358305328690_n.jpgIntéressé? ☝️
    Jean-Marie Jacobs : 0472/241.372

    CLAVIER-STATION : au local communautaire (rue de la gendarmerie, 3)
    Les jeudis 21/09, 19/10, 16/11, 14/12 de 10h à 12h30.

    HAMOIR : au Presbytère (rue Gilles Del Cour, 10)
    Les mercredis matins

    COMBLAIN-AU-PONT : au CCE (rue de la carrière, 1)
    Les mardis matins

    Source

  • Un Belge sur trois n’est pas équipé de détecteurs de fumée

    Le détecteur de fumée reste la mesure de protection contre les incendies la plus simple. Tous les foyers de Belgique devraient d’ailleurs en être équipés. Pourtant, les résultats de cette enquête, réalisée par la Direction générale Sécurité et Prévention (DGSP) et l’Association nationale pour la protection contre l’incendie et l’intrusion (ANPI) démontre le contraire. 43% des Flamands ne sont donc pas équipés de détecteurs de fumée, alors qu’ils ne sont que 14% en Wallonie.

    capture ecran 2017-08-30 à 17.35.02.jpg

    La plupart de ces détecteurs sont par contre placés au bon endroit, à savoir dans le couloir de nuit ou cage d’escalier (77%), dans la salle de séjour (41%) ou dans la chambre à coucher (25%). Il y a cependant encore des détecteurs qui sont installés dans des pièces qui n’ont pas lieu d’être comme la cuisine (35%) ou dans le garage (12%).
    La durée de vie de vos détecteurs varie entre 5 et 10 ans. Cependant, de nombreux habitants (40%) ne sont pas au courant de la durée de vie de leur batterie. Dans 5% des cas, le détecteur est même installé depuis plus de 10 ans et dépasse donc la limite maximum de longévité, et peut donc donner un faux sentiment d’insécurité.

    «L’ASSURANCE FONCTIONNERA»
    Et en cas d’incendie, êtes-vous assuré si l’on constate que vos détecteurs de fumée n’étaient pas opérationnels ? «L’assurance fonctionnera car généralement les contrats chez les particuliers ne mentionnent pas les détecteurs de fumée» affirme Wauthier Robyns, porte-parole d’Assuralia.

    ET LES CONTRÔLES?
    Wauthier Robyns témoigne de la difficulté de mettre en place des contrôles chez les particuliers: «D’autre part le bourgmestre est responsable de la sécurité sur son territoire, et en particulier de la sécurité incendie. Il pourrait donc mandater le service de prévention de la zone de secours territorialement compétente pour contrôler le respect de cette réglementation».
    En pratique, ces contrôles sont quasiment irréalisables au vu des moyens humains qu’il faudrait déployer. La stratégie est donc de réaliser ce type de contrôles sur des bâtiments qui présentent des risques importants en termes d’incendie. «Généralement, ils sont inexistants. Les détecteurs d’incendie dans les logements sont soumis aux réglementations régionales et ne prévoient pas de sanctions si leur installation n’est pas respectée», selon le SPF Intérieur.
    Il semblerait donc que l’absence de sanctions réelles soit l’explication la plus rationnelle à ce manque de prise de conscience des citoyens récalcitrants. Le SPF Intérieur rappelle qu’il est important de tester fréquemment ses détecteurs, afin de vérifier qu’ils sont bien opérationnels. De plus, il est fortement recommandé d’avoir en tête un plan d’évacuation en cas d’incendie.
    Pour rappel, 10.000 interventions ont lieu chaque année des suites d’un incendie.
    THOMAS DESTREILLE La Meuse du 5 août.

  • Condroz. SIVH, Journées du Patrimoine : un excellent week-end !

    DSC_3884.JPGLes 9 et 10 septembre derniers se sont déroulées les Journées du Patrimoine sous le thème des «Voies d’eau, de terre et de fer». Pour l’occasion, deux circuits guidés étaient organisés par le Syndicat d’Initiative ainsi qu’une expo photo.

    Les deux cars prévus pour l’excursion «A la découverte de la chaussée romaine condrusienne» étaient complets. Les guides, Eric Demonty et Marc Lambotte, n’ont pas hésité à se documenter et à s’appuyer sur une synthèse spécialement rédigée par Louis Pauquay (licencié en philologie classique) à l’occasion de cette édition consacrée aux voies de terre, entre autres. Ce fut un succès puisque les haltes proposées et les sites visités ont plu à tous (article à suivre demain)!

    Un vélo guidé et encadré par des membres du Cercle d’Histoire sur le RAVeL 126 a, quant à lui, attiré une vingtaine de participants qui ont été rejoints par des membres des asbl organisatrices dans la somptueuse propriété du moulin de Barse, exceptionnellement accessible lors de ce week-end.

    Enfin, ce week-end consacré à nos ressources patrimoniales s’est clôturé par la remise des prix aux participants du concours photo "Le RAVel selon vous". (voir ci-dessous)

     

    A vos agendas, les Journées du Patrimoine reviennent les 8 et 9 septembre 2018 avec un nouveau thème…

    Les résultats du concours photo "Le RAVel selon vous"

    Lancé début juillet et exposé au public depuis fin août, le concours photo se terminait avec la proclamation des résultats dimanche soir, au terme des Journées du Patrimoine.
    Le premier prix revient à Jean-Benoît Graas qui a proposé un cliché des rails à Barse.
    L’heureux gagnant s’est vu recevoir un week-end dans le magnifique gîte « Carpe Diem » situé à Ramelot.
 Le podium s’est complété avec une photo de Marcel Targé (Ancien point d’arrêt de Modave) et une photo de Sandra Roland (ancienne écluse), lauréats qui ont reçu des paniers gourmands de notre terroir.

    capture ecran 2017-09-11 à 16.40.26.jpg

    L'heureux lauréat, Jean-Benoît Graas (en haut à gauche)
    En bas à droite le Président du SIVH, Jean-Pascal Martin, Claude Denoël, Jean-Benoît Graas et Elodie Keyser, coordinatrice du Syndicat.
    Cette proclamation des résultats a rassemblé plusieurs artistes et leur famille pour un moment convivial bien apprécié.

    Le classement (déterminé par le jury et le public)

    1- J-B. Graas "Quitter les rails pour suivre son chemin"
    2- M. Targé "Arrêt dans le temps"
    3- S. Roland "Ancienne petite écluse"
    4- I. Fekete "Au fil de l'eau"
    5- G. Henrard "A travers une volute de la marquise de la gare de Barse"
    6- C. Denoël "Passé présent"
    7- L-E.c  Luesma "Esprit libre"
    8- C. Tonglet "Cinq lettres"
    9- J-M Maréchal "Arrêt de Modave Village"
    10- A. Dumont "Mon défi Hymiée-Marchin par le RAVeL"
    11- J-M. Danthinne "Il était une fois"
    12- C. Troisfontaines "L'embardée"
    13- M. Defloo "Le bercement du courant"
    14- J-M. Couturier "Contre jour
    15- M. Riga "Promenons-nous sur le RAVeL"
    16- M-C. Devillers "Merci la nature"

    Encore bravo à tous pour vos beaux clichés qui resteront exposés jusqu'à la fin septembre dans les locaux au Pont-de-Bonne.
    Et bien sûr la photo gagnante:

    Photo JB Graas.jpgJ-B. Graas "Quitter les rails pour suivre son chemin"

    Jean-Benoît Graas exposera prochainement à Espace Saint Mengold à Huy:

    DSC_3903.JPG

  • Invitation à la projection d'un film sur la co-dépendance, le 23 septembre à Poulseur

    La co-dépendance ou parfois aussi appelée co-alcoolisme, c'est un ensemble de comportements que peuvent manifester les proches d'une personne alcoolo-dépendante, soit conjoint(e), soit collègue de travail, ou encore parent ou connaissance. (NDLR tout en sachant que la co-dépendance s'adresse également aux personnes vivant avec une personne addict aux médicaments, à la drogue ...)

    En général, la personne co-dépendante sera animée d'un désir plus ou moins intense de vouloir aider la personne dépendante sans tenir compte de ses propres limites, de sa propre vie et sans réaliser qu'elle est impuissante à changer le comportement addictif de l'autre.
    Souvent la personne co-dépendante, pleine de bonnes intentions, par amour dans le cas des conjoint(e)s ou des parents, assume tout à la place de l'autre. Elle lui évite ainsi d'être confronté aux conséquences de sa consommation et, sans le vouloir, elle le déresponsabilise. Il s'agit en fait d'une adaptation progressive et inconsciente au dysfonctionnement de l’autre (suite sur:http://www.appel-arlon.net/codependance.html)

    capture ecran 2017-09-08 à 17.25.54.jpg

  • Barbecue annuel au camping de Fraiture, dimanche 17 septembre

    Barbecue annuel au camping de Fraiture, organisé par Syndicat d'Initiative de Fraiture

    Cette journée permet aux Fraiturois de se retrouver et de faire connaissance avec les nouveaux venus.
    Venez nombreux nous rejoindre dans cette ambiance conviviale où la bonne humeur est garantie quelle que soit la météo (en cas de pluie nous avons tout prévu : chapiteaux, feu ouvert, salle…).
    Nous espérons vivement vous y rencontrer.

    capture ecran 2017-08-31 à 09.46.18.jpg

    L’assiette barbecue est offerte aux nouveaux Fraiturois !

    Rendez-vous au camping à partir de 12h.
    10€ l'assiette 2 viandes.
    Accompagnements et crudités à volonté
    Boissons à prix démocratiques.
    Château gonflable pour les enfants.
    Ambiance musicale.
    N’oubliez pas vos assiettes, couverts et verres !

    En savoir plus

  • Football P3A. Fraiture Sport 2-2 RFC Wallonia Thisnes. Une hécatombe de blessés et des Fraiturois courageux

    Hécatombe de blessés la semaine dernière, mais aussi durant la semaine, avant et pendant le match ! En effet, si Gérald Poncelet devait finalement déclarer forfait dès avant l'échauffement, c'est John Degrave qui devait abandonner ses coéquipiers après 8 petites minutes suite à un contact rugueux abîmant son genou droit. Sans parler de Louis Prévot revenant de longue blessure et qui ne put tenir une heure de jeu.
    Et pourtant, malgré ces coups du destin, le point du courage a été emporté par les survivants, revanchards et remplis d'abnégation ! Bravo ! Vu les résultats de nos concurrents, les deux matchs à venir sont à, absolument, remporter (à Geer à 17h puis contre Huy B). Mais aurons-nous suffisamment de combattants ? Plus que jamais, nous avons besoin de toutes les forces vives du club.
    Commentaires de l'entraineur Fred Legrand

    DSC_3593.jpg
    Photo d'archive contre la Clavinoise

    Groupe : Papia C, Fluzin B, Bomersomme B, Olivier F, Coulon G, Rouelle A, Leclere L, Degrave J (8' Leclère F.), Imhauser R, Prévot L (55' Cochoul D), Troussart Y.
     
    Carte jaune : Imhauser R. et Prévot L.
    Score 2-2
    Buts : Olivier F (68' - 1-2) et Rouelle A (79' - 2-2).

    capture ecran 2017-09-11 à 20.16.56.jpg

  • Invitation à la deuxième marche Particip'Active à Seny, le dimanche 24 septembre

     http://static.blogs.sudinfo.be/media/150/3732063131.jpg
    Plus d'une centaine de personnes ont participé à la première marche citoyenne le 5 juin à Ramelot
     
    C'est avec plaisir et enthousiasme que nous vous invitons à notre deuxième marche Particip'Active. 
    Celle-ci aura lieu le dimanche 24 septembre 2017 à Seny - Salle « le Préau »
    Grand’Route de l’Etat, 17à 4557 Tinlot (N66)
     
    Nous avons travaillé activement et joyeusement pour rédiger la synthèse des avis exprimés le 5 juin dernier lors de la première marche (Ramelot) et nous nous réjouissons de la partager avec vous. 
     Notre objectif est maintenant de mettre en place des actions permettant l'émergence d'une démocratie permanente, c'est-à-dire une démocratie où nous serons partie prenante et non plus spectateurs de l'organisation de notre société. Nous souhaitons que les décisions politiques soient à l'avenir guidées par des processus faisant appel à l'intelligence collective et par la recherche de l'intérêt commun et non celui d'un parti ou d'un élu....mais nous détaillerons les avis exprimés le jour de la marche... 

    Plus nous serons nombreux, plus notre action aura de sens et d'impact. N'hésitez donc pas à venir, même par curiosité, avec vos amis, votre famille, vos connaissances et à faire connaitre notre mouvement, notamment via notre site www.lesparticipacteurs.be 

     capture ecran 2017-06-06 à 11.47.08.jpg
    Le programme du 24 : 
    10h - 10h30: accueil des participants - Gaufres et café. 
    Les panneaux reprenant les post'its et les panneaux de synthèse seront affichés. 

    10h30
    : présentation orale et animée de la synthèse des avis exprimés lors de la première marche.  
    Invitation à passer à l'action et à consacrer du temps, avec d'autres personnes, pour un projet qui vous plaira. Il n'y a évidemment pas d'obligation ! 
    Certaines thématiques ont été dégagées lors de la première marche et vous aurez l'opportunité d'en proposer de nouvelles...Il y a tellement de choses à faire... 

    11h : Marche (+/- 6 km)  
    12h : Afin de garder la frite, un food truck est prévu. 
    Constitution de groupes d'actions en fonction des projets précédemment définis. 

    Afin de garder notre caractère résolument très convivial, des boissons et les gaufres seront accessibles à des prix très démocratiques (notre objectif est de simplement rentrer dans nos frais). Celles et ceux qui préfèrent ne pas marcher peuvent rester à la salle. 
    Au plaisir de nous retrouver nombreux. 
    Les Paticip'Acteurs organisateurs